Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 15:44

Faites vacciner tout votre personnel et...

 le gouvernement vous accordera un surplus financier de 1,4 million de livres Sterling !

 

Christina England, 20 septembre 2013

 

Billets-de-banque-C.England.jpg   

 

 

Le gouvernement Britannique paie maintenant pour que les professionnels de Santé se fassent vacciner.

 

Selon MK News, le gouvernement Britannique a décidé qu’il y avait bien plus d’une façon de contraindre le personnel hospitalier à se faire vacciner contre la grippe cette année.

 

Sachant que de nombreux hôpitaux sont en difficulté financière, le gouvernement a décidé d’avoir recours au chantage, en offrant des liquidités supplémentaires aux hôpitaux (« dependent hospitals »), à la condition qu’ils vaccinent, cette année, tout leur personnel avec le vaccin contre la grippe.

 

MK News qui a rapporté la chose déclare :

 

«  Les chiffres ont révélé que moins de la moitié de tout le personnel NHS de première ligne étaient vaccinés contre la grippe et que dans certains hôpitaux, cela pouvait tomber jusqu’à une personne sur cinq. Mais afin de motiver les hôpitaux à recevoir ces sommes supplémentaires, il a été décidé que ces fonds ne seraient octroyés  que s’ils parvenaient à atteindre l’objectif ambitieux de faire vacciner 75% de leur personnel contre la grippe. […] Les hôpitaux qui n’atteindront pas ces chiffres, auront, l’année suivante, un montant modifié. »

 

Ce que cela signifie c’est que n’importe quel hôpital qui, cette année, n’atteindra pas les objectifs fixés, perdra non seulement le financement supplémentaire de cette année, mais aussi celui de l’année suivante.

 

Le Secrétaire Britannique à la Santé, Jeremy Hunt a fait savoir qu’il voulait que chaque hôpital NHS s’arrange, cette année, pour faire vacciner plus de 75% de son personnel afin de protéger les patients vulnérables. [2]

 

Un mandat non officiel, contraire à l’éthique, et illogique

 

La vaccination forcée serait-elle maintenant la voie à suivre ?

 

Nombreux sont les membres du personnel hospitalier qui sont en colère. Ils accusent le gouvernement Britannique de recourir au chantage affectif. Ils estiment que cette initiative est contraire à l’éthique. Un membre du personnel de santé a déclaré au Nursing Times :

 

«  Ces façons de faire ne permettent plus aux gens de choisir de se faire vacciner ou non…[…] De toute manière, les vaccins contre la grippe ne représentent nullement une garantie que les personnes vaccinées ne devront pas se précipiter aux urgences cet hiver. Cela voudrait-il aussi dire que les gens qui ne travaillent pas dans le réseau hospitalier ou qui n’ont pas la possibilité d’avoir recours aux urgences n’auront aucun souci à se faire ?

 

J’aimerais en premier lieu que les chefs, les directeurs, les cadres supérieurs et les politiciens se fassent vacciner les premiers, puis retournent au travail entre Noël et Nouvel An afin de vraiment donner l’exemple. »

 

Alors que ces idiots veulent forcer le personnel hospitalier dans tout le Royaume-Uni à se faire vacciner, en se servant de l’argent comme de belles carottes juteuses, je me demande si ces gens-là se sont donné la peine d’informer le personnel hospitalier des effets secondaires possibles du vaccin, s’ils leur ont dit, qu’au lieu de les protéger de la grippe, le vaccin pourrait la leur communiquer !

 

Le CDC (Centre officiels Américains de Contrôle et de Prévention des Maladies) précise :

 

«  Le spray nasal (aussi appelé LAIV ou FluMist) : Les virus contenus dans le vaccin administré par vaporisation nasale sont affaiblis et ne provoquent pas de symptômes graves souvent associés à la maladie de la grippe. (Dans les études cliniques, la transmission du virus vaccinal à des contacts proches ne s’est produite que très rarement.)

 

Chez les enfants, les effets secondaires du LAIV ( FluMist) peuvent inclure :

 

  • Nez qui coule
  • Respiration sifflante
  • Maux de tête
  • Vomissements
  • Douleurs musculaires
  • Fièvre    

 

Chez les adultes, les effets secondaires du LAIV (FluMist) peuvent inclure :

 

  • Nez qui coule
  • Maux de tête
  • Maux de gorge
  • Toux [4]

 

La liste des effets secondaires impressionnants du vaccin proposée par le CDC m’apparaît correspondre aux symptômes-mêmes de la grippe. Donc, quel est le sens d’administrer ce vaccin à des infirmières -  qui s’occupent de patients vulnérables - et qui pourra leur provoquer les symptômes qu’elles veulent précisément éviter ?  

 

Le vaccin contre la grippe peut entraîner la mort

 

En 2011, Mary Tocco co-fondatrice de « Campagne Sécuritaire pour les Ecoles » a écrit qu’il était de notoriété publique que la vaccination contre la grippe pouvait entraîner des effets secondaires graves, y compris des décès :

 

« Ils combinent différentes souches de virus contre la grippe sur base de jugements approximatifs, puis recommandent le vaccin à tout le monde, y compris aux enfants et aux femmes enceintes. Selon le Rapport de Statistiques 1999-2003 du CDC, les décès d’enfants  en dessous de 5 ans suite à la grippe, ont monté en flèche à partir du moment où on a commencé à vacciner les enfants contre la grippe. De 1999 au début de 2002, les taux de mortalité ont diminué de 25 à 10 par an. Ensuite, au cours de la deuxième moitié de 2002, alors que  le CDC avait rendu le vaccin contre la grippe obligatoire pour les enfants, le taux de mortalité est passé de 25 par an à plus de 90 en 2002 ! La mort est un fort mauvais effet secondaire du vaccin ! » [5]

 

Compte tenu de son témoignage, je crois personnellement qu’il est beaucoup plus sûr de faire une grippe, que de risquer une vaccination pratiquement non testée et concoctée sur base de jugements approximatifs.

 

Conclusion

 

On a toujours considéré que les infirmières étaient des aides précieuses. Les forcer à se faire vacciner en agitant une belle carotte juteuse accrochée à une seringue, en leur faisant croire qu’elles mettent leurs patients en danger si elles ne se font pas vacciner n’est tout simplement pas correct du tout. Il ne s’agit de rien d’autre que de chantage affectif.

 

Pourquoi le gouvernement devrait-il penser qu’il est juste de priver certains hôpitaux des sommes dont ils ont un impérieux besoin. Pourquoi le gouvernement se permet-il de dire que ces sommes d’argent ne seront disponibles que si le personnel hospitalier se fait vacciner avec des vaccins inutiles et dangereux ?

 

Avouons-le. Si tous les membres du personnel décident de se faire vacciner contre la grippe, «  pour le bien de leurs patients » et que 90% d’entre eux attrapent la grippe, que va alors faire le gouvernement ? Je puis à peine imaginer que le Premier Ministre britannique, David Cameron, et le Vice-Premier Ministre, Nick Clegg aillent s’occuper de changer les draps de lit et fournir les bassins pour les besoins naturels des patients qui les demanderont.    

 

Références

 

1.http://www.mkweb.co.uk/News/Community/Big-cash-boost-for-hospital-dependent-on-flu-vaccinations-20130910191711.htm

2. http://www.mirror.co.uk/news/uk-news/nhs-make-sure-75-staff-2263045

3.http://www.nursingtimes.net/nursing-practice/clinical-zones/immunology/staff-flu-vaccination…

4. http://www.cdc.gov/flu/protect/keyfacts.htm

5. http://www.newswithviews.com/Tocco/mary108.htm

 

Source: Vactruth 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Liberté & démocratie
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA