Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 22:04

Le nombre d’hospitalisations liées à une maladie de type polio passe à 9 après la mort d’un enfant

 

Fox News.com, 2 novembre 2016

 

 

Daniel Ramirez est décédé d’une maladie que les médecins pensent être une myélite  flasque aiguë

Le nombre d’hospitalisations liées à une maladie de type polio passe à 9 après la mort d’un enfant

La famille Ramirez a ouvert un compte pour venir en aide aux soins médicaux de ces enfants. Ils ont fait parvenir cette photo

 

Des responsables de la Santé de Washington ont déclaré mardi qu’ils enquêtaient sur un groupe de malades atteints d’une maladie de type polio. Neuf enfants ont jusqu’ici été hospitalisés et un garçon de 6 ans est décédé.

 

Le Seattle Times a rapporté qu’un porte-parole du département de la Santé de l’état a confirmé que deux des neuf enfants hospitalisés ont été testés positifs pour une maladie à virus rare, connue sous le nom de myélite flasque aiguë (AFM). Le département signale que ces enfants ont tous perdu de la force dans un ou plusieurs de leurs membres ou ne peuvent plus faire de mouvements. Le Centre Américain de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC) a signalé une augmentation des cas de myélite flasque aiguë de 2015 à 2016.

 

Il n’y a rien qui indique une cause individuelle pour aucun des cas ou un quelconque lien entre les cas » a déclaré Julie Graham au Seattle Times. Les enfants ont entre 3 et 14 ans.

 

Le garçon qui est décédé au cours du week-end, connu sous le nom de Jonathan Daniel Ramirez Porter de Bellinham était soupçonné avoir souffert de myélite flasque aiguë. […]

 

Les médecins disent que la myélite flasque aiguë n’est pas contagieuse, mais qu’il n’existe aucun vaccin pour cette maladie. Cette maladie semble être une réaction anormale à diverses affections, y compris le virus du Nil occidental et le rhume.

 

Les parents Ramirez ont déclaré aux médias locaux que l’enfant avait été envoyé à l’hôpital avec des symptômes de rhume et des étourdissements. En quelques heures, il fut paralysé et ne put jamais récupérer.

 

Les officiels ont déclaré que cinq enfants étaient sortis des hôpitaux locaux.

 

Deux cas de myélite flasque aiguë ont aussi été enregistrés dans l’état de Washington il y a deux ans. Un de ces patients est resté paralysé à partir du cou.

 

Source : Foxnews

Partager cet article

commentaires

Bernard 02/12/2016 15:42

Quand notre ami de la Grande Confrérie des Trolls se fout (une fois de plus) du monde :

"Je vous vois bien, au sortir de l’hôpital affirmer: "Puisque ce chirurgien affirme que ce fut l'opération seule qui m'a sauvé la vie, c'est sans doute qu'il est en mesure de démontrer que se laver les mains avant d'opérer ne fut d'aucune utilité. J'attends sa démonstration..."

Ou encore :

" "Puisque Alain Fischer affirme que ce fut la vaccination seule, c'est sans doute qu'il est en mesure de démontrer que la chaîne du froid ne fut d'aucune utilité. J'attends sa démonstration..." "

Ce n'est plus un troll, c'est Super-Troll !!!

Comment peut-on être assez obtus pour croire que les lecteurs d'Initiative Citoyenne seraient assez stupides pour adhérer à de tels raisonnements !!! Je lui ai dit dès le début "vous êtes enfermé dans les mots". Voilà ce que ça donne qui vient compléter la collection et ce n'est sans doute pas fini ... Au bout d'un moment il devient méchant et écrit un article qui ne peut que faire rire à ses dépens.

Faut-il lui expliquer que chaine du froid et vaccinations ne sont pas indépendants quand la conservation du vaccin nécessite le froid, ce qui était le cas pour le vaccin antivariolique.

Faut-il alors lui expliquer que isolement des malades et des contacts est une action indépendante de la vaccination des contacts. Pendant longtemps on a pratiqué la vaccination de contacts sans les isoler. On aurait pu aussi isoler les contacts sans les vacciner, ce qui fut fait pour le SRAS mais pas pour la variole alors que cela aurait été bien préférable dans l'intérêt de tous.

L'indépendance entre vaccination et isolement rend complètement ridicule les propos de notre Troll dont j'annonçais il y a quelques instants sur un autre article de ce blog [1] qu'il pourrait encore nous surprendre et se surpasser. Je ne croyais pas si bien dire !!!

Qu'il continue, c'est trop drôle et cela le discrédite définitivement. Allez encore une couche pour atteindre le niveau Méga-Troll en attendant le Giga-Troll ?

[1] http://initiativecitoyenne.be/2016/10/vaccins-comment-l-oms-manipule-concretement-les-criteres-pour-camoufler-les-deces.html

Maya 02/12/2016 21:27

Vous avez raison Bernard, qu'il continue c'est trop drôle ! Heureusement pour lui le ridicule ne tue pas et on n'a pas tous les jours l'occasion de s'amuser autant.

Initiative Rationnelle 02/12/2016 11:34

Quelques précisions qui figurent dans l'article original mais qui ont été malencontreusement omises dans la reprise de la reprise de l'article:

La maladie est "mystérieuse", parce qu'elle n'a été identifiée que pour 2 des 9 enfants seulement. À l'heure actuelle, on ne sait même pas s'ils ont tous la même maladie. Il n'y a pour le moment rien qui indique qu'il y aurait une cause unique, ou un lien entre les cas. LA VACCINATION A ÉTÉ ÉCARTÉE parce que les personnes vaccinées ne semblent pas plus susceptibles de contracter cette maladie rare.

http://www.seattletimes.com/seattle-news/health/9th-child-hospitalized-with-mysterious-polio-like-illness/

Bernard 01/12/2016 15:19

Il y a aussi, de concert avec l'action conduite par Alain Fischer, la création du site de la nouvelle agence Santé publique France qui regroupe l'InVS, InPES et une troisième agence sur le cout des médicaments. Son site www.vaccination-info-service.fr est dédié à la vaccination. Directeur de la publication : M. François BOURDILLON, Directeur général Santé publique France.

A la page pourquoi se faire vacciner, on peut lire « Grâce à la vaccination, la variole a disparu »

Pourtant, le 6 novembre 2011 je présentais une communication orale sur l'éradication de la variole au congrès de la Sfsp à Lille. François Bourdillon, ancien président de cette association et futur Directeur général de cette nouvelle agence de santé était dans la salle.
J'ai évidemment présenté l'évolution des stratégies utilisées contre la variole et bien sûr la recherche active des cas et contacts ainsi que leur isolement ainsi que les vicissitudes de la vaccination au cours de cette campagne.
Alors que la salle applaudira longuement et fortement mon intervention, il interviendra pour dire qu'il n'acceptait pas que l'on utilise la tribune de la Sfsp pour dire que les vaccins n'étaient pas efficaces alors que j'avais seulement parlé de la problématique de la vaccination antivariolique sur les contacts. Je répondrai que ce n'était pas ce que j'avais dit et une personne me dira à la sortie qu'il n'avait pas dû comprendre. Je pense plutôt que sa protestation ne s'adressait pas à moi mais à la présidente du jury dit scientifique qui avait accepté ma communication et était modérateur.
Daniel Lévy Bruhl, le Monsieur vaccins de l'InVS, interviendra après lui pour plutôt soutenir mon propos et même dire qu'il n'aurait pas été possible de vaincre la variole par la vaccination (sous entendu sans doute ''par la seule vaccination''). Il est toujours en activité et responsable de l'unité infections respiratoires et Vaccinations de SPF dirigée par F. Bourdillon directeur de la publication.
Difficile de penser que l'affirmation sur la disparition de la variole par la vaccination serait seulement dû à l'ignorance. Il a sous la main un expert parfaitement au courant. C'est sans aucun doute une déclaration "politique" (de politique vaccinale bien sûr), convaincus qu'ils sont que la très grande majorité des gens le croira et le répétera.

Bernard 01/12/2016 11:47

Voici mon premier commentaire à la principale nouvelle du jour sur la vaccination :

Donc le Professeur Alain Fischer du Collège de France s'il-vous-plait, planchait hier soir sur la nouvelle vaccination en s'appuyant sur les magnifiques succès obtenus par les anciennes, à commencer bien sûr par la variole vaincue par … la vaccination !!! Quelle surprise ! Comme c'est un de mes thèmes préférés, que j'ai étudié beaucoup de documents sur cette question, j'aurai beaucoup à dire, j'en ai d'ailleurs déjà parlé longuement sur ce blog.

D'une façon totalement objective, indiscutable et vérifiable, l'OMS (et l'AMS Assemblée mondiale de la santé) a d'abord décidé d'éradiquer la variole en quelques années, exclusivement par des campagnes massives de vaccination. Le programme sera modifié plus tard par la stratégie dite de surveillance-endiguement qui consistait à rechercher activement les malades par des campagnes d'affichages (la photo d'une petite fille atteinte de variole avait été imprimée à 2 milliards d'exemplaires!), des récompenses promises pour qui indiquait un cas de variole mais jamais payées). Chaque cas était isolé (souvent mise en quarantaine chez lui). Les contacts étaient recherchés , vaccinés quel que soit leur statut (anciens varioleux ou ancien vaccinés) et isolés.

Cette stratégie fut suivie d'un accroissement considérable du nombre de cas notifiés. Je n'indique ici aucune relation de cause à effet du genre sous-notification ou aggravation par la vaccination des vrais contacts, c'est neutre, ce sont des faits. Puis la variole disparaitra. A titre d'illustration, 88000 cas en Inde en 1973, 180003 en 1974, 1700 (environ, de mémoire) en 1975 puis zéro ensuite.

La moindre des choses, si on voulait être objectif, serait de rappeler l'existence de l'isolement des cas et des contacts. On peut ensuite étudier et discuter pour tenter de définir l'importance de chaque mesure dans le succès. On peut toujours essayer de montrer que l'isolement n'a servi à rien et que seule la vaccination fut utile ou l'inverse.

Puisque Alain Fischer affirme que ce fut la vaccination seule, c'est sans doute qu'il est en mesure de démontrer que l'isolement ne fut d'aucune utilité. J'attends sa démonstration...

Il dira aussi que cette vaccination avait des effets secondaires très graves et fréquents : une encéphalite pour 1000 vaccinations. A l'époque, en 1970, on disait un accident grave pour 1 ou 2 millions... Il ajoutera que malgré cela la balance bénéfice-risque fut très positive. Ce qui pourrait être soutenu si cette vaccination avait permis de débarrasser l'humanité à la fois de la variole et de sa vaccination. Mais il est certainement plus facile de démontrer que la vaccination dans les zones endémiques a surtout servi à amplifier les épidémies et aggraver la maladie (mortalité plus élevée) qu'à éradiquer la variole qui le fut, malgré les effets pervers de la vaccination des contacts, grâce à l'isolement des malades et des contacts.

Son propos signifie donc implicitement qu'on peut tout à fait accepter des effets secondaires graves de la part des vaccinations actuelles puisque leur bénéfice ne pourra être que très supérieur. Vous voyez qu'il va être très important, une fois de plus et plus encore, de reprendre l'éradication de la variole. Il ne faut pas laisser passer cela.

Mon article récapitulatif
http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2013/10/16/28149160.html

Le poster associé que j'ai présenté au congrès Sfsp-Adelf des 17-19 octobre 2013 et qui résume l'affaire:
http://p0.storage.canalblog.com/02/21/310209/90757466.pdf

Initiative Rationnelle 02/12/2016 12:08

"Puisque Alain Fischer affirme que ce fut la vaccination seule, c'est sans doute qu'il est en mesure de démontrer que l'isolement ne fut d'aucune utilité. J'attends sa démonstration..."

Est-ce que les personnes isolées étaient également vaccinées ? Si la réponse est oui, dans ce cas l'isolement n'est que l'une des mesures prises pour maximiser l'efficacité de la campagne de vaccination, au même titre que l'envoi de personnel sur place, ou la réfrigération des doses de vaccin.


En quoi votre question est-elle plus pertinente que celle-ci ? "Puisque Alain Fischer affirme que ce fut la vaccination seule, c'est sans doute qu'il est en mesure de démontrer que la chaîne du froid ne fut d'aucune utilité. J'attends sa démonstration..."


Je vous vois bien, au sortir de l’hôpital affirmer: "Puisque ce chirurgien affirme que ce fut l'opération seule qui m'a sauvé la vie, c'est sans doute qu'il est en mesure de démontrer que se laver les mains avant d'opérer ne fut d'aucune utilité. J'attends sa démonstration..."

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA