Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2016 6 13 /08 /août /2016 16:03

L'aluminium dans les vaccins est-il toxique???

 

C'est une question qui fait l'objet d'un large débat depuis des années en France... Moins chez nous. Et pourtant, nos vaccins contiennent souvent AUSSI, de l'aluminium.

 

Le sénat français s'est même penché sur la question l'an dernier lors d'une vaste commission santé...

 

Chez nous... rien de tout cela. Odile Leherte (RTBF radio)...

L'aluminium vaccinal est-il ou non toxique ose encore demander la RTBF?  © FlickR CC/KOMUnews

L'aluminium vaccinal est-il ou non toxique ose encore demander la RTBF? © FlickR CC/KOMUnews

L'aluminium est toxique. C'est connu. Mais est-il mauvais pour la santé quand il est employé comme adjuvant dans les vaccins?

 

C'est ce que disent quelques centaines de patients français qui ont développé une maladie, disent-ils, suite à la présence d'aluminium dans leurs vaccins. En France, c'est un large débat... qui s'est même invité dans une commission au Sénat, l'an dernier...

 

En Belgique, on en parle moins, et pourtant, les vaccins sont aussi boostés à l'aluminium. Le point sur cette question délicate, où deux lobbys s'opposent: les intérêts économiques des firmes vaccinales et le lobby anti-vaccin, de plus en plus actif...

 

Lire tout l'article de la RTBF

 

Ecouter les audiosaudio n°1audio n°2.

 

NB: "Un lobby est un groupe de pression qui tente d'influencer les lois, les réglementations, l'établissement des normes (industrielles par exemple), les décisions..., pour favoriser ses propres intérêts, économiques en général. (définition du lobbying)

 

> On l'aura compris, Initiative Citoyenne ne répond pas au qualificatif de "lobby" que lui a collé la RTBF, dès lors qu'elle n'a aucun intérêt personnel ou économique à partager et diffuser des informations qui devraient appartenir de droit à tout citoyen (dans le cadre de l'exercice de ses droits au consentement libre et éclairé, tel que prévu par les lois sur les droits du patient...). Initiative Citoyenne ne fait pas pression pour que les vaccins disparaissent des officines ou qu'on en prive quiconque voudrait y recourir mais défend simplement le droit commun, à savoir le droit le plus fondamental de chacun à pouvoir CHOISIR de les accepter ou non. 

 

Comparez le baratin indigne des officiels sur la soi-disant "sécurité" de l'aluminium vaccinal (tel qu'on peut l'entendre dans les audios ci-dessus, sur les plateaux télés etc.) aux sources suivantes, dûment vérifiables: 

 

* Courrier dûment référencé sur l'aluminium vaccinal envoyé par Sophie Meulemans aux parlementaires belges membres de la commission Santé de la Chambre dès 2010

 

* Dossier spécial sur la myofasciite à macrophage dans la revue professionnelle Kinésithérapie n°79 de juillet 2008

 

* Demande d'un moratoire sur tous les vaccins à base d'aluminium par plusieurs parlementaires français en 2012

 

* Article de vulgarisation sur les découvertes de chercheurs canadiens en neurologie sur les effets neurotoxiques graves de l'aluminium vaccinal (leurs publications étant référencées dans Pubmed, banque de données médicales mondiale)

 

* Effets toxiques plus spécifiques de l'aluminium vaccinal sur le développement du système nerveux infantile

 

* Travail de synthèse du Dr Jean Pilette sur le thème "aluminium & vaccins" (+ de 1700 réf. bibliographiques issues de la littérature scientifique internationale)

 

* L'aluminium vaccinal, en plus d'être cancérigène, possiblement responsable de CENTAINES DE MILLIERS DE CAS de fatigue chronique et fibromyalgie (qui recoupent les symptômes de la myofasciite à macrophage....)... 

Le mot de la fin? Laissons-le donc au Dr Nathalie Garçon, ex directrice du centre mondial des adjuvants de la firme GSK lors d'un symposium aux Etats-Unis en 2002 sur la sécurité des vaccins:

 

"En réalité, le seul adjuvant [aluminique] autorisé pour la consommation humaine, est le plus empirique. Personne ne sait comment il fonctionne, personne ne connaît sa biodistribution. [...] En fait, je crois que si l'aluminium arrivait maintenant, il ne serait pas accepté." (source: page 220 de ce document officiel)

 

A chacun dès lors de CHOISIR si oui ou non il accepte de servir de cobaye...

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Effets secondaires-risques
commenter cet article

commentaires

Bernard 28/08/2016 22:10

J'ai pu entendre le dynamique animateur d'Infovac Robert Cohen, pédiatre infectiologue, déclarer que s'il y avait un moratoire sur l'aluminium il n'y aurait plus de vaccins pendant 10 ans, le temps qu'on trouve un autre adjuvant et que tous les vaccins soient réétudiés dans de nouveaux essais, ce qui demande beaucoup de temps et beaucoup d'argent.
L'aluminium dans les vaccins est peut-être inoffensif mais ce qui est certainement vrai c'est qu'il doit être affirmé haut et fort comme étant inoffensif, que ce soit vrai ou faux.
Tant que l'on veut continuer à utiliser un vaccin l'autorité est ou se croit contrainte de le déclarer inoffensif ou presque. Il en fut ainsi avec le vaccin antivariolique, le BCG... et plus récemment le vaccin hépatite B et les vaccins contre les papillomavirus.
Par exemple, à la suite d'une réunion internationale d'experts à Paris, dans les locaux de l'Agence du médicament, le 21 septembre 1998, un compte-rendu (en ligne sur le site du ministère jusqu'au printemps 2011 quand le site fut refondu) avait été transmis au secrétaire d'Etat à la santé, Bernard Kouchner :
« Pour ce qui concerne les actions de santé publique à mener, deux positions ont été exprimées :
1- la première émanant du responsable du programme de vaccination contre l'hépatite B de l'OS visant à surtout ne rien modifier à la politique vaccinale pour éviter de mettre en péril la campagne de vaccination universelle.
2- la seconde, plus consensuelle a été de réévaluer le rapport bénéfice-risque ... »
Quand, fort des informations dont il disposait, Kouchner décida d'annoncer au cours d'une célèbre conférence de presse 10 jours plus tard, le 1er octobre, la suspension de la vaccination hépatite B dans les collèges, l'OMS réagira dès le lendemain par un communiqué extrêmement critique à l'encontre de la décision française.
Le moins qu'on puisse dire est que ces événements ne prouvent pas que les experts auraient reconnu (entre eux) l'innocuité du vaccin, bien au contraire mais qu'il ne fallait rien faire qui puisse mettre la puce à l'oreille au public.

Initiative Rationnelle 25/08/2016 10:02

Bonjour,

En 2013 le haut conseil de la santé publique a publié un rapport qui fait un point complet de l'état des connaissances au sujet de l'aluminium et de la vaccination. La conclusion étant: "les données scientifiques disponibles à ce jour ne permettent pas de remettre en cause la sécurité des vaccins contenant de l’aluminium, au regard de leur balance bénéfices/risques."
http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspr20130711_aluminiumetvaccins.pdf

Si votre conclusion repose sur des bases rationnelles, vous ne pouvez ignorer les conclusions de ce rapport. Vous DEVEZ nous dire pourquoi ce rapport, qui dit que vous avez tort, a tort. Si vous souhaitez nous "alerter" sur ce problème, vous n'avez que deux options:

- Soit vous apportez des informations nouvelles que le rapport ne mentionne pas, pour expliquer que vous arrivez à une conclusion différente.

- Soit vous montrez quelle partie de ce rapport est selon vous erronée, pour expliquer que vous arrivez à une conclusion différente.

Je ne pense pas que vous ayez jamais fait l'un ou l'autre.


"C'est une question qui fait l'objet d'un large débat depuis des années en France... Moins chez nous."

C'est une question qui fait l'objet d'un large débat dans une petite frange du grand public... Pas dans le domaine scientifique.

Il y a un consensus qui existe. Pointer LA étude qui contredit l'écrasante majorité des données disponible, et surtout IGNORER les informations contradictoires ne prouve qu'une très grande méconnaissance de la méthode scientifique.

Initiative Rationnelle 27/09/2016 23:17

"Reprenez les déclarations publiques d'intérêt des experts scientifiques de la HAS et on en reparle du rapport"

Je ne suis pas sûr de voir ou vous voulez en venir. Si votre commentaire veut dire "regardez les casseroles de sarkozy, vous voyez bien qu'on peut pas faire confiance à hollande", c'est une réaction tout à fait compréhensible, bien qu'irrationnelle. Si vous vouliez dire autre chose, je vous serais reconnaissant de préciser.




"Lisez le rapport du Dr Jean Pilette sur l'alu dans les vaccins et confrontez toutes les données, ensuite on reparle de tout ça"

C'est évidemment l'attitude rationnelle à adopter. Cependant, il est inutile de lire tout le texte, la partie concernant les myofasciite à macrophages est amplement suffisante pour se rendre compte que le rapport du HSPC est mieux informé.

Le texte, page 72, cite l'étude Ghérardi et explique en détail la découverte des lésions histologiques que sont les MFM. Puis il dit que c'est une raison suffisante pour interdire l'aluminium mais que l'OMS n'est pas d'accord avec lui.

Pour être tout à fait clair, Jean Pilette ne constate rien de plus que ce qui se trouve dans le rapport du HSPC: Les MFM sont une lésion histologique localisée. Cependant, il considère que même ça c'est déjà trop, ce qui est une OPINION.

D'autre part, ce texte ne fait que citer l'étude alors que le rapport du HSPC en fournit une synthèse du contenu, auditionne Ghérardi, explique pourquoi on ne peut montrer une association avec des symptômes autres que la lésion histologique et rappelle que l'équipe de Ghérardi est la seule au monde a avoir publié des études affirmant ce lien.




"on a retiré l'alu dans les vaccins pour les chats au fait... Ah pardon, c'est pas très rationnel de comparer les chats et les bébés, oups"

Au contraire, comparez. Si avec un niveau de preuve équivalent vous pouvez montrer une recrudescence des sarcomes félins chez les bébés vous pourrez très probablement éliminer l'aluminium des vaccins pour bébés.




"ça ne sert à rien d'embobiner les lecteurs avec tout votre charabia pseudo-scientifique car "le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas""

J'en ai conscience. Il existe des études qui montrent que prouver qu'ils on tort à certaines catégories de gens ne fait que les braquer (Je ne pourrais vous en dire plus sans vous braquer).

Il est important de s'adapter à son interlocuteur, pour ce qui est du "charabia" je tenterai de le garder au minimum vous concernant. Cependant, si vous me demandez de lire le texte de Jean Pilette, vous devez vous attendre à ce que la réponse soit un peu technique. De même, si vous intervenez pour contester la pertinence d'un argument, vous devez vous attendre à ce que la réponse concerne les méthodes d'argumentation.

Je ne cherche pas à "convertir" qui que ce soit, en revanche une personne en quête d'informations fiables ne sera pas forcément de votre avis et appréciera qu'on lui donne des informations basées sur le monde réel.




"Quand la désinformation prend de l'ampleur, la vérité résonne avec le coeur"

Il est plus facile de tromper les gens que de les convaincre qu'ils ont été trompés.

BIBA 27/09/2016 14:43

Reprenez les déclarations publiques d'intérêt des experts scientifiques de la HAS et on en reparle du rapport... Lisez le rapport du Dr Jean Pilette sur l'alu dans les vaccins et confrontez toutes les données, ensuite on reparle de tout ça... on a retiré l'alu dans les vaccins pour les chats au fait... Ah pardon, c'est pas très rationnel de comparer les chats et les bébés, oups... Et vous direz à votre employeur qu'en tant que Troll du site Initiative Citoyenne, vous n'êtes pas très convainquant...Mais merci de donner votre critique, car chacun est effectivement à même de se faire sa propre opinion à partir de tout ça... Et au final, ça ne sert à rien d'embobiner les lecteurs avec tout votre charabia pseudo-scientifique car "le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas"... Quand la désinformation prend de l'ampleur, la vérité résonne avec le coeur...

Jacques 17/08/2016 22:51

« ASIA » - Syndrome auto-immunitaire/inflammatoire induit par les adjuvants

http://www.vaccinssansaluminium.org/wp-content/uploads/2015/08/2010.07-Pr-Shoenfeld-Le-syndrome-des-adjuvants.pdf

Yehuda Shoenfeld a, b i , Nancy Agmon-Levin a a Centre Zabludowicz des Maladies auto-immunitaires, Département de Médecine B’ Centre médical Sheba, Tel-Hashomer, Israël b Titulaire de la chaire Laura Schwarz-kipp pour la recherche sur les maladies auto-immunitaires, Faculté de Médecine Sackler, Université de Tel-Aviv, Israël

1.4 Le syndrome de myofasciite à macrophages et l’adjuvant aluminique La maladie post-vaccinale la plus étudiée est peut-être le syndrome de myofasciite à macrophages (MMF), pour lequel un lien de cause à effet a été clairement établi. La MMF est une maladie du système immunitaire signalée pour la première fois en France par Gherardi et al [35]. Elle est provoquée par un dépôt d’aluminium, utilisé comme adjuvant dans différents vaccins, ce qui déclenche une maladie musculaire liée au système immunitaire.
La MMF est caractérisée par des signes et des symptômes systémiques, ainsi que des lésions actives localisées sur le site de l’injection [36, 37]. Les manifestations systémiques incluent myalgie, arthralgie, asthénie marquée, faiblesse musculaire, fatigue chronique, fièvre, et dans certains cas l’apparition d’une affection démyélinisante. De plus, une créatine kinase (CK) et une vitesse de sédimentation élevée, ainsi que l’apparition d’auto-anticorps, et des EMG myogènes ont aussi été répertoriés [35, 38]. On a découvert que la lésion locale de la MMF résultait d’une persistance de l’adjuvant aluminique sur le site de l’injection plusieurs mois, voire jusqu’à 8 à 10 ans après la vaccination [39]. Une biopsie du muscle révèle l’infiltration de gros macrophages positifs-PAS et positifs-MHC-1, et des cellules-T CD8, en l’absence de lésions fibreuses musculaires. Vus par microscopie électronique, ces macrophages enferment des cristaux cytoplasmiques qui représentent de l’hydroxyde d’aluminium [13, 36].

Curieusement, il existe une certaine contradiction entre l’usage à grande échelle de l’hydroxyde d’aluminium et la rareté de la MMF. Cette incohérence a été résolue par les observations montrant que la MMF pourrait apparaître principalement chez les sujets génétiquement prédisposés porteurs du gène HLADRB1*01. Cette relation a été décrite pour la première fois chez deux vraies sœurs jumelles diagnostiquées avec la MMF. De plus, ce même gène a été détecté chez 66% de 9 patients atteints de la MMF, contre 17% des 230 individus-contrôles, ce qui suggère un rapport de 9.8 (95% intervalle de certitude 2.0-62.2) [40]. Ceci corrobore l’idée selon laquelle, chez une minorité de patients génétiquement prédisposés, l’aluminium peut provoquer ce syndrome...

Initiative Rationnelle 18/08/2016 11:55

Il existe une revue systématique de la littérature sur le syndrome ASIA qui date de 2015. À l'heure actuelle, il n'y a aucune preuve suggérant que le syndrome ASIA soit autre chose qu'un terme générique sans signification clinique.


"
Revisiter les réactions indésirables aux vaccins: Une évaluation critique du syndrome auto-immune induit par les adjuvants (ASIA).

En 2011 Shoenfeld et Agmon-Levin ont proposé un nouveau syndrome comme moyen de regrouper une série de nouvelles maladies auto-immunes avec des causes possibles associées aux adjuvants: syndrome auto-immune/auto-inflammatoire induit par les adjuvants (ASIA). À l'heure actuelle, il n'y a aucune preuve suggérant que le syndrome ASIA soit une explication viable pour les maladies auto-immunes inhabituelles. Depuis ce document initial, plus de 80 publications ont évalué le syndrome ASIA. Cette revue systématique examine les recherches qui ont été faites pour déterminer si ASIA est un terme générique ayant peu de signification clinique, ou s'il existe bien un mécanisme sous-jacent qui pourrait être utilisé pour réduire l'occurrence des maladies liées aux adjuvants. Vingt-sept études épidémiologiques, animales ou cas-témoin ont été examinées. Malheureusement, un modèle animal robuste d'ASIA, utilisant des doses d'adjuvant biologiquement pertinentes reste à définir. Il est également évident que la largeur des critères actuels du syndrome ASIA manquent de rigueur et, par conséquent, très peu de cas de maladies auto-immunes pourraient être exclues d'un diagnostic ASIA. Les études en cours portant sur des cas humains sont si divers, à la fois concernant les stimuli externes et les conditions qui en résultent, qu'il y a actuellement un manque de preuves reproductibles pour toute relation cohérente entre adjuvant et maladie auto-immune. L'ajout de critères obligatoire, comme une définition de la corrélation temporelle et l'utilisation de doses d'adjuvant cliniquement pertinentes permettrait une meilleure définition de ce que constitue un diagnostic du syndrome ASIA.
"

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25794485


Il est parfaitement naturel de citer une étude à titre d'exemple, mais il est important que l'exemple soit représentatif. Pour cela, il faut savoir ou se situe le consensus sur le sujet. Notons que le rapport du haut conseil de la santé publique, que j'ai cité plus bas, mentionne l'étude de Shoenfeld qui PROPOSE de rassembler plusieurs affections sous une même appellation.

Concernant la myofasciite à macrophages, l'étude de Shoenfeld se contente de citer des études antérieures. Par construction elle ne peut donc faire aucune conclusion sur le sujet. Le propos du rapport du haut conseil de la santé publique étant de faire un état des lieux précis, il n'est pas étonnant de constater que ces autres études et les points qui sont mis en exergue ici y sont également discutés (Gherardi, le gène HLADRB1*01, le cas des soeurs jumelles, les 9 patients atteints de MMF). On y trouvera également les arguments qui tendent à réfuter ce qui est avancé ici et qui ne sont pas mentionnés.

Claude 18/08/2016 09:53

@Jacques
si je comprends bien la conclusion de cet article, chez les sujets génétiquement prédisposés porteurs du gène HLADRB1*01, l’aluminium dans les vaccins va causer presqu’à coup sûr un syndrome de myofasciite à macrophages (MMF) !

Et pourquoi on vaccine tout le monde de la même façon ? Pourquoi on n’effectue pas un test pour détecter ce gène avant de vacciner ?

Initiative Rationnelle 17/08/2016 15:19

"Comparez le baratin indigne des officiels sur la soi-disant "sécurité" de l'aluminium vaccinal (tel qu'on peut l'entendre dans les audios ci-dessus, sur les plateaux télés etc.) aux sources suivantes, dûment vérifiables"


Le lecteur qui pense qu'il n'est pas très correct de comparer une émission de télé à des documents écrits, pourra s'informer en lisant le rapport du haut conseil de la santé publique qui date de 2013 (aux sources également dûment vérifiables).

Il fait le point sur les études existantes, certaines sont citées ici (Le Pr. Gherardi a été auditionné), concernant l'aluminium et la vaccination et sur ce que l'on peut en conclure. Il explique également ce qu'est réellement la myofasciite à macrophage (c'est une lésion localisée du muscle) et ce qu'elle n'est pas (ce n'est pas une maladie).

"La revue de la littérature ne permet pas de conclure que la myofasciite à macrophages
(lésions histologiques liées au dépôt dans le muscle de l’aluminium des vaccins) est
associée à une ou plusieurs manifestations systémiques."

http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/Telecharger?NomFichier=hcspr20130711_aluminiumetvaccins.pdf





"personne ne connaît sa biodistribution. [...] En fait, je crois que si l'aluminium arrivait maintenant, il ne serait pas accepté"

Par maintenant, il faut comprendre en 2002 ( ou aujourd'hui si aucune étude concernant la biodistribution de l'aluminium n'avait été faite ces 14 dernières années ).


Le maintenant de maintenant accepterait l'aluminium. D'ailleurs, il le fait:

Updated aluminum pharmacokinetics following infant exposures through diet and vaccination:
"We conclude that episodic exposures to vaccines that contain aluminum adjuvant continue to be extremely low risk to infants and that the benefits of using vaccines containing aluminum adjuvant outweigh any theoretical concerns." http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22001122

Initiative Rationnelle 17/08/2016 15:19

"On l'aura compris, Initiative Citoyenne ne répond pas au qualificatif de "lobby" que lui a collé la RTBF, dès lors qu'elle n'a aucun intérêt personnel ou économique"

Nombre de dictionnaires vous le diront, le mot lobby est considéré en France comme un synonyme strict de "groupe de pression".

"Structure dont se dote une communauté aux intérêts ou convictions semblables pour influencer les pouvoirs publics à son avantage, notamment par des campagnes d'opinion. (Synonyme : lobby.)"
http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/groupe_de_pression/186122

"Groupe de personnes qui font pression sur un gouvernement et tentent d'influencer sa politique."
http://dictionnaire.tv5.org/dictionnaire/definition/lobby

"Un lobby est un groupe de pression. Il s'agit d'une organisation regroupant des intérêts communs à des institutions ou entreprises. Un lobby défend ses valeurs et intérêts auprès des décideurs politiques."
http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/lobby/



Par intérêt personnel on imagine souvent le seul intérêt financier. C'est ce que vous faites ici, et c'est une erreur. Avoir un intérêt personnel, c'est simplement trouver un avantage à une situation donnée. Sauf à être fait sous la contrainte, le simple fait de se réunir constitue la manifestation de cet intérêt personnel.

Malgré votre définition personnelle, un groupe religieux par exemple peut faire du lobbying anti-avortement. Le militant voit un intérêt personnel à ce qu'une personne qu'il ne connaît pas se soumette à ce que lui pense être une raison valable. Il n'y a pas de compensation, financière ou autre, juste la satisfaction d'avoir agi "pour la bonne cause".

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA