Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 17:32

26 octobre 2011.

 

L’administration Obama examine si les scientifiques devraient injecter à des enfants sains le vaccin de la fièvre charbonneuse (anthrax) pour voir si elle pourrait les protéger contre une attaque bio-terroriste.

 

Un groupe de travail doit se réunir vendredi pour voter sur cette recommandation.

 

Il semble que les critiques disent que cette vaccination est contraire à l’éthique, inutile et dangereuse pour les enfants et que ceux-ci devront être vaccinés seulement dans un contexte de menace réelle.

 

En 1998, le Pentagone a commencé un programme de vaccination contre la fièvre charbonneuse dans l’armée, mais il a été interrompu à cause de préoccupations sur la sécurité du vaccin.

 

Le gouvernement fédéral a dépensé un milliard de dollars pour le stockage de la maladie du charbon en cas d’attaque.

 

Sources: Daily Mail & Conscience du Peuple

 

 

Il est absolument effarant de constater que ce sont encore des experts ou pseudo-experts qui devront décider de la mise en place ou non de telles expérimentations contraires au Code de Nuremberg sur des enfants ! Le prétexte de bioterrorisme a décidément fort bon dos…

 

Et, étrangement, à l’heure où France 2 vient encore de diffuser le documentaire « Apocalypse Hitler » sur les atrocités de la seconde guerre mondiale, on ne cesse d’être confrontés à des expérimentations médicales gravissimes mais banalisées : celles concernant le vaccin anti-malaria récemment annoncé, les expérimentations faites par GSK sur des enfants en Irlande, ce projet d’aller à présent vacciner des enfants contre l’anthrax au prétexte de risque de bioterrorisme

Mais n’oublions pas non plus le caractère expérimental certain des vaccins anti-H1N1 récemment utilisés ou encore le caractère expérimental des vaccins « contre le cancer du col de l’utérus »,  d’ores et déjà administrés à des millions de jeunes filles de par le monde sans savoir comment cela affectera leur santé ou leur fertilité sur le long terme.

 

Ce genre de documentaire « Apocalypse Hitler » mériterait que toutes les leçons soient tirées. Car au lieu de ne mettre en exergue que la folie d’un seul homme, il convient au contraire de retenir l’analyse d’un système et de percevoir que ce système se poursuit encore aujourd’hui, à bien des égards, au travers notamment d’une certaine tyrannie scientiste qui effrayait déjà depuis longtemps des auteurs et scientifiques célèbres comme Aldous Huxley, Georges Bernanos, Albert Einstein, etc. Morceaux choisis de ces auteurs-visionnaires humanistes :

 

Il est étrange que la science, qui jadis semblait inoffensive, se soit transformée en un cauchemar faisant trembler tout le monde.” Albert EINSTEIN

 

Des millions d’hommes ne croient déjà plus à une civilisation qui se recommande de la science alors qu’elle n’est que la dictature d’une technique en délire et que les savants eux-mêmes la regardent comme une expérience dangereuse pour l’humanité, une espèce de pile ou face”. Georges BERNANOS

 

Les imbéciles trouvent ce monde raisonnable parce qu’il est savant, alors que la vie nous démontre tous les jours qu’il est des savants parfaitement déraisonnables, que la science ne confère nécessairement ni le bon sens ni la vertu”. Georges BERNANOS

 

« Une mode domine chaque époque sans que la plupart des gens soient capables de voir les tyrans qui imposent leur volonté. » Albert EINSTEIN

 

« Il faut prévenir les hommes qu'ils sont en danger de mort, la science devient criminelle.» Albert EINSTEIN

 

« La science est un danger public. Elle est aussi dangereuse qu'elle a été bienfaisante.» Aldous HUXLEY

 

 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Pandémies à gogo
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA