Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 08:08

Nous en avions déjà plus d'une fois parlé sur ce site mais il est bon de revenir sur le procédé scandaleux et la tristesse qu'autant de parents courbent l'échine et acceptent comme de bons moutons pareils procédés...

 

En Belgique, comme en France, voici le type de modus operandi utilisé:

Lire la lettre qu'Initiative Citoyenne avait envoyée il y a déjà plusieurs années aux Ministres fédérale et communautaire de la Santé en Belgique au sujet de ces procédés.

 

Dr Lee Hieb: L'hystérie vaccinale actuelle pourrait déclencher un cauchemar totalitaire

 

Lire ci-dessous l'état actuel de la situation en France avec ces vaccins de plus en plus groupés/combinés (donc de plus en plus lucratifs pour les pharmas), riches en aluminium et laissant sur le carreau les victimes en cas d'effets secondaires compte tenu que l'Etat n'a qu'à indemniser les victimes des seules valences/composantes obligatoires et pas les autres:

 

Vaccins obligatoires en rupture de Stock

 

Les vaccins suivants : PENTAVAC, INFANRIX QUINTA, TRETAVAC sont en rupture de stock. Les médecins sont obligés de vacciner les bébés contre l'hépatite B même s'ils ne le veulent pas. Et que faire quand une première injection de Pentavac a déjà été réalisée ?


Cette pseudo-rupture de vaccins DTCoqPolio+Hémophilus dure depuis 4 mois.


On nous rejoue  le coup de la suppression du DTPolio (sans adjuvant aluminique) qui a d'abord été indisponible pendant plusieurs mois pour également "rupture de la chaîne de fabrication", puis supprimé après un retour de quelques mois, et une suppression brutale en juin 2008 pour cause de survenue mystérieuse d'un excès de réactions allergiques à ce vaccin pourtant connu et commercialisé depuis plus d'une vingtaine d'années sans problèmes.

 
Ceci avait permis d'imposer de ne plus vendre que le seul vaccin Revaxis Sanofi-Pasteur (avec adjuvant aluminique), seul sur le marché et produit sur une seule chaîne de production au lieu de deux.


Le défaut d’approvisionnement des vaccins pentavalents DTcoqPolio+ Hémophilus (Infanrix Quinta et Pentavac) est bizarrement survenu en même temps sur les chaînes de fabrication des deux fabricants GSK et Sanofi Pasteur.
On a alors proposé de les remplacer par leur petits frères tétravalents DTCoqPolio (Infanrix Tétra et Tétravac) en les mélangeant si besoin avec la valence Hémophilus (Act-HiB). Ce sont désormais ces deux succédanés qui deviennent difficilement trouvables dans les pharmacies et qui vont bientôt disparaître totalement de la circulation.

Conclusions:


- Pour les injections du nourrisson, ou bien on attend le déluge, ou bien on prescrit le vaccin hexavalent contenant l'hépatite B (InfanrixHexa de GSK).


Bénéfices pour le Ministère de la santé, on augmente le pourcentage de couverture vaccinale contre l'hépatite B des nourrissons en forçant les parents réticents en supprimant la liberté de choix.


Bénéfices pour les actionnaires de GSK: Infanrix Hexa est vendu 40,04 € et Infanrix Quinta 27,21 €


- Pour le rappel de 6 ans 1/2, s'il n'y a plus de DTCoqPolio, on se rabat sur les formes adultes seules disponibles (Boostrix et Répévax) dont l'AMM a été avancé il y a peu de temps.


Bénéfices pour les actionnaires de GSK : Boostrix Tétra est vendu 25 € et Infanrix Tétra 14,88 €.


Bénéfices pour les actionnaires de Sanofi-Pasteur : Répévax coute 24,13 € contre un Tétravac acellulaire à 14,88 €.

 
- Perte et profits pour la CPAM : à vos calculettes (Il y a environ 750.000 naissances par an en France).


Cette rupture sent la magouille à plein nez. On comprend difficilement comment deux grands laboratoires internationaux de producteurs de vaccins voient leurs chaînes de fabrication du même vaccin se mettre en roue libre puis en panne sèche en même temps.


On peut lire avec intérêt le dernier bulletin d'Infovac. Ce consortium d'experts ès-vaccinations se déclare totalement indépendant de l'industrie pharmaceutique mais il est en fait pieds et poings liés vis à vis de celle-ci. Il est financé par l'association ACTIV qui ne vit pratiquement que de subsides des laboratoires (http://activ-france.fr/). On y lit une plaidoirie compatissante pour leurs partenaires de l'industrie mais aussi un aveu implicite : la demande mondiale oblige " les fabricants à faire des choix sur les produits finis à privilégier." (et donc en clair les plus rentables)


Le experts acceptent cet état de fait sans trop s'en plaindre. Il faudra faire avec et en rejetant la faute sur "les autorités de santé" qui n'ont qu'à se débrouiller :  "Il va falloir malheureusement s’habituer aux difficultés d’approvisionnement et que les autorités de santé établissent des stratégies de remplacement rapidement".


Un message a été adressé à GSK et à Sanofi Pasteur pour demander les raisons de cette rupture de stock. GSK a renvoyé cette réponse polie mais sibylline :" Suite à votre demande d’information et afin de pouvoir y apporter une réponse rapide et de qualité, nous avons besoin d'informations complémentaires.  Merci de bien vouloir nous contacter au 01 39 17 84 44 du Lundi au Vendredi de 9 h à 18 h.  Restant à votre disposition pour toute information complémentaire, nous vous prions d’agréer, Monsieur, l’assurance de notre considération distinguée." Sanofi-Pasteur fait le mort ou n'a pas daigné répondre.

 

Si vous voulez les appeler, nous pourrions comparer nos retours. Il serait temps de réagir de façon groupée en interpellant l'ANSM et la Ministre de la santé sur les mesures qu'ils comptent prendre sur ce grave dysfonctionnement d'approvisionnement qui ne laisse plus aucun choix aux médecins ni aux parents dans les vaccins à programmer chez  les enfants dont ils ont la charge.

Pour mémoire,  la suspension du DTPolio avait permis aux autorités sanitaires de s'approcher  de leur objectif d'immunisation contre l'Hépatite B des enfants. Avant 2008 : 20 à 30% des nourrissons avaient reçu leur première dose de vaccin contre l'HB.

 

En 2010 : 80%...


Mais l'objectif premier est très certainement de simplifier les processus de fabrication, afin d'améliorer la rentabilité financière des firmes.
Juste pour info, les grands chiffres de Sanofi de 2013:


CA : 33 Md € 

 
Dont branche Vaccins : 3.7 Md € (11% du CA)


Résultat opérationnel : 9.3 Md € (28%)

 

Les Actionnaires ont reçu : 3.7 Md (11% du CA).


Cette rentabilité n'était sans doute pas suffisante, ils en remettent donc une couche ! Avec  la bénédiction des experts qui conseillent les politiques, car cela permet aussi de vacciner tout le monde contre l'hépatite B...

Partager cet article

commentaires

drouin 22/01/2016 22:50

voici comment eliminer le vaccin du corps :) http://www.aroma-sante.fr/protocole-de-detox-des-vaccins/

Initiative Citoyenne 23/01/2016 15:32

Attention à ce genre d'articles simplistes faisant croire que l'on peut "éliminer les vaccins du corps", rien n'est plus faux. Si les méthodes naturelles sont très indiquées pour essayer de soulager les dégâts que les vaccins ont faits, elles ne sont en rien un moyen d'"éliminer les vaccins du corps" et les corps vaccinés ne sont plus jamais comme les corps non vaccinés . Autrement dit, il y a un avant et un après toute vaccination sur un plan immunologique, biochimique et physiologique.... les méthodes pour améliorer sa santé après les dégâts des vaccins sont à trouver et à affiner en cours de route et de façon individualisée pour chaque patient. Il faut souvent beaucoup de patience et même si des améliorations très intéressantes peuvent être obtenues selon la gravité des différents cas, il n'y a généralement pas rattrapage à 100% des dommages occasionnés.... Ces articles simplistes font croire aux parents qu'ils peuvent vacciner en paix leurs enfants car il y aura comme "une baguette magique" ou un "grigri" qui sera là pour leur éviter le pire. Attention à ce leurre, toute vaccination est et restant une expérimentation avec toute la part d'incontrôlable que cela implique...

InitiativeCitoyenne 13/01/2016 15:27

Bonjour, ce post s'adresse à l'internaute qui avait posté sous le pseudo de Tanase: toutes nos plus plates excuses mais suite à une fausse manœuvre, votre message a été effacé avant même que nous ayons pu lire ce que vous aviez posté suite à cet article. Aussi, si vous aviez la gentillesse de reposter ce que vous aviez dit en contenu, ce serait vraiment super. Grand merci et mille excuses, c'est la première fois que cette maladresse nous arrive!

Johanna 30/12/2015 23:27

Bonjour,
Tout d'abord merci de nous informer encore !
Quel bizness !! Sur notre dos , la santé de nos enfants...

Qu'elle est la différence entre le tetravac et l'infanrix tetra ?????
Si je comprends bien tout deux ont les mêmes valences !
Je me vois dans l'obligation de vacciner mon fils, pour l'inscription à l'école! 2ans 1/2 sans vaccin en super forme et jamais malade! Par contre l'idée de le vacciner me rend malade!

Initiative Citoyenne 02/01/2016 07:45

Rebonjour Johanna,

Même vacciné et revacciné contre le tétanos, la maladie peut encore être contractée. La maladie naturelle ne donne pas lieu à une production d'anticorps (maladie non immunisante) d'où que le vaccin (production artificielle d'anticorps) n'est pas une solution forcément! C'est assez logique.... en plus, le risque d'effets secondaires est encore maximisé quand on revaccine et qu'il reste encore beaucoup d'anticorps résiduels (dus à de précédentes vaccinations donc) dans le sang car alors les antigènes du vaccin nouvellement réinjecté s'accolent avec les anciens anticorps et ça forme ce qu'on appelle des" complexes immuns". Revacciner à âges fixes sans revérification des anticorps est donc stupide même en cas de petite blessure. Chaque année il y a moins de 20 cas de tétanos pour toute la France en moyenne. En revanche, tout vaccin antitétanique contient de l'aluminium dont une partie va entre autres se loger dans le cerveau de façon irréversible (= sans plus pouvoir en ressortir) contribuant comme des études l'ont montré à générer des maladies graves et incurables comme Alzheimer (environ 1 million de malades en France!) donc si vous comparez les risques sur un plan statistique, il n'est pas du tout évident qu'ils penchent en faveur de tous ces vaccins!

Pour votre autre question, le vaccin polio existe en monovalent, oui, c'est l'IMOVAX POLIO de Sanofi (= que pour la polio): sans alu mais bien avec formaldéhyde.
Le vaccin anti-diphtérique n'existe jamais seul, il est toujours au minimum lié avec la valence tétanos (> DTVax de Sanofi, Tedivax de GSK, etc.)
Et le tétanos, il existe en vaccin séparé mais pas dans tous les pays: en France oui, en Belgique, les "bons experts" ont décidé depuis 2003 que seul le tedivax (avec valence diphtérique, encore pus réactogène, surtout chez l'adulte!) serait disponible, la plupart des gens ne sachant pas qu'on leur réinjecte aussi cette autre valence diphtérique en cas de coupure ou in fine,... à la moindre occasion!

Johanna 01/01/2016 23:04

Je vous remercie, je vais lire tout ceci !
Pour l'abus des administrations je le sais bien! Seulement le vaccin dtp seul n'existant plus ! Nous somme obligé de nous rabattre sur celui qui contient le moins de valences..
Sachant que mon fils a déjà eu la coqueluche l'hiver dernier!! Que cela ne l'empêchera pas de la ravoir et même avec le vaccin!

Dernièrement petit accident domestique, j'ai dû dans l'urgence vacciner mon fils seulement contre le tétanos (vu que ma demande de l'infanrix tetra a été refusé par le labo)
Existe t'il un vaccin seulement avec la polyo et la dyphterie ?? Ou devrais je lui refaire la Valence tétanos encore!!

InitiativeCitoyenne 31/12/2015 08:55

Bonjour Johanna,

La différence entre le Tetravac et l'Infanrix tetra (aussi noté Infanrix IPV) se joue au niveau de la composition (cf.notices). Cf notamment à partir de la page 66 et 186 du document suivant pour que vous puissiez comparer: http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/Constituants-des-vaccins--version-actualisee-.-Dr-Pilette.pdf

On remarque que l'Infanrix tetra est plus riche en aluminium (500 au lieu de 300 µg) mais qu'il y a du mercure dans le Tetravac.

Pour ce qui est du problème de fond, à savoir que tous les vaccins sont expérimentaux et que personne ne sait le domino morbide qui peut découler de tels produits, nous vous renvoyons plus expressément aux 4 liens suivants à parcourir très attentivement car ils vous fournissent des preuves et des éléments objectifs de compréhension du problème:

http://initiativecitoyenne.be/article-tous-les-vaccins-sont-experimentaux-voici-pourquoi-118489412.html

http://initiativecitoyenne.be/article-vaccins-le-vrai-scandale-des-faux-placebos-97058382.html

http://initiativecitoyenne.be/article-dr-saluzzo-de-sanofi-pasteur-on-ne-sait-pas-comment-marchent-les-vaccins-114130498.html

http://initiativecitoyenne.be/2015/11/les-vaccins-ont-detruit-leurs-enfants-temoignages-videos-de-parents.html

Enfin, bien noter qu'aucune disposition légale ne vous oblige à administrer la valence anti-coquelucheuse pour la fréquentation d'écoles françaises, attention aux abus de droit!
En Grande-Bretagne, malgré la vaccination contre la coqueluche qui atteint des taux de couverture très élevés, un enfant sur 5 fait la coqueluche en dépit d'une vaccination complète: http://www.dailymail.co.uk/health/article-2668426/Extra-jab-whooping-cough-protect-teens-one-five-children-cough-disease-despite-vaccinated.html

Sylvain 22/12/2015 09:45

Bonjour, le tetravac et l'infanrix tétra redevienne petit à petit disponible, je voulais connaitre votre avis sur lequel des 2 est le moins dangereux. il me semble qu'il y a moins d'aluminim dans le tetravac ? ma fille a 10 mois et n'est toujours pas vacciner, se porte tres bien, mais à quel age est le moins dangereux pour un bebe ?? etant donné que la loi francaise nous oblige à faire vacciner contre le dtpolio.

Merci d'avance

Initiative Citoyenne 22/12/2015 17:28

Bonsoir Sylvain, tout notre site (de plus de 2000 articles) contribue à répondre à vote question... mais nous remettons l'essentiel ici: tous les vaccins quels qu'ils soient sont tous expérimentaux ce qui signifie que la façon concrète (les critères, la méthodologie précise qui est utilisée) dont ils sont évalués dans les essais cliniques pré-commercialisation n'est pas et n'a jamais été en mesure de savoir et de comprendre tous les mécanismes morbides qui sont susceptibles de découler de l'acte vaccinal à court, moyen ou long terme. Lisez bien les trois liens suivants car toutes les preuves sont apportées et c'est vraiment le b.A-bA (surtout qu'en cas d'effets graves, il n'y aura aucune indemnisation versée par l'Etat qui dira "il y a des valences non obligatoires dans le cocktail injecté donc débrouillez-vous!")!!

http://initiativecitoyenne.be/article-tous-les-vaccins-sont-experimentaux-voici-pourquoi-118489412.html

http://initiativecitoyenne.be/article-vaccins-le-vrai-scandale-des-faux-placebos-97058382.html

http://initiativecitoyenne.be/article-dr-saluzzo-de-sanofi-pasteur-on-ne-sait-pas-comment-marchent-les-vaccins-114130498.html

Si on prend le cas du vaccin Infanrix hexa de GSK (le 6 en un), on voit qu'un document confidentiel de son fabricant liste plus de 800 effets secondaires susceptibles d'affecter tous les systèmes du corps dont autisme, diabète, mort subite du nourrisson, syndrome de l'enfant secoué etc....
Voir ici: http://initiativecitoyenne.be/article-infanrix-hexa-le-document-confidentiel-accablant-113251207.html

Donc même si les risques sont majorés avec le nombre de valences (et d'antigènes), il faut aussi être lucide et réaliste et ne pas imaginer que les effets secondaires des vaccins quinta ou tetra seraient deux fois moins fréquents par exemple! Leurs effets se comptent aussi par centaines hélas, et on ne compte plus les cas de handicaps graves même avec des vaccins "quinta" et tétra, les cas de diabète aussi (car la valence Hib des hexa et quinta est aussi diabétogène par exemple, il n'y a pas que la valence anti-hépatite B qui le soit!). Quelques exemples ci-dessous pour mieux comprendre:

http://initiativecitoyenne.be/article-le-public-devrait-etre-averti-que-les-vaccins-peuvent-avoir-des-effets-secondaires-a-long-terme-71003313.html

http://initiativecitoyenne.be/2015/07/livio-handicape-a-80-suite-aux-vaccins-prevenar-infanrix-quinta.html

http://initiativecitoyenne.be/2015/11/les-vaccins-ont-detruit-leurs-enfants-temoignages-videos-de-parents.html

Pour ce qui est de l'âge comme des vaccins en général, au plus tard au mieux et au moins au mieux. Un système immunitaire infantile n'est pas pleinement mature avant 6 à 7 ans d'âge et toute vaccination agit comme un court-circuitage du fonctionnement normal du système immunitaire (cet acte consistant à introduire dans le corps des microbes par une voie -l'injection- qui n'a pas été prévue par les millions d'années d'évolution biologique qui n'ont gardé que la voie cutanéo-muqueuse...). Vacciner plus tard permet aussi généralement d'administrer moins de doses, ce qui est là aussi toujours ça de gagné, sauf pour les actionnaires bien sûr.. Tapez dans google "nombre de doses vaccins initiative citoyenne" et vous tomberez sur les articles où nous traitons de ce thème plus spécifique. En outre, aucune loi n'impose explicitement le recours à des vaccins contenant de l'aluminium ni à des cocktails contenant toute autre valence que DTP Or depuis 2008, l'ancien DTP sans aluminium n'étant plus disponible, le seul DTP restant (le Revaxis) ne dispose pas d'autorisation de mise sur le marché (AMM) pour les enfants de moins de 6 ans et il contient en outre de l'aluminium. Vous reste alors comme dernière option si vous finissez par vacciner et que vous voulez le minimum: l'imovax polio (= vaccin monovalent contre la polio seule, sans alu mais avec formaldéhyde qui est cancérigène comme dans l'ancien DTP et les autres vaccins tétra, quinta et hexa) à coupler avec un vaccin DT (diphtérie-tétanos) or ces vaccins (DT Vax ou tedivax junior) contiennent toujours aluminium et parfois aussi mercure (cf notices). Bonne continuation.

sue 11/10/2015 07:43

Bonjour ^_^

Je viens vers vous car je dois vous avouer etre larguee!! J'ai lu le déroulé de la discussion et je suis effrayee! Effrayee parce que je ne sais pas comment faire... jai un bebe de 11 mois, je travaille en horaires decallés et je n ai pas le choix que d'enmener mon enfant à la creche - condition d'entree: le BCG - elle est donc vaccinee par ce dernier. J'ai 35 ans et je me rends compte, avec tristesse, que je suis un vrai petit mouton !! J'ai lu toutes les atrocites, tous les degats des vaccins mais en bon petit mouton bien parametré, je n'arrive à me desintoxiquer!!! Je n'ai pas vacciné ma fille de la dt-polio à cause de l hepatite B , mais je lis aujourd'huu ( du moins, si j'ai bien compris o_O ) que tous les vaccins sont poisons! Aidez moi! Je sais que la decision me reviens, mais j'ai besoin d'avoir des reponses breves et claires parce que j'ai peur! Cette creche m'oblige en quelque sorte à vacciner mon bebe au risque d'eviction...
- est il sur que mon bebe ne presente pas de risques plus importants de contracter des maladies s'il n'est pas vacciné?
- ai-je bien compris? : on est immunisé contre la polio par exemple mais on declare d'autres maladies si on se fait vacciner...
- faut il eviter TOUS les vaccins?
- existe t il des pays qui proposent des vaccins" sains" ?
- je suis vraiment perdue entre les infanrix, qinta, hexa, tetravac , blabla... , quel vaccin quand la creche m'y oblige? Entre la peste ou le cholera, que choisir en somme?

1000 mercis de vos prochaines reponses!
Bravo sans fin, du travail que vous faites!!

Initiative Citoyenne 12/10/2015 18:33

Bonsoir Sue,

Nous comprenons votre détresse mais la décision vous revient et personne ne décidera à votre place.
S'agissant du BCG tout d'abord, ce vaccin n'est PAS légalement obligatoire en crèche, c'est FAUX (levée de l'obligation BCG depuis 2007 en France or avec l'arrêt Courty du Conseil d'Etat, aucune crèche n'a le pouvoir légal d'exiger des valences autres que celles rendues et maintenues obligatoires par le législateur)! si cela vous a été présenté comme tel, vous pouvez engager des poursuites et franchement, il y aurait de quoi. Lisez par exemple très attentivement ce qui est avoué ici très clairement sur un site médical (d'urologie) officiel du Canada au sujet des précautions à prendre pour les patients qui reçoivent le vaccin BCG en instillations dans la vessie (comme "traitement" du cancer vésical)... bien entendu, vous serez en droit de vous rendre compte que si ces précautions doivent être prises pour des personnes qui ne reçoivent ce BCG que dans leur vessie et pas d'emblée injectée de façon "systématique" au contact du flux sanguin total, que dire alors des pauvres enfants qui se font piquer seulement quelques semaines après la naissance avec de tels poisons...

"Le BCG doit rester en contact avec la muqueuse vésicale pour être plus efficace. Ceci peut être obtenu en restant couché sur le ventre, sur le dos et sur chaque côté pour une période de 15 minutes à la fois, durant une heure. Il est préférable d’éviter d’uriner pendant environ deux heures après chaque traitement.
Lorsque vient le temps d’uriner, vous devriez uriner assis pour éviter les éclaboussures. Le BCG est un vaccin vivant qui peut causer du tort s’il entre en contact avec d’autres parties du corps. Après la vidange de la vessie, le BCG doit être neutralisé. Ceci peut se faire en ajoutant de l’eau de javel à l’urine dans la toilette.

Pour les six premières heures après chaque traitement, versez 250 ml (1 tasse) d’eau de javel dans la toilette après chaque miction. Laisser agir l’eau de javel pendant 15 minutes pour neutraliser le BCG avant de tirer la chasse. Votre salle de bain devrait être bien ventilée puisque le mélange d’urine et d’eau de javel peut parfois émettre des fortes vapeurs. Lavez vos mains et organes génitaux avec soin après chaque miction durant les six premières heures suivant un traitement.
Le contact avec l’urine devrait être évité durant les six premières heures après chaque traitement de BCG. Tout contact avec la peau devrait être lavé soigneusement avec du savon et de l’eau. Les éclaboussures d’urine devraient être essuyées avec un désinfectant puissant ou de l’eau de javel.

Les relations sexuelles devraient être évitées pour au moins 24 heures après le traitement de BCG.

Après chaque traitement, il n’est pas rare d’avoir mal à la tête, de faire de la température (moins de 38.5°C ou 101°F), d’avoir un manque d’appétit et une baisse d’énergie pour une période pouvant aller jusqu’à trois jours. De l’acétaminophène (TylenolMC) aidera souvent à diminuer ces symptômes. Des mictions plus fréquentes et urgentes avec brûlures sont normales pendant quelques jours. Ces effets peuvent être traités, si nécessaire, avec de la phenazopyridine (PyridiumMC) disponible sur prescription.

source: http://www.uroinfo.ca/brochures_bladder_fr/BCGforBladderCancer_fr.html

Le fait est que TOUS les vaccins sont expérimentaux car l'évaluation de TOUS les vaccins échappe aux critères élémentaires de la science. Il suffit de lire les trois liens ci-dessous ATTENTIVEMENT pour arrêter de chercher de fausses réponses faussement rassurantes dans la bouche des médecins qui ne sont même pas au courant des détails concrets de la méthodologie utilisée pour tester concrètement la "sécurité" des vaccins (copier-coller les liens dans la barre d'adresses pour les activer):

http://www.initiativecitoyenne.be/article-tous-les-vaccins-sont-experimentaux-voici-pourquoi-118489412.html

http://www.initiativecitoyenne.be/article-vaccins-le-vrai-scandale-des-faux-placebos-97058382.html

http://www.initiativecitoyenne.be/article-dr-saluzzo-de-sanofi-pasteur-on-ne-sait-pas-comment-marchent-les-vaccins-114130498.html

Bien sûr, le risque zéro n'existe pas (y compris pour les maladies naturelles) mais il semble clair au vu de nombreuses statistiques que les risques des vaccins sont fréquemment beaucoup plus élevés statistiquement parlant que ceux des maladies naturelles. Les exemples abondent: vaccins HPV, vaccins contre le méningocoque, contre l'haemophilius influenza b (Hib) qui est inclus dans les vaccins Infanrix quinta et hexa etc.

http://www.initiativecitoyenne.be/article-meningite-c-le-vaccin-plus-risque-que-la-maladie-les-chiffres-sont-la-111050253.html

http://www.initiativecitoyenne.be/article-le-public-devrait-etre-averti-que-les-vaccins-peuvent-avoir-des-effets-secondaires-a-long-terme-71003313.html

http://www.initiativecitoyenne.be/article-infanrix-hexa-le-document-confidentiel-accablant-113251207.html

Même s'ils ne vous le disent pas, vous devez savoir que près d'un médecin sur 3 se doute des gros problèmes de sécurité liés aux vaccins et près de 2 sur 3 se posent des questions sur l'utilité que les enfants reçoivent tous ces vaccins. Vérifiez donc vous-même ici: http://www.initiativecitoyenne.be/article-ce-que-les-medecins-pensent-de-la-vaccination-l-enquete-choc-non-publiee-de-l-inpes-70545268.html

Notre suggestion: contactez au besoin l'UNACS (union nationale des associations citoyennes de santé) pour avoir leur avis sur votre cas concret et inscrivez-vous si ce n'est déjà fait sans attendre dans le groupe Facebook Privé Info Vaccin Prevenar qui compte maintenant plus de 19 000 membres, en majorité des parents francophones qui se posent des questions similaires et d'autres dont les enfants sont hélas déjà handicapés ou décédés par des empoisonnements vaccino-induits... Postez donc un message dans le groupe comme vous avez posté ici et voyez les réponses qui en sortiront... Bonne continuation!

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA