Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 22:37

Le papa du petit Milow est certain que son petit garçon est décédé des suites de la vaccination

 

HLN, 13 novembre 2016

Le papa du petit Milow est certain que son petit garçon est décédé des suites de la vaccination

Au mois de mars de cette année, des convulsions fébriles ont abouti à la mort du petit Milow Vangheluwe, un bambin de 15 mois de Westrozebeek. C’est ce que déclare le parquet de Ypres sur base des résultats de l’autopsie et des examens toxicologiques.

 

Le papa de l’enfant n’accorde aucune crédibilité à ces résultats et exige des recherches complémentaires. « Milow est mort des suites des vaccins combinés qui lui avaient été injectés. Nous pensons à faire nommer nous-mêmes un pathologiste. » déclare le papa.

 

Le fait que les résultats de l’autopsie et des examens toxicologiques se soient si longtemps fait attendre semble montrer que le parquet  ait procédé avec beaucoup de prudence.

 

La famille du petit garçon est convaincue que leur petit garçon est mort le 12 mars dans son sommeil à la suite des vaccins combinés qu’il avait reçus deux jours plus tôt dans les services de « Kind en Gezin » (pendant néerlandophone de l’ONE).

 

Le parquet nie cette version mais le père, ainsi que les grand parents maintiennent leur position. « Milow était en parfaite santé », disent-ils. « La vaccination contre sept maladies différentes qui a été administrée en à peine cinq minutes ne lui a rien valu de bon. Ce sont ces vaccins qui ont entrainé sa mort.

 

Dans les semaines qui ont suivi le décès de notre petit garçon, nous avons été contactés par trois autres couples de Flandre Occidentale qui avaient également perdu un enfant peu de temps après que ces enfants aient reçu des vaccins combinés. »

 

Peu de temps après le décès de Milow « Kind en Gezin »  a lancé sa propre enquête. Cette dernière  a montré que la vaccination s’est faite rapidement et qu’il n’y avait aucun problème avec les vaccins.

 

« Compte tenu que l’examen approfondi indique que le petit Milow est décédé d’une mort naturelle, nous avons clôturé l’enquête et fermé le dossier » a déclaré le porte-parole du procureur Johan Lescrauwaet.

 

Le papa du petit garçon décédé veut maintenant engager un avocat et faire nommer un pathologiste indépendant pour effectuer un examen plus approfondi. « La famille a bien sûr ce droit, » a déclaré M. Lescrauwaet. «  Le dossier peut même être ré ouvert au cas où la famille dépose plainte au Civil. »

 

Source:  HLN.be

 

Voir aussi

 

Belgique: "deux jours après ses vaccinations, notre petit garçon était mort"!

 

Vaccins: comment l'OMS manipule les critères pour camoufler les décès

Partager cet article

Repost 0
Published by Initiative Citoyenne - dans Effets secondaires-risques
commenter cet article

commentaires

Aubert Julien 25/11/2016 02:20

« Kind en Gezin » a lancé sa propre enquête
C'est cool, c'est comme demander à un suspect de faire l'enquête sur un délit ou une faute qu'il aurait commis. J'ai commis un excès de vitesse l'autre jour, je peux aussi faire ma propre enquête svp ?

Initiative Rationnelle 25/11/2016 15:54

"c'est comme demander à un suspect de faire l'enquête sur un délit ou une faute qu'il aurait commis. J'ai commis un excès de vitesse l'autre jour, je peux aussi faire ma propre enquête svp"

Cette enquête supplémentaire vient en complément et va dans le même sens que l'enquête du parquet. Notons la pétition de principe: Le suspect est coupable, c'est le prérequis de votre analogie.

D'autre part, votre analogie est incorrecte. Pour rester dans la métaphore routière, "Kind en Gezin" serait plus proche de la sécurité routière, ou de la lcvr (ligue contre la violence routière). L'analogie correcte, une fois éliminé le biais de culpabilité que vous avez introduit, devrait être: "Les proches affirment que la personne est décédée dans sa voiture, bloquée par sa ceinture de sécurité. La sécurité routière a lancé sa propre enquête."

Claude 16/11/2016 09:52

Mort de deux nourrissons après une vaccination contre la gastro - ( 01/04/2015) :

Les doutes se confirment concernant le vaccin contre la diarrhée du nourrisson. Les effets secondaires graves du Rotarix® et du RotaTeq®, utilisés pour prévenir les infections dues au virus responsable de la gastro-entérite des bébés, sont jugés "préoccupants".
Deux décès ont même été recensés, selon un bilan confirmé par l'ANSM.

http://www.allodocteurs.fr/se-soigner/vaccins/morts-de-deux-nourrissons-apres-une-vaccination-contre-la-gastro_15995.html

Initiative Rationnelle 22/12/2016 11:10

"Je suis arrivé à cette conviction en compilant des témoignages, dont en voici un"

Tout d'abord, il faut signaler le caractère intrinsèquement erroné de la culpabilité par association. C'est comme si un jour la police venait vous arrêter au seul motif que les statistiques de délinquance sont en très forte augmentation. "Vous êtes coupable parce que votre voisin est coupable" est une rhétorique dangereuse qui ne peut que se retourner contre vous. Si vous-même vous avez des arguments pertinents et rationnels, je pourrais tout de même les écarter d'un revers de la main en vous disant que je suis arrivé à la conviction que vous racontez n'importe quoi en compilant des dizaines de témoignages lamentables et incohérents sur ce même forum. Pourtant, les autres interventions ne disent rien sur votre cas particulier. De même, votre exemple ne dit rien sur ce cas particulier.

Ensuite, concernant l'anecdote en elle même: Vous considérez qu'il est anormal que le vaccin ne figure pas dans le rapport d'autopsie. Un rapport d'autopsie n'est pas un dossier médical, il ne serait pas étonnant que n'y figure pas ce qui n'est pas lié au décès. Pour que cela soit réellement anormal, il faudrait donc que vous puissiez démontrer que le vaccin est effectivement responsable du décès, or c'est justement ce que cette autopsie est censée rechercher. En clair: Parce que vous considérez a-priori que le vaccin est responsable du décès, la méthode qui est censée trouver le responsable du décès est forcément truquée quand elle indique que le responsable du décès n'est pas le responsable du décès que vous avez défini a-priori. Vous faites ce qu'on appelle une pétition de principe.

De plus, selon l'article: "Le médecin légiste adjoint du Comté de Dane a certifié que la cause du décès de Zaire était une lésion cérébrale causée par l’anoxie et due à un arrêt cardio-respiratoire avec complication d’hypocalcémie et d’hypovitaminose D."

- Un déficit en vitamine D est associé aux incidents cardio-vasculaires - http://circ.ahajournals.org/content/117/4/503.abstract - "Vitamin D Deficiency and Risk of Cardiovascular Disease"

- L'hypocalcémie peut se traduire par des troubles du rythme cardiaque, voire un arrêt cardio-circulatoire - https://fr.wikipedia.org/wiki/Hypocalc%C3%A9mie#Sympt.C3.B4mes_cliniques


Dans cette anecdote, vous affirmez donc que les vaccins ont causé ces symptômes qui s'expliquent pourtant rationnellement par ailleurs. C'est comme si vous disiez "Les vaccins ont causé une hémorragie interne et de multiples fractures" sur les lieux d'un accident de la route.


Il y a donc dans cette anecdote, malgré une narration biaisée et subjective, des informations qui poussent à prendre les affirmations de votre lien avec circonspection. (Rappelons que même si cette anecdote était avérée, cela resterait une culpabilité par association ce qui est un raisonnement invalide).


Notons également qu'une anecdote située aux États-Unis est suffisante pour que vous déclariez que les tous les médecins légistes du monde sont complices/victimes, et que le COMPLOT s'étend jusqu'en Belgique. Est-il possible, avec ce raisonnement, de prouver qu'un vaccin ne serait PAS responsable de la déclaration la plus outrée, la plus ridicule qui soit ? Disons qu'une personne affirme que son vaccin lui parle et lui ordonne de nous débarrasser du prochain président des États-Unis. Avez-vous un raisonnement qui vous permettrait de réfuter cette affirmation tout en acceptant celle qui concerne le présent article ? Dans le cas contraire, on constatera que vos affirmations ne sont pas réfutables et que votre raisonnement est donc invalide.



"il faut éviter de considérer que les vaccins sont inoffensifs jusqu'à preuve du contraire, car vous n'aurez probablement jamais la preuve du contraire"

Dans ce cas, il vous faudra aussi considérer que les bananes sont dangereuses même sans aucune preuve, car vous n'aurez probablement jamais la preuve du contraire. Quelle serait selon vous "la preuve" de l’innocuité de la banane que vous ne pourrez pas appliquer aux vaccins ? Si votre réponse entend faire intervenir des éléments extérieurs, comme une éventuelle théorie du complot par exemple, je vous rappelle que l'agroalimentaire est un géant comparé à l'industrie pharmaceutique.

D'autre part, considérer que les vaccins sont inoffensifs jusqu'à preuve du contraire est la seule attitude rationnelle. C'est ce qu'il faut logiquement faire. Vous considérez, a-priori, que les vaccins sont nocifs. Constater un lien entre le vaccin et telle maladie sera donc la preuve qui viendra renforcer l'opinion pré-existante. Mais à contrario, constater une absence de lien entre le vaccin et telle maladie sera la preuve qu'il y a bien complot et viendra également renforcer l'opinion pré-existante. Comme je l'ai déjà dit, une culpabilité par défaut est un raisonnement NON RÉFUTABLE. C'est donc un raisonnement invalide. - https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9futation

Dans votre intervention au sujet d'un message concernant l'erreur de Claude, vous faites la même erreur que Claude qui insinue que les autorités sont dignes de confiance quand elles relèvent la responsabilité d'un vaccin dans un cas particulier, et absolument pas dignes de confiance lorsqu'elles relèvent l'absence de responsabilité d'un vaccin dans un autre cas particulier.

https://initiativerationnelle.wordpress.com/2016/06/24/intox-le-petit-x-decede-de-y-apres-avoir-recu-z-vaccins-ysids/

Pierre Bilodeau 21/12/2016 20:45

C'est bien à vous que j'adresse mon message.

Je trouve dans votre réponse pas mal de bon sens quand vous dites que s'il était vrai que les médecins légistes évitent systématiquement de mentionner qu'un vaccin a été donné quelques heures ou quelques jours avant la mort d'un enfant, cela rendrait le résultat des enquêtes peu crédible.

Or, c'est assez difficile à démontrer, parce que par nature de telles affirmations ne sont pas divulguées par le milieu médical. Je suis arrivé à cette conviction en compilant des témoignages, dont en voici un (voir The vaccines were not mentionned on Zaire's autopsy report):
https://vactruth.com/2016/10/22/4-month-old-dies-after-7-vaccine-doses/

Cela vous induira peut-être à penser que les vaccins sont au-dessus de la science et des lois, que les compagnies pharmaceutiques ont le pouvoir judiciaire bien en mains.

J'admire votre souci de la logique, mais il faut éviter de considérer que les vaccins sont inoffensifs jusqu'à preuve du contraire, car vous n'aurez probablement jamais la preuve du contraire, à moins que votre enfant meure sous vos yeux quelques heures après avoir émis des hurlements stridents.

Les fabricants de vaccins sont les mêmes partout dans le monde et leurs pratiques sont les mêmes, en quoi je procède par induction plutôt que par déduction, bien sûr.

Initiative Rationnelle 21/12/2016 11:54

"Les médecins légistes ont une consigne précise : ils ne doivent pas dire qu'il y a eu vaccination juste avant la mort de l'enfant. S'ils ne respectent pas cette consigne, ils s'attirent de graves ennuis professionnels."

Je ne suis pas sûr de la personne à qui vous adressez votre message, et dans la mesure ou ce n'est pas "mon" affaire ce n'est probablement pas moi. Cependant je remarque que vous faites là deux affirmations extraordinaires qui seraient de nature à bouleverser cette affaire et le système judiciaire dans son ensemble si elles étaient vraies. Il est donc essentiel que vous nous en disiez plus sur vos sources. Qu'est-ce qui vous permet d'affirmer que les médecins légistes belges ont reçu pour consigne de ne pas dire qu'il y a eu vaccination juste avant la mort d'un enfant. Qu'est-ce qui vous permet d'affirmer que des médecins légistes belges ont eu de graves ennuis professionnels parce qu'ils ont dit qu'un enfant décédé avait été vacciné ?

Vous faites des affirmations précises et sans le moindre élément conditionnel, vous avez donc très probablement des éléments concrets à présenter.

Logiquement, votre commentaire tiendrait si vos affirmations étaient fondées.

Pierre Bilodeau 13/12/2016 22:56

Logiquement votre affaire tiendrait si l'enquête était vraiment scientifique, ce qui n'est pas le cas.

Les médecins légistes ont une consigne précise : ils ne doivent pas dire qu'il y a eu vaccination juste avant la mort de l'enfant.

S'ils ne respectent pas cette consigne, ils s'attirent de graves ennuis professionnels.

Maintenant, demandez leur de décider si un vaccin a causé la mort.

Initiative Rationnelle 18/11/2016 09:50

Nouveau lien muet de votre part, Claude, au sujet d'un magistrat qui fait une remarque d'ordre général et peu incriminante dans UN AUTRE PAYS.

Un peu comme si un policier venait vous arrêter. Vous lui diriez "Il n'y a pas de preuves, je suis innocent" et il vous répondrait "De toute façon la justice en Espagne c'est n'importe quoi. Donc vous êtes coupable".

Pour le moment votre intervention ne ressemble qu'à une lamentable insinuation de culpabilité par association. N'hésitez pas à vous exprimer pour dissiper cette impression .

Emilie 16/11/2016 09:29

Tout mon amour aux parents!
Plein de courage pour votre combat!

Initiative Rationnelle 16/11/2016 09:15

Notons que vous aviez déjà évoqué cette anecdote-qui-fait-peur. Vous aviez dit en substance: "Si l'enquête trouve quelque chose, ce sera la preuve que c'est à cause d'un effet secondaire du vaccin. Si l'enquête ne trouve rien, ce sera la preuve que c'est à cause d'un effet secondaire NON RÉPERTORIÉ du vaccin". Mon commentaire de l'époque s'applique toujours:

Demandez-vous quelle preuve pourrait définitivement vous convaincre que le vaccin n'est pas en cause. Si vous répondez "aucune", félicitations, vous faites preuve de foi irrationnelle (pléonasme).


https://initiativerationnelle.wordpress.com/2016/04/27/belgique-deux-jours-apres-ses-vaccinations-notre-petit-garcon-etait-mort/

Initiative Rationnelle 02/12/2016 09:28

"Médiator!!! Heureusement qu'il y avait une " veilleuse""

Comment sait-on que la "veilleuse" a eu raison de sonner l'alarme ? En 2010, une étude indique que le médiator est la cause d'une MULTIPLICATION PAR QUATRE du nombre de valvulopathies. - http://mobile.lemonde.fr/planete/article/2010/11/16/mediator-responsable-d-au-moins-500-deces_1440699_3244.html

Comment sait-on que ce n'est pas comparable avec le cas présent ? En 2007, une méta-analyse indique qu'il y a jusqu'à DEUX FOIS MOINS de mort subites chez les enfants vaccinés. - https://initiativerationnelle.wordpress.com/2016/06/24/intox-le-petit-x-decede-de-y-apres-avoir-recu-z-vaccins-ysids/


Pour que les deux situations soient comparable, IL FAUT des données statistiques fiables qui confirment le problème. L'hypothèse vaccin et mort subite existe depuis bien plus longtemps et il existe bien plus d'étude sur ce sujet que sur le médiator. Les données sont multiples, convergentes et indiquent qu'il n'y a PAS de lien. Dire "peut-être que c'est vrai, parce que Médiator!!!" est irrationnel. C'est la variante "lanceur d'alerte" de ce qu'on appelle parfois le syndrome de Galilée:

- Quelqu'un a sonné l'alerte et a eu raison
- Je sonne l'alerte
- Donc j'ai raison.

Gérard 25/11/2016 18:37

Il y a tellement d'effets secondaires ( médicaments ou vaccins) qui ne remontent pas là où il faudrait pour avoir une bonne compréhension.
Médiator!!! Heureusement qu'il y avait une " veilleuse"

Initiative Rationnelle 18/11/2016 09:51

"Tu travaille pour les labos?"

Non Fabrice, je ne travaille pas pour les labos. Notons que même si ça avait été le cas, mon commentaire aurait été tout aussi pertinent. Dire en substance "soit c'est un effet secondaire connu, soit c'est un effet secondaire inconnu" est irrationnel. C'est une pétition de principe.

Lancelot 17/11/2016 01:54

Tu travaille pour les labos?

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA