Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 22:48

CALIFORNIE : Manifestation bruyante devant le parlement contre l’obligation vaccinale (projet de loi SB277)…

Vaccination: la bataille fait rage en Californie...

…Pendant que dans l’hémicycle du parlement la consultation populaire, les témoignages et les interventions se succèdent.

Vaccination: la bataille fait rage en Californie...

Un témoignage parmi bien d’autres, celui d’une maman médecin, mère d’un enfant autiste

Vaccination: la bataille fait rage en Californie...

« Je suis la maman d’un enfant autiste. En tant que médecin, mère de famille, je suis très inquiète par rapport à la possibilité de perdre mon droit au consentement libre et éclairé dans la relation patient-médecin, ce droit tout à fait élémentaire de prendre  une décision personnelle au sujet de mon enfant.

 

Le but ultime de la médecine est de pouvoir identifier les causes médicales des problèmes de santé. Avec mes collègues, dans la clinique où nous travaillons, nous constatons que la plupart des enfants qui ont des problèmes de développement, ont aussi de nombreux autres problèmes de santé sous-jacents, comme par exemple des troubles gastro-intestinaux, des carences alimentaires, des troubles mitochondriaux, l’exposition à des toxines, des déficits immunitaires, des infections chroniques, des maladies auto-immunes touchant le cerveau pour ne citer que quelques exemples. C’est précisément cette partie de la population qui est potentiellement plus sensible aux effets secondaires des vaccins. Il existe des études qui montrent que des régressions neurologiques et des pertes de compétences de base se produisent après des vaccinations de routine chez des enfants autistes atteints de problèmes mitochondriaux.

 

En dépit de tout cela, on n’admet pas que ces enfants puissent être exemptés de vaccination.

 

Aujourd’hui, il n’existe aucune obligation de tester ces enfants pour des problèmes sous-jacents avant la vaccination. Nous ne réalisons qu’il y a un problème que quand le mal est fait.

 

Parfois, nous avons des signes avertisseurs comme la perte du contact visuel, un enfant qui arrête de parler après un vaccin. Il arrive aussi qu’un frère ou une sœur a mal réagi à une vaccination et devenu autiste. Dans tous ces cas, nous pourrions faire des tests et nous montrer plus prudents afin de pouvoir éviter d’autres dommages.

 

Dans ces situations où existe une vulnérabilité particulière, il est d’une importance capitale que nous ne soyons pas forcés de pratiquer une médecine rendue obligatoire par le gouvernement.

 

Si le projet de loi SB277 devait finalement être adopté, il pourrait contribuer à faire augmenter le nombre d’enfants dont la santé pourrait être endommagée par les vaccins et risquerait de ruiner la qualité de la relation patient-médecin, comme aussi de mettre à mal le principe du consentement libre et éclairé.

 

L’objectif, ce sont des vaccins sûrs, mais il faut comprendre qu’une politique vaccinale passe-partout qui soit sans danger, n’est tout simplement pas possible.

 

Le consentement libre et éclairé est un principe médical et éthique de base. Ce principe est aujourd’hui mis en danger.

 

Un programme de vaccinations obligatoires pourrait endommager la santé de beaucoup d’enfants. Ce seraient la société, des familles comme la mienne, comme aussi certains de mes patients qui auraient à en supporter le fardeau. Une fois qu’un vaccin a été administré, plus personne ne peut le retirer !

 

Je veux vous presser de vous opposer fermement au projet de loi SB277. Merci de m’avoir écoutée. »

 

Témoignage de Steven Rubin, Ph.D

 

« Je suis scientifique. J’ai une expérience de 45 ans dans la programmation informatique. Je suis aussi le directeur du « Vaccine Research Analytics » pour le National Vaccine Information Center (NVIC).

 

« The National Childhood Vaccine Injury Act » de 1986 a exigé que le CDC (Centres de Contrôle et de Prévention des maladies) rassemble les données d’effets secondaires des vaccins et les rende publiques. Ils ont créé le VAERS (Vaccine Adverse Effects Reporting System). Au début, ces données étaient assez brutes et difficilement accessibles au public. Pour remédier à cette situation, j’ai créé le premier moteur de recherches pour le VAERS en 2004. Ce moteur de recherches permet un accès aux données du VAERS pour beaucoup de chercheurs.

Vaccination: la bataille fait rage en Californie...

Il y a environ un demi-million de rapports dans les données du VAERS. Il faut cependant ajouter qu’il existe une sérieuse sous-déclaration des complications vaccinales. Etant donné que le projet de loi SB277 enlève aux enfants le droit d’être exemptés de la vaccination, il est important de jeter un coup d’œil aux rapports qui concernent les enfants de 18 ans et plus jeunes qui ont subi des dommages après un vaccin recommandé par le CDC. Je veux limiter ma recherche aux seuls rapports de complications graves : des enfants qui ont dû être hospitalisés, des enfants dont la vie a été mise en danger, qui sont handicapés à vie ou qui sont morts.

 

Notre gouvernement rapporte 12.000 visites aux urgences, 27.000 hospitalisations et 3.437 décès.

 

A la page 3  de mon rapport, on peut voir les différents composants des vaccins qui ont eu une incidence sur les milliers de complications vaccinales.

 

Les données montrent clairement qu’il n’existe pas un seul vaccin qui soit sûr pour tout le monde.

 

Ceux qui soutiennent le projet de loi SB277 affirment que le programme vaccinal est sûr. Mais les données reprises à la page 4 de mon rapport font état d’une montée alarmante de complications qui ne font que progresser au fur et à mesure que de plus en plus de vaccins sont ajoutés au programme.

 

Sénateurs, les vaccins sont des produits pharmaceutiques qui, chaque année endommagent la santé des enfants ou les tuent. Il ne s’agit nullement d’une opinion, mais de faits démontrés par le propre système de rapports du gouvernement.

 

Sénateurs, je vous exhorte à voter NON au projet de loi SB277 et de maintenir les exemptions en Californie. Les parents ont droit au consentement libre et éclairé. »

 

Consultation populaire au Parlement de Sacramento

 

Des milliers de californiens attendent patiemment leur tour pour manifester leur opposition au projet de loi SB277. La camera balaye seulement quelques couloirs du  du 4ème étage du parlement de Sacramento. La foule se presse également aux autres étages. Voir le balayage de la caméra :

Vaccination: la bataille fait rage en Californie...

https://www.youtube.com/watch?t=125&v=2S5--UNE1sA

 

« Je suis médecin pédiatre depuis 33 ans. J’ai vu beaucoup d’enfants dont la santé a été endommagée par les vaccins. Je m’oppose fermement à ce projet de loi. »

Vaccination: la bataille fait rage en Californie...

« Je représente un groupe de 500.000 personnes engagées dans les soins de santé, et d’une manière catégorique nous refusons de soutenir ce projet de loi. »

Vaccination: la bataille fait rage en Californie...

« Je suis chercheuse, notamment dans des domaines comme l’autisme. Après avoir effectué mes recherches, je veux m’opposer fortement à ce projet de loi. »

Vaccination: la bataille fait rage en Californie...

« Je suis fondatrice et présidente de l’association « Vaccine Injury Awareness League » qui représente des milliers de familles qui ont souffert de dommages vaccinaux. Je suis maman de 5 enfants et je m’oppose à ce projet de loi. » 

Vaccination: la bataille fait rage en Californie...

«Je m’appelle Laura Hayes, j’ai 3 enfants dont la santé a été endommagée par les vaccins. Un de mes enfants est handicapé à vie et totalement dépendant. Je m’oppose catégoriquement à ce projet de loi. »

Vaccination: la bataille fait rage en Californie...

« Je suis mère de 4 enfants. L’un d’eux a été gravement handicapé sur un plan neurologique après les vaccinations. Je représente ici environ 10.000 personnes qui ont opté pour la liberté de choix en matière de santé. Je m’oppose de toutes mes forces à ce projet de loi. »

Vaccination: la bataille fait rage en Californie...

"Inévitablement dangereux" est inacceptable. Opposez-vous au projet de loi SB277 qui veut rendre la vaccination obligatoire pour l'accès aux crèches et aux écoles.

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Liberté & démocratie
commenter cet article

commentaires

cumulus 08/05/2015 18:17

Dogme, religion, ... Vous semblez en effet en connaître un rayon là-dessus. Bien plus en tout cas qu'en pathologies infectieuses (notamment). En réalité, vous ne savez rien des choses dont vous parlez. Rien du tout. Et ce n'est pas en citant le millionième d'un cours d'une fac de médecine que vous allez nous faire croire le contraire. Que vos lecteurs aillent donc un peu lire ailleurs s'ils veulent VRAIMENT choisir en connaissance de cause. Amen !

Jean-Marc Rolland 11/05/2015 14:16

Comme cité précédemment, « Si le principe de la vaccination était concevable au début du 20e siècle du fait que le monde médical et scientifique ignorait pratiquement tout de la biologie moléculaire, des virus et rétrovirus endogènes et même exogènes et du principe de la recombinaison de ces derniers, il en va tout autrement depuis quelques décennies"""
=> autrement dit, les vaccinologues ont ils une formation en immunologie ? voire en toxicologie pour prétendre que les composants des vaccins en dose infime, sont "sans danger" ? Prendriez vous dans votre tasse de café les composants même infimes que l'on met dans les doses des vaccins ? Je ne le pense pas, car ces neurotoxiques ou perturbateurs endocriniens sont réellement néfates ...

Prenons le sacro saint site web PUB MED... une étude universitaire japonaise est fort intéressante au sujet de la vaccination. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20046868 Cette étude indique que la surstimulation du système immunitaire par des antigènes (vaccination) directement injecté, le corps va sur des problèmes d'autoimmunité ... en anglais, c'est + Clair : """Systemic autoimmunity appears to be the inevitable consequence of over-stimulating the host's immune 'system' by repeated immunization with antigen, to the levels that surpass system's self-organized criticality."""

Qu'en pensez vous ? Drole que c'est étude ne reste qu'une théorie, personne ne veut l'approfondir ?

cumulus 08/05/2015 13:41

Je m'attendais à ce genre de réponse. Aucune argumentation sur les faits évoqués et des comparaisons inadéquates pour prendre la tangente. Une maladie "majoritairement bénigne". Oui, c'est vrai, après tout, qu'importe les "quelques" enfants qui naîtront malformés ou sourds ou débiles mentaux du moment que l'on aura évité les jamais démontrées "maladies chroniques" que provoqueraient les vaccins. Cette attitude commence à ressembler à de l'incitation au crime...

Jean-Marc Rolland 11/05/2015 14:03

Bonjour "Cumulus",

Il est vrai que internet tout n'est pas à prendre au premier degré et il faut faire de nombreuses recherches quant aux allégations des différentes parties, pour ou contre la vaccination.

Par exemple, voici un listing de déclarations émanant de personnes dans le domaine médical, pas favorable à la vaccination : http://oserledire.over-blog.com/article-vaccination-citations-medicales-101893708.html On peut en retrouver un certain nombre sur internet, sinon dans les revues indiquées...

Je voudrais vous citer celle-ci :
« Un virus, même atténué, peut reprendre sa virulence; c'est notamment le cas du virus polio vaccinal, qui rede­vient pathogène après son passage dans l'intestin et contribue à contaminer l'entourage. Les cas de polio chez les contacts des vaccinés par le vaccin oral sont bien connus. »
Dr Garcia Silva, Le Maroc médical, n° 43.
=> "on" nous a toujours appris que les vaccins NE pouvaient JAMAIS transmettre un virus... et pourtant à Madagascar, l'institut pasteur a déclaré que le virus du vaccin oral avait muté ... comme vous pouvez le lire ici
http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/poliomyelite-le-vaccin-oral-represente-un-danger-20271

Faute aux défections à l'air libre disent-ils ... mais sur ce site vous pouvez lire l'histoire d'un père de famille contaminé en changeant la couche de sa fille... et qui vient d'être reconnu et indemnisé 30 ans plus tard ... justice un peu longue ...Donc face à ces mensonges d'Etat, et grâce aux nombreux témoignages, ne pourriez vous pas être un peu plus ouvert d'esprit ? On apprend beaucoup des chercheurs ... ci-joint une autre citation :

« Si le principe de la vaccination était concevable au début du 20e siècle du fait que le monde médical et scientifique ignorait pratiquement tout de la biologie moléculaire, des virus et rétrovirus endogènes et même exogènes et du principe de la recombinaison de ces derniers, il en va tout autrement depuis quelques décennies. Continuer à vacciner des populations entières -- des centaines de millions d'individus depuis 1978 -- constitue une erreur monumentale et un quasi-génocide. »
Dr Louis de Brouwer, Sida, le vertige.

Et oui, les maladies baissent mais sans la vaccination :
« En 1945, la Hollande était le pays d'Europe le plus touché par la tuberculose. En 1974, sans jamais avoir eu recours au BCG, la maladie y était totalement éradiquée. A l'inverse, la tuberculose reprenait de la vigueur partout où le BCG est encore pratiqué. »
Bulletin statistique du ministère de la Santé publique et de la Sécurité sociale, n° 1, 1974.

Bonne continuation

Initiative Citoyenne 08/05/2015 15:31

Vous inversez tout: vous n'avez AUCUNE preuve scientifique tangible que cette vaccination évite plus de morts et d'handicapés qu'elle n'en crée or, faut-il le rappeler, plus de 95% des jeunes femmes en âge de procréer étaient déjà naturellement immunisées avant l'introduction du vaccin. La rubéole congénitale reste très rare. Même si une femme enceinte était contaminée dans la période réellement à risque, c'est à dire le premier trimestre, elle a encore 2 chances sur 3 que son enfant soit parfaitement normale! Selon un cours de virologie de la fac de médecine de Lille, le risque qu'une femme enceinte non immunisée (naturellement ou artificiellement) contracte la rubéole pendant sa grossesse est de 1 sur 10 000. En sachant comme dit précédemment que toutes les infections ne se soldent pas par des handicaps, le taux de risque est infime. En revanche, les risques des vaccins sont constamment sous-estimés (seuls 1 à 10% des effets graves étant recensés) et surtout, beaucoup plus variés et plus difficiles à cerner qu'une seule maladie donnée. Exposer toute la population au virus de la rubéole atténué pour éviter UNE MINORITE de complications, voilà le crime irresponsable. Vous pouvez garder vos dogmes et vos espérances pour vous mais tromper le public en lui faisant croire à un rapport bénéfices/risques global qui n'a jamais pu être scientifiquement établi est tout à fait irresponsable! En plus, vous ne parlez même pas de tous les problèmes de malformations et de fausses couches causés par la folle politique de vaccination pendant la grossesse... écœurant mais fidèle en cela à votre religion/idéologie vaccinale tout en vous pensant scientifique. Pfff

cumulus 07/05/2015 14:43

Communique de Belga. La rubéole est officiellement éradiquée du continent américain, la première région du monde a avoir éliminé cette maladie virale épidémique généralement bénigne, ont indiqué mercredi les responsables de l'Organisation panaméricaine de la Santé (OPS).

"L'élimination de la rubéole des Amériques est un succès historique qui reflète la volonté collective des pays de notre continent de travailler ensemble pour atteindre cet objectif ambitieux de santé publique", a déclaré la directrice de l'OPS, Carissa Etienne, lors d'une conférence de presse.

Les derniers cas de transmissions de rubéole et d'enfants nés avec l'infection transmise par la mère sur le continent américain remontent à 2009. Mais étant donné que le virus continue à circuler dans d'autres parties du monde, des cas isolés d'infection importés continuent à être signalés de temps à autre par certains pays, dont le Canada, l'Argentine et les Etats-Unis.

L'éradication de la transmission de la rubéole a résulté d'une campagne massive de vaccination avec environ 250 millions d'adolescents et d'adultes vaccinés dans 32 pays et territoires entre 1998 et 2008.

Avant cela, on comptait de nombreux cas de rubéole chaque année en Amérique du Sud et dans les Caraïbes, avec un pic à plus de 158.000 en 1997. Aux Etats-Unis, 20.000 enfants sont nés avec l'infection durant la dernière grande épidémie de rubéole dans ce pays entre 1964 et 1965.

La rubéole peut provoquer de multiples défauts de naissance ou affecter la santé du foetus si la mère la contracte au début de la grossesse.
http://www.lejournaldumedecin.com/actualites/international/la-rubeole-officiellement-eradiquee-du-continent-americain-selon-lops#sthash.MSg3M8a3.dpuf

Initiative Citoyenne 08/05/2015 12:43

Eliminer une maladie d'enfance majoritairement bénigne et récolter à la place plein de maladies chroniques.... Waw, super victoire en effet, beau nivellement par le bas de la santé publique avec enchaînement des populations et perte de leur autonomie (rappels à gogo...ça fait vraiment penser aux semences OGM qui enchaînent les paysans là où ils avaient une autonomie avant...les vaccins font perdre une immunité naturelle durable au profit d'une pseudo immunité éphémère et hors de prix sur tous les plans...)

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA