Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 10:27

Polly Tommey, productrice du film documentaire VAXXED témoigne :

 

Les dommages vaccinaux détruisent des vies. Ecoutez donc les parents et non les pédiatres

Les dommages vaccinaux détruisent des vies. Ecoutez donc les parents et non les pédiatres!

Mon fils a été victime d’un vaccin.

 

Avant de le faire vacciner, j’étais totalement pro-vaccins ; j’étais une mère extrêmement favorable aux vaccins. Ma fille aînée avait été vaccinée  et était en parfaite santé. Je n’avais donc aucune raison de m’interroger, ni d’interroger mon pédiatre. Le matin où j’ai fait vacciner Billy on m’avait averti qu’il pouvait y avoir des problèmes avec les vaccins, mais je ne voulais croire personne d’autre que mon pédiatre.

 

Billy a reçu son vaccin ROR le matin. Le soir, il a dû être transporté d’urgence à l’hôpital parce qu’il faisait de terribles convulsions.

 

A l’hôpital, on nous a dit que c’était une chose normale et que cela pouvait arriver. On nous a dit de ne pas nous tracasser, que tout allait s’arranger. Mais rien ne s’est arrangé du tout ! Mon fils a maintenant 20 ans et sa santé reste gravement endommagée par ce vaccin.

 

C’est là la raison pour laquelle, je me suis passionnément impliquée dans la production du film documentaire VAXXED. En fait, je ne puis supporter le fait que la santé d’un autre bébé soit aussi endommagée.

 

Beaucoup de gens n’ont pas l’air de comprendre que la santé d’un enfant qui a été endommagée par les vaccins bouleverse et détruit des vies entières. C’est la chose la plus terrible qu’une maman ait à vivre. Toute la famille en est affectée : les frères, les sœurs, les parents, les grands-parents, les oncles, les tantes, toute la famille en est traumatisée. 

Les dommages vaccinaux détruisent des vies. Ecoutez donc les parents et non les pédiatres!

Pareil drame a un impact sur le mariage, les finances. C’est une vie entière qui est détruite quand la santé d’un enfant est endommagée par les vaccins. C’est une forme terrible d’abus.

 

On m’a dit que Billy était un cadeau du Ciel. Il n’y a pas de doute pour moi à ce sujet. Mais ce que je puis dire c’est que l’autisme et les complications vaccinales n’ont rien à voir avec un cadeau de la Vie. Ce sont des horreurs qui ont été provoquées par les hommes et qui par-dessus le marché auraient pu être évitées.

 

Si vous êtes parents, si vous voulez avoir des enfants ou si vous êtes simplement enceinte, je vous en supplie, ne faites pas les mêmes erreurs que celles que j’ai faites. Je voudrais vous prier de faire vos propres recherches. – J’avais fait une confiance totale à mon pédiatre quand il m’a affirmé que les vaccins étaient sans danger. J’étais à ce point confiante que je n’ai même pas pensé poser la moindre question par rapport à ce que le pédiatre m’avait dit.

 

Je vous en prie, n’hésitez pas à poser des questions. N’hésitez pas à suggérer à votre pédiatre d’aller voir le film VAXXED, car les médecins qui auront vu ce film documentaire hésiteront à deux fois avant d’administrer le vaccin ROR.- Faites, vous aussi, l’impossible pour voir le film ; lisez la notice du vaccin.

 

Le film nous apprend que le CDC (Centres Américains de Contrôle et de Prévention des maladies) a commis une fraude. C’est le Dr Thompson du CDC qui l’a révélée.

 

En 1999, quand on a diagnostiqué l’autisme chez Billy, nous n’avons pu obtenir aucune réponse, personne n’a pu nous expliquer quoi que ce soit.

 

Un jour, je suis tombée sur un magazine dans lequel des parents échangeaient leurs vues et racontaient le drame qui leur était arrivé. Ce que j’ai pu constater dans la suite, c’est que l’article de ce magazine s’est répandu comme une trainée de poudre en Amérique, en Angleterre, en Europe, partout.

 

Tout ceci m’a fait comprendre qu’il y avait quantités de familles comme la nôtre dans le monde qui avaient aussi vécu le même drame. Je me suis rendue compte que nous avions tous vécu le même drame et que la toute première chose à faire était d’écouter les parents. Il s'agit probablement de milliers, de millions de familles, nous ne savons pas…

 

Je vous en prie, écoutez les parents. Les parents doivent écouter les parents parce qu’ils savent ce qui pourrait peut-être arriver à vos enfants et qui pourrait peut-être être évité.

Voir aussi:  Présentation/introduction française de VAXXED et la vidéo suivante sous-titrée en français, ce qui est une chance!

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Effets secondaires-risques
commenter cet article

commentaires

mat 02/06/2016 21:37

il y a ceux qui parle et ceux qui on été victime comme moi, né de 85 vaciné en 87 j'ai eu 10 ans de ma vie bousillé a cause de ce ror.
mon enfance a etre malade et contracter tout ce contre quoi jai eté vacciné.
sans compter les séquelles actuelle...
mes enfants ne subiront pas la meme chose je peut vous en assurer...
ca ne sera plus jamais "ferme ta gueule c'est bon pour toi, c'est moi qui te le dit "

Initiative Rationnelle 01/06/2016 14:20

"Ecoutez donc les parents et non les pédiatres"

Cette affirmation est une fausse dichotomie. Elle laisse penser qu'il y aurait d'un coté les parents et de l'autre les pédiatres, ce qui est faux.

Cette formulation, plus proche de la réalité, est immédiatement moins convaincante: "Écoutez donc les parents qui disent la même chose que moi et non les parents qui me contredisent ni les médecins qui me contredisent".

Il y a des parents d'enfant vaccinés et autistes qui estiment que la science a montré au delà du doute raisonnable que les deux ne sont pas liés.

Si tous sont parents, si tous on vécu le même drame et s'il sont en désaccord entre eux sur la cause du phénomène, alors il est clair qu'être parent et avoir vécu un drame n'est pas un critère suffisant pour parvenir à une conclusion correcte.

Chacun des arguments irrationnels qui sont avancés pour justifier qu'une mère a raison de voir un lien entre autisme et vaccination peut EN MÊME TEMPS justifier qu'une autre mère a raison de n'y voir aucun lien. Ou de voir un lien entre l'autisme de son enfant et l’œuvre du démon. Ou de voir un lien entre l'autisme de son enfant et cet étranger aux coutumes bizarres qui a emménagé pas loin au même moment.

"Ils l'ont accusée d'avoir jeté un sort sur de jeunes enfants tombés malades [...] ses parents et quatre de ses frères et soeurs, dont l'un de trois ans, ont été tués"
http://www.leparisien.fr/laparisienne/societe/inde-la-chasse-aux-sorcieres-tue-toujours-dans-les-campagnes-20-09-2015-5110409.php

Une certitude qui vient des tripes plutôt que du cerveau finit immanquablement par faire pointer des doigts accusateurs et générer des victimes additionnelles.

Face à la peur, les gens sont avides de réponses, et il est tentant d'aller chercher chez l'autre ce que l'on ne comprend pas soi-même. Un raisonnement rationnel et dépassionné permet de se tourner vers celui qui a des réponses, plutôt que vers celui qui parle le plus fort.

Initiative Rationnelle 02/06/2016 09:13

"Et d'autres qui disent et prouvent le contraire. Dans quelle proportion?"

La proportion n'importe pas dans ce cas, c'est une question de logique. S'il est techniquement possible d'utiliser un argument pour prouver une chose et son contraire, l'argument est invalide.

Vaccin et autisme sont liés parce que mon instinct me l'affirme.
Vaccin et autisme ne sont pas liés parce que mon instinct me l'affirme.

L'instinct n'est pas un argument valide.


"Vous estimez donc [...] que les vaccins sont sans danger pour tout le monde."

Vous ne m'avez pas bien lu si c'est ce que vous avez compris. Les vaccins ont des effets secondaires, comme tout ce qui a un effet avéré. Ces effets peuvent être quantifiés et comparés aux effets de la maladie. Dans ce comparatif, le vaccin a l'avantage.

L'alternative à cette méthode est la méthode du doigt mouillé: "Je pense que le vaccin est la meilleure solution parce que mon instinct me l'affirme" ou "Je pense que le vaccin est trop dangereux parce que mon instinct me l'affirme". Cette méthode ne prouve rien, parce qu'elle prouve tout.

D'autre part, il y a une différence entre être contre un vaccin particulier, parce qu'il existe un doute particulier, et être contre le principe même de la vaccination parce qu'un effet néfaste éventuel indéterminé pourrait éventuellement subvenir. Être contre la vaccination dans son ensemble est un raisonnement aussi irrationnel qu'être contre la neurochirurgie dans son ensemble. Relisez votre message, vous constaterez que vous pourrez reprendre vos arguments contre les vaccins pour militer contre n'importe quel domaine médical que vous choisirez.


"J'aimerais avoir votre assurance!"

C'est l'avantage de se baser sur la méthode rationnelle pour se forger un avis éclairé: On peut quantifier son assurance. Par exemple, pour ce qui est de l'absence de lien entre vaccination et autisme, compte tenu du nombre impressionnant d'études convergentes, méthodologiquement très fiables, et qui portent sur un nombre de personnes inhabituellement important, mon assurance est plutôt grande.


"Ne pouvez-vous pas croire que les vaccins (comme les médicaments) peuvent avoir des effets nocifs sur certaines personnes"

Je peux le croire. Je peux le dire. À de nombreuses reprises. Dans de nombreux messages. Dans celui que vous lisez en ce moment.

Notez que c'est ici qu'il serait pertinent pour vous d'insérer la question "Dans quelle proportion ?" et de la comparer à la proportion des effets nocifs du à l'absence de vaccination.


"On ne peut faire d'omelettes sans casser des œufs dit-on. Bénéfices-risques. Mais je l 'ai déjà dit:" Pourvu que ça ne tombe pas sur vous, sur moi!""

Cet argument, "Pourvu que ça ne tombe pas sur vous, sur moi!" peut être invoqué concernant le vaccin ou la maladie. Tel quel il est donc invalide.

Comprenez que vous avez une vision hémiplégique du bénéfice/risque. Vous mettez en avant le "Pourvu que ça ne tombe pas sur vous, sur moi!" du vaccin tout en oubliant le "Pourvu que ça ne tombe pas sur vous, sur moi!" de la maladie.


"Comment voulez-vous que dans ce monde, on ne soit pas suspicieux. (Vioxx, médiator, statines peut-être un jour....)"

L'industrie pharmaceutique brasse beaucoup d'argent, mais rien ne l'empêche de brasser beaucoup d'argent avec des vaccins qui marchent.

Soyez suspicieux, soyez vigilant, soyez intrusif. Je le suis. Il faut dénoncer les scandales parce qu'ils sont scandaleux, pas parce qu'ils confortent une opinion.

Pour cela, il faut se baser sur des éléments concrets. Sinon, on en revient encore et toujours à la technique du doigt mouillé: "Il n'y a pas de preuves que les laboratoires connaissent et cachent des dangers non répertoriés sur les vaccins, mais mon instinct me dit que c'est vrai, il y a donc scandale" "Andrew Wakefield a été condamné pour fraude mais mon instinct me dit que l'ensemble des éléments concrets qui l'accusent sont des mensonges. Il n'y a donc pas scandale, mais complot".


"Je ne suis pas sûr qu’avec même des kilomètres de pages, vous arriverez à me convaincre."

Ne vous sous-estimez pas, l'exercice de la pensée critique est à la portée de tout le monde.

Il est évident que la foi n'a que faire d'une argumentation rationnelle, c'est même à ça qu'on la reconnaît. Mais au pire, cette conversation servira à décrypter et mettre en lumière des affirmations qui ici ou là pourraient passer pour logiques et pleines de bon sens au lecteur distrait.


"vous me paraissez tout aussi extrémiste et hargneux dans l’autre sens."

Vous faites là une remarque de l'ordre du ressenti, ce qui est légitime dans ce contexte. Je ne dirai donc pas que vous avez tort, je dirai simplement que je suis en désaccord.

Le commentaire auquel vous répondez, loin d'être hargneux me semble au contraire tout à fait mesuré et argumenté. Ce qui caractérise l'extrémisme, comme vous dites, de ce site, ce ne sont absolument pas les nombreuses erreurs qui s'y trouvent. Tout le monde fait des erreurs. L'extrémisme est révélé par l'incapacité à admettre ces erreur pour en tirer les conséquences qui s'imposent. Je ne pense pas être dans ce cas de figure, mais si vous me fournissez des exemples concrets, je réviserai mon jugement comme il se doit.

Notez que lorsque j'utilise un qualificatif fortement connoté, comme propagande par exemple, c'est toujours en association avec un exemple concret. Chaque constatation est donc argumentée et je suis tout disposé à la défendre le cas échéant. Je remarque qu'en général on ne me reproche pas de faire des remarques qui seraient non fondées, on me reproche de faire des remarques. C'est ce qu'on appelle communément "tirer sur le messager". Je constate que c'est ce que vous faites ici.


"J’ai horreur de ça. Car la science se trompe aussi !"

La science se trompe. Ce n'est pas un bug, c'est une fonctionnalité. La capacité à prendre en compte ses erreurs pour formuler de nouvelles hypothèses est ce qui fait sa force.

Notez que dans l'histoire de la science moderne, il est extrêmement rare de constater un retournement complet de situation dans un domaine extrêmement bien connu est testé. Par exemple, je ne connais pas un domaine aussi bien testé que celui du lien vaccins/autisme qui se soit révélé faux par la suite. Voila pourquoi il n'est pas impossible mais extrêmement improbable qu'un lien soit mis en évidence un jour compte tenu de ce que l'on sait déjà.

D'autre part, il serait irrationnel de rejeter plus que ce qui a été prouvé être faux. Si un jour on constate que le vaccin MMR est lié à l'autisme, très rationnellement je serai parmi les premiers à changer d'avis et à réclamer le retrait du vaccin MMR. Mais rejeter le principe même de la vaccination pour cette raison serait aussi irrationnel que de rejeter le principe de la nourriture après s'être rendu compte que ce n'était finalement pas une si bonne idée de mettre de la cocaïne dans le coca cola.

Gérard 01/06/2016 15:32

"Il y a des parents d'enfants vaccinés et autistes qui estiment que la science a montré au-delà du doute raisonnable que les deux ne sont pas liés."
Et d'autres qui disent et prouvent le contraire. Dans quelle proportion?
Vous estimez donc, depuis que je vous lis Initiative Rationnelle ( j' espère que vous n'avez pas que la raison pour vivre!) que les vaccins sont sans danger pour tout le monde. Au contraire, j’imagine qu’ il faut les multiplier au maximum pour tous et le plus possible aux enfants. Pour éradiquer toutes les maladies.
J'aimerais avoir votre assurance!
Ne pouvez-vous pas croire que les vaccins (comme les médicaments) peuvent avoir des effets nocifs sur certaines personnes (et je crois que je suis prudent en écrivant cela)
Evidemment, on ne peut faire d'omelettes sans casser des œufs dit-on. Bénéfices-risques.
Mais je l 'ai déjà dit:" Pourvu que ça ne tombe pas sur vous, sur moi!"
Comment voulez-vous que dans ce monde, on ne soit pas suspicieux. (Vioxx, médiator, statines peut-être un jour....)
Ce n’est pas le propos de ce blog mais les firmes pharmaceutiques sont au début du processus. (vaccins et médicaments)
Je ne suis pas sûr qu’avec même des kilomètres de pages, vous arriverez à me convaincre. Si le site Initiative Citoyenne vous semble extrémiste (contre les vaccins) et relève « quelques « exemples puis généralise ; vous me paraissez tout aussi extrémiste et hargneux dans l’autre sens.
J’ai horreur de ça. Car la science se trompe aussi !

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA