Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 12:14

Samedi 6 août 2011

 

"Le vaccin Gardasil reconnu efficace pour les garçons jusqu'à 26 ans"

  

BRUXELLES - (Belga) Le vaccin Gardasil a été reconnu efficace cliniquement par la Commission européenne pour les garçons jusqu'à 26 ans, a indiqué vendredi l'entreprise Sanofi Pasteur MSD. Le vaccin est administré afin de prévenir le papillomavirus humain (HPV), qui peut notamment provoquer des lésions génitales et le cancer de l'utérus. (merci la presse qui ne sait même pas la différence entre cancer de l'utérus et cancer du col de l'utérus)
 
"Sur base d'UNE étude clinique, la Commission européenne a approuvé cette semaine la mise à jour de l'utilisation du vaccin", a indiqué vendredi Corrado Gobbo, public affairs manager chez Sanofi Pasteur en Belgique. Concrètement, la composition du Gardasil n'a pas été altérée mais la CE a reconnu l'extension de son action. Jusque là commercialisé pour les filles à partir de 9 ans et les garçons âgés de 9 à 15 ans, le vaccin a été étendu à l'utilisation jusqu'à 26 ans pour les jeunes hommes, afin de prévenir l'apparition de verrues génitales. "Celles-ci sont fréquentes et peuvent survenir à des âges précoces. Leur fréquence est en augmentation", souligne le communiqué de Sanofi Pasteur MSD. De plus, Gardasil a été reconnu efficace pour la prévention des lésions précancéreuses anales liées au HPV. La vaccin en question est commercialisé en Belgique depuis la fin 2006. Entre 600 et 700 cas de cancer du col de l'utérus y sont recensés par an chez les femmes tandis que les lésions cervicales chez les hommes sont estimées à 14.000 par an. Les verrues génitales sont quant à elles évaluées à 8.000 par an "mais il n'y a pas de répertoire bien établi, c'est une sous-estimation faite par un panel de médecins", a encore précisé Corrado Gobbo. (ROJ) "

Source: Vers l'Avenir
 
  

On savait déjà la Commission peu regardante et très liée à divers lobbies mais là, on monte encore un cran au-dessus ! Après la saga du H1N1 où la Commission avait, fort opportunément, validé l’avis partial de l’Agence Européenne du Médicament en faveur des vaccins pandémiques bâclés, la voilà maintenant à fournir un argument marketing de secours à ce fabricant dont le produit est de plus en plus boudé en raison de ses effets secondaires dramatiques.

 

Il est intéressant de noter la stratégie de dramatisation, d’erreurs et de confusion qui est employée à présent :

 

1-  Dire que les verrues génitales sont fréquentes chez l’homme et en augmentation (= stratégie marketing du commercial de la firme afin de créer un faux besoin dans le public)

2-   Dire que leur nombre est sous-estimé.

3-   Parler de lésions précancéreuses anales liées au HPV  sans rien dire du risque relatif de souffrir de telles lésions comparativement à celui d’encourir un effet secondaire du vaccin.

4-  Le communiqué parle étrangement de lésions cervicales chez l’homme (alors qu’anatomiquement le col ou cervix se retrouve chez la femme)  et fait état de 600 à 700 cas de cancers du col de l’utérus chaque année, en Belgique là où le rapport du Conseil Supérieur de la Santé (CSS) de 2007 sur ces vaccins stipule : « Les chiffres de mortalité par cancer du col de l’utérus en Belgique ne sont toutefois pas exacts car, dans un nombre important de cas de décès dus au cancer du col utérin, aucune distinction n’est faite entre col utérin et corps de l’utérus. Selon les estimations, durant les années nonante du siècle dernier, environ 300-350 femmes sont décédées chaque année d’un cancer du col de l’utérus (Arbyn & Geys, 2002). »

 

Au final, il semble assez clair qu’il ne faut pas compter sur la transparence et l’honnêteté de la Commission (cfr p 7 de ce document) mais plutôt sur un alignement docile de cette dernière sur les diktats de l’OMS qui recommande notamment dans son Projet de Stratégie Mondiale de Vaccination (cfr stratégie n°4, p.11) "d'étendre la vaccination à d'autres groupes que celui habituellement visé"…. CQFD.

 

 

 

loupeUn label quel qu'il soit ("vaccin efficace" ou autre) dépendant toujours du pouvoir en place et le pouvoir en place étant toujours sous l'influence des puissances d'argent (comme l'industrie pharmaceutique), il importe de bien comprendre que la question de l'efficacité vaccinale est étroitement liée à celle des conflits d'intérêts des experts chargés justement d'évaluer cette prétendue efficacité.   

 

Voir donc aussi notre rubrique "Conflits d'intérêts" pour mieux comprendre.

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Efficacité des vaccins
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA