Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 22:27

Dr-Lee.jpg

Le 4 octobre dernier, un article de l'Association américaine Sanevax expliquait ce qui est arrivé au Dr Sin Hang Lee, pathologiste réputé et directeur du Laboratoire médical du Milford Hospital, qui s'était notamment investi dans le dossier de la vaccination anti-HPV.

 

Parce que des études soumises à l'Agence américaine du Médicament (FDA) avant l'approbation des vaccins anti-HPV indiquaient un risque accru de lésions précancéreuses chez les femmes vaccinées déjà infectées précédemment par les souches couvertes par Gardasil et Cervarix, le Dr Lee avait accepté de mettre à disposition des Américaines sa technologie de génotypage HPV , de sorte que les femmes qui envisageaient une vaccination pouvaient se faire dépister au préalable et éviter ce sur-risque là. Cette information au sujet de cette possibilité de testing prévaccinal fut annoncée en septembre 2010, dans un communiqué de presse.

 

A l'automne 2010, sans connaître le Dr Lee ou sans même qu'il ait une possibilité de se défendre, le fraîchement nommé président du Département de Pathologie du Milford Hospital, a informé la commission d'accréditation de l'hôpital qu'elle ne recommandait pas l'approbation ou le soutien au renouvellement de ses privilèges du personnel médical. Pour ceux qui ne le savent pas, les privilèges du personnel médical sont un atout majeur pour un médecin et ils déterminent la relation que le médecin entretient avec l'institution hospitalière dans laquelle il travaille. Lorsque les privilèges du personnel médical sont révoqués ou non renouvelés, le médecin n'a plus l'autorisation d'exercer dans cet hôpital ni le droit d'utiliser ses installations. Le non-renouvellement des privilèges du personnel médical peuvent également nuire à la license du médecin quant à son droit d'exercer, de pratiquer la médecine.

Dans le cas du Dr Lee, le non-renouvellement de ses privilèges du personnel médical est, pour l'heure, en appel.

 

Bien que le Dr Lee conserve ses privilèges du personnel médical tant que l'appel est en cours, son poste de directeur du laboratoire a été sommairement résilié par son employeur (l'hôpital de Milford), le 13 décembre 2010 et il est depuis ce temps-là dans l'impossibilité d'utiliser ses installations et son laboratoire pour pouvoir y poursuivre ses recherches. Des poursuites sont en cours contre l'hôpital de Milford pour licenciement abusif.

 

Alors que les audiences au sein du milieu hospitalier et les actions en justice sont toujours pendantes, les travaux de recherche du Dr Lee ainsi que le fonctionnement de son laboratoire  de diagnostic moléculaire de réputation mondiale (certifié CLIA) ont été considérablement gênés et entravés. Des dizaines d'opportunités pour le Dr Lee de pouvoir analyser l'éventuelle présence de contaminants dans différents échantillons de Gardasil ont été perdues par l'hôpital qui a réorienté ou redirigé les lots de vaccins destinés au Dr Lee, à leurs expéditeurs ou à d'autres endroits. Le Dr Lee et ses avocats poursuivent actuellement toutes les voies de recours disponibles pour restaurer le laboratoire d'évaluation dès que possible, dans l'intérêt de la santé publique.

 

En plus de ses efforts pour s'assurer que ceux qui choisissent de se faire vacciner contre le HPV soient en mesure de se protéger contre un risque potentiel accru de lésions précancéreuses dues à une exposition antérieure au vaccin aux souches de HPV ciblées par celui-ci, le Dr Lee avait également permis à Sanevax de proposer sa technologie de séquençage ADN de souches HPV aux malchanceuses ayant présenté des frottis anormaux après leur vaccination anti-HPV.  Sanevax estime que ces consommatrices du système médical sont en droit de savoir quelles souches de virus HPV sont associées à leurs celules anormales. S'il s'agit de souches qui étaient censées être couvertes par le vaccin, le vaccin n'a pas fonctionné pour elles. S'il ne s'agit pas de souches couvertes par le vaccin, peut-être que le fabricant a mal ciblé les souches en fonction de leur zone géographique. Dans tous les cas, les consommatrices ont le droit de savoir.

 

Grâce au don de ses fonctionnalités de laboratoire, au temps qu'il y a consacré et à ses efforts, le Dr Lee a été en mesure de confirmer la contamination du Gardasil par de l'ADN recombinant d'HPV, fermement lié à l'aluminium. C'est un homme qui a consacré sa vie à l'intérêt du consommateur, indépendamment de ce que ça pouvait lui en coûter personnellement.

 

Sanevax a la conviction que les déboires du Dr Lee sont liés au soutien qu'il leur a apporté dans ce très "chaud" dossier aux enjeux commeciaux énormes. C'est pourquoi Sanevax a entamé une campagne destinée à faire savoir à ceux qui tiennent le destin du Dr Lee entre leurs mains, que celui-ci a le soutien des consommateurs:

 

- Le Dr Joe Pellacia, président du Milford Hospital

- Le Commissaire Jewel Mullen, du Département de Santé Publique du Connecticut

- Mr George Jepsen, procureur général de l'Etat du Connecticut

 

 

Une fois encore, un médecin dérangeant est honteusement mis à l’écart et on tente de le faire taire. Une fois encore, quand il s’agit de vaccins et d’enjeux commerciaux énormes, tous les coups sont permis !

Comme nous l’avions déjà expliqué, le système médical actuel est un système dictatorial et pyramidal où les médecins de terrain doivent obéissance aux leaders d’opinion « d’en haut », avec pour conséquences qu’ils jouent sans même plus s’en rendre compte un rôle de «simples marionnettes », parlant souvent sans savoir, au lieu de jouer un véritable rôle d’acteurs de santé, au service de leurs patients.

Il va sans dire qu’Initiative Citoyenne se joint au soutien de Sanevax en faveur du Dr Lee, scandaleusement malmené en raison de sa non soumission au dogme de la pensée unique et des vaccins inquestionnables.

 

 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Médecins
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA