Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 09:16

Des enfants sont vaccinés sous la menace d’une arme et  471 personnes sont emprisonnées au Pakistan!

 

Les Etats-Unis vont-ils suivre la même voie ?

 

Par Brian Shilhavy, 7 mars 2015

Une assistante médicale administre le vaccin polio oral à un enfant de Peshawar, Pakistan. (Photo Mohammad Sajjad/AP)

Une assistante médicale administre le vaccin polio oral à un enfant de Peshawar, Pakistan. (Photo Mohammad Sajjad/AP)

The Guardian - 2mars 2015 - rapporte que les responsables de la Santé au Pakistan arrêtent et jettent en prison des centaines de parents qui refusent de laisser vacciner leurs enfants contre la polio. Ces responsables de la Santé obligent les enfants à recevoir le vaccin sous la menace des armes.

 

The Guardian rapporte :

 

Feroz Shah, porte parole de l’administration du district de Peshawar, a déclaré que 471 personnes de la ville et des villages environnants ont été emprisonnées sur ordre du gouvernement parce qu’elles étaient accusées d’atteinte à la sécurité publique.

 

Les parents ciblés par la police n’étaient pas arrêtés s’ils acceptaient de faire vacciner leurs enfants, a déclaré Shakirullah Khan, officier supérieur de la police de Peshawar.

 

Les autorités avaient précédemment déjà procédé à des arrestations à gauche et à droite, mais une telle répression généralisée est un fait rare.

 

« C’est la première fois que pareille mesure drastique a été prise », a déclaré Shah. « Cela montre la détermination du gouvernement à éradiquer la polio. »

 

Il convient de préciser ici que ce sont les parents d’enfants qui font l’objet de rafles et qui sont jetés en prison et non des terroristes, des meurtriers ou des voleurs, mais bien des parents qui ne veulent pas que leurs enfants reçoivent le vaccin contre la polio.

 

Comme on peut le voir sur la photo ci-dessus, le vaccin est administré en pleine rue et non dans une clinique ou un hôpital. Combien de fois ces enfants ont-ils été contraints de recevoir ce vaccin? Comment l’assistante médicale pourrait-elle connaître l’histoire vaccinale de ces enfants ? Se pourrait-il que ces enfants aient des problèmes de santé qui rendraient la vaccination dangereuse ?

 

Il semblerait qu’il ne soit pas possible de pouvoir répondre à ce genre de questions de base quand l’ordre est donné de vacciner tous les enfants dans la rue et par la force sans qu’aucune objection ne puisse être formulée.

 

Y a-t-il vraiment une « Epidémie » de polio au Pakistan ?

 

L’année dernière (2014), la poliomyélite a fait les manchettes des nouvelles parce que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré qu’il y avait des épidémies de polio dans certaines parties du monde et que le Pakistan était particulièrement touché. Comme d’habitude ce sont les parents anti-vaccins qui ont été blâmés pour cette « épidémie » mondiale.

 

Quelle a donc été la gravité de « l’épidémie » que l’OMS a déclarée en 2014 ? En mai 2014, quand l’annonce de cette épidémie est parue, et qu’elle a fait la Une dans les grands médias américains, on dénombrait, à l’époque, 74 cas DANS LE MONDE ENTIER, dont 59 au Pakistan. Aujourd’hui, 25 février 2015, il y a eu 10 cas dans le monde entier, dont 9 cas au Pakistan. Je n’ai pu trouver le moindre cas de décès dans le monde dû à la polio au cours de ces dernières années.

La polio comparée aux 10 principales causes de décès dans le monde, selon l’OMS

La polio comparée aux 10 principales causes de décès dans le monde, selon l’OMS

S’agit-il vraiment d’une épidémie aux proportions mondiales ? Est-il véritablement justifié que les autorités parcourent les rues au Pakistan pour forcer les gens sous la menace des armes à se faire vacciner ou à être jetés en prison s’ils refusent ? En termes d’absurdité, l’épidémie de rougeole aux Etats-Unis n’est rien en comparaison par rapport à l’utilisation de tactiques de peur pour justifier une vaccination forcée. On est bien obligé de se demander à qui tout cela profite?

 

L’UNICEF qui collabore avec l’OMS pour l’achat de vaccins et leur distribution mondiale est l’un des plus importants acheteurs de vaccins qui sont distribués dans le monde. En 2013, par exemple, ils ont acheté 1,7 milliard de doses du vaccin polio oral pour être administré aux enfants en-dessous de 5 ans.

 

Le vaccin polio oral est interdit dans les pays occidentaux en raison de ses dangereux effets secondaires

 

Le vaccin polio oral est tellement dangereux qu’il n’est plus utilisé dans les pays développés comme les Etats-Unis, mais il est acheté, distribué et rendu obligatoire  dans les pays pauvres.

 

La véritable tragédie avec ces vaccins vivants contre la polio par voie orale est qu’ils peuvent provoquer la même maladie qu’ils sont censés prévenir: la poliomyélite. Tant la polio paralytique associée au vaccin que la paralysie flasque aiguë non poliomyélitique sont des effets secondaires connus du vaccin polio oral. On retrouve ainsi le virus dans les selles, comme dans les égouts et les systèmes d’assainissement.

 

L’Inde a récemment obtenu son statut « exempt de poliomyélite », mais au prix de dizaines de milliers de cas, chaque année de paralysies flasques aiguës non polio.(Voir : le statut mythique des pays « débarrassés de la polio » - En Inde, l’année dernière, le vaccin polio a provoqué la paralysie de 53.000 victimes.

 

Les médecins et les chercheurs qui ont conscience des risques et des dangers du vaccin antipoliomyélitique oral ont, depuis des années demandé que ce vaccin soit supprimé

 

En 2005, l’éditorial du périodique «  The Oxford Journal Clinical Infectious Diseases s’intitulait : « Quand allons-nous arrêter l’utilisation du vaccin antipoliomyélitique oral ? »

 

Pourquoi doit-on arrêter la vaccination antipolio orale (OPV) ? La poliomyélite paralytique associée au vaccin a été reconnue peu après l’introduction du vaccin OPV. Des paralysies se produisaient tant chez les vaccinés que chez leurs contacts. Le temps vient où la seule cause de la poliomyélite est susceptible d’être le vaccin utilisé pour l’empêcher. De nombreuses données de biologie moléculaire sont aujourd’hui disponibles pour démontrer que les virus vaccinaux peuvent retrouver leur pleine neurovirulence. Des épidémies de polio en Chine, en Egypte, à Haïti, à Madagascar et aux Philippines provoquées par des virus associés aux vaccins et qui ont retrouvé leur virulence, démontrent que ces souches sont parfaitement transmissibles et présentent des risques importants pour les populations. (Source)

 

Encore une fois, en 2009, un éditorial a été publié dans le périodique « Clinical Infectious Diseases Oxford Journals » et qui portait le titre : « Il est temps que, sur un plan mondial, on passe du vaccin polio oral au vaccin polio inactivé », par le Dr Aamir Shahzad du département  de biologie structurale et de chimie biomoléculaire de l’Université de Vienne. Il écrit :

 

"Le vaccin polio oral (OPV) a perdu son efficacité pour assurer l’immunité de groupe. . Il semble bien que les enfants attrapent la polio à partir du vaccin lui-même. Il semble également que l’OPV s’avère inefficace pour arrêter la transmission de la polio à partir d’une autre source. C’est la raison pour laquelle le monde entier – et tout spécialement les pays en voie de développement – doivent passer de l’OPV à l’IPV." (Source)

 

Qui sont ces gens qui ne veulent pas du vaccin au Pakistan ?

 

Les médias occidentaux pro-pharma dans des pays comme les Etats-Unis aiment dépeindre les personnes qui, comme au Pakistan, ne veulent pas de vaccin, comme de pauvres ignorants, comme des gens qu’il convient de forcer contre leur volonté à se faire vacciner pour « le plus grand bien » de la société. Mais cette situation reflète-t-elle vraiment la réalité ? C’est cependant le cas aux Etats-Unis et ailleurs que des médecins, des chercheurs et des professionnels de santé ne soient pas d’accord entre eux, aient des vues divergentes sur les politiques de vaccination.                                            

 

Karim Kahn est un journaliste indépendant au Pakistan qui a écrit des articles sur le ressenti de la population vis-à-vis des compagnies pharmaceutiques occidentales et l’Organisation Mondiale de la Santé par rapport aux vaccinations de masse.

 

L’année dernière, dans l’un des principaux journaux pakistanais en langue anglaise  « Express Tribune », il a écrit :

 

« Est-ce l’ignorance en ce qui concerne à la fois la maladie et la science médicale qui inquiète les penseurs critiques ? Oui, mais il s’agit surtout du manque de liberté de questionnement dans un pays qui s’est effectivement retrouvé dans une forme d’esclavage vis-à-vis de ce qu’il est convenu d’appeler les organisations internationales à but non lucratif qui gagnent cependant des millions grâce aux campagnes de vaccinations. L’imposition récente de restrictions aux déplacements des pakistanais comme recommandée par l’Organisation Mondiale de la Santé constitue une preuve supplémentaire de pareil esclavage. Pire encore : les reportages unilatéraux des médias qui font passer de la propagande présentant les dissidents comme partisans de campagnes anti vaccination polio, alors que les véritables questions qui se posent concernent la sécurité du vaccin que l’on prétend efficace pour lutter contre la maladie. La seule question importante est celle-ci : les parents sont-ils, suffisamment tôt, informés des risques pour leur permettre de prendre une décision libre et éclairés sur la vaccination de leurs enfants. – source : Le vaccin contre la polio : est-il aussi sûr que l’on prétend ?

 

Qu’en est-il de l’avenir par rapport aux vaccinations obligatoires aux Etats-Unis ?

 

Pourrions-nous voir des personnels de santé parcourir les rues des villes américaines en forçant, sous la contrainte des armes, les enfants à se faire vacciner contre la volonté de leurs parents ?

 

Il s’avère que le cadre juridique pour pareilles actions soit déjà en place. Comme nous l’avons signalé en février dernier, le « Department of Homeland Security » est tranquillement occupé à stocker des vaccins expérimentaux pour des milliards de dollars pour un cas « d’urgence nationale ».

 

Partout aux Etats-Unis, les officiels de la Santé et les législateurs de chaque état font tout leur possible pour enlever aux Américains leur droit au consentement éclairé au sujet des vaccins destinés aux enfants. Si les américains ne se réveillent pas au plus tôt, qu’ils soient pro-vaccins ou anti-vaccins, pour arrêter cette course qui vise à supprimer nos droits et libertés individuels, il ne faudra pas longtemps avant que la photo que vous pouvez voir en tête d’article ressemble à ce qui risque de se passer dans les rues des villes américaines, avec des milliers de parents arrêtés et jetés en prison pour avoir refusé de se conformer aux programmes de vaccination de masse.

 

Source : Health Impact News

 

EN 1966 DEJA: AUGMENTATION DES CAS DE POLIO DE 300% APRES VACCINATION AVEC VIRUS VIVANT

 

L’Encyclopedia Universalis signale que « sur trente-quatre pays vaccinés par vaccin vivant, vingt-quatre ont enregistré une augmentation des cas de poliomyélite : de sorte que, si l’on considère soixante-dix pays des régions tropicales ou subtropicales, on constate qu’il y a eu en 1966 une augmentation des cas de polio allant jusqu’à 300 p. 100 »

Encyclopedia Universalis, Corpus 14, p.903, 1988.

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Liberté & démocratie
commenter cet article

commentaires

F.Germain 10/03/2015 23:40

FAITS Historiques montrant les Dangers et l’Inefficacité des Vaccinations :

http://www.respect-animal.ca/pdf/vaccins_faits_historiques.pdf

http://www.rense.com/general87/historic.htm

Henzo 10/03/2015 19:12

Vers la fin de l'obligation vaccinale en France ? 10 mars 2015

http://www.dailymotion.com/video/x2j5e2g_vaccinations-un-papa-explicite-sur-france-info-10-mars-2015_school
+
http://www.lemonde.fr/sante/article/2015/03/10/le-conseil-constitutionnel-dira-le-20-mars-si-la-vaccination-doit-rester-obligatoire_4590820_1651302.html#vVtVzucgfL7DzqPk.99

Docteur X 10/03/2015 10:43

Une question se pose: l'OMS est elle le promoteur universel de la santé comme elle l'affiche, ou bien un poste avancé de l'industrie pharmaceutique, ou bien encore le laboratoire d'un eugénisme si cher à Rockefeller et à Bill Gates?
Concernant la Polio, il faut savoir qu'elle se caractérise par une forte fièvre initiale, et que beaucoup de dégâts seraient évités si cette fièvre était respectée.
En effet les virus se multiplient de 2 à 500 fois plus vite à 37°C qu'à 39°C, et l'usage des antipyrétiques peut s'avérer dangereux, voire mortel.
Travaux du professeur Lwoff, prix Nobel de virologie, vers la dixième minute:
http://www.ina.fr/video/CPF86644119

Bernard 10/03/2015 10:42

Les virus polio sauvages et ceux des vaccins oraux ont exactement les mêmes capacités de propagation par les eaux polluées par des excréments humains contenant ces virus. Cela a été parfaitement établi et fait l'objet de publications. De plus les virus des vaccins oraux peuvent retrouver leur virulence en se recombinant avec d'autres entéro-virus. Une fois qu'ils auront éliminé les 3 virus sauvages les virus vaccinaux pourront continuer à circuler dans la mesure où l'assainissement ne sera pas suffisant pour les arrêter. Or le vaccin injectable ne peut agir que sur les virus qui franchissent la barrière intestinale, pas sur ceux qui poursuivent leur route vers le gros intestin puis l'environnement ...

En clair, le vaccin injectable ne peut avoir aucune action sur la circulation des virus polio, qu'ils soient sauvages ou domestiques. C'est pourquoi, dans les régions endémiques on utilise le vaccin vivant pour créer une immunité intestinale. Pour éradiquer la polio l'OMS reconnait INDISPENSABLE de supprimer le vaccin oral mais une fois que les 3 virus sauvages auront été éliminés.
Question : comment fera-t-on pour éliminer les virus vaccinaux et leurs dérivés ? Une seule solution : la maîtrise de l'eau consommée par les populations. Il n'y a plus guère de doutes là dessus. Le vaccin injectable pourrait permettre d'éviter des cas de paralysies provoquées par les virus vaccinaux mais ne pourra en aucun cas permettre leur éradication.

Éradication veut dire que ces virus ne circuleront plus et qu'on pourra mettre fin aux moyens de lutte (définition de l'OMS). Tant qu'on estimera devoir maintenir une vaccination contre la polio cela signifiera que l'éradication n'aura pas été obtenue. En fait l'OMS s'oriente vers une éradication au rabais, au mépris de ses propres critères : l'éradication des 3 virus sauvages (donc fin de leur circulation) puis l'élimination des virus vaccinaux, élimination signifiant seulement qu'ils ne provoquent plus d'épidémies et non pas qu'ils ne provoquent plus de cas ni qu'ils ne circuleront plus. On tentera de contenir les effets paralysants de leur circulation par la vaccination injectable et on déclarera que la polio aura été éradiquée car l'OMS y joue son prestige.
http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2009/04/04/13259888.html

Bernard 10/03/2015 10:42

Les virus polio sauvages et ceux des vaccins oraux ont exactement les mêmes capacités de propagation par les eaux polluées par des excréments humains contenant ces virus. Cela a été parfaitement établi et fait l'objet de publications. De plus les virus des vaccins oraux peuvent retrouver leur virulence en se recombinant avec d'autres entéro-virus. Une fois qu'ils auront éliminé les 3 virus sauvages les virus vaccinaux pourront continuer à circuler dans la mesure où l'assainissement ne sera pas suffisant pour les arrêter. Or le vaccin injectable ne peut agir que sur les virus qui franchissent la barrière intestinale, pas sur ceux qui poursuivent leur route vers le gros intestin puis l'environnement ...

En clair, le vaccin injectable ne peut avoir aucune action sur la circulation des virus polio, qu'ils soient sauvages ou domestiques. C'est pourquoi, dans les régions endémiques on utilise le vaccin vivant pour créer une immunité intestinale. Pour éradiquer la polio l'OMS reconnait INDISPENSABLE de supprimer le vaccin oral mais une fois que les 3 virus sauvages auront été éliminés.
Question : comment fera-t-on pour éliminer les virus vaccinaux et leurs dérivés ? Une seule solution : la maîtrise de l'eau consommée par les populations. Il n'y a plus guère de doutes là dessus. Le vaccin injectable pourrait permettre d'éviter des cas de paralysies provoquées par les virus vaccinaux mais ne pourra en aucun cas permettre leur éradication.

Éradication veut dire que ces virus ne circuleront plus et qu'on pourra mettre fin aux moyens de lutte (définition de l'OMS). Tant qu'on estimera devoir maintenir une vaccination contre la polio cela signifiera que l'éradication n'aura pas été obtenue. En fait l'OMS s'oriente vers une éradication au rabais, au mépris de ses propres critères : l'éradication des 3 virus sauvages (donc fin de leur circulation) puis l'élimination des virus vaccinaux, élimination signifiant seulement qu'ils ne provoquent plus d'épidémies et non pas qu'ils ne provoquent plus de cas ni qu'ils ne circuleront plus. On tentera de contenir les effets paralysants de leur circulation par la vaccination injectable et on déclarera que la polio aura été éradiquée car l'OMS y joue son prestige.
http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2009/04/04/13259888.html

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA