Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 20:12

« Quelle est la mère qui consentirait volontairement à empoisonner son propre enfant ? -  Seule la mère à qui on aurait menti » -  Laura Hayes

 

Les Américains ne décolèrent pas, ils réclament plus que jamais la liberté vaccinale 

Les Californiens n'abandonnent pas le combat après le vote de la loi vaccinale liberticide SB277

25 juin : nouvelle manifestation devant le parlement de Sacramento (Californie) contre le projet de loi SB277 visant à rendre les vaccinations obligatoires et à supprimer les exemptions religieuses et philosophiques

 

Discours de Laura Hayes, 25.06.2015

 

Il y a quinze jours, sur ces mêmes marches du Parlement, je me suis adressée à vous en posant cette question : comment en sommes-nous arrivés là, alors que nos législateurs violent délibérément la Constitution en éliminant les droits parentaux, jetant aux poubelles la liberté religieuse, et rendant obligatoire une médecine qui empêche les enfants de Californie de fréquenter l’école (s’ils ne sont pas complètement vaccinés) ?

 

La réponse d’il y a six semaines est la même aujourd’hui : des mensonges, des mensonges et encore des mensonges.

 

Aujourd’hui, il nous faut examiner deux événements historiques cruciaux. Evénement # 1 : 1905, l’affaire Jacobson contre le Massachusetts. La Cour Suprême des Etats-Unis a confirmé l’autorité des états de promulguer des lois qui rendraient la vaccination obligatoire. Mr. Henning Jacobson a été contraint de payer une amende de 5 dollars à l’état du MA parce qu’il ne voulait pas se soumettre à la vaccination.

 

C’est cette décision qui a déclenché le cauchemar que nous connaissons aujourd‘hui. Cette décision a permis au gouvernement d’inaugurer la médecine forcée …une médecine expérimentale...On n’a jamais pu prouver qu’un seul vaccin était sûr et efficace, pas un seul ! Ce sont des parents comme moi qui ont vu leurs enfants souffrir de lésions cérébrales catastrophiques, de maladies chroniques débilitantes, d’handicaps permanents et de décès après les vaccinations qui ont dédié leurs vies à se documenter à fond sur le thème des vaccins.

Les Californiens n'abandonnent pas le combat après le vote de la loi vaccinale liberticide SB277

Ce que nous avons appris est que l’histoire des vaccinations est véritablement sordide et que la corruption qui sous-tend le programme de vaccination de notre pays est énorme. Nous avons découvert que nous avons été trompés de la pire des façons. En conséquence, nous avons naïvement  conduit nos enfants comme des agneaux à l’abattoir à chaque visite, à chaque check-up médical, pour ne jamais plus les retrouver en parfaite santé. Qu’est-ce que nous ne donnerions pas pour pouvoir, cette fois avec les connaissances que nous avons accumulées, revivre ces périodes.

 

Une fois que vous acceptez de vous faire injecter un vaccin…plus possible de faire marche arrière, c’est une voie à sens unique ! Et c’est souvent alors qu’une série d’événements cataclysmiques peuvent commencer à se manifester dans la vie de votre enfant : fortes poussées de fièvre, cris et pleurs inconsolables, convulsions, autisme, allergies gravissimes, dysbiose de Tourette, diabète de type 1 à l’âge de 10 ans. – Dans la famille, on ne parle déjà plus de diplôme, on parle de  chômage, d’un endroit où aller, de cette terrible impossibilité de réaliser quoi que ce soit, de placement en institution après le décès des parents, jusqu’à ce que ces pauvres enfants meurent à leur tour.

 

Ce que nous, les parents avons appris, c’est que les vaccins qui sont injectés aux enfants les plus vulnérables de notre société, n’ont pas été testés en respectant la règle d’or de la science, à savoir l’étude contrôlée en double aveugle contre placebo.

 

En lieu et place, les vaccins sont étudiés en les comparant à d’autres vaccins, à des vaccins multiples ou à des adjuvants toxiques (un adjuvant est un ingrédient vaccinal qui est susceptible de provoquer une réaction indésirable) mais les vaccins ne sont jamais testés contre d’authentiques placebos ! (qui doivent être neutres, comme par exemple une solution saline).

 

Nous avons aussi appris que seuls des individus en parfaite santé sont sélectionnés pour les essais, en dépit du fait que tous les enfants doivent les recevoir, indépendamment de leur état de santé, y compris la santé du nouveau-né ou du nourrisson dont on ne connait pas grand-chose.

 

Nous avons aussi appris que les ingrédients des vaccins ne devraient jamais et en aucune manière être injectés dans le corps humain, dans le flux sanguin, étant donné le fait que ces produits peuvent se faire piéger dans les organes, et dans le cerveau. Nous avons aussi appris que la manière dont les vaccins sont fabriqués est immorale et répugnante. Nous avons appris que quand les compagnies pharmaceutiques obtiennent des résultats de tests qu’ils jugent défavorables, elles les font disparaître, omettent de les mentionner ou les camouflent. Ces vérités qui dérangent  peuvent en fait produire d’horribles suites et même des décès. On les appelle souvent des « coïncidences qui n’ont aucun rapport avec les vaccins », puis on ne se gêne pas de déclarer que ces produits sont « sûrs ».- Et bien oui, ce sont les compagnies pharmaceutiques qui testent elles-mêmes leurs propres produits… puis elles disent au gouvernement qu’ils sont sans danger…et aucun test indépendant n’est requis. Il est choquant que notre gouvernement, les régulateurs de la FDA et du CDC approuvent et recommandent ces vaccins basés sur une science de pacotille et sur des mensonges. Ensuite, les législateurs qui ne sont pas conscients des fraudes et des tromperies et qui ne veulent rien entendre à ces sujets,  rendent finalement, et un par un, tous ces vaccins obligatoires.

 

Une fois rendus obligatoires, ces vaccins et leurs effets dévastateurs deviennent le pain quotidien de certains pédiatres qui se mettent la tête dans le sable en continuant, jour après jour, de nuire aux enfants avec des poisons connus, des produits cancérigènes connus et des ingrédients susceptibles de perturber et détruire le cerveau, le système nerveux, le système immunitaire et l’intestin. Ce sont ces mêmes médecins qui ont juré le serment d’Hippocrate : « tout d’abord ne pas nuire ». Ce sont ces médecins qui sont tenus de d’abord « obtenir le consentement éclairé de leurs patients », ce sont ces médecins auxquels il est clairement interdit de contraindre ou de forcer qui que ce soit à subir un traitement médical qui sont finalement devenus les auteurs de ces dommages qui parfois peuvent conduire à la mort, qu’ils soient prêts ou non à le voir.

 

Comment ces vaccins peuvent-ils, à la fois être déclarés « inévitablement dangereux » par la Cour Suprême des Etats-Unis et déclarés « sûrs » par les promoteurs de ce projet de loi ? Il n’est pas possible que ces deux déclarations soient vraies. L’une est tout à fait vraie, l’autre est fausse. Les vaccins sont intrinsèquement dangereux, ils ne sont pas sûrs.

 

Demandez-vous si les combinaisons de vaccins ont déjà été testées. Elles ne l'ont jamais été. Jamais aucune!

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous avons le « Vaccine injury Act » et le « Vaccine Adverse Events Reporting System » (VAERS). D’après cette dernière disposition, une surtaxe de 75 cents payée par les contribuables est prélevée sur chaque vaccin en vue de couvrir, comme le sait parfaitement le gouvernement, les frais entraînés par les dommages et les décès faisant suite aux vaccins (et comme le mentionnent les notices des vaccins)

 

D’autres preuves que les vaccins sont intrinsèquement dangereux : la mauvaise santé de quantités d’enfants et de jeunes adultes, ainsi que l’inexcusable taux de mortalité infantile qui arrive en deuxième rang des nations du monde.

 

Les vaccins ne sont rien d’autre que de la médecine expérimentale, et nos enfants en sont les cobayes que l’on teste environ 70 fois de la naissance à l’âge de 18 ans ou davantage encore si l’on vaccine la mère enceinte.

 

Evénement historique # 2 : En 1947, deux médecins américains ont participé à la rédaction du Code de Nuremberg. Ce Code international d’éthique est né de la prise de conscience du caractère atroce des expérimentations effectuées pendant la deuxième guerre mondiale sur des êtres humains sans leur consentement libre et éclairé, et même sans qu’ils en soient réellement conscients. C’est pour s’assurer que pareils crimes ne se reproduisent jamais que le Code de Nuremberg fut écrit. Ce sont les principes des droits de l’homme et du consentement éclairé faisant partie de ce Code, et qui vont de pair avec le serment d’Hippocrate, qui ont guidé l’éthique médicale de nombreux pays, dont les Etats-Unis et les professionnels de santé à travers le monde. Les normes rigoureuses que l’on trouve dans le Code de Nuremberg sont les normes qui doivent être utilisées dans toutes les procédures et les traitements médicaux… y compris les vaccins ! 1947 marque donc l’année à partir de laquelle les vaccinations obligatoires ne sont désormais plus éthiques.

 

La décision prise en 1905 aurait depuis longtemps dû être revue. Il s’agit de bien entendre : en remplaçant la décision de Jacobson de 1905, le Code de Nuremberg annule et interdit les obligations vaccinales. – Sur le plan de l’éthique, aucun médecin ne peut aujourd’hui marquer son accord pour des vaccinations obligatoires. Aucun gouvernement (d’état ou fédéral) américain ne peut non plus, sur le plan éthique  justifier les obligations vaccinales.

 

Il faut que nous apportions toute la lumière sur cette vérité. Les vaccins sont soumis aux mêmes codes d’éthique que toutes les autres procédures ou traitements médicaux… ils n’en sont nullement exemptés.

 

Le tout premier principe du Code de Nuremberg qui s’applique à toutes les procédures médicales et à tous les traitements stipule :

 

Le consentement volontaire du sujet humain est absolument essentiel. Ceci veut dire que la personne concernée qui doit avoir la capacité juridique de donner son consentement, devrait être capable de pouvoir exercer ses choix sans l’intervention de tout élément de force, de fraude, de tromperie, de contrainte ou de toute autre forme de coercition. Cette personne  devrait avoir une connaissance et une compréhension suffisantes des éléments impliqués qu’elle doit pouvoir comprendre pour lui permettre de prendre une décision éclairée.

 

Je suis la maman d’enfants dont la santé a été endommagée par les vaccins. Je puis absolument assurer qu’avant que mes enfants ne reçoivent une série de vaccins, je n’ai absolument pas pu donner un consentement libre et éclairé. Ces vaccins contenaient des ingrédients que ni vous  ni moi  n’accepterions au grand jamais que nos enfants puissent consommer. C’est involontairement que nous avons autorisé les médecins à injecter ces produits dans les muscles et le sang de nos enfants. Les muscles et le flux sanguin qui sont des systèmes clos dans lesquels ces produits dégoûtants et dangereux peuvent commencer à provoquer des dommages et des maux qui peuvent ne jamais se terminer.

 

Quelle est la mère qui consentirait à empoisonner volontairement son propre enfant ? Seule celle à qui on aurait menti !

 

Il est vrai qu’aujourd’hui les mamans permettent que l’on empoisonne leurs enfants via la vaccination… au moyen d’ingrédients qu’aucun médecin ne devrait jamais permettre d’injecter dans le corps d’un enfant en développement…Ces ingrédients sont toxiques et provoquent de l’inflammation. Ces deux choses sont les plus dommageables pour un nourrisson, un bébé ou un jeune enfant. Nous ne pouvons désormais plus tolérer que les médecins restent volontairement ignorants de l’empoisonnement des enfants avec les vaccins. Il ne faut pas être un grand savant pour comprendre que ce qu’ils injectent dans le corps de nos enfants avec les vaccins est bel et bien toxique, dangereux, dommageable. Sans que des médecins s‘en mêlent, des millions de mamans de par le monde ont compris cela. Il ne faut pas non plus être un grand savant pour voir que nos écoles sont remplies d’enfants malades parfois handicapés et dont le développement a été cassé. Nous avons grand besoin d’infirmières, d’enseignants, de directeurs, de surintendants pour parler de la mauvaise santé, des retards de développement de tant d’enfants.

 

Pour gouverner, nos législateurs doivent s’en référer à nouveau à la Constitution américaine. Ils doivent cesser  de s’entendre avec des lobbyistes de l’industrie, du commerce et commencer à écouter leurs électeurs.

 

Ils doivent sortir de leur tour d’ivoire ici au parlement pour se rendre dans les classes et les familles dont les enfants ont été victimes des vaccinations. Pour que, de leurs propres yeux, ils puissent découvrir l’immense étendue des problèmes créés par les vaccinations.

 

Pourquoi ces législateurs ont-ils refusé d’écouter et de croire les nombreux parents qui leur ont expliqué ce que les vaccins ont fait à leurs enfants. Comment se fait-il que quand des parents signalent que leur enfant a été touché et blessé par une voiture, tout le monde les croit… mais quand des parents rapportent que la santé de leur enfant a été endommagée par les vaccins ou en est mort, on leur dit qu’ils ont tort… que ce à quoi ils ont assisté relève de coïncidences ?

 

Et bien devinez quoi…

 

Il semble bien que nous soyons en train de vivre une épidémie de coïncidences à la suite des vaccinations dans ce pays !

 

Nous voulons rappeler à nos législateurs que l’infraction maximale admissible à nos libertés individuelles que le gouvernement puisse prendre pour protéger la santé publique, c’est la quarantaine…Il s’agit d’une mesure de confinement pratique, efficace et sage.

 

Tout législateur qui votera « oui » pour le projet de loi SB277 sera moralement responsable pour les enfants de Californie dont la santé sera endommagée ou qui décèderont à la suite des vaccinations qu’ils auront rendues obligatoires. Il n’appartient pas au gouvernement de prendre des décisions en matière de vaccination ou de toute autre intervention médicale. C’est là essentiellement l’affaire des parents.

 

Enfin, un message à l’adresse du Gouverneur Brown. Nous demandons qu’il fasse preuve de force et de sagesse. L’héritage que vous laisserez, Gouverneur, sera-t-il indiscernable  d’un gouvernement cruel et fasciste ou celui qui aura présenté un budget plus modeste et qui aura pris le parti d’une énergie propre ? La décision vous appartient.

Vaccinations obligatoires : le plus grand bien ou la plus grande cupidité ?

 

Interview remarquable d’une juriste, Mary Holland (En anglais) 

"Beaucoup de gens, surtout des ignorants, voudraient vous punir parce que vous dites la vérité. Ne vous excusez jamais d’être droit et correct, d’être vous-même, ou d’être des années en avance sur votre temps. Si vous avez raison et que vous en avez conscience, dites ce que vous pensez. Même si vous êtes minoritaire et seul. La vérité sera toujours la vérité." - GANDHI

Partager cet article

commentaires

F.Germain 30/06/2015 09:02

La vaccination pourrait devenir obligatoire en Californie :

[…] Le Sénat de Californie a approuvé à 24 contre 14 le projet de loi adopté par l'assemblée législative de l'État il y a quelques jours en vue d'interdire l'exemption à la vaccination pour des convictions personnelles.Si la loi est entérinée par le gouverneur Brown, seuls les enfants souffrant de sérieux problèmes de santé pourraient éviter de recevoir les vaccins obligatoires. Les enfants non vaccinés devraient recevoir l'enseignement à la maison.[…]

Le gouverneur Jerry Brown a 12 jours pour décider s'il sanctionnera le projet de loi, ce qui permettrait son entrée en vigueur. […]

http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201506/29/01-4881925-la-vaccination-pourrait-devenir-obligatoire-en-californie.php - Mis à jour le 29 juin 2015

Initiative Citoyenne 01/07/2015 21:53

Hélas, le gouverneur de la Californie a voté hier pour valider cette sinistre loi...

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA