Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 17:15

calendrier-vaccinal-2008.jpg

La France vient de modifier son calendrier vaccinal officiel. De quoi faire réfléchir ceux qui avaient toujours cru qu'il était vital de respecter à la lettre le calendrier officiel, cet Xième changement démontrant que les vérités d'hier ne sont absolument plus celles d'aujourd'hui!!

 

Parmi les mesures principales, on retrouve plusieurs grands changements parmi les suivants:

 

* Suppression d'une dose de vaccin combiné (hexa, penta ou tétravalent) chez les bébés à l'âge de 3 mois. De l'ancien schéma à 2,3, 4 mois puis un rappel à 16-18 mois, on passe donc à un schéma à 2,4 mois puis un rappel à 11 mois.

 

* Suppression des rappels de vaccination diphtérie-tétanos, polio tous les 10 ans chez l'adulte, en les remplaçant par des intervalles de 20 ans jusqu'à l'âge de 65 ans: 25, 45, 65 ans puis à nouveau, 75, 85, 95 ans...

 

* Avancement de l'âge de la vaccination anti-HPV, à présent recommandée dès 11 ans et ce, jusque 14 ans.

 

On pourrait penser que la réduction de certaines doses ou rappels de vaccins constituerait un manque à gagner pour les labos. Mais cette analyse, simpliste, est sans compter le contexte actuel de désaffection croissante pour les vaccins.

 

En effet, il ne faudrait pas oublier le sondage de Pfizer en Suisse qui montrait un taux de 20% de gens très critiques sur les vaccins. De même, il faut aussi se souvenir de la baisse des ventes de vaccins de 12% en France, en 2012. Dans un tel contexte, n'est-ce pas la politique d'un tiens vaut mieux que deux tu l'auras, qui se trouve en réalité mise en application?

 

Dans un contexte où les gens se rendent de plus en plus compte de la démesure vaccinale, n'est-ce pas là un bon moyen d'essayer de faire taire les critiques? Et d'ainsi essayer de "limiter la casse" sur le plan commercial?

 

C'est en tout cas clairement la stratégie qui transparaît, celle de la préservation des intérêts commerciaux avant tout, lorsqu'on voit comme changements:

 

- l'ajout d'une dose de vaccination contre la coqueluche à l'âge de 6 ans, plutôt que la reconnaissance de l'inefficacité de cette vaccination

 

- l'avancement de l'âge de la deuxième dose de vaccin rougeole-oreillons-rubéole (ROR) à l'âge de 16-18 mois plutôt qu'à l'âge de 24 mois. Si cette vaccination est soi-disant efficace chez 95% de ceux qui la reçoivent, pourquoi, la renouveler seulement 6 à 8 mois plus tard alors que cela n'aura pas un meilleur effet sur la persistance à long terme des anticorps? Cette seconde dose est en fait imposée à toute une population, simplement parce que 5 à 10% des receveurs de la première dose ne développent pas d'anticorps et que les autorités ont jugé trop coûteux de pratiquer une sérologie (prise de sang) pour dépister ceux qui n'ont pas répondu à la première vaccination. Toutefois, quand on sait les risques d'une seconde vaccination, par rapport à ceux, nuls, d'une simple prise de sang, on se rend compte que les seuls bénéficiaires de cette décision non scientifique, sont encore une fois les seuls fabriquants de vaccins!

 

- l'avancement de l'âge de la vaccination HPV dès 11 ans, un âge où les enfants sont moins susceptibles d'émettre leur propre avis, par rapport à des ados de 14 ans ou plus, davantage enclines à aller s'informer sur internet et d'avancer une opinion contraire à celle de leurs parents.

 

Les officiels peinent toujours à accepter le choix des gens qui préfèrent se détourner de plus en plus des vaccins. Et comme ces officiels se considèrent de leur propre aveux, comme "les partenaires naturels" des pharmas, il est évidemment logique à leurs yeux qu'ils essaient d'endiguer la fuite vaccinale du public par toutes sortes de subterfuges de forme et non de fond, tels que ceux auxquels on assiste ici.

 

Voici pour info quel était le calendrier vaccinal français "simplifié" en 2012 puis, à la suite, celui de  2013... tout est simplifié, même l'information sur les véritables risques, qui en devient de ce fait purement et simplement déloyale:

 

CALENDRIER-VACCINAL-2012.png

 

CALENDRIER-VACCINAL-2013.jpg

 

A tous ceux qui ont cru que les rappels de tel(le) date ou âge étaient vraiment vitaux et qui en furent victimes (le plus souvent sans le savoir), nous leur disons qu'il est grand temps de tirer les leçons, et de ne plus accorder la confiance à ceux qui les ont ainsi intellectuellement trompés. Il convient de se méfier ainsi des fausses promesses de sécurisation des députés, comme ceux qui ont contribué au rapport Jardé, et qui disaient souhaiter un moratoire sur les vaccins à base d'aluminium, tout en ayant l'incohérence extrême de recommander cependant le suivi scrupuleux du calendrier vaccinal, en allant même jusqu'à recommander de faire signer aux parents des décharges de responsabilité au médecin si jamais ils refusaient la vaccination de leurs enfants!!

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Vaccin à tout prix (idéologie du)
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA