Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 14:03

30 mars 2012, Ladepeche.pf

 

Si la grippe aviaire H5N1 débarquait...

 

Exercice de simulation d’une crise sanitaire dans une exploitation agricole : l’Etat, le Pays et la commune de Taputapuatea mobilisés.

 

La première manœuvre relative à la gestion d’un foyer de grippe aviaire encore jamais réalisée dans une île hors Tahiti a réuni plus de 60 personnes à Taputapuatea.

 

L’exercice s’est concentré sur la seule exploitation de poules pondeuses existant à Raiatea.

 

Il a permis de faire l’inventaire des hommes et des moyens trouvés sur place, et de cibler les secours extérieurs dont on aurait besoin.

 

Les services de l’Etat, du Pays et de la commune de Taputapuatea, mardi dernier, étaient alertés par un technicien du 2e secteur agricole en charge de l’élevage, son constat était dramatique, la mortalité subite de la moitié des 4000 poules de l’exploitation de poules pondeuses à Faaroa.

 

Le premier exercice grandeur nature jamais construit sur la gestion d’un foyer de grippe aviaire H5N1 dans une île a permis une union sacrée des administrations. Plus de 60 personnes provenant du service du développement rural, de l’hygiène publique, de la subdivision administrative des îles Sous-le-Vent, du service de l’Equipement, de la gendarmerie nationale, de la circonscription territoriale, de la commune de Taputapuatea et des casernes de pompiers des trois communes de l’île se sont unies pour lutter contre une maladie qui n’a jamais frappé le fenua jusqu’à présent.

 

Et ce n’est pas l’absence de contamination actuelle qui a empêché les acteurs de jouer le jeu de l’épidémie réelle qui a mis en avant une situation locale pas facile à gérer.

 

Le plan d’urgence tient compte des recommandations de l’organisation mondiale de santé animale et du secrétariat de la communauté du Pacifique”, précise les personnes en charge du poste de commandement opérationnel installé à la mairie de Taputapuatea. “Ce plan prévoit l’isolement de l’élevage atteint. La délimitation de zones de protections et de surveillance autour du foyer. La restriction de circulation des volailles et de leurs produits dans ces zones. La mise en place de rotoluves routiers pour la désinfection des roues des véhicules. Enfin l’abattage et la destruction des volailles contaminées.”

 

La première heure de l’exercice a confirmé que l’on n’avait pas grand chose pour lutter contre la grippe aviaire à Raiatea. “Nous sommes démunis de tout.” constate l’un des participants. “Nous n’avons pas de protections individuelles pour nous rendre sur les lieux même de l’infection et il est impossible de trouver dans les commerces les produits de traitement, nous avons besoin de cinq kilos de soude ou du virkon.”

 

Les secours sont venus, fictivement, de Tahiti par hélicoptère. La grippe ne s’est pas étendue plus loin que l’élevage où elle avait été constatée. L’exercice a permis de mettre ses fiches à jour et de préciser le rôle de chaque administration. Les coqs de combat et les autres poules “sauvages” de Raiatea étaient saufs, heureusement pour leurs propriétaires, les volailles ont échappé à une mort quasi certaine.

 

Source: Ladepeche.pf

 

Il est affligeant de constater la poursuite coûteuse, aux frais des contribuables, de ce genre de simulacres douteux, avec évidemment aussi, l’objectif inavoué sous-jacent de « mise en condition » , de banalisation et d’habituation de l’opinion publique à de futures pandémies tant attendues.

Si l’on ajoute à cela, d’autres « pièces du puzzle » comme la poursuite des essais et des projets communs de la firme Medicago et du Ministère américain de la Défense en matière de grippe et notamment de grippe pandémique, on comprend que ce genre de PREPARATIONS INCESSANTES depuis des années ne peuvent participer du moindre hasard ou de la moindre crainte naïve et désintéressée !!

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Pandémies à gogo
commenter cet article

commentaires

Éric G. Delfosse 31/03/2012 15:44

Ouf, la volaille de l'île est sauvée... Bon, les humains du reste du monde, c'est moins certain qu'ils seront sauvés, mais les poules, oui ! Du moins cette fois-ci...
A quand la prochaine "épidémie" ... réelle ou virtuelle ?

Initiative Citoyenne 31/03/2012 16:37



Il est vrai que ça devient grotesque. Plus rien ne doit nous étonner. Sur la suite non plus d'ailleurs...



                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA