Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 22:50

bebe-face-a-l-horreur-vaccinale.jpg

Le vrai faux débat sur "la peur de la piqûre" ressurgit de plus belle en ces temps de défiance vaccinale accrue. L'objectif est clair: dévier le très encombrant débat sur les risques d'effets secondaires graves associés aux vaccins vers celui de "peurs exagérées".

 

Ne soyez pas dupes et comprenez que la forme ne peut pas se substituer au fond du débat!

 

Si vous avez peur de la vaccination, c'est d'abord et avant tout, en premier lieu, en raison de la perspective d'effets secondaires et non de la crainte d'une simple douleur fugace d'une aiguille! Ce que les gens craignent en premier lieu, et à fort juste titre d'ailleurs, c'est le risque de SEQUELLES CHRONIQUES ET IRREVERSIBLES, et qui sont en réalité bien plus fréquentes que ce que l'establishment veut bien dire!!

 

Et si les mères ont peur, c'est parce qu'elles savent bien au fond d'elles-mêmes que quelque chose ne va pas dans cette façon de faire, que cela ne revient pas juste à administrer un médicament censé aider leur enfant à aller mieux... mais seulement, elles finissent par accepter par esprit grégaire, "parce que tout le monde le fait" ou simplement parce que le médecin, assimilé de facto à "celui qui sait mieux", l'a recommandé.

 

Voici ce qu'on pouvait par exemple lire d'affligeant sur le site de Naître & Grandir:

 

Vaccin: les bébés des nouvelles mamans réagiraient davantage :

 

23 janvier 2013 - L’angoisse des nouvelles mamans aurait une influence sur la réaction des bébés lors de leur premier vaccin: ils commenceraient à pleurer avant de recevoir leur piqûre, soutient une récente étude britannique.



Les nouvelles mères surestimeraient la douleur ressentie par bébé, ce qui jouerait sur les perceptions de ce dernier. Quant aux poupons des mères déjà habituées à la vaccination, ils exprimeraient moins de détresse lorsque vient le temps de se faire vacciner.



Les chercheuses ont filmé les pleurs, les expressions du visage et les contractions musculaires de 50 bébés âgés de 2 mois, lors de leur première vaccination. Après l’injection, les mères – dont 19 en étaient à leur premier enfant – devaient remplir un questionnaire pour évaluer leur stress, mais aussi leur état de dépression.



L’enregistrement a permis d’évaluer le niveau de douleur exprimé par les bébés avant, pendant et après cette «épreuve».



Les observations de l’équipe de recherche démontrent que les bébés des nouvelles mamans manifestent de plus grands signes de douleur que les autres. Les chercheuses se sont rendu compte que plus les mères étaient anxieuses, plus les enfants montraient des signes de détresse, même si les aiguilles n’avaient pas encore touché leur peau.



«Cette étude confirme la pertinence de développer un programme destiné aux nouveaux parents qui les préparerait mieux à la procédure de vaccination de leur bébé», explique Nadja Reissland, coauteure de l’étude.



La chercheuse soutient également que toutes les mamans surestiment la douleur de leurs enfants lors des vaccins. Elles sont naturellement empathiques envers leur bébé.

 

Isabelle Burgun – Agence Science-Presse


Public, on essaie juste de dévier ton attention et de faire diversion. Prudence!

 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Vaccin à tout prix (idéologie du)
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA