Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 19:53

drapeau polonaisALERTE AU SUJET DES VACCINATIONS FORCEES EN POLOGNE

 

Le gouvernement Polonais est en train d’adopter à la hâte de nouvelles lois concernant des vaccinations obligatoires pour une nouvelle pandémie.

 

Les mesures approuvées par le parlement polonais le 15 juin 2012  peuvent nous donner une idée de ce qui pourrait nous attendre en cas de déclaration d’une nouvelle pandémie.

 

Une pétition a d’ores et déjà été lancée par des citoyens polonais. (Voir avec Google Traduction pour avoir une idée globale du contenu)

 

Le Daily Mail  est l’un de ces importants médias qui font actuellement du battage au sujet d’une nouvelle pandémie de grippe aviaire et de la possibilité de recourir à des vaccins appelés « pré-pandémiques » qui pourraient ainsi même nous être administrés sans que le moindre état d’urgence ait été déclaré.

 

Ce qui est aussi questionnable, ce sont ces plans illégaux prévus par cette nouvelle législation polonaise et destinés à restreindre l’accès aux informations sur toutes les maladies infectieuses ou les virus pandémiques à un petit groupe d’institutions et de clients payants. Et même à ceux-là, l’accès à ces informations pourra encore leur être refusé suivant une clause particulière régissant le nouveau réseau d’information Sentinelle (GIS).

 

Sans accès possible aux documents et aux données factuelles, il sera beaucoup plus difficile aux bloggeurs et aux « citoyens vigiles » de réfuter la propagande pandémique comme cela fut possible de le faire en 2009. Il sera en outre beaucoup plus facile aussi de déclarer les contestataires aux vaccins comme  « mentalement dérangés », de faire fermer leurs blogs et leurs sites et de les écarter du chemin.

 

Il est cependant clair que restreindre l’information de cette façon est contraire au droit et plus spécifiquement au droit légal des gens à l’information.

 

La nouvelle législation polonaise a également étendu les critères de ce que peut constituer une maladie infectieuse, permettant ainsi une déclaration de pandémie beaucoup plus rapide. En fait, une pandémie peut être déclarée sans raison et donc de façon totalement arbitraire, a expliqué Ryszard, l’initiateur de cette pétition citoyenne.

 

En 2009, l’OMS avait aussi modifié ses critères d’une pandémie dans le but de déclarer l’état d’urgence maximal (de niveau 6) et ainsi déclencher les plans de production de vaccins pandémiques.

 

Selon les plans polonais, les gens pourront être forcés non seulement à une mais même à plusieurs vaccinations. Un langage flou et opaque au sujet de ceux pouvant être soumis à une obligation vaccinale, permet d’englober également les adultes et donc pas seulement les enfants.

 

Les pétitionnaires insistent aussi sur le fait que personne ne sera plus responsable des accidents et effets secondaires et qu’aucune indemnisation des victimes ne sera prévue en contrepartie.

 

La nouvelle loi contient aussi des dispositions permettant aux personnels médicaux de vacciner les gens de force, pour autant qu’ils soient sous la supervision d’un médecin.

 

Peut-être négativement impressionnés par la façon dont la moitié du gouvernement polonais a été éliminée dans le mystérieux crash d’avion de Smolensk- peu après que la Ministre polonaise de la Santé Ewa Kopacz eût témoigné devant la Commission d’enquête PACE des raisons pour lesquelles elle avait refusé d’acheter les vaccins pandémiques en 2009- les parlementaires polonais se sont empressés de renforcer la législation en faveur de Big Pharma.

 

Heureusement,  un mouvement massif de protestation a débuté.

 

Source : Investmentwatchblog.com

  

Il est gravissime que le scandale de 2009 puisse ainsi se perpétuer à l’infini : nous sommes ici en présence d’une nouvelle TRAHISON PARLEMENTAIRE, exactement comme celle que les Belges ont connue avec l’acceptation par les élus du peuple d’une loi d’exception qui aurait constitué un cadre juridique suffisant pour la réalisation d’une vaccination forcée.

 

Même Daniel Reynders, le « Monsieur Influenza » du gouvernement, avait admis publiquement dans une réunion filmée par Initiative Citoyenne le 30 septembre 2009 au Caméo de Ciney que la raison de l’achat d’un si grand nombre de doses (+ de 12 millions) était qu’ils avaient initialement envisagé de vacciner l’ENSEMBLE DE LA POPULATION et même « de faire cela à la manière d’un week-end électoral, en utilisant les bureaux de vote pour faire les vaccinations » !!

 

Il est aussi très clair que le contre-exemple polonais qui faisait particulièrement tache pour les fanatiques d’une vaccination tous azimuts, ne doit plus jamais se reproduire à leurs yeux. De là, les velléités d’achat groupé des futurs vaccins pandémiques au niveau européen et de là aussi, des pressions assez inimaginables pour mieux « verrouiller » la situation en Pologne et ainsi empêcher législativement parlant que des Ministres intègres comme Mme Kopacz puissent ainsi encore prendre la moindre décision censée et juste.

 

Ceux qui ont fait l’effort de lire l’infâme contrat signé par Mme Onkelinx au nom de l’Etat belge avec GSK se rendront compte que le mot « infâme » est un euphémisme. Or ici, avec ce genre de législation, on ne fait que consacrer l’illégitimité de ne rendre personne réellement responsable des dégâts vaccinaux qui s’en suivront. Avec le contrat belge signé par Onkelinx, le fabricant n’était déjà plus juridiquement responsable que des seuls « défauts de fabrication » qui sont tout bonnement impossibles à prouver pour les victimes (d’autant que l’adjuvant squalène était interdit d’analyse en vertu dudit contrat !). A présent, en vertu de cette nouvelle législation polonaise, l’état n’aura plus aucune obligation d’indemniser les victimes de sa tyrannie !

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Liberté & démocratie
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA