Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2016 3 21 /12 /décembre /2016 22:23

Alors que 23 sociétés médicales ont récemment soutenu la proposition du Comité français d'orientation sur la politique vaccinale, à savoir de rendre 11 vaccins pour enfants obligatoires, il est plus que jamais essentiel de se demander ce que ce genre d'obligations pourraient engendrer sur le terrain comme handicapés supplémentaires et comme familles brisées à jamais... sur base de ce qu'on constate déjà aujourd'hui!

 

De nos jours, on peut clairement parler de démolition. Des enfants sains sont démolis par les vaccins; des enfants déjà malades et affaiblis le deviennent encore plus avec ces vaccins censés les protéger et cela, sans même parler des adultes. Il ne se passe pas un jour, une heure, sans que l'on entende parler de cas  tous plus dramatiques et irréversibles les uns que les autres. A chaque démolition par les vaccins (contrôlée ou incontrôlée, car le caractère laxiste des essais cliniques de vaccins montre de facto que ceux qui les injectent n'ont absolument aucune idée de l'ampleur du domino morbide que leurs injections peuvent déclencher!), soyons-en bien certains, les officiels brandiront leur unique "argument", si on peut appeler ça ainsi: "c'est une coïncidence!", tout en se cantonnant strictement à l'affirmation générale qui ne les engage pas à prouver quoi que ce soit que "les vaccins, comme tout médicament, peuvent comporter des risques mais c'est une question de balance bénéfices/risques". Sauf qu'en matière de vaccins, on attend toujours la preuve que le ratio bénéfices/risques serait positif! Mais on tourne bien sûr en rond car ce genre d'affirmation totalement gratuite de la part des officiels repose sur les résultats d'essais cliniques bâclés et biaisés et d'une sous-notification notoire des effets secondaires, même graves! C'est donc le serpent qui se mord la queue et la seule façon pour que le vaccin ne morde pas à jamais votre vie ou celle de vos enfants est donc de vous informer A TEMPS sur les conséquences concrètes qui pendent véritablement au nez de toutes et de tous!

 

Premier exemple (parmi beaucoup d'autres...), celui du petit Luke Maguire, pris de convulsions irrépressibles depuis ses vaccins effectués à l'âge de 4 mois... 

Les parents du petit témoignent:

 

"Mon petit Bobby est né le 22/1/2016. Quatre mois plus tard, notre monde a changé pour le pire. Bobby qui avait eu ses vaccins à 4 mois a fait de la température et a été pris de spasmes dans tout le corps. Depuis le vaccin, il n’a plus jamais été le même bébé. Il a commencé à faire des convulsions. Un jour, nous nous sommes levés à 4 heures du matin. Nous avons été terrifiés en découvrant que Bobby avait le visage tout bleu  et éprouvait de grosses difficultés à respirer. A partir de ce moment, les problèmes ne se sont plus arrêtés : il a fait jusqu’à 14 convulsions par jour et 6 pendant la nuit. Il se réveillait, puis ça recommençait sans que l’on puisse s’y attendre. Quand il a commencé à faire ses convulsions, j’ai tout de suite su que c’était à cause des vaccins.                                                                                                            

Les médecins, les infirmières et les services de santé ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour étouffer l’affaire. Comme je tentais de faire l’impossible pour prouver que c’était bien les vaccins qui l’avaient mis dans cet état, ils ont essayé de prendre mon bébé sous prétexte que je mettais sa santé en danger en recherchant toute l’information possible sur les vaccins. Mes recherches sur les vaccins m’ont beaucoup stressé comme le fait de pressentir qu’ils étaient prêts à détruire une jeune famille pour étouffer ce que ces sales vaccins avaient provoqué. Il faut absolument faire quelque chose. Ils endommagent la santé de nos enfants. Ils n’ont aucun droit. En outre, ils ne vaccinent pas leurs propres enfants. Des médecins m’ont dit qu’ils ne pouvaient mentir ! Le fait qu’ils poussent les parents à faire vacciner leurs enfants montre à quel point ils sont malfaisants.

 

Je voudrais vous prier de transmettre notre histoire au plus grand nombre possible de personnes et de nous aider, mon petit garçon et moi-même. Je vous en remercie d’avance. Je veux tout juste que mon petit retrouve sa santé d’avant. Si quelqu’un me dit que les vaccins ne sont pas en cause qu’il le prouve. Je ne veux causer de problème à personne. Je veux tout simplement rendre les gens conscients."

 

Mais voyez à présent cet autre cas, dramatique s'il en est! Il s'agit du cas d'un enfant australien qui a notamment reçu le vaccin ROR et le vaccin contre l'hépatite B. Malgré la tragédie dans laquelle lui et sa famille se trouvent, les autorités australiennes (qui ont conditionné depuis le 1er janvier 2016 les allocations familiales à la réalisation de tous les vaccins!) continuent d'exiger qu'on continue malgré tout à le vacciner... oui, vous lisez bien, on a affaire à ce genre de fous furieux et plus que dangereux, prêts à tout pour vacciner jusqu'à la mort et sans aucune pitié pour les victimes, ni aucun respect pour les libertés les plus fondamentales et le droit à l'intégrité des patients!!!!

 

Le message que cette vidéo veut faire passer est de montrer l’absurdité d’un système qui fait perdre à la famille de ce garçon gravement handicapé par les vaccins qu’il a reçus tous les avantages sociaux, si elle décide de ne pas se mettre en ordre avec la suite du programme de vaccination. Les services médicaux veulent continuer à  vacciner l’enfant, ce qui est le comble de l’absurde. Tout ceci en accord avec la politique gouvernementale australienne: «pas de vaccin, pas d’argent ! »

 

La maman évoque les deux vaccins que son fils a reçus : le vaccin contre l’hépatite B à l’hôpital, bien qu’elle-même n’était pas positive ainsi que le triple vaccin rougeole-oreillons-rubéole. Tant l’interviewer que la maman de l’enfant sont en colère contre cette politique qui veut que tout un chacun se fasse vacciner pour le bien de la communauté tout en ignorant et  abandonnant  les personnes dont la santé a été endommagée par les vaccins, ainsi que leurs familles.

 

Voir aussi:

 

La mesure qui fait honte à l'Australie: conditionner les allocations familiales aux vaccins des enfants

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Initiative Citoyenne - dans Effets secondaires-risques
commenter cet article

commentaires

dr vaccide 22/12/2016 09:08

Dramatique
Mais ça ne pourra durer

Doctorix 22/12/2016 00:10

Deux vidéos parlantes à propos du gardasil:
https://www.youtube.com/watch? v=GYgXse23mZk

https://www.youtube.com/watch? v=srsE2x3lJQg
La folie vaccinale se confirme.

Louhana 23/12/2016 21:57

L. TOMLJENOVIC : "L'aluminium a été commercialisé simplement en supposant qu'il était inoffensif"

Et ensuite, on nous demande de faire confiance !

François 22/12/2016 09:31

Pr LEE : "Arrêtons d'utiliser le Gardasil, il n'empêche pas le cancer du col de l'utérus"

https://www.youtube.com/watch?v=srsE2x3lJQg

L. TOMLJENOVIC : "L'aluminium a été commercialisé simplement en supposant qu'il était inoffensif"

https://www.youtube.com/watch?v=GYgXse23mZk

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA