Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 20:14

Gardasil : 32 nouvelles plaintes déposées

 

Publié le 30/04/2014 

 

Gardasil-AFP_medium.jpg

 

Une trentaine de plaintes ont été déposées, ce mercredi matin, au pôle santé de Paris. Visés : le laboratoire Sanofi Pasteur MSD, qui commercialise le Gardasil, et l’Agence nationale du médicament (ANSM), pour “blessures involontaires”.

 

Le Gardasil, “non seulement inutile mais dangereux”

 

La première plainte au pénal visant ce vaccin avait été déposée le 22 novembre 2013 par Marie-Océane Bourguignon, atteinte d’une encéphalomyélite aigüe attribuée à une injection de Gardasil.

 

Le nombre important de témoignages reçus, de victimes de maladies auto-immunes après injection du vaccin Gardasil, confirme la dangerosité de ce produit, déclare Me Jean-Christophe Coubris, qui défend les 32 jeunes femmes. Certains scientifiques (et de plus en plus nombreux) partagent ce ressenti, sans pour autant qu’il soit question de remettre en cause le principe de la vaccination. Il s’avère qu’à la lecture des conclusions de ces scientifiques le vaccin Gardasil est non seulement inutile mais dangereux.”

 

Une mise sur le marché qui pose question

 

Certains experts européens et français qui ont donné leur aval sur le dossier d’autorisation du Gardasil étaient liés financièrement aux laboratoires Sanofi et Merck. Lyon Capitale a enquêté sur ces conflits d’intérêts et publie dans son numéro de mai 6 exemples significatifs.

 

“Gardasil, des conflits d’intérêts flagrants”, une enquête à lire dans Lyon Capitale-le mensuel 733 (mai 2014), en vente en kiosques et dans notre boutique en ligne.

 

Source : Lyoncapitale.fr

 

Signez la pétition de Marie-Océane, victime grave du vaccin Gardasil.

 

Regardez aussi ces vidéos sur les victimes et certains avocats qui les défendent:

 

 

 


Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Col de l'utérus-HPV
commenter cet article

commentaires

GERMAIN 01/05/2014 07:54

De la vaccination contre les papillomavirus

Source :
http://www.senat.fr/basile/visio.do?id=qSEQ140511418&idtable=SEQ140511418&_c=gardasil&id=qSEQ121002187&idtable=q261098%7Cq260077%7Cq261492%7Cq261336&rch=qs&al=true

Question écrite n° 11418 de Mme Gisèle Printz (Moselle - SOC)
publiée dans le JO Sénat du 01/05/2014 - page 1000
Mme Gisèle Printz attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur le développement du principe de vaccination des jeunes filles âgées entre 11 et 14 ans contre les
papillomavirus humains (HPV). Ces dernières semaines ont été marquées par le lancement d'une pétition (regroupant, au 14 avril 2014, 1 115 signataires dont 650 médecins et 275 sages-femmes) relayée
par la presse nationale et appelant à la mise en place d'une mission parlementaire d'études des risques engendrés par le Gardasil, et plus généralement, sur l'ensemble de la procédure de
vaccination contre les HPV. Les professionnels de la santé, ainsi que la Haute Autorité de santé ont émis des doutes sur l'efficacité des vaccins en termes de prévention des cancers du col utérin.
L'évaluation de santé publique juge modéré l'intérêt attendu. De plus, les différentes études médicales n'ont pas permis de mesurer les impacts indésirables à moyen et long termes. Par ailleurs,
ces vaccins représentent un poids conséquent sur les finances de la sécurité sociale avec un coût par injection dépassant la centaine d'euro. En conséquence, elle lui demande les mesures que le
Gouvernement prendre sur ce sujet.


En attente de réponse du Ministère des affaires sociales et de la santé

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA