Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 16:19

L’Inde continue à rapporter des cas de paralysies flasques aiguës qui ressemblent à la polio

L’Inde continue à rapporter des cas de paralysies flasques aiguës qui ressemblent à la polio

Par Barbara Loe Fisher 24 août 2015

 

Le Ministère Indien de la Santé et de la Famille a signalé qu’il a enquêté sur environ 18.000 cas de paralysie flasque aiguë (PFA) dans le pays depuis janvier 2015, dans le cadre de son programme de surveillance nationale de la poliomyélite. Tous les cas ont été testés négatifs pour le virus de la polio. Ce programme fut été créé en 1997.

 

Environ 50.000 cas de paralysies flasques aiguës sont détectés chaque année en Inde. [1,2]

 

Selon un communiqué de presse publié par le Ministère Indien :

 

L’Inde est exempte de poliomyélite. Le pays a signalé son dernier cas de poliovirus sauvage en 2011. Après 3 années consécutives au cours desquelles le pays a été certifié exempt de poliomyélite, la région de l’Asie du Sud-Est contrôlée par l’OMS et comprenant 11 pays, dont l’Inde, a été certifiée exempte de poliomyélite le 27 mars 2014. En dépit de ce progrès, l’Inde a maintenu un niveau élevé de veille et a tenu à ce qu’aucune complaisance ne puisse intervenir afin de pouvoir maintenir le statut de pays indemne de polio qu’il détenait depuis plus de 4 ans. Le pays a pris des mesures appropriées pour assurer une haute immunité de la population contre la poliomyélite de même que pour maintenir un système de surveillance active pour la détection du virus de la polio [1]

 

Après deux décennies de campagnes répétées des enfants indiens avec le vaccin polio oral (VPO), l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a, début 2014, déclaré l’Inde « libérée » du virus polio sauvage.

 

La déclaration controversée arrive à un moment où l’Inde a connu une énorme augmentation des cas déclarés de paralysies flasques aiguës non polio (NPAFP).[3]

 

En 2004, 12.000 cas de paralysies non polio ont été déclarés, mais ce nombre a augmenté en 2012 pour atteindre 53.563 cas, soit un taux de 12 cas pour 100.000 enfants. Deux pédiatres indiens ont compilé les données de surveillance du programme de la polio et ont découvert un lien entre l’augmentation du nombre de vaccins (VPO) chez les enfants au cours de l’intensification des campagnes d’éradication de la polio et l’augmentation des cas de paralysies flasques aiguës non polio (NPAFP) chez les enfants.

 

Dans un article de 2012 publié dans une revue d’éthique médicale [4], les médecins ont déclaré la paralysie flasque aiguë « cliniquement indiscernable de la paralysie de la polio, mais deux fois plus mortelle. L’incidence de la paralysie flasque aiguë était directement proportionnelle aux doses du vaccin polio oral reçues ». Etant donné que la polio fait partie de la famille des entérovirus Picornaviridae qui comporte plus de 200 virus, les médecins ont suggéré que les responsables de la Santé publique  réalisent une enquête sur « l’influence des changements de contrainte des entéropathogènes induits par le vaccin (de la polio) pratiquement administré tous les mois. »

 

Bien que pas aussi répandus qu’en Inde, des cas de paralysies flasques aiguës se produisent également aux Etats-Unis Au début de l’année 2004, des neurologues  des Universités de Stanford et de Californie ont rapporté 5 cas de paralysie soudaine d’un ou de plusieurs membres chez des enfants âgés de 2 à 16 ans complètement vaccinés contre la polio. Le Département de la Santé de Californie a lancé une enquête sur 20 cas similaires. Deux des cinq enfants ont été testés positifs pour les entérovirus-68 (EV68) [5].

 

Au cours de l’été de 2014, un nombre plus important encore d’enfants américains apparemment en bonne santé, ont été soudainement frappés de paralysies dans plusieurs états américains, y compris le Colorado, le Missouri, le Michigan et le Massachusetts, et ce, après avoir développé des symptômes du rhume et de la grippe. Plusieurs enfants sont morts et, bien que certains cas étaient associés au EV68, d’autres ne l’étaient pas. [6]

 

Comme la polio, d’autres entérovirus sont transmis par l’excrétion du virus dans les secrétions corporelles respiratoires et gastro-intestinales. La plupart du temps, une infection à entérovirus reste asymptomatique ou se manifeste par des symptômes grippaux bénins qui ne progressent pas vers la paralysie ou autres complications graves. [7] Il est rare que des infections à entérovirus comme le EV68 puissent provoquer une inflammation du cerveau (méningite, encéphalite), la paralysie ou la mort.

 

La cause exacte des cas de paralysies flasques aiguës chez des enfants de Californie, dont la plupart sont nés après 1999, et ont sans doute reçu les vaccins inactivés contre la polio (IAV) n’a pu être déterminée. De même en Inde, les autorités sanitaires n’ont pas pu déterminer pour quelle raison il y a eu une récente  augmentation spectaculaire des paralysies chez des dizaines de milliers d’enfants du pays.

 

Références:

 

1 Cases reported from Uttar Pradesh in section of media are of AFP (Acute Flaccid Paralysis), not Polio. Business Standard June 20, 2015.
2 Govt. says cases reported from UP are of Acute Flaccid Paralysis, not polio.NetIndian News Network June 20, 2015.
3 Raj GN. Polio free does not mean paralysis free. The Hindu Jan 3, 2013.
4 Vashisht N, Puliyel J. Polio programme: let us declare victory and move on. Indian Journal of Medical Ethics 2012 9(2): 114-117.
5 Maron DF. Is a Wave of Poliolike Symptoms in California Cause for Alarm? Scientific American Feb. 24, 2014.
6 O’Connor A. Enterovirus 68 and Paralysis Link Remains Uncertain. The New York Times Oct. 3, 2014.
7 Schwartz RA. Enteroviruses. Medscape Mar. 3, 2014.

 

Source: Vaccine Impact

 

Voir aussi

 

Eradication de la polio?

 

Vaccination polio dans le Tiers Monde: l'enver du décor?

 

Vaccination polio en Inde: la maladie causée par le vaccin, deux fois plus meurtrière

 

Pakistan: des checkpoints militaires pour vacciner de force contre la polio

 

78% des enfants pakistanais qui ont contracté la polio avaient pourtant été vaccinés

 

Des enfants vaccinés sous la menace des armes et des parents emprisonnés... ça se passe au XXIè siècle!

 

Dégâts du vaccin polio oral: un fabricant condamné à verser 22,5 millions de dollars à un Américain

 

Vaccin polio: l'inconnu- SV40 & cancer

 

Comment les vaccins causent des cancers, des paralysies et des décès depuis des décennies

 

Variole & polio: aveux explosifs sur des vaccins reçus par des centaines de millions de gens

 

Un nouveau virus de type polio provoque des paralysies infantiles aux Etats-Unis

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Vaccination polio-liberté vaccinale
commenter cet article

commentaires

Gérard 24/08/2015 20:45

On progresse ou pas?
"nonoparticule et adjuvant?"

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1518/Sante/article/detail/2434145/2015/08/24/Nouvelles-avancees-vers-un-vaccin-universel-contre-la-grippe.dhtml

InitiativeCitoyenne 24/08/2015 22:06

pas vraiment hélas! le mythe d'un vaccin universel ne devrait leurrer personne, cela risque de servir de prétexte grossier et fumeux pour obliger le monde entier à se faire vacciner à l'occasion d'une future pandémie tant attendue au motif qu' "un seul vaccin" serait la solution finale (pour la grippe) car après, il y aura toutes les autres pandémies, tous les autres vaccins. C'est une médecine désastreuse et dangereuse qui est malheureusement en marche. Seule la lucidité et la détermination inébranlable permettra d'éviter le pire en termes d'obligations vaccinales mortifères et délétères...

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA