Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 décembre 2020 2 15 /12 /décembre /2020 16:38

Nous vous partageons ici un article important de Christian Staquet sur la situation belge. Il est fondamental de voir que nous sont réimposées avec le coronavirus les mêmes errances que lors du H1N1... Il faut en effet rappeler, comme l'a fait la revue belge d'Evidence Based Medicine (Médecine basée sur les preuves) Minerva, en 2007, que les conflits d'intérêts ont une influence négative, que ceux-ci soient déclarés ou pas: influence négative sur l'intégrité du jugement clinique, et donc sur les intérêts des patients....

 

Chez nous, en Belgique, le syndicat libre de la fonction publique qui ne veut en aucun cas d'une obligation vaccinale chez les soignants, a déclaré par la bouche de son président, François Roosens: "C'est immonde de faire culpabiliser le personnel qui ne souhaite pas se faire vacciner immédiatement". "En tant que représentant du personnel, je comprends que des gens se posent la question du recul par rapport à ce qu'on sait de ces vaccins. Que sait-on sur la pérennité? Sait-on combien de temps on est immunisé? Les seules personnes qui se montrent rassurantes sont les patrons des firmes pharmaceutiques."

 

 

Des producteurs de vaccins siègent au comité de recommandation des vaccins contre la Covid 19

 

Auteur : Christian Staquet-Chibambo

 

 

 

Dans le cadre de la "Stratégie de l’Union européenne concernant les vaccins contre la COVID-19" ([1]), la Belgique s'est déjà engagée pour l'achat anticipé de deux vaccins, celui d'AstraZeneca (décision en août 2020) et celui de Janssen Pharmaceutica (décision en octobre 2020) en attendant d'autres vaccins prochainement. Ces engagements entérinés par le gouvernement belge s'établissent sur base des évaluations positives établies par l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) dont un comité a été chargé d'examiner les dossiers des candidats vaccins. Selon le site officiel de l'AFMPS, ce comité est composé d'experts qui « n'ont aucun conflit d'intérêt et sont tenus au secret. Afin de garantir l'indépendance de ses membres, la composition de ce comité ne sera pas divulguée avant la fin de ses travaux. » ([2]) Pourtant, dans le journal télévisé du 19 août 2020 de la chaîne de télévision belge RTL, le professeur Michel Goldman a été interviewé et présenté explicitement comme étant l'un des membres de ce comité ([3]). Or, sur le site officiel de la « AstraZeneca Foundation » ([4]), Michel Goldman est désigné comme président du board de cette fondation dont la raison d'être consiste à protéger et véhiculer les intérêts de la firme biotechnologique AstraZeneca. Des conflits d'intérêts similaires ont déjà été repérés dans d'autres pays en rapport avec la pandémie du covid-19. Par exemple, en France, plusieurs membres (dont le prédisent Christian Chidiac) de la commission publique chargée d'orienter les mesures étatiques contre la pandémie ont des conflits d'intérêts avec l'industrie biotechnologique ([5]). De même, aux USA, les liens de Moncef Slaoui avec l'industrie biotechnologique sont patents ([6]).

Des conflits semblables concernent probablement encore d'autres protagonistes qui occupent des fonctions similaires à celles de Michel Goldman, Lieven Annemans, Christian Chidiac ou Moncef Slaoui dans d'autres pays et institutions. Ainsi, de même que le gouvernement belge délègue l'évaluation des contrats d'achat des vaccins à un comité d'experts, de même la Commission européenne délègue son pouvoir de négociation de ces contrats à un « comité de pilotage » et à une « équipe conjointe ». Les membres de ce comité et de cette équipe sont inconnus et travaillent dans le secret, cette opacité est revendiquée par la Commission ([7]) dans des termes qui résonnent avec ceux de la déclaration fallacieuse de l'AFMPS citée ci-dessus et qui ne garantissent donc nullement l'impartialité de ces personnes. En ce qui concerne la Belgique, le réseau d'influence de la « AstraZeneca Foundation » se laisse entrevoir aussi par les quelques liens tissés avec le FNRS et l'Académie Royale de Médecine de Belgique : « Depuis sa création, AstraZeneca Foundation a déjà consacré plus de cinq millions d’euros au soutien de la recherche en Belgique. » ([8]) Il serait fastidieux et peu pertinent de s'attarder davantage sur les individualités potentiellement ou nommément concernées par ces conflits d'intérêts car ce sont seulement des exemples d'un problème politique plus fondamental qu'elles illustrent, cristallisent et catalysent. Ainsi il est plus utile d'essayer d'expliquer et de comprendre ce problème politique fondamental qui concerne la démocratie. Nous le ferons dans une prochaine contribution.


[4] https://www.azfoundation.be/the-board.html (dernière consultation le 9 novembre 2020) .

Les experts en conflits d'intérêts à la manoeuvre pour nier et minimiser les risques

Les experts en conflits d'intérêts à la manoeuvre pour nier et minimiser les risques

Vaccins Covid-19: la gangrène des conflits d'intérêts, comme avec le H1N1

Ci-dessous, la petite vidéo d'un des nombreux experts en conflits d'intérêts ( outre lui, citons des gens comme Van Laethem, Smeesters, Moutschen, etc etc.) sur sa façon d'envisager la communication au public; Van Ranst disait déjà lors du H1N1 que "quelques morts en plus et ça (donc les taux de couverture vaccinale) peut augmenter de dizaines de pourcents".....

 

Le discours officiel que promeut notamment le Conseil Supérieur de la Santé, tendant à vouloir faire croire qu'on ne peut être expert sans avoir des intérêts, que les liens et les conflits d'intérêts doivent être distingués etc., sont fallacieux car ils contribuent à banaliser la gangrène des conflits d'intérêts, laquelle se maintient par-delà la simple déclaration. Avec une médecine qui est LA TROISIEME CAUSE DE MORTALITE ANNUELLE dans nos pays riches, derrière le cancer et les maladies cardiovasculaires et donc très loin devant le coronavirus, il n'y a pas de quoi fermer les yeux ou être complaisants! Car des individus payeront cette collusion dans leur chair, et parfois hélas de leur vie. 

Vaccins Covid-19: la gangrène des conflits d'intérêts, comme avec le H1N1
Vaccins Covid-19: la gangrène des conflits d'intérêts, comme avec le H1N1

Partager cet article

Repost0

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA