Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 09:12

Qui n'a jamais déjà entendu de la bouche de tel ou tel médecin-perroquet qu'en se vaccinant contre le tétanos, on ne pouvait plus faire cette maladie, que le vaccin était "une arme absolue"? Mais que dit vraiment la littérature médicale à ce sujet? La question mérite d'autant plus d'être posée que TOUT vaccin antitétanique contient notamment du formaldéhyde qui est un cancérigène certain (alors que le potentiel cancérogène des vaccins n'est jamais testé!) ainsi que de l'aluminium neurotoxique qui va notamment, rappel après rappel, s'accumuler de façon irréversible au niveau cérébral en favorisant des maladies neurologiques comme Alzheimer, nettement plus fréquentes que les cas rarissimes de tétanos (une vingtaine de cas annuels à tout casser dans un pays comme la France, pour se faire une idée).

 

NB: En Belgique, et ce depuis 2003, tout vaccin contre le tétanos est TOUJOURS couplé au minimum avec la valence diphtérique (pas si anodine que cela, mais au contraire assez réactogène, encore plus chez l'adulte) suite à une décision de nos "bons experts" au sujet de la sacrosainte "couverture vaccinale"[info diphtérie ici].

Infection tétanique chez un patient qui avait un taux "protecteur" d'anticorps...

Un cas d’infection tétanique chez un adulte avec un niveau protecteur d’anticorps antitétaniques

 

Vollman KE, Acquisto NM., Bodkin RP

Am J Emerg Med. 2014 Apr;32(4):392.e3-4. doi: 10.1016/j.ajem.2013.10.025. Epub 2013 Oct 15. Am J Emerg Med. 2014 Apr;32(4):392.e3-4. doi: 10.1016/j.ajem.2013.10.025. Epub 2013 Oct 15.

 

Résumé

 

Le tétanos est une infection bactérienne causée par le clostridium tetani. La maladie prend le plus souvent l’aspect d’un trismus ou d’autres spasmes musculaires. Malgré le développement du vaccin contre le tétanos, une infection tétanique n’a pas pu être éradiquée. En outre, alors que l’hypothèse a été émise que des taux suffisants d’anticorps étaient protecteurs, il peut arriver que l’infection tétanique puisse cependant se produire chez des personnes parfaitement vaccinées.

 

Nous rapportons ici le cas d’un homme de 31 ans qui s’est présenté  aux urgences, alors que depuis 2 jours il souffrait de douleurs au cou et à la mâchoire. Cet homme explique que 10 jours avant il s’est perforé la main avec un clou rouillé. Il a expliqué qu’il avait reçu son dernier rappel 13 ans plus tôt. Aux urgences, on lui administra le vaccin antitétanique, des immunoglobulines antitétaniques, ainsi que du métronidazole. Ses symptômes s’améliorèrent au cours des deux jours qui suivirent et le problème fut résolu le sixième jour. Malgré le fait qu’il présentait une infection tétanique et que d’autres causes qui auraient pu expliquer ses symptômes aient été exclues, son taux d’anticorps antitétaniques était de 8,4 U/mL*, un taux qui est jugé protecteur. Un taux d’anticorps antitétanique qui est suffisant pour assurer une immunité protectrice ne devrait pas empêcher un traitement de l’infection tétanique. L’histoire de ce cas démontre qu’il est nécessaire qu’une histoire complète du cas soit examinée, qu’un examen physique soit effectué et que d’autres causes possibles soient écartées pour pouvoir guider un traitement quand une infection tétanique est à craindre.

 

Source: Pubmed

 

** Le taux protecteur minimal est de 0,01UI/ml de sang (soit 10UI/l). Les instances comme OMS et les services d'urgence se basent sur des tests pour lesquels le taux d'anticorps soi-disant protecteur est de 0,1UI/ml (voire 0,15 UI/ml). Le patient dont le cas est présenté ci-dessus présentait donc un taux plus de 80 fois supérieur à ce qui est jugé satisfaisant dans les services d'urgences...

 

Cette publication scientifique peut-être notamment complétée par les données suivantes (en anglais):

 

"Immunization does not rule out tetanus" (= "La vaccination ne permet pas d'exclure le (diagnostic) de tétanos"), Dr Vinson, British Medical Journal, 2000.

 

Tetanus toxoid  vaccination: An overview by Dr Kris Gaublomme

 

Sur le caractère "scientifique" des recommandations vaccinales en matière de tétanos, une maladie qui est, rappelons-le, non immunisante (donc pour laquelle, la Nature n'a PAS prévu que des anticorps naturels puissent prévenir d'une nouvelle atteinte), on appréciera notamment le sérieux du différentiel des recommandations entre la France et la Belgique. En France, en effet, il est préconisé aux adultes de - de 65 ans, une revaccination tous les 20 ans, alors qu'en Belgique, le calendrier vaccinal maintient le rappel tous les 10 ans. Pourtant, il convient de savoir à ce sujet deux aspects très importants:

 

- " Des études cliniques ont montré que les patients étaient porteurs d’antitoxines à des taux dits protecteurs pour 95 % d’entre eux après 5 ans et 91 % d’entre eux après 10 ans. " (source: Document de la Haute Autorité de Santé française, 2009, voir p. 6/36)

 

- Plus haut est le taux résiduel d'anticorps au moment d'une revaccination, plus élevé sera aussi le risque d'effets secondaires (et la raison simple en est qu'au lieu que le corps fabrique surtout de nouveaux anticorps à partir du vaccin,  les anciens anticorps, liés aux précédentes vaccinations, vont s'accoupler de façon privilégiée aux antigènes de la nouvelle vaccination et former ce qu'on appelle des "complexes immuns", susceptibles de migrer au niveau des vaisseaux, des articulations, en donnant lieu à de fâcheuses complications comme des arthrite, des vascularites etc.)

 

> En conclusion: Pour ceux désirant absolument se faire vacciner contre le tétanos, il est aberrant (et même illogique tout en restant strictement dans le cadre de leurs propres croyances!) d'accepter le principe de rappels automatiques, à date fixes. En lieu et place, nous préconisons à ces personnes de faire pratiquer à tout le moins un dosage d'anticorps préalable à toute revaccination (tout en sachant, comme on l'a vu ci-dessus, que même avec un taux d'anticorps soi-disant "protecteur", les sujets peuvent cependant encore faire la maladie).

 

Par ailleurs, la loi sur les droits du patient (4 mars 2002 en France; 22 août 2002 en Belgique) stipule ce que doit comprendre normalement un consentement libre et éclairé: une information SUFFISANTE sur les risques du traitement, même sur les risques soi-disant "rares" (nature, fréquence, gravité) mais aussi sur l'efficacité attendue ET sur les alternatives possibles en prévention comme en traitement. En matière de vaccins plus que dans tout autre domaine médical, il est coutume de répéter qu'il n'y a RIEN D'AUTRE DE POSSIBLE/FAISABLE. Ahh bon?! En est-on vraiment si sûr?

Comparaison de la mortalité tétanique avec et sans traitement à la vitamine C chez les sujets de 1 à 30 ans (il est évident qu'il ne s'agit pas des doses ridiculement faibles et insuffisantes, telles que préconisées dans les "AJR"/apports journaliers recommandés de l'ordre de quelques centaines de mg!) Mais quel médecin vous parlera donc de ça?

Comparaison de la mortalité tétanique avec et sans traitement à la vitamine C chez les sujets de 1 à 30 ans (il est évident qu'il ne s'agit pas des doses ridiculement faibles et insuffisantes, telles que préconisées dans les "AJR"/apports journaliers recommandés de l'ordre de quelques centaines de mg!) Mais quel médecin vous parlera donc de ça?

En lien avec la dia ci-dessus et de façon complémentaire, ne manquez pas non plus cet excellent article-ci sur la pertinence du chlorure de magnésium !

Partager cet article

Repost 0
Published by Initiative Citoyenne - dans Efficacité des vaccins
commenter cet article

commentaires

Lise - https://fr.surveymonkey.com/r/la-vaccination 25/02/2017 11:55

Bonjour à tous,


Dans le cadre de mon mémoire de Master en Sciences de la santé publique à l'Université de Liège, je mène actuellement une étude sur la perception de la vaccination. Afin de mener à bien ma recherche, je diffuse ce questionnaire sur différentes plateformes en ligne et me permets de solliciter votre avis. Il n’y a ni bonnes ou mauvaises réponses, je vous demande simplement de m’indiquer ce que vous pensez.


Si vous souhaitez donner vote avis et m'aider dans la réalisation de mon mémoire, il vous suffit de cliquer sur le lien qui suit mon nom.


Merci d'avance, Lise.

Initiative Rationnelle 22/12/2016 16:24

"Mais que dit vraiment la littérature médicale à ce sujet?"

Elle dit que c'est connu depuis des dizaines d'années. Elle dit que c'est extrêmement rare. Elle dit un cas tous les 25 millions de personnes vaccinées. - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1116846/



"Source: Pubmed"

Lire la source et les commentaires des autres chercheurs permettra de constater que ce diagnostic d'infection par le tétanos est controversé. Cependant, comme je l'ai dit, des infections de personnes vaccinées ont déjà été documentées par le passé. Cette anecdote ne remet donc pas en cause ce qui est déjà connu.



"TOUT vaccin antitétanique contient notamment du formaldéhyde qui est un cancérigène certain "

Autre cancérigène certain: le soleil. Refuser de prendre en compte LE DOSAGE pour quantifier le risque d'un cancérigène certain, c'est militer pour enfermer les gens dans le noir toute leur vie. Le soleil est trop dangereux.



"l'aluminium neurotoxique qui va notamment, rappel après rappel, s'accumuler de façon irréversible au niveau cérébral en favorisant des maladies neurologiques comme Alzheimer"

C'est une affirmation infondée. Vous citez InfoSantePaysDAauge, est-ce parce que vous n'avez trouvé aucune source scientifique pour appuyer cette affirmation fantaisiste ?



"nettement plus fréquentes que les cas rarissimes de tétanos (une vingtaine de cas annuels à tout casser dans un pays comme la France, pour se faire une idée)."

Votre remarque est irrationnelle. En citant le faible nombre de cas dans un pays ou la vaccination contre le tétanos est OBLIGATOIRE, vous ne montrez rien, si ce n'est l'efficacité du vaccin.



"une maladie qui est, rappelons-le, non immunisante (donc pour laquelle, la Nature n'a PAS prévu que des anticorps naturels puissent prévenir d'une nouvelle atteinte)"

Puisque "la Nature" prévoit, elle a donc un dessein. Et puisque ce serait une raison suffisante pour ne pas chercher à intervenir, il faut en conclure que vous considérez ce dessein intelligent.

Rappelons-le: Si un matin à l'école votre appendice s'est enflammé et qu'une infection se serait probablement répandue à l'ensemble de votre corps pour vous tuer après plusieurs jours d'agonie si on ne vous avait pas opéré, c'est parce que "la Nature" n'avait pas prévu de vous laisser vivre au delà de 12 ans. Fallait-il renoncer à la chirurgie ou entraver les plans de "la Nature" ?

"la Nature" n'a PAS prévu que vos yeux soient pleinement fonctionnel jusqu'à un âge avancé, faut-il renoncer aux lunettes demi-lunes ?
"la Nature" n'a PAS prévu que l'homme puisse survivre à des nuits par -15°C, faut-il renoncer au chauffage par le sol ?

Il se trouve que "la Nature" va vouloir vous tuer aussi souvent qu'elle voudra vous sauver: C'est à dire jamais. - https://initiativerationnelle.wordpress.com/2016/04/21/la-nature-en-a-vraiment-rien-a-foutre-que-vous-soyez-vivant-ou-mort/

Ce sophisme naturaliste peut être réutilisé tel-quel pour rejeter en bloc toute la médecine en général et la chirurgie en particulier, et pourquoi pas l'aviation commerciale ("la Nature" n'a PAS prévu de nous donner des ailes), voire même l'ampoule ("la Nature" n'a PAS prévu qu'on puisse voir dans le noir).



"En matière de vaccins plus que dans tout autre domaine médical, il est coutume de répéter qu'il n'y a RIEN D'AUTRE DE POSSIBLE/FAISABLE. Ahh bon?! En est-on vraiment si sûr?"

On est sûr qu'il n'existe rien de comparable en matière de prévention et qu'en matière de traitement il n'existe à l'heure actuelle aucun traitement sûr et efficace susceptible de faire significativement baisser cette mortalité extrêmement élevée.

Une méta-analyse de Cochrane (organisme "très célèbre" et "très respecté" selon vos propres mots) montre l'absence totale de données fiables sur l'utilisation de la vitamine C dans le traitement du tétanos. Elle indique également que l'étude que vous cherry-pickez ici n'est absolument pas digne de confiance: "A single, non-randomised, poorly reported trial of vitamin C as a treatment for tetanus suggests a considerable reduction in mortality. However, concerns about trial quality mean that this result must be interpreted with caution and vitamin C cannot be recommended as a treatment for tetanus on the basis of this evidence. New trials should be carried out to examine the effect of vitamin C on tetanus treatment." - Vitamin C for preventing and treating tetanus - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24226506


D'autre part, en mettant dos à dos prévention et traitement vous faites une fausse dichotomie. Vous dites "eh! c'est pas la peine de mettre la ceinture de sécurité, puisqu'on a l'airbag!". Il est tout à fait envisageable de vacciner ET de traiter le très faible pourcentage qui contracterait malgré tout la maladie. Le fait qu'un jour soit éventuellement découvert un traitement qui fasse fortement baisser la mortalité ne changera strictement rien concernant l'efficacité de la prévention par la vaccination. Vous insinuez qu'il faudrait choisir entre les deux alors que vous vous êtes révélé incapable de démontrer la nocivité ou l'inefficacité du vaccin.

Pour rappel, alors que même votre étude unique et peu crédible selon Cochrane indique une mortalité de près de 18%, une personne correctement vaccinée serait malgré tout non protégée dans un cas sur 25 millions (et non protégée ne veut pas dire décédée, ni même infectée).

Pour être tout à fait clair: Sur 25 millions de personnes vaccinées qui entrent en contact avec le tétanos, il y aura une infection. Sur 25 millions de personnes non vaccinées mais vitaminées qui entrent en contact avec le tétanos, il y aura plus de 4 millions de morts.

Dr Mabuse 15/12/2016 17:15

les vaccins contre le tetanos et la diphtérie sont totalement inefficaces:au contraire ils augmentent la fréquence des maladies
OMS :Angleterre 1963 :13 morts de tetanos
France (20 fois plus de vaccinés): 293 morts (20 fois plus)

Joët Françoise - Tétanos Le mirage de la vaccination

Initiative Rationnelle 23/12/2016 18:18

"France (20 fois plus de vaccinés)"

Cette affirmation est fausse. De toute évidence, vous utilisez les mêmes chiffres douteux que ce cher Bernard un peu plus bas et vous faites la même déplorable confusion entre un "nombre de premières vaccinations" et un "nombre de vaccinés".


"Angleterre 1963 :13 morts de tetanos France : 293 morts (20 fois plus)"

À nouveau, je vous invite à lire un peu plus bas toutes les raisons qui invalident cette comparaison qui de toute façon ne veut rien dire quand on ne sait pas évaluer un nombre de vaccinés.

Bernard 15/12/2016 16:02

Du coup, j'ai fait l'effort de rédiger un article sur la vaccination antitétanique :
Tétanos : une propagande vaccinale abusive et dangereuse !
http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2016/12/15/34690004.html

Initiative Rationnelle 23/03/2017 16:24

L'article a disparu. Apparemment, il attirait trop de visiteurs nous dit Bernard dans un autre commentaire et son retrait n'est pas lié à la démonstration qui a été faite de l'inexactitude flagrante des chiffres avancés.

J'ai fait l'effort de rédiger un article sur l'article sur la vaccination antitétanique: http://wp.me/p7rQDb-374

Initiative Rationnelle 23/12/2016 18:04

Quelques informations complémentaires sur la critique de Bernard d'une brochure qui a été écrite il y a plus de 40 ans



"jusqu'en 1965 compris, les Anglais ne vaccinaient pratiquement pas contre le tétanos. Par exemple, en 1965 il y a eu seulement 35128 primo-vaccinations et 20 205 rappels pour une population de 46 millions d'habitants"

Cette affirmation est fausse pour deux raisons: Vous n'avez pas les informations nécessaires pour tirer cette conclusion et les chiffres avancés sont probablement faux.



Vous ne pouvez déduire ce que vous affirmez compte tenu des informations que vous présentez.

Si l'on considère un pays déjà fortement vacciné, les PRIMO-vaccinations seront faibles si on les compare à l'ensemble d'une population DÉJÀ vaccinée. Pourtant, en appliquant votre raisonnement vous diriez: "Dans ce pays fortement vacciné, les primo-vaccinations sont faibles, donc ses habitants ne se vaccinent pratiquement pas"

C'est comme si vous disiez "Il y a eu seulement 247.000 PREMIER dodo en 2015 pour une population de 66.6 millions d'habitants. Les français ne dorment pratiquement jamais !" - https://www.insee.fr/fr/statistiques/1908103

La valeur qu'il vous manque est le taux de couverture, c'est à dire le pourcentage TOTAL de personnes vaccinées à un moment donné.



D'autre part, l'absence de rationalité des chiffres avancés pose un doute majeur quand à leur fiabilité. Pour info, un "rappel", comme son nom l'indique doit être consécutif à une vaccination antérieure de plusieurs années. Il est illogique que la forte augmentation des primo-vaccinations que vous situez en 1966 soit accompagnée d'une augmentation équivalente des rappels pour LA MÊME ANNÉE. Il devrait forcément y avoir un décalage de plusieurs années entre ces deux augmentations.

Je ne vois que deux explications à ce problème .

- Ces chiffres sont faux. Les données ont été inventées, ou modifiées, ou proviennent de sources différentes et contradictoires en fonction des années, ou ne représentent pas ce qui est annoncé.
- Ces chiffres sont exacts. Dans ce cas, le décalage existe et pour chacune des années entre 1966 et 1971 ou il y a eu 1 million de rappels correspond une année avec une progression équivalente que l'on ne peut pas voir parce qu'elle se situe AVANT 1962. Ce qui implique que votre affirmation est fausse et que l'Angleterre est très fortement vaccinée depuis bien avant 1962. ( Cette hypothèse est moins probable, dans la mesure ou le faible nombre de rappels pour les années 63 à 65 et ce qui vient d'être dit implique qu'il faudrait qu'avant 1962 on ait des vaccinations de l'ordre de 1 million par an, puis 50.000 pendant au minimum 3 ans, puis à nouveau 1 million par la suite, ce qui est peu crédible )


Vous devez donc choisir. Est-ce que vos données sont fausses, ou est-ce que vos conclusions sont fausses ?

Initiative Rationnelle 23/12/2016 18:03

Quelques informations complémentaires sur la critique de Bernard d'une brochure qui a été écrite il y a plus de 40 ans



"En Angleterre il n'y avait qu'une vingtaine de décès par tétanos à cette époque (13 en 1963) alors que la France comptait près de 300 décès !"

Cette comparaison est invalide pour trois raisons. (Les informations qui suivent sont issues du très instructif "National surveillance of tetanus in England and Wales 1930-79" - http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0163445381915863)



La première raison est que la déclaration des cas de tétanos n'est pas obligatoire en 1963, elle n'est donc qu'indicative dans la mesure ou on ne peut écarter l'hypothèse d'une sous-notification. La déclaration devient obligatoire en 1968, date à partir de laquelle les chiffres peuvent être qualifiés de fiables. Les chiffres avancés par Régine Lambert sont fiables, ce n'est pas le cas de ceux que vous produisez par ailleurs.



La seconde raison est que vous ne tenez pas compte de la modification de la classification internationale des maladies qui quelques années plus tôt et pour la première fois définit les règles internationales de comptabilisation des statistiques de mortalité. Alors qu'auparavant chaque pays comptabilisait les cas de tétanos suivant des règles qui lui étaient propres, il est décidé que si le tétanos est consécutif à une blessure grave, ou s'il vient compliquer une maladie préexistante, le décès ne devra plus être attribué au tétanos et ne sera plus comptabilisé, ce qui induit en Angleterre une baisse artificielle.

Sur la période 1960-1969, il y a eu 278 personnes infectées par le tétanos qui décèdent en Angleterre et au Pays de Galles, soit 23 par an en moyenne.

https://initiativerationnelle.files.wordpress.com/2016/12/national-surveillance-of-tetanus-table-ii.png

"This reduced the number of deaths assigned to tetanus between 1954 and 1959 by about one-third but in the decade 1970-79 it reduced these deaths by more than one-half and accordingly the true death rates were higher than shown in Table I in the last three decades (Table II)."

Voilà pourquoi, lorsqu'on entend comparer des chiffres qui concernent cette période, il est indispensable de connaître le moment ou chaque pays s'est mis en conformité avec les définitions internationales et d'appliquer un coefficient correcteur qui reflète ces changements, ce que vous n'avez pas fait. Le temps de prise en compte par chaque pays des modifications dans cette classification internationale est variable et de l'ordre de plusieurs années (6 ans pour l'Angleterre), rendant futile le genre de comparaisons que vous tentez de faire ici.



La troisième raison qui invalide votre raisonnement n'est pas spécifique au tétanos. En matière d'efficacité vaccinale, il est peu fiable de comparer les chiffres de la MORTALITÉ. Rien ne vous permet d'affirmer que la MORBIDITÉ du tétanos est comparable dans deux hôpitaux de deux pays distincts à une époque nettement moins mondialisée qu'aujourd'hui.

Ces disparités par pays sont connues. La proportion de personnes infectées par le tétanos et qui décèdent serait de 27% pour l'Angleterre dans les années 60. Pour la France et pour la même époque toutes les estimations sont très supérieures, jusqu'à 69% pour la plus haute. - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2475959/pdf/bullwho00610-0080.pdf

Il est donc tout à fait possible que 10 décès en Angleterre correspondent à 52 personnes infectées, alors que 10 décès en France correspondent seulement à 15 personnes infectées. Vous imaginez faire une critique de l'efficacité du vaccin, mais en ne retenant que les chiffres de la mortalité vous ne faites probablement qu'une critique du système hospitalier de l'époque. C'est fâcheux.

La valeur qui vous manque est LE NOMBRE D'INFECTIONS pour chaque pays. - https://fr.wikipedia.org/wiki/Taux_de_morbidit%C3%A9



Bien entendu, ces différentes raisons qui invalident votre comparaison sont présentées simplement à titre didactique. Comme je le dis un plus haut, étant donné que vous êtes incapable de montrer que la couverture vaccinale est très faible en Angleterre à cette époque, votre raisonnement serait invalide même si la comparaison que vous faites ici était pertinente.

L'explication rationnelle première persiste: Régine Lambert a raison et vous avez tort. Les chiffres sont bas parce que les gens sont correctement vaccinés.

Initiative Rationnelle 22/12/2016 16:24

"j'ai fait l'effort de rédiger un article sur la vaccination antitétanique"

C'est un article entièrement consacré à la critique d'une brochure qui a été écrite il y a plus de 40 ans. Vous pourrez ensuite critiquer le retard français dans les télécommunications en comparant les annuaires téléphoniques anglais et français de 1975.




"On peut donc constater que les 6 cas apparus chez des soldats "complètement vaccinés" sont devenus des cas apparus chez des soldats "mal vaccinés (pas de rappel)"."


Tout d'abord, notons que vous faites erreur quand vous dites "les 6 cas apparus chez des soldats "complètement vaccinés"". L'extrait que vous citez n'en mentionne que 4.

Ensuite, les deux textes se basent sur la même étude. Pour quelle raison imaginez-vous que la première description est correcte et que la seconde est erronée ? Ça pourrait être l'inverse. Mieux, ils pourraient tous les deux avoir tort. Vous dites qu'il y a une propagande vaccinale parce que le nombre de personnes correctement vaccinées qui ont été infectées a été MINORÉ par votre seconde source. Direz-vous qu'il y a une propagande ANTI-vaccinale si l'on constate que le nombre de personnes correctement vaccinées qui ont été infectées a été MAJORÉ par votre première source ?


Pour être tout à fait clair, votre argument se résume à: "Il y a plus de 40 ans, une brochure envoyée à tous les médecins de france a dit "0 sur 10 millions" (0%) alors qu'elle aurait dû dire "4 sur 10 millions" (0.00004%)". Compte tenu du titre de votre page, est-ce que cette anecdote est censée démontrer le coté "abusif", ou le coté "dangereux" de la "propagande vaccinale" ?

François 15/12/2016 09:39

"Rougeole : Séronégativité de 8,7 % de la population des sujets de 20-29 ans" :

Pour la vaccination contre la rougeole : plusieurs épisodes de transmission de la rougeole à des patients par des professionnels de santé durant l’épidémie de rougeole de 2008-11 ont été observés.

Cette situation s’explique par un niveau de séronégativité de 8,7 % de la population des sujets de 20-29 ans ainsi que par une couverture vaccinale insuffisante des professionnels de santé (67 % des médecins et 42 % des infirmières dans une enquête de couverture vaccinale menée en 2009)

Source : RAPPORT SUR LA VACCINATION - Comité d’orientation de la concertation citoyenne sur
la vaccination (page 34)
http://concertation-vaccination.fr/wp-content/uploads/2016/04/Rapport-de-la-concertation-citoyenne-sur-la-vaccination.pdf

Initiative Rationnelle 09/01/2017 10:07

"Rougeole : Séronégativité de 8,7 % de la population des sujets de 20-29 ans"

Vous signalez, à juste titre, que la transmission est due à un nombre insuffisant de personnes vaccinées. Vous auriez pu continuer votre citation, LA PHRASE SUIVANTE est également instructive:

"Le profil de sécurité tout à fait satisfaisant du vaccin, son efficacité élevée et la très longue durée de protection induite sont en faveur d’une balance bénéfice/risque très largement en faveur du vaccin en période de circulation active du virus."

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA