Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 21:26

Le Journal du Médecin en faisait sa UNE le 31 mai dernier: selon un sondage (qui n'est évidemment pas effectué dans ce timing-ci par hasard!): "trois quarts des médecins belges estiment que l'homéopathie n'a pas sa place dans les soins de santé officiels."

 

Un sondage réalisé par QUI tout d'abord? Par le Journal du Médecin qui regorge de publicité en faveur des habituelles grosses pharmas, détenant toutes sortes de monopoles lucratifs!

 

Le timing, comme indiqué n'est pas dû au hasard puisque c'est justement ces jours-ci que la Ministre Onkelinx comptait faire voter les arrêtés d'exécution de la loi Colla qui ont déjà des années et des années de retard ceci dit au passage.

 

Parmi les généralistes, 66% sont opposés au remboursement de l'homéopathie. Ce chiffre monte à 89% des médecins spécialistes dont l'arrogance monte généralement aussi en proportion (ne sont-ils pas en effet LES grands spécialistes?!)

 

Dans l'article du JDM, on peut même lire la rubrique "l'homéopathie: à bannir du circuit officiel"! Le journaliste Peter Backx poursuit alors en n'hésitant pas à écrire:

 

"Dans un contexte où les autorités rognent d'année en année sur le budget dévolu à des traitements à l'efficacité démontrée (*), il est évidemment compréhensible que le corps médical s'oppose à ce que les deniers publics soient consacrés au remboursement de thérapies non conventionnelles: à l'heure où la crise frappe notre société de plein fouet, gaspiller l'argent disponible à des interventions dont la valeur n'a pu être scientifiquement établie- donc largement inutiles- semble tout bonnement absurde! "

 

Il y a deux remarques essentielles à faire à pareille affirmation:

 

- la première, c'est de souligner l'arrogance et l'outrecuidance de décider à la place des contribuables ce qui doit être financé avec leurs impôts. Quel paternalisme, quel déni de démocratie dans un état où plus de 50% des gens atteints de cancer recourent par exemple à des médecines alternatives! N'a-t-on pas la proportionnelle dans ce pays?!

 

- la seconde remarque, c'est celle de la paille et de la poutre. On ose ici parler d'un "gaspillage" possible d'argent public avec le remboursement de certaines médecines alternatives alors que celles-ci augmentent pourtant l'autonomie des patients, les amenant à moins devoir consulter ou subir par exemple des effets secondaires de traitements plus conventionnels, et d'autre part, on en oublie comme par hasard les vrais gaspillages qui ont déjà eu lieu avec le silence assourdissant de ce même Journal du Médecin qui était pourtant là à applaudir, comme avec le fiasco du H1N1. Des dizaines de millions d'euros ont été gaspillés, pour un vaccin soi- disant scientifiquement évalué, non expérimental etc, tant et si bien qu'en Pologne où la Ministre avait refusé d'acheter ces vaccins, la mortalité a été proportionnellement moindre, sans compter aussi la survenue des cas de narcolepsies, entre autres effets secondaires graves et prévisibles de pareil vaccin fabriqué à la hâte.

 

L'Evidence Based Medicine est citée ici comme une référence, comme si les médicaments officiels y répondaient. Qui peut franchement y croire? Selon une publication du British Medical Journal, seuls 11% des médicaments traditionnels allopathiques ont une efficacité considérée comme certaine au regard des critères de l'Evidence Based Medicine (ou "médecine basée sur les preuves"). Quid aussi du fait qu'une revue d'Evidence Based Medicine comme la revue belge Minerva avait expliqué que la seule déclaration des conflits d'intrérêts ne suffisait pas à en supprimer les conséquences néfastes et que les conflits d'intérêts des experts sont pourtant omniprésents dans ce petit monde qui avalise les recommandations et recommande le remboursement de tel ou tel médicament??

 

Enfin, l'article mentionne aussi fièrement le "soutien massif aux doyens" des médecins qui ont répondu au sondage, en rappelant que les facultés de médecine ne souhaitent pas enseigner les médecines non conventionnelles. Les facultés belges ne souhaitent pas enseigner ces médecines car elles ne voudraient pas leur conférer "une aura de validité scientifique"... mais comment se fait-il alors que ces mêmes disciplines non conventionnelles soient enseignées dans plusieurs facultés de médecine étrangères, y compris pour l'homéopathie et la phytothérapie??

 

Encore un surréalisme à la Belge qui ne fera même pas rougir ces doyens, dont nous avions déjà clairement expliqué qu'ils ne font que défendre leurs prés carrés, même s'ils s'en défendent bien évidemment. Quant aux résultats du sondage eux-mêmes, ils n'ont là rien de surréalistes pour le coup, ils sont le fruit d'un conditionnement du corps médical, dès les premières années d'enseignement. Le troupeau de moutons bêlants défend ses intérêts, les doyens en bons et fiers bergers leur ayant "montré le chemin"....

 

(*) Rogner sur le budget des profits de Big Pharma... le JDM est-il aveugle??! C'est plutôt l'inverse puisque Mme Onkelinx a conclu un pacte avec le secteur, prévoyant notamment des marges pour le remboursement des nouveaux médicaments (quoi qu'il arrive donc...). Regardez d'ailleurs ce que dit très rapidement Mme Onkelinx au temps 4'50'' dans cette vidéo suite aux jérémiades des pharmas:

 

                    

 

NB: Mme Merckx gagnerait ceci dit beaucoup à visiter la rubrique de notre site concacrée aux vaccins HPV (Gardasil et Cervarix) et elle verrait que la meilleure façon de faire des économies en matière de santé publique, serait de ne surtout pas ni recommander ni rembouser de tels vaccins dont la tolérance est si mauvaise! Dommage donc qu'elle n'ait pas profité d'un tel débat pour oser mettre la Ministre devant ses responsabilités...

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Pluralisme thérapeutique
commenter cet article

commentaires

aslangul 12/06/2013 14:48

merci pour les précisions. J'ai pris RDV chez un homéopathe pour la semaine prochaine.

Docteur X 10/06/2013 00:28

L'homéopathie est une médecine holistique par excellence.
Un interrogatoire bien fait prend au moins 20 minutes, et tout détail à son importance.
On ne traite pas une maladie mais des signes. A la limite, un diagnostic ne serait même pas utile; mais rassurez-vous, les homéopathes sont de fins cliniciens. Les enseignants que j'ai rencontrés
lors de mes cours à Bordeaux étaient les médecins les plus honnêtes et les plus pointus que j'aie jamais rencontrés.
Il faut vraiment être un âne bâté pour critiquer cette discipline, d'où la médiocrité est exclue.
La plupart des généralistes l'utilisent en partie, à des degrés divers, et avec plus ou moins de connaissances.
Nier l'efficacité de cet art, qui n'a rien à voir avec les placebos, est une ineptie, une méconnaissance totale.
Ses détracteurs disent que ça ne marche pas parce que ça ne peut pas marcher, vu qu'à partir de la 9 ou 10ème centésimale, il n'y a plus une seule molécule de la teinture mère d'origine, ce qui est
exact. Et pourtant, cette opération de dilution au centième peut être répété mille fois, avec des remèdes de plus en plus actifs.
C'est évidemment incompréhensible, en particulier si on n'a à la bouche que l'optique chimie.
Il s'agit de tout autre chose.
Quoi? je n'en sais rien de précis.
Mais ce quelque chose crève pourtant les yeux quand on l'utilise.
Cette science est actuellement mise en danger par des ignares, qui veulent supprimer le remboursement (qui est pourtant une goutte d'eau utile dans un océan de prescriptions inutiles ou
hasardeuses), en demandant des études dont chacune coûte des centaines de milliers d'euros, pour chacune des nombreuses substances de base, qui ont pourtant des dizaines d'années de non-toxicité
derrière elles.
Les Diafoirus ne sont pas où l'on croit.

aslangul 09/06/2013 10:42

Merci pour les liens et les explications. Je pensais que la mémoire de l'eau était mieux comprise. J'avais déjà lu qu'il s'agit d'ondes électromagnétiques mais je n'avais pas penser au fait nous
sommes des êtres sensibles à des vibrations. Après tout, la physique quantique parle de dualité onde-particule et nous sommes constitué de matière. Pour l'atome, je savais, j'ai vu cela en
secondaire.

Je suis quelqu'un de curieux et j'aime les choses en profondeurs. Je sais qu'un remède homéopathique est individuel, c-a-d dépendant de la personne et non de la maladie. Peut-on dire alors que
l'homéopathie est holistique?

Docteur X 08/06/2013 23:55

Personne ne comprend parfaitement comment fonctionne l'homéopathie.
Ni pourquoi le signal issu de la teinture-mère s'amplifie au fur et à mesure des dilutions. Ni pourquoi les succussions sont nécessaires.
Mais c'est ainsi; un signal assez mystérieux est recueilli, il correspond à une information toxique (en effet tous les remèdes sont issus de poisons).
Ce signal est d'autant plus puissant que l'info initiale est diluée. L'organisme reconnait cette information (dont l'eau est le vecteur), et adapte sa réponse à ce qu'il pense être une agression
toxique. Ce n'est pas un médicament qui guérit, c'est l'organisme qui se guérit lui même.
Cette science a 200 ans, et il faudra encore du temps pour qu'on la comprenne. Des phénomènes quantiques seraient à l'oeuvre.
Il ne faut pas oublier que nous sommes des être très peu matériels malgré les apparences.
Nous sommes faits d'atomes constitués de vide et séparés par du vide.
Pour donner une image, un de nos atomes est une orange à la place de l'obélisque, avec un pépin qui fait le tour de la place de la concorde. L'orange suivante est à l'étoile, et la suivante est à
la défense.
Tout le reste est du vide.Nous sommes d'une nature essentiellement vibratoire, et sensible à tout ce qui est vibration: c'est sans doute ainsi qu'agit l'homéopathie, signal électromagnétique pour
réparer une anomalie du même ordre.
La chimie pharmaceutique ne voit pas les choses ainsi, et nous considère plus comme une usine à gaz.
Ce n'est pas forcément la meilleure approche.
La pharmacopée est la science du passé, l'homéopathie celle de l'avenir.
Benveniste avait réussi à prouver le phénomène: il pouvait recueillir ce fameux signal, le mettre en mémoire sur une clé USB, le transmettre par internet, et par exemple accélérer un coeur à 'autre
bout du monde.
Des crétins prétentieux et imbus de fausse science ont assassiné ce génie, modeste et d'une grand valeur. Il est mort de chagrin. C'est une énorme perte.

aslangul 08/06/2013 10:07

Bonjour,

Un ami m'a conseillé l'homéopathie pour des problèmes d'anxiété. Je pense que l'homéo pourra être bénéfique dans mon cas. J'ai essayé de me renseigner sur les remèdes homéopathiques.

Si j'ai bien compris, ceux-ci sont obtenus après succussions successives, c-a-d dilutions au centième avec agitation. Au départ, j'avais entendu que l'homéo était basée sur les plantes. Je pensais
que c'était une branche de la phytothérapie.

Apparemment non. Après recherche, j'ai compris que le pouvoir de guérison de ces médications repose sur la mémoire de l'eau. Par contre, la mémoire de l'eau n'est jamais bien expliquée. Peut être
pourrez vous m'aider à comprendre. Je ne comprend pas non plus comment cette mémoire de l'eau intervient dans la phase d'imprégnation.

Merci d'avance.

Initiative Citoyenne 08/06/2013 11:55



http://www.observatoire-reel.com/Memoire-de-l-eau-Interview-de-Luc-Montagnier_a148.html


http://www.mille-mondes.fr/?gclid=CKSEn7CY1LcCFcRd3godmmgAhg



                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA