Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 22:41

On entend déjà applaudir les bonzes de l'Académie de Médecine et autres afficionados des vaccins qui n'y connaissent rien et on n'a aucune peine à prédire qu'ils prendront cela comme prétexte ou comme "preuve" que le vaccin anti-hépatite B serait sûr et sans histoire.... mais ce non-lieu du 9 mars dernier (requis par le parquet de Paris) était prévisible et en réalité préparé de très longue date

 

Le sujet des vaccins est un sujet tabou et les fausses annonces de débat ne doivent leurrer personne car les preuves de ce tabou abondent hélas. Parmi ces preuves, citons notamment Libération du 14 octobre 2008 qui indiquait de façon très claire que le Pr Marc Tardieu, neuropédiatre à la Pitié Salpétrière, avait été "interdit de conférence de presse" en raison de ses résultats dérangeants montrant que le vaccin anti-hépatite B était associé à un sur-risque de sclérose en plaques chez les enfants vaccinés au-delà des 3 ans qui suivent la vaccination (alors qu'on avait par exemple toujours soutenu mordicus mais de façon mensongère donc, que les enfants vaccinés n'encouraient aucun risque de sclérose en plaques compte tenu que leur myéline n'était pas encore complètement formée....)

 

Ces plaintes au pénal des victimes de vaccins sont systématiquement et volontairement bloquées comme cela s'est d'ailleurs aussi récemment vu au sujet du vaccin Gardasil

Vaccin hépatite B: quand un non-lieu dévoile le vrai lieu du tabou

Faut-il s'en indigner? Oui bien sûr mais s'en étonner? Nullement... en effet, le 23 octobre dernier sur RMC (voir à partir du temps 35'), l'ex juge d'instruction Marie-Odile Bertella-Geffroy, qui a eu en charge les dossiers du sang contaminé, de l'hormone de croissance, de l'amiante, du nuage de Tchernobyl mais aussi du vaccin anti-hépatite B, expliquait clairement:

 

"Ces dossiers n'arrivent pas à un procès pénal. Le juge d'instruction a des pouvoirs d'investigation énormes comme pour une affaire criminelle: perquisitions, mises en examen et surtout, aller chercher les documents où ils se trouvent dans les laboratoires pharmaceutiques ou dans les Ministères par exemple. C'est une espèce de mise à plat de tout ce qui s'est passé et qui fait qu'on n'a pas protégé les gens[…] Toujours il y a des difficultés de lobbying dans ces affaires. […] Tout est fait dans l'opacité et les propositions de lois sont souvent rédigées par les lobbies. […] Les experts ne sont pas indépendants. Ceux qui sont pré-décisionnels savent ce qu'on leur demande et disent exactement ce que les politiques veulent leur voir dire donc tout est pipé. 99% de la formation des médecins est payée par l'industrie pharmaceutique, de même que 90% de leurs publications. Les agences qui évaluent sont payées par les laboratoires pharmaceutiques et il y a énormément de médicaments qui ne servent à rien. "

 

" Les associations, ce sont elles qui ont vraiment introduit le pénal et le civil pour ce type de dossiers d'indemnisations et puis pour savoir ce qui s'est passé, quels sont les dysfonctionnements qui ont fait que certaines personnes sont restées malades ou sont mortes par le manque de protection."

 

Sur RTL, en 2013, M.O. Bertella-Geffroy avouait déjà platement "ne plus croire en la justice indépendante"...

 

Il est certain que ce non-lieu démontre le lieu du tabou qui est finalement le dogme vaccinal lui-même. Si malgré les plus de 60 000 cas de scléroses en plaques induites par ce vaccin (et ce en ne prenant en compte que la France et que la seule sclérose en plaques alors que ce vaccin induit quantité d'autres maladies auto-immunes et non auto-immunes et que plus de 30 millions de Français ont été vaccinés avec un suivi jamais réalisé et donc une opacité totale sur le nombre exact de pathologies diverses ayant pu être causées par cette vaccination responsable selon le rapport Dartigues d'une des plus grandes séries d'effets secondaires de toute l'histoire de la pharmacovigilance française, voir en page 9/22), la "justice" rend encore un tel non-lieu, cela en dit long sur la teneur du "débat" que les Français doivent attendre de la part de Touraine et de son administration mais aussi sur le nombre de victimes (inutiles!) de vaccins qui devront encore tomber dans la plus grande indifférence avant que le moindre vrai débat digne de ce nom puisse jamais s'ouvrir!

 

Visionnez la vidéo suivante qui démontre de façon limpide la tromperie aggravée en matière de vaccination anti-hépatite B. Il n'y avait finalement même pas besoin d'une instruction judiciaire pour l'établir tant les preuves étaient déjà flagrantes d'emblée: 

Vous trouverez dans l'article suivant les références des études scientifiques officielles et rigoureuses qui plaident clairement en faveur d'un lien de cause à effet entre le vaccin anti-hépatite B et la sclérose en plaques. 

 

Vous trouverez aussi ici le témoignage bouleversant des parents d'une des nombreuses sclérosées en plaques que cette vaccination a causées de toutes pièces et qui se retrouvent bien sûr sans la moindre solidarité et sans savoir ce que leur fille deviendra après leur décès.

 

Mais il n'y a hélas pas que la seule sclérose en plaques, on pourrait aussi parler du risque de diabète associé à cette vaccination mais aussi au fait que ce vaccin détruit les cellules du foie (un comble!), loin de protéger cet organe comme on le martèle sous forme de slogan trompeur et sans que les vaccinés ne soient jamais clairement informés de la technologie OGM utilisée pour fabriquer ces vaccins douteux. On peut également évoquer les cas d'oedèmes cérébraux mortels du nourrisson associés aux vaccins hexavalents (qui incluent la valence anti-hépatite B) et le triste listing morbide de + de 800 effets secondaires possibles du vaccin Infanrix hexa et susceptibles d'affecter tous les systèmes du corps tel qu'établi par GSK.

 

Ne manquez pas non plus l'article que le Pr Pierre Cornillot, ex doyen de faculté de médecine de Bobigny, avait rédigé il y a quelques années, au moment de la mise en examen des membres des laboratoires pour tromperie aggravée dans cette affaire du vaccin anti-hépatite B. "La vaccination contre l'hépatite B: une affaire de racaille?"

 

L'interview-vérité de Lucienne Foucras dont le mari est mort de sclérose latérale amyotrophique (SLA) à cause du vaccin anti-hépatite B

 

Voir aussi ici plus d'infos sur le scandale de la vaccination anti-hépatite B obligatoire.

 

Mais laissons finalement le mot de la fin au très honorable baron Jean Stéphenne (qui avait été anobli par l'ex roi des Belges, Albert II, en 2011) qui a visiblement aussi à nous parler de cette chère valence anti-hépatite B grâce à laquelle la section vaccins de GSK a bâti son essor mondial.... nul doute que les victimes de cette vaccination qui continuent de souffrir en silence, trouveront elles aussi à applaudir depuis les innombrables lieux où elles se trouvent à la surface du globe...

Vidéo de la conférence de Jean Stéphenne au Cercle du Lac le 27 juin 2012

Mise à jour du 17 mars 2016:

 

Après avoir pris connaissance des infos ci-dessus et notamment des études scientifiques qui plaident en faveur d'un lien de causalité entre vaccin HB et scléroses en plaques, voyez la mauvaise foi dégoûlinante des présentateurs médecins du Journal de la Santé (qui ont une nouvelle fois omis de déclarer qu'ils sont tous les deux les co-auteurs d'un petit livre à la gloire des vaccins, ce qui constitue aussi un conflit d'intérêts non déclaré...): 

Quand les tenants de l'idéologie vaccinale font de la projection pure et accusent les critiques d'idéologie!

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Liberté & démocratie
commenter cet article

commentaires

François 17/03/2016 20:38

Mission d’expertise sur la politique de vaccination contre l’hépatite B en France - Version définitive du 15 février 2002 -

Page 9 : "Depuis le début de la campagne de vaccination contre l’hépatite B de 1994, plusieurs
milliers de cas d’effets indésirables attribués au vaccin ont été notifiés. Ces cas ont tous été
individuellement évalués, ce qui a amené à en rejeter une bonne partie en particulier les
éventuels doublons ou les cas comportant des informations manquant de validité . Parmi les
cas restants, on dénombre au 31 mars 2001, 862 atteintes neurologiques dont 771 atteintes
démyélinisantes aiguës centrales. 46% des cas notifiés sont survenus dans les deux mois après la vaccination. Il s’agit de l’une des plus grande série d’effets indésirables recueillis par la
pharmacovigilance depuis sa naissance en 1974. Ce nombre est d’autant plus élevé qu’il
existe une certitude de sous-notification, mais il doit être relativisé dans la mesure où de 22 à
29 millions de personnes ont été vaccinés en France durant cette période avec 86,5 millions de
doses de vaccin vendues "

Page 14 : "En conclusion, aucune donnée ne permet d’affirmer que la vaccination contre l’hépatite
B augmente le risque de sclérose en plaques. En revanche, on ne peut pas exclure que la
vaccination puisse être un stimulus non spécifique déclenchant un Episode Aigu de
Démyélinisation au même titre qu’une infection virale ou un autre vaccin."

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/024000604.pdf

Bernard Guennebaud 17/03/2016 14:42

Wladimir POUTINE en 2016 :

"Nous, en tant qu’espèce humaine avons le choix de continuer à développer nos corps et nos cerveaux de manière harmonieuse. Nous avons aussi le choix de suivre le modèle occidental des précédentes décennies en empoisonnant intentionnellement nos populations avec de la nourriture génétiquement modifiée, des produits pharmaceutiques, des vaccins et du fast food qui devrait être classé dans les drogues addictives. Nous devons combattre tout cela. Une population physiquement et intellectuellement handicapée n’est nullement dans notre intérêt. »

Notons que la Russie n'a pas d'industrie pharmaceutique et que, grâce à la motivation et au budget de la recherche spatiale elle a développé des recherches qui vont dans le même sens que celles conduites par Luc Montagnier. En un mot, le biochimique n'est pas l'essentiel de ce qui fait la Vie. En amont se trouvent l'énergie structurée, vibratoire, fréquentielle et porteuse d'informations. Ce que nous commençons seulement à constater avec les effets des vaccinations et autres médicaments c'est le début de l'échec programmé, inéluctable et inexorable du tout biochimique qui veut tout résoudre ainsi.
L'industrie pharmaceutique a tout simplement oublié l'essentiel de ce qui fait la vie...

Bernard Guennebaud 17/03/2016 12:48

Oui, le combat n'est pas fini, il ne fait que commencer !
A titre d'exemple, on peut trouver au moins 3 signaux indépendants dans les données des publications Tardieu 2007 et 2008. En voici un :
154 ADC (atteintes démyélinisantes centrales) chez les vaccinés dont 80 (52%) sont devenues des SEP contre 195 ADC chez les non vaccinés dont 63 (32%) de SEP. A vue le taux de SEP parmi les ADC est significativement beaucoup plus élevé chez les vaccinés. Un calcul le confirme : moins d'une chance sur 10000 d'obtenir un écart aussi important que celui observé.
Interprétation : le vaccin aurait pu favoriser l'évolution en SEP d'une ADC qui soit serait apparue sans cette vaccination mais n'aurait pas évolué en SEP ; soit que l'ADC aurait été crée par cette vaccination pour évoluer en SEP dans la fenêtre d'observation.

Il y a aussi mon article :
http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2015/10/31/32861683.htm

François 17/03/2016 10:05

Un lien est démontré entre vaccination contre l’hépatite B et sclérose en plaque en France
(Article publié le: 17 décembre 2014)

http://www.docbuzz.fr/2014/12/17/123-un-lien-est-demontre-entre-vaccination-contre-lhepatite-b-et-sclerose-en-plaque-en-france/

tal schaller 17/03/2016 08:39

le vaccin hépatite B est un des grands scandales de notre époque. c'est un génocide silencieux. l'argent est la seule raison qui soit pour justifier les vaccins.dans le futur on regardera les vaccins comme on regarde les bûchers du moyen-âge. avec des frissons d'horreur !

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA