Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 22:35

Maman faussement accusée du « Syndrome du bébé secoué » après des dommages cérébraux post-vaccinaux

Health Impact News, 25 juillet 2017

Dommages cérébraux après vaccination et maman accusée à tort de maltraitance!

L’équipe VAXXED a récemment interviewé une maman du New Jersey qui vit maintenant en Floride, au sujet de son enfant dont la santé a été endommagée par des vaccins. Comme son fils présentait des lésions cérébrales, la maman fut accusée du Syndrome du Bébé Secoué (SBS). Alors que son autre enfant lui était enlevé, on essaya de lui faire avouer un crime qu’elle n’avait jamais commis.

Alors que l’enfant était presque mort, on encouragea la maman et son mari pour qu’ils acceptent de donner les organes de leur enfant.

Finalement, l’enfant a survécu grâce au recours à des thérapies alternatives : l’oxygénothérapie hyperbare et le cannabis médical (CBD oil). L’enfant a finalement connu une amélioration significative.

Voici l’histoire de cette famille :

Naissance tout à fait normale avant l’administration des vaccins

La maman raconte que la naissance de son bébé avait été tout à fait normale et qu’il était en parfaite santé.

Comme presque tous les bébés nés dans les hôpitaux aux Etats-Unis, il a reçu le vaccin contre l’hépatite B le jour de sa naissance. Le deuxième vaccin contre l’hépatite B lui a été administré quand il eut un mois. La maman explique qu’après avoir reçu ce second vaccin, l’enfant commença à cambrer son dos, à rouler sur l’ côté avec les yeux révulsés.

Quand la maman emmena son petit chez le médecin, elle lui exprima son inquiétude au sujet des effets secondaires apparents des vaccins. Mais celui-ci ne tint aucun compte de ses inquiétudes et administra à l’enfant la série complète des vaccins prévus pour l’âge de 2 mois. Cette série de vaccins comprenait le vaccin antipolio oral, vaccin qui n’est plus utilisé aux Etats-Unis à la suite des graves effets secondaires qu’il avait produits.

Après la série des vaccins de deux mois, le petit a commencé à vomir. Appelée par le babysitter, la maman prit l’enfant dans ses bras. Il était complètement léthargique et déshydraté et tout pâle. Après lui avoir donné à boire, elle appela le pédiatre.

Le médecin déclara qu’il s’agissait probablement de la grippe et qu’il n’était pas nécessaire d’amener l’enfant chez lui.

15 minutes après avoir raccroché le téléphone, l’enfant commença à présenter les signes d’une crise épileptique.

La maman appela immédiatement son mari parce qu’elle devait aussi s’occuper de son autre enfant de 4 ans. Elle rappela aussi le médecin qui ne put lui donner un rendez-vous que tard le lendemain.

Quand le mari se rendit compte de l’état de son fils, il décida de l’emmener dans le centre de soins intensifs le plus proche.

Comme l’enfant refit une crise aux urgences, un médecin suspecta qu’il pouvait souffrir de méningite. Le médecin et deux infirmières appelèrent une ambulance pour emmener l’enfant dans le centre de traumatologie de l’Université Robert Wood Johnson.

Dommage cérébral grave. La maman mise en cause

Comme l’enfant avait arrêté de respirer, l’ambulance l’amena à l’hôpital Saint Peter’s University Hospital qui était plus proche.

Après que l’état de l’enfant fut stabilisé, les parents virent apparaitre le pédiatre qui leur avait dit qu’il n’était pas nécessaire de lui amener l’enfant. Il demanda aux parents ce qui s’était passé.

La maman lui répondit que la seule chose qui s’était passée c’est que son enfant avait, 10 jours plus tôt, reçu dans son bureau la série de vaccins prévus pour son âge. Le médecin répondit : Jamais les vaccins ne pourraient causer pareille chose.

L’enfant fut ensuite transféré à l’hôpital Robert Wood Johnson où il passa un scanner. Cet examen fit apparaître d’importantes hémorragies au cerveau.

Le médecin de l’unité pédiatrique ICU expliqua à la maman qu’il souhaitait parler à son mari.

Les médecins finirent par expliquer au couple que «  quelqu’un devait avoir fait cela à l’enfant », c’était un peu comme si quelqu’un l’avait frappé avec une batte de baseball.

La maman expliqua que cela ne s’était évidemment pas produit du tout. - Alors que son fils était  conduit aux soins intensifs, les services sociaux, la Police, ainsi que le bureau du Procureur furent appelés.

Le lendemain, deux détectives et deux travailleurs sociaux sont venus escorter la maman qui était restée toute la nuit à veiller son enfant qui était entre la vie et la mort.

La maman n’avait pas mangé de toute la journée. C’est dans le froid d’un jour de janvier qu’ils descendirent les rues enneigées jusqu’à un endroit où ils questionnèrent la maman pendant 5 heures, essayant de lui faire avouer qu’elle avait endommagé la santé de son fils. Ces personnes prétendaient qu’elle devait avoir secoué son bébé pour qu’il présente pareilles atteintes.

Charges criminelles et enfant kidnappé

Dommages cérébraux après vaccination et maman accusée à tort de maltraitance!

                             Ils ont dit que j’avais secoué mon bébé

La famille a dû avoir recours à un avocat pour leur défense, alors que leur autre enfant de 4 ans avait été emmené par les services sociaux. (DCF)

La maman était très perturbée par le diagnostic de « Bébé Secoué » qu’avaient prononcé les médecins. Elle savait qu’elle n’avait absolument pas secoué son enfant et ne croyait pas que quiconque aurait pu le secouer. Il n’y avait d’ailleurs aucun signe extérieur d’abus (qui seraient par exemple visibles sur la tête si quelqu’un avait frappé l’enfant avec une batte de baseball, comme l’avait d’ailleurs suggéré un médecin.)

Comme les parents se montraient coopérants, les médecins leur ont fait savoir deux semaines plus tard qu’ils voulaient effectuer une analyse de sang comme pour tester quelque chose de très rare qu’ils n’avaient jamais vu auparavant.

Dans la suite, la maman s’est tournée vers d’autres médecins pour demander de l’aide et a commencé à effectuer des recherches. Elle a ensuite contacté quelques neurochirurgiens pour obtenir des conseils.

Dommages cérébraux après vaccination et maman accusée à tort de maltraitance!

Un neurochirurgien de Dallas s’intéressa vraiment à leur cas et a demandé aux parents de lui faire parvenir les résultats des scanners, car en l’absence de quelque preuve extérieure comme des fractures, des oedèmes etc., le médecin voulait manifestement en savoir plus.

Après avoir examiné les résultats des scanners, ce médecin convoqua la maman ainsi que son avocat pour leur signifier qu’il ne trouvait aucune preuve d’abus ou aucune preuve du Syndrome du Bébé Secoué. Il conseilla ensuite de retirer leur enfant de l’hôpital Robert Wood Johnson afin qu’il puisse recevoir de meilleurs soins à l’hôpital de Newark, NJ.

Les médecins de l’hôpital Robert Wood Johnson s’y opposèrent en confirmant leur diagnostic du Bébé Secoué et programmèrent  une intervention chirurgicale pour le lendemain matin.

La maman a refusé net. Et quand les médecins lui ont demandé ce qu’elle comptait faire, elle a répondu qu’elle allait venir elle-même reprendre son petit pour le conduire à l’autre hôpital. Les médecins finirent par accepter le transfert parce que les lois du New Jersey lui permettaient d’opérer ce transfert.

Dommages vaccinaux et accusation de « Bébé Secoué »

Le petit fut finalement conduit en thérapie de réadaptation en raison de l’importance de sa lésion cérébrale. Il n’y eut pas d’autre diagnostic que « Syndrome du Bébé Secoué ». Le lien avec les vaccins ne fut établi que quelques années plus tard.

Dans la suite, la maman a été très impliquée dans la recherche sur le Syndrome du Bébé Secoué. Elle a rapidement pu découvrir  des preuves que ces symptômes et dommages pouvaient bel et bien apparaître après des vaccinations.

Source: Health Impact News

Partager cet article

Repost 0

commentaires

rizone 19/08/2017 15:18

c'est véritablement à un holocauste à laquelle on assiste. La vaccination est un POISON pour l'organisme. Le très bon doc VAXXED en apporte la preuve incontestable
bien que certains défendent encore le vaccin à l'unité. Les médecins pour la plupart vivent dans le déni car contester la vaccination et c'est la fin de leur carrière.
Les labos ont parfaitement verrouillés toutes contestations, les moyens financiers sont gigantesques, ils peuvent acheter n'importe qui sur cette terre. Pendant ce temps là des centaines
de milliers de bébés sont sacrifiés sur l'autel du profil. Mêmes si tous ne meurent pas à brève ou longue échéance il restera des séquelles et probablement des tonnes de cancers
dans les décennies à venir et une flambée incontrôlable d'autisme. Exemple parfait ici, bébé en pleine forme et vaccination, rappel et l'enfer commence, le LIEN est EVIDENT ( des milliers d'autres ex sur le net ).
Que cette société de Merde subisse tout ça sans broncher va devenir leur problème, que les gens agissent et subissent moins l'endoctrinement permanent des médias de masse ( TV,presse...).

Initiative Rationnelle 21/08/2017 13:33

"le LIEN est EVIDENT"

Vous en êtes persuadé, vos tripes vous disent que vous avez raison de penser qu'il y a un lien, même s'il est scientifiquement erroné d'affirmer qu'il y a un lien.

Les abus sur enfants existent. On exonère pas une personne simplement parce qu'elle a fait une vidéo poignante sur Youtube. Au bout du chemin de la vérité qui vient des tripes plutôt que du cerveau, il y les condamnations à la tête du client. Au sens propre. Vous êtes sur cette pente savonneuse. Vos affirmations infondées sur le fait que les vaccins peuvent "secouer" un enfant font de vous les alliés objectifs de ces personnes qui tentent d'échapper à la justice.



"Le très bon doc VAXXED en apporte la preuve incontestable"

Beaucoup de francophones ont découvert l’histoire du « lanceur d’alerte du CDC » avec le film de propagande Vaxxed, et de nombreux parents pourraient en toute bonne foi imaginer que ce qui y est dit correspond d’une façon ou d’une autre à la réalité. Pourtant, ce serpent de mer conspirationniste existe depuis des années et ces affirmations ont maintes fois été formellement réfutées.

Voici un bref récapitulatif pour les parents, les médias et les autres, afin de les aider à comprendre ce que les accusations contiennent et ce que les preuves montrent en réalité. Espérons que cela empêchera les rapports inexacts et aidera les parents à se sentir rassurés au sujet du vaccin ROR : https://initiativerationnelle.wordpress.com/2017/01/27/vaxxed-fumisterie/

Claude 16/08/2017 17:48

Randolf Penning, professeur de médecine légale, parle calmement. En 25 ans de carrière il a autopsié plus de 10.000 corps. Il a soudain constaté une multiplication de cas d’œdèmes cérébraux chez les nourrissons comme il n’en avait jamais vu auparavant :

« En 2002 nous avons procédé par hasard, en l’espace d’un mois, à l’examen de plusieurs corps d’enfants qui avaient été vaccinés quelques temps auparavant. Nous avons observé que le cerveau était très dur. C’est pour nous un signe d’une mort possible par asphyxie. »

« Sur 120 enfants examinés, 6 d’entre eux étaient décédés le jour même ou le lendemain de la vaccination. Cette multiplication des cas nous a alerté. Il y a environ 300 médecins légistes en Allemagne, on se connaît entre nous. J’ai parlé avec certains de mes collègues qui avaient observé de tels cas. D’après eux, tout semble indiquer qu’il y a un lien entre le vaccin hexavalent et les décès survenus le jour même ou dans les 48 h suivant la vaccination »

« On s’est fait incendier par des personnes en lien étroit avec la vaccination. Il s’agissait de membres de la commission permanente aux vaccins (l’équivalent du comité technique des vaccinations en France) et de personnes qui n’acceptent pas que l’on dise quoi que ce soit sur leurs vaccins.

Pourtant, à aucun moment nous n’avons mis en cause des vaccins. Ce que nous avons pointé du doigt c’est la combinaison de certains vaccins. C’est décourageant. Vous essayez d’engager une discussion scientifique et on vous met au rancard de la profession en vous faisant passer pour un trublion…ou pour un cinglé… »

Source : "Le Vaccin, un geste anodin". Extrait du documentaire sur ARTE en 2007 :
https://www.youtube.com/watch?v=oAeKUWw-g3U&feature=youtu.be

Initiative Rationnelle 21/08/2017 13:16

En 2005, R. Penning écrit une lettre à la revue Vaccine. Il explique ce qui est décrit ici.

https://www.researchgate.net/publication/7833641_Unexplained_cases_of_sudden_infant_death_shortly_after_hexavalent_vaccination

C'est une simple lettre, il n'y a pas de vérification comme il y en aurait pour une étude, par exemple. C'est "le courrier des lecteurs".

Il est inutile de détailler les différentes réponses à cette lettre qui expliquent pour quelle raison il est irrationnel d'affirmer ce qui y est dit. En effet, tout ce que dit la lettre c'est qu'il faudrait étudier ces événements de manière systématique pour savoir si c'est vérifié. Cela a été fait. L'hypothèse est réfutée.

https://initiativerationnelle.wordpress.com/2016/06/24/intox-le-petit-x-decede-de-y-apres-avoir-recu-z-vaccins-ysids/

En 2009 une étude analyse tous les cas de mort subite et détermine plusieurs facteurs de risque. Le vaccin n'en fait pas partie.

Parmi les personnes qui ont contribué à la rédaction de cette étude, on retrouve ... R. Penning.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19336376

S'il avait des doutes en 2007 quand il est passé à la télé, ils ont été levés par la suite. Et 10 ans plus tard l'hypothèse réfutée tourne encore...

C'est pour cette raison qu'il ne faut pas chercher son argumentation scientifique sur youtube ou facebook.

françoise 10/08/2017 11:40

voir la Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations
pour les enfants, personnes touchés par les vaccinations n'attendez pas, voir la liste des médecins homéopathes à travers le monde qui ont suivi la méthode du Docteur ELMIGER, l'Isothérapie Séquentielle

Initiative Rationnelle 15/08/2017 10:12

Vous ne dites pas ou la trouver. S'agit-il de cette liste de médecins qui contient des gens qui ne sont même pas médecins ? S'agit-il de cette liste qui est incomplète parce que certains médecins refusent d'y figurer "pour des raisons diverses", raison qui pourrait être par exemple: "Parce que j'ai été interdit d'exercer à cause de cette pseudo-science", comme c'est déjà arrivé par le passé ? - https://www.psiram.com/fr/index.php/Philippe_Bry#Ant.C3.A9c.C3.A9dents_du_Dr_Philippe_Bry

Claude 03/08/2017 15:42

Effets indésirables graves officiellement causés par les vaccins (Pandemrix et autres) dans l’Union européenne, lors de la « pandémie » de la grippe A-H1N1 de 2009 :

Vytenis Andriukaitis, commissaire européen pour la santé : « Des enfants souffrent d’expériences terrifiantes, liées aux effets secondaires du vaccin contre la grippe porcine (H1N1). »

Près de 1.700 adultes et enfants à travers l’Europe sont à présent enregistrés dans la base de données des effets indésirables des médicaments de l’Union européenne. Ils souffrent de maladie neurologique à vie, de narcolepsie causée par cette vaccination…/…

https://inews.co.uk/essentials/news/health/eu-health-commissioner-narcolepsy-swine-flu-vaccine/

Initiative Rationnelle 03/08/2017 13:55

Les abus sur enfants existent. On exonère pas une personne simplement parce qu'elle a fait une vidéo poignante sur Youtube. Au bout du chemin de la vérité qui vient des tripes plutôt que du cerveau, il y les condamnations à la tête du client. Au sens propre. Vous êtes sur cette pente savonneuse. Vos affirmations infondées sur le fait que les vaccins peuvent "secouer" un enfant font de vous les alliés objectifs de ces personnes qui tentent d'échapper à la justice.

Initiative Rationnelle 17/08/2017 12:28

"@Initiative Rationnelle : Un petit commentaire sur ce sujet ?"

Avec plaisir. J'y répondrai dans une semaine au plus tard. Cela vous laissera amplement le temps de nous expliquer les raisons d'une telle question. Je vous rappelle le contexte: Je dis "Vos affirmations infondées sur le fait que les vaccins peuvent "secouer" un enfant font de vous les alliés objectifs de ces personnes qui tentent d'échapper à la justice." et vous répondez par une étude qui n'en est pas une publiée dans une revue qui n'en est pas une.

Vos affirmations infondées sur le fait que les vaccins peuvent "secouer" un enfant font de vous l'allié objectif de ces personnes qui tentent d'échapper à la justice, Claude. En quoi la citation que vous nous livrez ici serait une réponse à cette constatation ? Est-ce que vous tentez maladroitement de changer de sujet ?

https://initiativerationnelle.wordpress.com/2017/08/15/intox-les-vaccins-causent-des-fractures/

Claude 16/08/2017 18:05

@Initiative Rationnelle : Un petit commentaire sur ce sujet ?

Effets indésirables graves officiellement causés par les vaccins (Pandemrix et autres) dans l’Union européenne, lors de la « pandémie » de la grippe A-H1N1 de 2009 :

Vytenis Andriukaitis, commissaire européen pour la santé : « Des enfants souffrent d’expériences terrifiantes, liées aux effets secondaires du vaccin contre la grippe porcine (H1N1). »

Près de 1.700 adultes et enfants à travers l’Europe sont à présent enregistrés dans la base de données des effets indésirables des médicaments de l’Union européenne. Ils souffrent de maladie neurologique à vie, de narcolepsie causée par cette vaccination…/…

https://inews.co.uk/essentials/news/health/eu-health-commissioner-narcolepsy-swine-flu-vaccine/

Initiative Rationnelle 15/08/2017 09:33

"Donc, si je comprends bien, les vaccins sont susceptibles de créer le syndrome du bébé secoué ?"

Vous êtes ponctuel, pierrot. Claude a besoin qu'on lui sauve la mise, il aimerait bien répliquer, il voudrait dire "Alors, ça vous en bouche un coin" mais a peur du retour de manivelle. Heureusement pierrot, vous vous êtes là, providentiel.

Pour la 7eme fois.

Êtes-vous capable de trouver un seul message de vous-même sur ce forum ou vous n'intervenez pas après un message de Claude ? N'avez-vous pas peur, pierrot, de vous réveiller un matin pour constater que vous n'êtes qu'une nouvelle émanation de la schizophrénie de Claude ? Comme dans ces films ou le personnage ne sait pas qu'il est un robot. J'espère que Claude dans sa nouvelle nouvelle nouvelle identité pensera à vous faire parler dans d'autres contextes. Il manque de subtilité.


Pour ce qui est du retour de manivelle:

CE N'EST PAS UNE ÉTUDE. C'est ce qu'on appelle un "case report". C'est L'OPINION de l'auteur sur UNE ANECDOTE. Scientifiquement, un case report n'a aucune valeur en soi. De plus, l'auteur nous explique son opinion sur cette anecdote en se basant sur UNE ÉTUDE RÉTRACTÉE. Ce n'est pas une erreur de sa part, il le sait. C'est comme s'il disait: "Si l'on en croit mon comptable, arrêté pour fraude fiscale, on peut faire des économies d'impôt très facilement si l'on suit ses conseils". Il cite une étude de Wakefield, rétractée pour fraude et ajoute "retracted" entre parenthèses. Hilarant. Ridicule. Lamentable. Plus c'est gros, plus ça passe, visiblement.

Le lobby anti-science, qui pour des raisons irrationnelles aimerait bien qu'on cesse d'utiliser les vaccins apporte son aide à des assassins d'enfants. Quand on le leur signale, ils vous répondent par une variante de la défense Chewbacca, avec des opinions, des études qui n'en sont pas, publiées dans des revues qui n'en sont pas, confirmant par la même que ce dont on les accuse, et qu'ils entendaient réfuter, est tout à fait justifié.

https://initiativerationnelle.wordpress.com/2017/08/15/intox-les-vaccins-causent-des-fractures/

pierrot 03/08/2017 20:07

@Initiative Rationnelle
N’étant pas très calé en anglais j’ai demandé à internet une traduction du dernier paragraphe du post de Claude :

Conclusion : Les fractures, les hémorragies rétiniennes et sous-durales et l'encéphalopathie chez les enfants - sont une réponse auto-immune à une stimulation antigénique chez un individu génétiquement susceptible. Des antigènes communs sont les vaccins obligatoires, les infections bactériennes et les parasites viraux.

Donc, si je comprends bien, les vaccins sont susceptibles de créer le syndrome du bébé secoué ?

Claude 03/08/2017 15:59

Autoimmunity and non-accidental injury in children :

Abstract: Background: The Shaken Baby Syndrome conceived by Guthkeltch to explain bruises, fractures, retinal and cerebral haemorrhage and encephalopathy in children, called the “triad”, can be explained by an autoimmune reaction to antigens in a genetically susceptible child. Method: Children diagnosed as suffering from Non-accidental injuries were investigated for evidence of immune response reactions following mandated vaccination and childhood illnesses.

Results: It was found in all the cases reported here the response to antigenic stimulation damaged the Beta cells in the Pancreas causing Hypoinsulinaemia which inhibited the cellular uptake of Vitamin C resulting in liver dysfunction, failure of carboxylation of the Vitamin K dependent proteins resulting in haemorrhages and fractures associated with the “triad”.

Conclusion: Fractures, retinal and subdural haemorrhages and encephalopathy in children – is an autoimmune response to antigenic stimulation in a genetically susceptible individual. Common antigens are the mandated vaccines, viral bacterial and parasitic infections.

http://article.sciencepublishinggroup.com/pdf/10.11648.j.cmr.20130203.15.pdf

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA