Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 00:30

David Leloup,

journaliste

 

Cinq membres du Comité scientifique "Influenza" présentaient des conflits d’intérêts quand ils ont recommandé le vaccin anti-H1N1 de GlaxoSmithKline au gouvernement belge.

 

Dans un rapport publié en juin 2007 par le Centre fédéral d’expertise des soins de santé(KCE) sur l’opportunité de vacciner les nourrissons contre la gastro-entérite à rotavirus, l’un des auteurs, le Prof. Marc Van Ranst, président du Commissariat interministériel « Influenza » et virologue à l’Institut Rega pour la recherche médicale (KUL), déclare un conflit d’intérêts : « Avoir reçu une rémunération pour des présentations sur le rotavirus lors de réunions de médecins généralistes » [1].

 

De qui ? Le KCE ne le précise pas. Mais à l’époque de la rédaction du rapport, un seul vaccin était disponible en Belgique : le Rotarix de GlaxoSmithKline (GSK) [2].

 

Deux autres membres du Comité scientifique « Influenza » ont également contribué à ce rapport et déclaré un conflit d’intérêts : Pierre Van Damme, directeur du Centre pour l’évaluation des vaccinations de l’Université d’Anvers, et Marc Raes, pédiatre à l’hôpital Virga Jesse à Hasselt [3].

 

Le service du professeur Van Damme a touché des fonds de GSK pour de la recherche clinique et des conférences données par Van Damme pour le compte de GSK. Ce service, également Centre collaborateur de l’OMS pour les hépatites virales, est très largement financé par les fabricants de vaccins [4] – dont GSK depuis 2003 au moins [5].

 

Quant au Dr Marc Raes, il était déjà, à l’époque de la rédaction du rapport, consultant rémunéré par GSK pour le vaccin Rotarix dont il vante depuis l’efficacité dans des colloques internationaux [6].

 

En mars 2008, le président du Commissariat interministériel « Influenza » Marc Van Ranst cosigne, avec notamment Patrick Goubau, virologue à l’UCL et membre du Comité scientifique « Influenza », un article cofinancé par GSK [7]. L’unité du professeur Goubau a par ailleurs bénéficié d’une bourse de GSK pour une étude publiée en avril 2004 [8].

 

Quant à l’actuel président du Comité scientifique « Influenza », le docteur Yves Van Laethem, il ne fait aucun mystère de ses nombreux conflits d’intérêts. Lors d’une présentation à l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (Inami) en mai dernier, ce chef de clinique au service des maladies infectieuses du CHU Saint-Pierre a reconnu être un consultant rémunéré par GSK, mais aussi Sanofi, Crucell, Wyeth et Pfizer.

 

Source: Politique

 

L'avis d'Initiative Citoyenne: Excellent article... MERCI!

 

Il est fort intéressant de constater qu'outre cette revue indépendante, les autres médias relaient un communiqué Belga très succinct sur ces conflits d'intérêts qui ne cite q'un seul nom, celui du Pr Marc Van Ranst, commissaire interministériel Influenza bien connu.

 

POURQUOI un communiqué aussi bref sur le sujet? Pourquoi aucun site d'une grande chaîne ou d'un grand journal n'a-t-il relayé des infos plus détaillées sur les autres noms des experts liés? 

 

La réponse est fort simple pardi: pendant toute la campagne 2009-2010, ces journaux et ces télés ont massivement "ouvert leurs portes" et leurs tribunes à la plupart d'entre eux et ceci, sans jamais avertir leurs lecteurs/auditeurs de ces conflits d'intérêts qu'ils auraient pu être en mesure de connaître ou à tout le moins d'investiguer... ainsi, qui ne se souvient pas des multiples interviews aux JT de RTL et de la RTBF de ce Pr Van Damme qui se voulait toujours "très rassurant" sur le vaccin? Et le Dr Van Laethem dont on pouvait lire les déclarations dans tous les journaux et voir sur les plateaux de "Controverse" (RTL) ou "Mise au point" (RTBF)?

 

Souvenons-nous aussi du cas du Pr Goubeaux, très révélateur puisque celui-ci "lavait plus blanc que blanc" si l'on peut dire lorsqu'il prétendait sans complexe le 20 octobre 2009 au JT de la RTBF que les gens ne pourraient pas être paralysés après la vaccination H1N1 alors que même le fabricant, lui, reconnaissait ce risque possible dans sa notice!

 

Quand on sait que le Pr Goubeau a reçu des financements de GSK pour son laboratoire, bien sûr que cela pose question et il est difficile de ne pas examiner ses propos bien trop rassurants sur les effets possibles du vaccin H1N1 à la lueur du (ou des) financement(s) que son laboratoire a reçu du secteur privé... Fort heureusement pour la santé de centaines de milliers de Belges qui auraient pu avoir la naïveté de croire aux propos trop rassurants du Pr Goubeau, la RTBF a eu l'honnêteté, dans un souci d'objectivité qui est à saluer, de diffuser nos propos de mise en garde dès le lendemain midi et les citoyens n'ont plus beaucoup entendu ou vu le Pr Goubeau s'exprimer encore ensuite sur le sujet.

 

Cet épisode démontre toute la vigilance que des instances citoyennes ont à exercer pour ne pas que des milliers de vies puissent, potentiellement, être jetées en pâture à une industrie cupide et sans scrupules....

 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Conflits d’intérêts -experts
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA