Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 09:09

Au moins 3 bébés décèdent après leur vaccination à Bago

Birmanie: au moins 3 nouveau-nés décèdent après des vaccins

Par Swan Ye Htut 14 mars 2016

 

Au moins trois nouveau-nés sont morts et 24 autres bébés ont mal réagi après une vaccination contre l’hépatite B à l’hôpital général de Bago. Les autorités sanitaires font tout leur possible pour déterminer ce qui a pu tourner mal au cours d’une procédure de routine.

 

Entre le 4 et 7 mars dernier et, Selon le Ministère de la Santé, 28 bébés ont reçu le vaccin contre l’hépatite B à l’Hôpital général de Bago. Les nouveau-nés ont rapidement montré des signes de réactions indésirables.

 

Le 7 mars, 2 enfants sont morts et 14 ont dû être ramenés à l’hôpital souffrant de maladies respiratoires et de spasmes. Deux de ces enfants ont dû être conduits aux soins intensifs, et 10 ont dû être suivis de près dans le service des soins pour nourrissons.

 

« Les nourrissons présentaient les symptômes d’un empoisonnement du sang » a déclaré un communiqué du Ministère. «  Une enquête est en cours pour déterminer si les réactions pourraient être associées au vaccin contre l’hépatite B ».

 

En quelques jours, l’état de santé des enfants s’est aggravé. Des 14 enfants qui avaient été ramenés à l’hôpital en mauvais état de santé, un est décédé et quatre autres bébés ont dû, le 9 mars, être conduits en ambulance aux soins intensifs de l’hôpital pour enfants à Yankin.

 

Les médecins et le personnel du ministère  éprouvent des difficultés à comprendre ce qui s’est passé.

 

Très tôt après la naissance, les nourrissons reçoivent les vaccins contre l’hépatite B selon un schéma de 3 doses. Myanmar est considéré comme ayant une forte incidence de l’infection virale qui est transmise par les fluides corporels et qui peuvent provoquer une maladie chronique du foie.

 

« Les vaccins utilisés ont été approuvés par l’OMS » a déclaré le Dr Than Htut, directeur de la « Food and Drug Administration » au cours d’une conférence de presse le 11 mars.

 

« Bien qu’il faille supposer que les vaccins soient sûrs, ils font néanmoins l’objet d’analyses au meilleur laboratoire de Myanmar afin de pouvoir déterminer si les maladies et les décès des bébés avaient été causés par les vaccins. Toute utilisation de ces vaccins a été interdite pendant la période d’enquête. »

 

Il a pu être déterminé que les vaccins administrés aux enfants à l’hôpital de Bago avaient été achetés par une pharmacie privée au lieu de faire partie de la campagne officielle de vaccination, selon le groupe d’enquête dirigé par les services médicaux du département de la Santé publique, la Food and Drug Administration et les médecins de l’université de Yangon, service de pédiatrie.

 

Il s’agissait des vaccins Engérix B et Hepavax B. L’équipe d’enquête a eu pour tâche de déterminer si les vaccins ont été importés par les voies officielles et si la date d’expiration n’avait pas été dépassée. Le Dr Than Htut a déclaré que si les tests de laboratoire devaient révéler la toxicité des vaccins, l’OMS, l’industrie pharmaceutique du pays, ainsi que les organisations internationales de Santé en seraient informées.

 

Le Dr Soe Lwin Nyein du Département de la Santé publique a admis qu’il y avait encore plusieurs inconnues. L’équipe d’enquête est en train d’essayer de comprendre comment la pharmacie avait stocké ses vaccins et si certains vaccins étaient encore distribués. L’équipe d’investigation a aussi essayé de comprendre comment les infirmières se procuraient le vaccin qu’elles administraient.

 

Le Dr Than Htut a déclaré que la situation était compliquée du fait  de la quantité limitée de vaccins qui restaient pour effectuer des tests.

 

«  La plupart des vaccins ont été utilisés. Ceux qui restaient ont été jetés aux ordures municipales. On n’a retrouvé qu’un flacon de vaccin pour être examiné. L’infirmière qui a administré les vaccins, de même  que six autres infirmières qui lui sont venues en aide ont fait l’objet d’une enquête. Les parents des enfants vaccinés doivent aussi faire l’objet d’une enquête. Nous devons savoir si les parents avaient fait des allergies aux médicaments.» a expliqué le Dr Than Htut.

 

Les résultats de l’enquête seront publiés dans les médias et sur le site du département de la Santé, de même que sur Facebook.

 

Source : Mmtimes.com

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Effets secondaires-risques
commenter cet article

commentaires

Initiative Rationnelle 17/04/2016 12:23

"La plupart des vaccins ont été utilisés. Ceux qui restaient ont été jetés aux ordures municipales. On n’a retrouvé qu’un flacon de vaccin pour être examiné."

Est-ce que les vilains médecins birmans ont jeté des flacons de vaccin aux ordures, ou est-ce que vous avez fait une erreur grossière de traduction ?

La traduction correcte, bien sûr, est : La plupart des vaccins ont été utilisés puis jetés aux ordures. Il ne restait qu'une fiole de vaccin qui est en cours d'analyse."

J'attends avec impatience de voir cette information incorrecte être corrigée.

Très cordialement.

Initiative Rationnelle 26/04/2016 22:13

"c'est quoi votre but pour polluer ce blog ?"

Un peu plus haut, vous pourrez lire que des médecins ont jeté des vaccins aux ordures. C'est scandaleux. Et faux. Il suffit de lire l'article original pour s'en rendre compte.

Se tromper, c'est une chose, savoir que c'est faux et ne pas corriger, c'est mentir. N'importe quel site ayant à coeur de fournir des informations exactes aurait corrigé cette coquille dans la minute. Et aurait remercié le lecteur attentif. Et aurait oublié l'incident le lendemain.

Refuser d'admettre quelque chose d'aussi incontestable qu'une erreur de traduction. Est-ce rationnel ?

"on sait le danger des vaccins, le nier est stupide"

Montrez moi quelqu'un qui nie le danger des vaccins, et nous le traiterons de stupide ensemble.

"vous devez certainement avoir des liens avec on sait qui"

Voldemort ? Il faisait une keynote à la dernière convention secrète des super vilains, mais je n'ai pas pu y assister. Le gouvernement n'avait pas approuvé mon voyage d'affaire. Nous sommes beaucoup moins bien organisés que ce que vous pensez. Mais c'est difficile, nous sommes si nombreux.

zabou 26/04/2016 18:27

c'est quoi votre but pour polluer ce blog ? vous n'êtes pas rationnels vous êtes juste cons ! (désolée pour le gros mot mais il est justifié) , j'espère que Initiative Citoyenne fera fi de vos critiques absurdes, on sait le danger des vaccins, le nier est stupide. Et pour harceler ainsi ce blog vous devez certainement avoir des liens avec on sait qui !

Initiative Rationnelle 19/04/2016 02:07

Merci pour l'attaque ad hominem et l'appel au complot (Dites moi si je dois d'ores et déjà mettre en place un compteur)

Allez-vous corriger l'erreur ?

C'est une simple erreur de traduction, vous ne renierez pas vos principes corrigeant un contre-sens manifeste.

Initiative Citoyenne 18/04/2016 22:52

Vous n'avez visiblement pas beaucoup d'arguments dites donc... A part le spam comme les robots pour crier après à la censure sur un site bidon qui montre surtout que nous dérangeons décidément fort l'establishment; site sur lequel il y a visiblement peu d'informations sur ceux qui le tiennent (quel courage, c'est ce qui s'appelle assumer ses propos...), ça sonne assez creux il faut bien le dire.... comme "initiative rationnelle" de votre part, on aurait pu espérer mieux mais les lecteurs jugeront!

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA