Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 20:10

Victime du Gardasil, Zeda Pingel, Indiana

 

Par Norma Erickson –Posté par Erwin Albert dans « Adverse Events. Gardasil »


 30 septembre 2014

 

Zeda-double-photo.jpg

 

Il y a deux ans, Zeda était une étudiante brillante qui adorait l’école. Elle était en outre une meneuse invétérée et elle adorait ce rôle.

 

Elle aimait beaucoup le plein air et la compagnie de ses amis. A l’intérieur, elle se détendait en regardant des films avec sa maman. Sa famille, ses amis étaient pratiquement toute sa vie.

 

Zeda (1)

Comme pour beaucoup de ses amis, Zeda avait toujours son téléphone portable à la main. Elle envoyait régulièrement des messages, même parfois à sa mère qui se trouvait dans le même salon qu’elle ! En bref, elle était une adolescente normale, heureuse qui appréciait tous les aspects de sa vie. Elle adorait sa famille et ses amis. L’avenir de Zeda paraissait beau et tout tracé. Mais… !

 

Zeda Pingel Gardasil (3)

 

C’est le 5 novembre 2008 que Zeda passa son examen médical de routine et reçut sa première injection de Gardasil. Le 28 novembre, elle commença à se plaindre ; elle se sentait faible et souffrait de maux de tête. Comme ces symptômes sont apparus peu après les fêtes du Thanksgiving Day, sa mère pensa qu’elle avait juste un peu exagéré.

 

Le jour suivant, Zeda avait un tel mal de tête qu’elle fut obligée de rester au lit toute la journée. Quand elle se leva l’après-midi, elle fit deux crises de convulsions. Sa maman la conduisit immédiatement aux urgences. Elle savait que la situation était très grave.

 

Dans les deux jours qui ont suivi ses premières convulsions, Zeda ne réagissait plus à rien. Elle avait perdu la capacité de manger, de parler, de marcher ou de communiquer de quelque manière que ce soit. Un respirateur restait le seul moyen de la garder en vie. Zeda passa les quatre mois suivants dans une unité de soins intensifs, continuant à lutter pour sa vie.

 

Au cours de son séjour à l’hôpital, on découvrit qu’elle souffrait d’une encéphalite (inflammation du cerveau). Toutes les causes typiques de ce type d’infection ont été évaluées et exclues. La maman a été avertie par plusieurs médecins que son état pouvait avoir été causé par le vaccin HPV. Mais ces derniers se sont gardés de mettre leurs soupçons par écrit dans leur rapport. Zeda n’a jamais reçu la seconde dose du vaccin Gardasil.

 

Zeda est l’aînée de quatre enfants. Sa maman qui est totalement vouée à son rétablissement a transformé son living-room en une chambre d’hôpital de fortune. La maman de Zeda s’occupe d’elle 24 heures sur 24. Des infirmières viennent quelques fois par semaine pour vérifier ses progrès. Zeda a subi une trachéotomie et respire à travers un tube. Elle est toujours clouée au lit et ne sait faire que de très petits mouvements. Elle est alimentée par une sonde gastrique.

 

Zeda Pingel (4)

 

Deux ans après l’injection d’une seule dose du vaccin Gardasil, sa mère et ses frères veulent à tout prix continuer d’espérer. Ils prient pour que l’état de santé de Zeda puisse s’améliorer. Ils veulent apprécier le moindre bon moment avec elle et font de leur mieux pour rester forts dans les moments plus difficiles…

 

Zeda Pingel (5)

 

La maman de Zeda a fait sa part de recherches sur les vaccins. Elle croit fermement que le Gardasil est la raison qui explique l’état de santé de sa fille. Elle pense que tous les parents doivent être informés des effets indésirables possibles des vaccins contre le HPV avant qu’ils décident de faire vacciner leurs enfants.

 

« Je ne savais pas du tout quels dégâts les vaccins pouvaient occasionner. Je pense que de nombreux parents sont comme moi. – ils ne savent pas non plus. J’avais toujours pensé que les vaccins allaient me maintenir moi et mes enfants en parfaite santé. Et c’est ce que mon médecin m’avait dit. Je n’aurais jamais pu imaginer qu’un vaccin aurait pu faire pareil dommage à ma fille. Mon médecin ne m’a jamais parlé des risques. Personne d’autre non plus. On ne m’a jamais montré quoi que ce soit qui aurait pu évoquer les effets secondaires possibles des vaccins. Si vous devez faire vacciner votre enfant, vous avez intérêt à savoir si le vaccin est vraiment nécessaire parce que chaque fois que vous vaccinerez votre enfant, il y a risque de dommages et de mort. Il est d’une importance capitale que les parents comprennent ce qui est en jeu et qu’ils réalisent parfaitement que c’est à eux de faire le choix. Je ne vous dis pas de ne pas vacciner. Je vous dis que les gens qui exercent sur vous des pressions pour que vous vacciniez n’en supporteront pas les conséquences. Ce sera à vous les parents d’en subir éventuellement les conséquences. »

 

Amy Pingel, maman de Zeda

 

 

Extrait du chapitre 14 du livre Vaccine Epidemic vivement recommandé aux parents qui veulent se documenter sur les différents aspects de la controverse vaccinale.

Vaccine-Epidemic--3-.jpg

 

A consulter :

 

Truth About Gardasil: Gardasil Injuries

Truth About Gardasil: Gardasil Deaths

Gardasil stories on YouTube

 

Source: Vaccinationinformationnetwork

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Col de l'utérus-HPV
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA