Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2015 5 11 /09 /septembre /2015 21:39

Les anti-vaccins veulent lancer leurs propres garderies d’enfants

 

Par Leah Blanc et Paul Corben, 3 septembre 2015

Des garderies pour enfants non vaccinés: une bonne idée qui fera inévitablement tache d'huile

Nous ne voulons pas empoisonner nos enfants pour de l’argent

 

L’IDEE de démarrer un centre de garderie pour enfants non vaccinés dans la région de North Rivers a été accueillie d’une manière très critique par les experts de la santé qui disent que la non-vaccination met des vies en danger.

 

Juanita Halden « Wanda » explique que l’idée de lancer un tel centre de garderie a été suscitée par les changements dans la politique gouvernementale « Pas de vaccin -  pas de jeu - pas d’indemnités ».

 

Madame Halden précise que l’objectif de Centres pour enfants non vaccinés serait de « prévenir le risque de réactions négatives ou d’infections qui proviendraient d’enfants récemment vaccinés ou le risque de complications ou de décès comme effets secondaires des vaccins. »

 

Mais le directeur des services de santé du NSW, Paul Corben a souligné l’importance des vaccins pour prévenir de graves maladies comme la coqueluche, la rougeole, la diphtérie et la méningite.

 

Il a déclaré que la vaccination a été incroyablement efficace pour réduire la mortalité et la morbidité en Australie et partout dans le monde.

 

« Il existe de très bonnes preuves que les vaccins protègent de ces infections et qu’elles ont sauvé d’innombrables vies », a-t-il déclaré.

 

Madame Halden a souligné avoir déjà reçu des manifestations d’intérêt pour le projet, y compris de la part de fournisseurs de services de garderie privée, comme aussi de parents et de promoteurs immobiliers.

 

« Il a été prouvé dans de nombreux pays que les vaccinations multiples provoquent l’autisme, des réactions néfastes sur la santé, la transmission de maladies contagieuses, des dommages au sang, au cerveau, ainsi que des décès. » a précisé Madame Halden.

 

Ses principales références pour ne pas soutenir les projets de vaccination comprennent la page de Wikipedia (the vaccine Court), un article du Huffington Post, un article non revu par les pairs publié sur le site Pace Law, un site anti-vaccination et deux articles en ligne sur la toxicité du mercure.

 

Madame Halden a expliqué que les changements introduits dans la politique gouvernementale, et qui ont permis aux centres d’accueil de refuser les enfants non vaccinés relevaient de «  l’esclavage médical et de l’abus » et qu’ils étaient proches des « crimes de guerre, des crimes contre l’humanité et de la violation des droits humains fondamentaux. »

 

Elle a exhorté les parents à effectuer davantage de « recherches indépendantes » en dehors des recherches universitaires sponsorisées par l’industrie pharmaceutique ou des publications gouvernementales.

 

M.Corben a précisé qu’en Australie, les vaccins passent par des évaluations rigoureuses de sécurité et d’efficacité avant qu’ils ne soient approuvés.

 

Il a ajouté qu’au cours des quelques premiers mois de la vie, les nourrissons étaient très sensibles aux infections graves et n’avaient pas encore pu profiter de la pleine protection des vaccinations.

 

«  Il est dès lors vital que les enfants et les adultes autour d’eux soient vaccinés pour enrayer la propagation des maladies évitables par la vaccination. » a-t-il dit.

 

Madame Halden a voulu souligner que l’idée des Centres d’accueil pour enfants non vaccinés n’était qu’un projet qui ne ferait l’objet de recherches et de développement qu’en 2016.

 

Northern Star

Des garderies pour enfants non vaccinés: une bonne idée qui fera inévitablement tache d'huile

13% des pédiatres ne suivraient pas le programme vaccinal du CDC (USA)

 

Etant donné le fait qu’un important pourcentage de pédiatres rejettent au moins quelques vaccins (si pas tous) pour leurs propres enfants et ne suivent donc pas les périodes proposées par le CDC pour vacciner leurs propres enfants, comment serait-il possible de justifier des lois qui n’accorderaient pas le même droit de refus aux parents comme ce qui se passe actuellement en Californie, au New Jersey et ailleurs ?

 

Source : The Healthy Economist

 

Est-ce étonnant que des parents ayant pris la peine de s'informer valablement et ayant découvert que la santé des enfants non vaccinés (0 vaccins) est globalement bien meilleure que celle des enfants vaccinés (moins d'asthme, de diabète, d'autisme, d'épilepsie, de troubles du sommeil, d'infections ORL, de consommation d'antibiotiques etc.) réclament de pouvoir satisfaire la nécessité de faire garder leurs enfants mais sans pour autant hypothéquer irrémédiablement leur santé. Si d'autres parents veulent docilement faire vacciner leurs enfants selon les recommandations en vigueur car ils croient dur comme fer que les vaccins protègeront la santé de leur progéniture, ils ne doivent alors pas du tout ni s'inquiéter ni s'occuper du CHOIX des autres parents libres et responsables, désireux d'ouvrir des structures respectueuses de leur décision souveraine. De nos jours, il n'est absolument plus acceptable que les parents ayant fait l'effort de s'informer de façon indépendante et rigoureuse soient contraints d'adopter contre leur gré les exigences cautionnées par des parents dont la docilité envers le discours officiel finit par confiner à l'irresponsabilité la plus totale. Face au harcèement vaccinal qui ira forcément croissant, espérons un sursaut des foules pour préserver l'essentiel: la santé qui ne va bien sûr jamais sans liberté véritable!

 

Voir aussi

 

Une garderie d'Ottawa offre ses services pour des enfants non vaccinés

 

Cinq vaccins ont tué le petit Sebastian

 

Une petite fille de 4 mois décède après avoir reçu 7 vaccins

 

Ayana, dans le coma le lendemain de sa vaccination par Prevenar & Infanrix hexa ( et entretemps décédée)

 

Livio, handicapé à 80% suite aux vaccins Prevenar et Infanrix quinta

 

Infanrix hexa: le document confidentiel accablant

 

Prevenar: les documents confidentiels accablants

 

Tous les vaccins sont expérimentaux: voici pourquoi

 

Vaccins: le vrai scandale des faux placebos

 

Dr Saluzzo de Sanofi Pasteur: "on ne sait pas comment marchent les vaccins"!

 

Ce que les médecins pensent de la vaccination: l'enquête choc de l'INPES

 

La vaccination, un juteux business, aussi pour les médecins

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Liberté & démocratie
commenter cet article

commentaires

Cassie 16/09/2015 13:21

Pour ceux qui lèvent les bras au ciel en hurlant que la science sait tout et est infaillible, je leur dirais de lire le papier du rédacteur en chef du Lancet, Richard Horton, ou il affirme que beaucoup de publications médicales et autres sont fausses!!!!!!
il explique même pourquoi
http://www.thelancet.com/pdfs/journals/lancet/PIIS0140-6736%2815%2960696-1.pdf
Jacques Henry en a même fait un papier
https://jacqueshenry.wordpress.com/2015/09/14/la-recherche-medicale-majoritairement-frauduleuse-cest-rassurant/

osteopathe vienne 14/09/2015 14:24

Un des aspects du débat est aussi la manne financière qu'apportent les vaccins à l'industrie pharmaceutique...

cumulus 14/09/2015 10:31

Très bien. Mais, attention, les enfants vaccinés doivent en être bannis. Des fois qu'ils viendraient y contaminés ces bambins vierges en bonne santé. Et qu'ils n'en sortent surtout pas. Puis, qu'on crée des écoles spécifiques pour eux, des transports publics qui leurs sont réservés et obligatoires, etc... Ca fera bien le beurre des promoteurs privés "intéressés" ! Vive la sorcellerie des temps modernes ! Allumons les bûchers et mettons y tous ces "crétins" et autres "crédules" qui n'ont que faire de toutes ces merveilles qu'apportent les "xyz..thérapies" à base de poudre de perlimpinpin et de baragouinages abscons. Que triomphe enfin l'ignorance consacrée par la démagogie paranoïaque ! Vous osez parler de Nuremberg mais vous êtres plus près du box des accusés que vous ne semblez le réaliser.

Initiative Citoyenne 14/09/2015 15:30

C'est ça votre "réponse"? >>> Argument d'autorité, relisez aussi Kant avant de prétendre vous faire le porte parole de la Science face aux hérétiques. Vous êtes dogmatique, vous ne remettez rien en question car vous n'êtes tout simplement pas capable de penser par vous-mêmes. Les lecteurs de ce site jugeront sur pièces. Si vous n'êtes pas capables de lire les notices des vaccins et de vous indigner des carences flagrantes avec lesquelles on évalue ces produits, tant pis pour vous mais n'oubliez pas que votre dogmatisme et votre volonté de rester dans le non savoir et la fausse science coûte des vies et des santés...

cumulus 14/09/2015 14:38

Ce n'est pas à vous de décider où est "le fond du sujet". Ne comptez pas sur les gens comme moi pour perdre leur temps à démonter pièce par pièce le puzzle de toutes vos invraisemblables certitudes. Vous êtes des scientifiques auto proclamés et contre ça il n'y a rien à faire qu'à espérer que ceux que vous faites semblant de défendre viennent un jour à se rendre compte que le bruit que vous faites n'est que du vent...

InitiativeCitoyenne 14/09/2015 10:49

Ecoutez, les choses sont assez simples, apportez des preuves convaincantes que les vaccins que l'on veut imposer à la population (et tous les autres) ne sont pas expérimentaux et après, vos propos auront du sens mais hélas, ce n'est absolument pas le cas. Il est triste et sidérant que ne vouliez pas voir qu'il y a un gros problème éthique, scientifique, déontologique et juridique que les vaccins soient péremptoirement déclarés sûrs et "faisant plus de bien que de tort" ALORS QUE:
- les essais cliniques ne comparent pas la tolérance d'un vaccin donné à celle d'un réel placebo neutre et inerte mais à un autre vaccin >>> biais
- les essais cliniques pré-commercialisation ne portent que sur quelques jours ou semaines alors qu'il faudrait des études de suivi sur plusieurs années car les vaccins interfèrent profondément et durablement avec le fonctionnement du système immunitaire
- les essais cliniques ne portent que sur un nombre restreint de sujets et d'enfants alors que les effets secondaires plus rares mais plus graves exigent des effectifs beaucoup plus grands pour savoir, évaluer et permettre dès lors aux citoyens d'exercer valablement un consentement libre et éclairé
- les essais cliniques de vaccins ne portent jamais sur le potentiel cancérogène, mutagène et tératogène de ces produits (contrairement aux autres médicaments qui eux ne sont jamais obligatoires) alors que les vaccins contiennent plusieurs composants notoirement cancérigènes et mutagènes et qu'ils s'adressent à des enfants au système immunitaire immature dès leurs premiers jours de vie!
- Les vaccins sont dispensés d'analyses pharmacocinétiques destinées à évaluer le devenir des composants du vaccin dans le corps une fois injecté et avec quels effets sur les tissus, sur la métabolisation, l'élimination et son timing etc.
VOILA DES FAITS. CES FAITS PEUVENT VOUS DERANGER. MAIS CE SONT DES FAITS. Après, un enfant de 10 ans pourrait comprendre que votre message se contente d'élucubrations et de procès d'intentions mais qu'il fuit le fond du sujet. Si vous étiez conséquent, vous réclameriez que ces critères d'évaluation des vaccins soient durcis et vous attendriez qu'ils soient tous de mise pendant suffisamment de temps, au moins une décennie au minimum et encore, c'est un temps trop court pour les effets de génération en génération, pour oser faire une promotion à tout prix de produits dont vous n'avez aucune idée précise du retentissement morbide à court, moyen et long terme. Chacun ici pourra voir votre obsession, vous êtes dans une paranoïa des seules maladies infectieuses que vous identifiez au mal absolu de façon irréaliste car sans vision globale et pondérée de l'ENSEMBLE des risques, y compris la multiplicité et le caractère multiforme des risques vaccinaux. C'est assez simple de comprendre pourquoi l'establishment qui a toujours usé de ficelles assez grossières et de slogans simplistes est maintenant aux abois avec ce type de demande et de démonstration assez implacable car il est tout simplement (comme vous) incapable de répondre et ne sait que trop bien que sans les critères laxistes d'évaluation des vaccins, jamais ces produits n'auraient pu connaître la promotion éhontée et aveugle dont ils ont fait l'objet. Vous êtes libre de fuir la science, la vraie, celle qui veut se baser sur des faits objectifs pour lui préférer le scientisme ou la fausse science du seul "consensus social" mais alors, pour éviter de vous ridiculiser, le mieux est peut-être de relire l'histoire de la paille et de la poutre ! ; -)

Bob ArdKor 13/09/2015 22:17

Excellente idée, ça évitera peut-être que les enfants dont les parents inconscients refusent la vaccination ne contaminent les enfants vaccinés avec des maladies en voie d'être éradiquées.
Le darwinisme en action.

Bob ArdKor 13/09/2015 22:59

Je reconnais la mauvaise formulation, ce n'est pas les enfants vaccinés qui sont en danger, en l'occurrence. cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Immunit%C3%A9_gr%C3%A9gaire

Initiative Citoyenne 13/09/2015 22:47

Si les enfants sont vaccinés, ils devraient être pour la plupart protégés non? On voit bien là la limite des fausses promesses d'un système vaccinaliste à bout de souffle et aux abois. Vouloir éradiquer à tout prix des maladies infectieuses statistiquement bénignes pour la plupart est une aberration coûteuse sur tous les plans. A ce jour, AUCUNE maladie infectieuse n'a encore pu être éradiquée grâce à une vaccination. La variole n'a pas été éradiquée grâce aux vaccins, relisez le rapport final d'éradication de l'OMS stipulant bien que si les campagnes de vaccination de masse furent couronnées de succès dans quelques pays, elles échouèrent dans la plupart des cas. La polio n'est toujours pas "éradiquée". Les maladies éruptives de l'enfance étaient à une époque considérées à juste titre comme des "maladies nécessaires". Après, certains crédules ou crétins c'est selon ont cru que ces maladies ne jouaient aucun rôle favorable sur le développement des systèmes immunitaires des enfants. On paie drastiquement le prix aujourd'hui de cette vision partiale et unilatérale. Ce n'est pas la maladie en soi qu'il faut diaboliser mais bien ses complications graves (minoritaires) à éviter par des moyens sûrs et non nuisibles, mais ce n'est pas avec la vision idéologique totalitaire du "seul vaccin" que l'on tendra vers cet objectif raisonnable mais bien avec des stratégies de bon sens faisant converger les connaissances de la nutrithérapie, de la phytothérapie, de l'homéopathie, de l'aromathérapie etc. Des milliers d'études scientifiques bien conduites existent sur ces méthodes même si certaines personnes bornées ou de mauvaise foi s'entêtent à le nier.

vincent 13/09/2015 20:11

C'est un fake non?

https://www.youtube.com/watch?v=B_hCLWtEHL8&index=27&list=WL

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA