Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 12:47

Des parents réalisent que la vaccination n’est pas sûre pour leurs enfants

 

Brittney Kara McLaughlin (Larry Cook Edition)

Des parents réalisent que la vaccination n’est pas sûre pour leurs enfants

Je suis la maman de deux petites filles, une de 7 ans et l’autre de 3 ans.

 

Il y a 8 ans, quand j’étais enceinte, j’ai commencé à effectuer des recherches approfondies sur les bénéfices, comme sur les risques des vaccins. J’ai vraiment étudié le pour et le contre.

 

Mon mari travaille dans la sphère para médicale. Il est aussi pompier. De ce fait, il peut être mis en contact avec des personnes malades. Nous étions donc particulièrement conscients qu’il pouvait être exposé à différentes maladies. C’est la raison pour laquelle nous avons bien pesé les bénéfices et les risques des vaccinations. La conclusion à laquelle mon mari et moi sommes arrivés c’est que les vaccins qui sont actuellement sur le marché ne sont pas sans danger pour nos enfants. Nous avons commencé par refuser le vaccin contre l’hépatite B. Nous ne voulions absolument pas que ce vaccin contre les maladies sexuellement transmissibles et qui est normalement injecté dans les 12 heures qui suivent la naissance soit injecté à nos enfants. Cette situation nous paraissait totalement ridicule.

 

Nous avons aussi examiné tout le programme vaccinal. Depuis que j’étais enfant, et pour toute ma vie, j’ai reçu en tout et pour tout 8 vaccins, alors qu’aujourd’hui mes propres enfants devraient recevoir 36 vaccins au cours de leur seule première année d’existence. Le fait que nous avons réalisé que ce programme de vaccination n’avait jamais été sérieusement testé, a constitué pour nous une fameuse alerte rouge.

 

Alors que l’ensemble des vaccins recommandés pour les enfants n’avaient pas été sérieusement testés, même pas une seule fois, je voulais savoir pourquoi tous ces vaccins étaient administrés à nos enfants. Je ne voulais absolument pas que nos enfants servent de cobayes.

 

Cependant, à cette époque, les médias parlaient beaucoup de la coqueluche. Mon mari et moi avons donc redoublé de prudence parce que mon mari aurait pu être infecté et éventuellement nous contaminer.

 

Nous avons alors décidé de reporter la vaccination jusqu’à ce que nos enfants aient atteint l’âge d’un an. Nous avons finalement pensé pouvoir accepter de faire le vaccin DTCa. – Mon aînée n’avait jamais reçu de vaccin avant 9 mois. Elle avait toujours été en parfaite santé : aucune infection d’oreille, aucune éruption…Elle fut donc vaccinée et… presqu’instantanément elle eut une infection de l’oreille ! Pour moi, ce signal fut suffisant pour que j’arrête de faire vacciner mes enfants. Ce fut la première et la seule fois où ma fille dut prendre des antibiotiques au cours de sa vie. Après cela, nous avons complètement arrêté de vacciner.

 

Quant à la plus jeune, mon mari a, un jour, pensé que nous pourrions faire un nouvel essai. C’est comme cela que nous nous sommes retrouvés dans le bureau d’un pédiatre totalement pro-vaccins. Chaque fois que nous lui avons rendu visite, il nous a harcelés. Nous avons été traités de mauvais parents si nous ne vaccinions pas la cadette. Donc, quand notre dernière eut 3 mois, nous nous sommes rendus à la visite médicale ou nous avons été complètement harcelés. Mon mari n’était pas présent. Personnellement, j’étais totalement épuisée parce que je n’avais pu dormir normalement pendant plusieurs nuits. C’est dans ces circonstances que j’ai finalement accepté que l’on administre le vaccin à ma petite fille.

 

Depuis ce moment-là, notre petite n’a plus pu dormir ! Elle n’a pu dormir que 20 à 30 minutes à la fois au cours des 14 premiers mois de sa vie. Il n’est pas difficile d’imaginer l’impact que tout ceci a eu sur notre vie. Après cela, nous avons décidé d’arrêter complètement toute vaccination. Notre petite a ensuite fait des éruptions que j’ai pu soigner avec des méthodes naturelles. – Je me disais souvent que j’aurais dû suivre mon intuition, mon instinct maternel. Nous avons finalement trouvé un pédiatre qui partageait nos vues et qui acceptait les décisions que mon mari et moi prenions après mûre réflexion. Pour nous, cette nouvelle situation était vraiment fort importante. C’est environ un an plus tard alors que ma petite fille avait recommencé à dormir normalement que je me suis lancée dans des recherches plus poussées encore sur les vaccins. Ce n’est qu’alors que j’ai vraiment pu réaliser que les troubles du sommeil de ma petite fille avaient été causés par la vaccination. Et, bien que j’avais passé des centaines et des centaines d’heures de recherche avant de réaliser la chose, il ne m’était jamais venu à l’idée d’établir le lien entre les deux.

 

Ce fut pour moi une révélation, parce que je sais que beaucoup de parents n’établissent pas les liens. Aujourd’hui, je n’ai plus le moindre doute à ce sujet. Tout ceci n’a fait que confirmer ce que je pensais déjà, à savoir qu’il n’existe aujourd’hui aucun vaccin sûr sur le marché. Personne de la famille ne sera  plus  jamais vacciné.

 

Je suis maintenant enceinte de mon troisième enfant. Je puis déjà dire que lui non plus ne sera jamais vacciné. Je ne crains pas de faire pareille déclaration parce que je sais que je vais m’efforcer de renforcer le système immunitaire de mon enfant en l’allaitant, en lui donnant de la nourriture bio, bref en ayant recours à tout ce que nous offre la nature. C’est là mon objectif, et c’est aussi ce que je vais faire pour protéger mes enfants des maladies infectieuses, mais pas au moyen de vaccins. Si jamais un de mes enfants attrape une maladie infectieuse, nous le soignerons d’une manière appropriée et nous aurons recours à un traitement médical si la chose s’avère nécessaire. Les gens ont peur de la rougeole alors qu’il ne s’agit que d’une maladie bénigne, d’une éruption qui ne dure que quelques jours chez la plupart des enfants en bonne santé. La rougeole peut, en outre, être traitée naturellement avec d’importantes doses de vitamine A. Avec la varicelle et autres problèmes, nous sommes décidés à faire tout notre possible pour que les symptômes soient supportables.

 

Je m’oppose fermement à toute vaccination obligatoire parce qu’il s’agit d’une procédure médicale passe-partout pour des gens tous différents. Il est aussi inacceptable que ce soit le gouvernement qui décide de ce qui convient le mieux au corps de mes enfants, comme au mien. Je refuse de vivre dans un pays ou un état qui rend ces pratiques médicales obligatoires. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour contrer le projet de loi SB277 ou tout autre projet qui viserait à rendre les vaccinations obligatoires.

 

Si vous êtes parents, et si vous ne savez pas ce que vous devez faire pour le bien de votre famille, je voudrais, du fond du cœur, pouvoir vous recommander de faire vos propres recherches parce que la vie même de vos enfants pourrait parfaitement en dépendre.

 

Il ne s’agit pas de vous fier à ce que peuvent vous dire votre médecin, le CDC ou le gouvernement en ce qui concerne la protection de vos enfants parce qu’au bout du compte vous serez la seule personne responsable du bien-être de votre enfant et de son état de santé si celle-ci venait à être endommagée par un vaccin.

 

Puis-je vous suggérer de regarder des documentaires comme « Trace Amounts » etc. Faites votre devoir !- Prenez aussi conscience de la fraude qui s’est produite au CDC, comme chez certains fabricants de vaccins.

 

Il est important que vous connaissiez la liste des divers ingrédients des vaccins. Recherchez-les pour chaque vaccin. Voyez si vous vous sentez vraiment à l’aise de faire injecter, dans le flux sanguin de vos enfants en plein développement, de l’aluminium, du formaldéhyde, du polysorbate 80, du thiomersal, des cellules de reins de singes, de l’ADN humain provenant de tissus de fœtus avortés !

 

Si la réponse est « NON », vous devez alors écouter votre intuition et chercher des médecins qui respecteront votre opinion et votre décision. N’hésitez pas non plus à vous entourer de personnes qui partagent les mêmes opinions que vous.

Partager cet article

commentaires

Dieu 01/09/2016 17:43

Les pédiatres américains sont des supplétifs du lobby vaccinal,payés pour vacciner au maximum
Leur comportement est criminel

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA