Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 11:14
Par Bob Fiddaman et Norma Erickson, 29 janvier 2012
 
En juin 2008, quelques heures avant le lancement du Cervarix, un DVD promotionnel a été envoyé à tous les médecins généralistes du Royaume Uni. Le DVD qui a été posté avec le journal destiné aux médecins généralistes, a constitué une stratégie de marketing particulièrement intelligente. Celle-ci visait à « laver le cerveau » des généralistes surchargés de travail pour leur faire croire que le vaccin Cervarix protégeait les jeunes femmes du danger que représente le cancer du col de l’utérus.
 
 
 
Les commentaires (dont extraits ci-dessous) sont juxtaposés aux prétentions de GSK dans sa vidéo promotionnelle.
 
Vidéo en anglais : traduction de quelques extraits
 
[…]  Il n’existe aucune exigence pour tester d’une manière indépendante les nouveaux adjuvants préalablement à leur utilisation dans les vaccins…Ils sont considérés comme étant sans danger en fonction des « preuves » fournies par le fabricant.
 
[…]  L’aluminium en particulier présente un très grand problème de sécurité. Ce vaccin contient deux fois la quantité d’aluminium qui se trouve dans les autres vaccins. Si le but de l’utilisation de l’aluminium est de créer une réponse immunitaire plus puissante, n’est-il pas probable que cette haute concentration risque de provoquer une réponse immunitaire  tellement puissante dans certaines catégories de populations que le système immunitaire de ces personnes puisse commencer à attaquer des cellules normales, que ce soit dans le cerveau ou dans la moelle épinière ?
 
[…]  Il n’est fait aucune référence à ce qui pourrait arriver à une femme qui serait déjà infectée par les génotypes HPV du vaccin – Selon la documentation de la FDA, il existerait un risque de 33,6% de développer un cancer du col de l’utérus.
 
[…]  Il faudra au moins de 10 à 15 ans pour pouvoir déterminer si le vaccin est efficace pour prévenir le cancer du col de l’utérus.
 
[…]  Personne ne sait quel taux d’anticorps est nécessaire pour conjurer l’apparition d’infections HPV.
 
[…]  Personne ne sait si le fait de tenter d’éradiquer les HPV 16 et 18 ne provoquera pas une mutation vers des souches dangereuses et/ou résistantes. (On connaît aujourd’hui dans le monde le problème des bactéries résistantes aux antibiotiques, comme aux produits anti bactériens – Est-ce que le HPV ne risque pas, lui aussi, de muter ?)
 
[…]  On sait que l’ASO4 a été ajouté dans les vaccins contenant déjà de l’aluminium  – encore plus d’aluminium ! L’aluminium est considéré toxique pour le corps humain. Il est repris dans la classe des déchets dangereux dans chaque discipline à travers le monde, sauf dans les vaccins. Bien que même dans les vaccins, des études scientifiques ont mis l’aluminium  en relation avec le Syndrome de la Guerre du Golfe – Il y a tout juste une  de ces études qui a été ignorée par l’industrie pharmaceutique.
 
Source: Sanevax

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Col de l'utérus-HPV
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA