Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 22:00

Jenifer n'est pas la première personnalité à tomber dans le panneau et cela ne sera malheureusement probablement pas la dernière.

 

Que ceux qui l'idolâtrent nous pardonnent ce véritable devoir d'objectivité et de remise urgente des pendules à l'heure suite à toutes les inexactitudes qu'elle a distillées!

 

Dans une vidéo relayée par le site très politiquement correct qu'est MagicMaman, Jenifer a démontré "avec brio" sa méconnaissance profonde du sujet et des véritables urgences dans les pays les plus pauvres. Sa naïveté ressemble à celle dont a aussi fait preuve Laetitia Halliday qui était toute fière d'expliquer au 20H de TF1 à Claire Chazal qu'elle était très contente d'avoir contribué à vacciner des enfants contre le tétanos...

 

Jenifer-s-egare-et-soutient-l-Unicef-et-les-vaccins.JPG

 

La vidéo commence par dire que "Jenifer est une maman engagée pour la vaccination." D'aucuns se demanderont ce qu'il en est de l'éventualité d'une contrepartie financière à un tel engagement ? Jenifer dit "avoir été touchée en tant que maman, par cette cause, par l'UNICEF". Mais qu'a-t-elle vraiment lu comme sources au sujet de l'énorme controverse vaccinale? Le reste de ses réponses nous permettra de faire quelques suppositions.

 

Mais voyons plutôt la suite: Jenifer dit avoir été "touchée par les chiffres", "parce qu'il faut savoir qu'il y a encore énormément de mamans et de nourrissons qui meurent chaque année, voire par minute."

 

Et que dire alors des chiffres des décès par manque d'eau et de nourriture qui sont les détenteurs d'un triste record, sans commune mesure avec le tétanos?

 

Pour rappel, un enfant meurt de faim toutes les 6 secondes dans le monde, soit plus de 5 MILLIONS de décès annuels d'enfants dus à la faim. Plus de 920 millions de gens ont faim dans le monde et 1 milliard de gens sont toujours privés d'eau potable!  Dans cette triste course à la vaccination hélas, chaque euro dépensé en vaccins est un euro qui ne sera pas investi en eau et en nourriture or cela constitue une base de santé incontestable, tellement plus logique et plus urgente!

 

D'autant que, comme disait déjà le scientifique Masar en 1975 lors de la Conférence de Dakar: "Après la première Guerre Mondiale (en Tchécoslovaquie), la morbidité tétanique chez le nouveau-né était absolument énorme. [...] Sans immunisation active, la morbidité a été réduite à peu près à zéro, simplement en améliorant les soins à la mère et à l'enfant nouveau-né." Mais il serait intéressant de voir quelle est la part exacte des fonds de l'UNICEF qui aboutissent en bout de course dans l'eau et la nourriture proportionnellement aux vaccins.

 

Jenifer poursuit. Elle espère "éradiquer la maladie" avec cette "belle action" de l'UNICEF. Jenifer ne sait malheureusement pas que le tétanos est une maladie impossible à éradiquer car son réservoir se trouve dans le sol (dans la terre).

 

Elle ajoute ne pas bien  comprendre "cette question" (entendez la controverse sur le bienfondé de la vaccination et donc la défiance d'une partie croissante de parents.) parce que pour elle "vacciner son enfant c'est avoir la chance de l'empêcher d'avoir une certaine maladie." En tout cas rajoute-t-elle, "je ne me suis jamais posé la question." avant de se contredire et de continuer "oui il y a de nouveaux vaccins, on est quand même frileuse en tant que maman, si c'est un vaccin qui ne sera pas nocif pour sa santé etc.". "Là on parle du vaccin contre le tétanos donc, ça va de soi, il faut le faire! ".

 

"Je ne pensais pas qu'il y avait autant de mamans qui se posaient la question de savoir si c'était bien ou pas de faire vacciner son enfant à vrai dire."

 

"Je me suis posé la question à propos du vaccin Varinox contre la varicelle. J'ai fini par faire vacciner mon fils."

 

"C'est toujours stressant de faire vacciner son enfant, parce qu'on connaît la piqûre, l'effet qu'elle a, même sur certains adultes, mais si je peux éviter qu'il soit malade..."

 

"Il faut savoir qu'en achetant un paquet de Pampers, c'est un vaccin pour la maman qui protègera automatiquement son enfant si elle se fait vacciner, protéger l'enfant qu'elle porte et vacciner aussi les mamans susceptibles de tomber enceintes pour éviter que leur enfant naisse en mauvaise santé, parce que c'est un âge relativement critique les 3 premiers mois d'un nouveau-né."

 

"Achetez un paquet de Pampers parce que cela sauve automatiquement une vie." conclut de façon trompeuse Jenifer dans cette vidéo purement publicitaire.

 

Quelques commentaires bien entendu...

 

1°) Jenifer dit ne pas bien comprendre cette question. Il est certain que le bon sens ne s'apprend pas, fût-ce sur les bancs de la Star Ac', on en a ou on n'en a pas. Il y a toujours eu des gens grégaires et dociles qui suivaient par principe ce que les autorités ou les médecins disaient. Ces gens en ont aussi payé le prix à toutes les époques. Que ce soit avec des produits vantés dans toute la presse médicale et retirés du marché depuis, comme le Vioxx, ou des modes médicales délétères qui conduisaient à une époque à considérer Ignaz Semmelweis comme un fou alors que ce médecin insistait sur l'importance de se laver les mains pour éviter la mort des femmes en couche (de la fièvre puerpérale).

 

Quand on apprend de la bouche des officiels qu' "ils ne savent pas comment marchent les vaccins" (aveux du Dr Saluzzo de Sanofi Pasteur, également consultant pour l'OMS, dans un cours de vaccinologie en ligne) ou encore qu'ils n'ont aucune idée de la façon dont l'aluminium des vaccins, utilisé comme adjuvant, y compris pour le vaccin contre le tétanos, se diffuse et agit dans le corps (aveux du Dr Nathalie Garçon, responsable du Centre des Adjuvants chez GSK), on ne peut que conclure à l'évidence que Jenifer n'a jamais eu vent de ces informations, sans quoi évidemment, elle se sentirait stupide d'avoir dit qu'elle ne comprenait pas que des parents puissent s'interroger sur le bienfondé de la MOINDRE vaccination!!

 

Est-il raisonnable d'imaginer vu ce degré d'ignorance, que Jenifer ait pu avoir vent, ne serait-ce que par l'intermédiaire des médias du système, du contenu du rapport Jardé en mars 2012 et de la demande de moratoire d'un groupe de députés de l'Assemblée Nationale sur l'aluminium utilisé dans les vaccins, substance notoirement toxique pour le système nerveux, à fortiori celui des enfants dont la barrière hémato-encéphalique est encore plus perméable et ne parlons même pas des foetus!!

 

L'aluminium vaccinal, il faut le rappeler, aboutit aussi au cerveau sans jamais plus pouvoir en ressortir. Selon le neurologue canadien de l'Université de Colombie Britannique, Christopher Shaw qui a procédé à diverses expériences sur les souris, l'aluminium vaccinal est impliqué dans des maladies graves comme la maladie d'Alzheimer (environ 1 million de cas en France), la maladie de Parkinson et la sclérose latérale amyotrophique (SLA).  Christopher Shaw qui a injecté en proportion de leur poids la même dose d'aluminium vaccinal à des souris que celle administrée aux humains, a constaté un taux d'erreurs 41 X supérieur chez les souris ainsi empoisonnées et à l'autopsie, il a retrouvé une destruction de 35% des neurones moteurs, c'est à dire des cellules nerveuses impliquées dans le mouvement. Pas étonnant donc que ces résultats aient donné la chair de poule à son équipe qui ne veut évidemment plus se faire vacciner avec de tels vaccins. Comme le dit Shaw, soit ces études n'ont jamais été réclamées par les autorités, soit elles ont bien été menées mais leurs résultats restent tus au public. Il  se demande ce qu'il y a de plus inquiétant, dans les deux cas.

 

On pourrait aussi rajouter le travail remarquable du Dr Jean Pilette qui a compilé plus de 1700 références bibliographiques de publications attestant des dangers manifestes de l'aluminium vaccinal. Mais Jenifer sait-elle seulement ce qu'est un adjuvant? Permettez-nous d'en douter!

 

2°) Jenifer n'en vient à se poser des questions que sur le vaccin contre la varicelle qui est encore largement refusé par une majorité de parents, même par ceux qui sont en faveur de tous les autres vaccins tant là, c'est évident pour eux qu'une vaccination est aberrante! Mais malheureusement, trop de gens, pour ne pas dire l'immense majorité, ne commencent à se poser des questions qu'après un effet secondaire ou encore un cas d'échec du vaccin (très fréquent après ce genre de vaccin contre la varicelle). Outre que ce vaccin a un effet immunodéprimant, c'est à dire qu'il abaisse le système immunitaire et le rend temporairement plus fragile par rapport à diverses infections pouvant être très graves (c'est d'ailleurs aussi le cas du vaccin contre le tétanos, comme plusieurs publications en attestent!), il déplace l'âge de survenue de la maladie, privant l'enfant d'une chance de bénéficier d'une immunité solide et durable à vie et augmentant également le risque de zona à l'échelon individuel comme collectif. (Jenifer devrait aussi, selon nous, se renseigner sur le nom exact du vaccin contre la varicelle, à moins qu'elle ne récitait une leçon convenue soufflée par l'UNICEF et qu'elle ait mal mémorisé le nom? Varilrix ou (Pro)Varivax...)

 

3°) Le discours sur "la piqûre" est lénifiant et masque très mal l'ignorance des dangers des vaccins liés à leur mauvaise évaluation, à leurs ingrédients, au court-circuitage du système immunitaire etc.

 

Diverses études et enquêtes ont déjà montré que la santé des enfants non vaccinés est BIEN MEILLEURE que celle des enfants vaccinés. A ce corpus de données, il faut rajouter également les données qui montrent que la mortalité des bébés filles africains bien nourris qui reçoivent un vaccin DTC (diphtérie tétanos coqueluche) est 3 fois supérieure à celle des bébés africains filles non vaccinées et même mal nourries (étude du British Medical Journal) sans compter l'étude de Miller et al. qui montre que la mortalité infantile est la plus élevée dans les pays occidentaux qui vaccinent le plus.

 

4°) Prétendre que vacciner va protéger automatiquement contre le tétanos est une contre-vérité grave au regard des données acquises de la Science!

 

En effet, plusieurs publications l'ont montré: des cas de tétanos, y compris des décès, sont déjà survenus chez des gens vaccinés qui possédaient un taux d'anticorps plus qu'élevé (donc bien au-delà du seuil officiel jugé "protecteur")! En 2000, le Dr Vinson écrivait une lettre au British Medical Journal qu'il intitulait "Le fait d'avoir été vacciné contre le tétanos n'exclut pas le diagnostic de tétanos." (un titre qui veut tout dire si on le compare aux déclarations de Jenifer)

 

Mais s'agissant plus particulièrement des cas de tétanos néonatal, penchons-nous aussi sur une communication très intéressante faite en 1991 dans le journal FEMS Microbiology Immunology au sujet de 10 cas de tétanos néonatal à Dar Es-Salaam, en Tanzanie. Pour rappel, la vaccination des femmes (enceintes ou non) repose sur le principe que les anticorps qu'elles développent pourront passer par le placenta et soi-disant protéger de façon absolue le nouveau-né....

 

Sur 10 cas étudiés, 9 avaient un taux d'anticorps protecteur, seul le 10 ième était en dessous du seuil (bien que sa mère ait reçu une dose) alors que le 2ième (mère non vaccinée) avait un taux proche de 4 fois le seuil de protection. Dans tous les autres cas, les mères avaient reçu, pour l'ensemble de leurs grossesses, entre 1 et 14 doses et présentaient des taux d'antitoxines de 7 à plus de 400 fois le taux protecteur. L'article se termine ainsi: "Le programme pour prévenir le tétanos néonatal devrait éviter l'hyperimmunisation des femmes [parce qu'elle peut ne pas être protectrice et causer fréquemment des réactions allergiques.]."

 

tet-001.jpg

Tableau tiré du livre "Vaccinations, les vérités indésirables" de Michel Georget, Editions Dangles.

 

Soulignons aussi enfin ce qui s'est déjà passé au début des années 90' avec des vaccins antitétaniques qui n'étaient administrés qu'aux femmes au Nicaragua, au Mexique et aux Philippines... ce vaccin contenait "comme par hasard" de l'hormone HCG, une hormone nécessaire pour mener a bien une grossesse et qui s'élève au cours de cette période particulière de la vie de la femme. En injectant ces vaccins qui contenaient cette hormone, on faisait du même coup produire aux femmes des anticorps contre une de leurs hormones naturelles essentielle pour mener à bien une grossesse et on les rendait donc stériles du même coup. Sur le site de la journaliste Sylvie Simon, un passage supplémentaire éclaire le triste contexte de cet épisode: 

 

« A la mi-1993, l’OMS avait dépensé au total 365 millions de dollars de ses maigres fonds de recherche sur ce qui est appelé par euphémisme “la santé de la reproduction”, incluant l’implantation d’hormone hCG dans les vaccins du tétanos. Les officiels de l’OMS ont refusé d’expliquer pourquoi les femmes qui ont été vaccinées ont développé des anticorps à l’hCG. Ils ont balayé les découvertes sur ce programme en déclarant que les accusations venaient de “sources anti avortement et catholiques”, comme si cela devait forcément impliquer une partialité quelconque. Si vous ne pouvez pas nier la véracité du message, essayez au moins de discréditer le messager. »

 

Mais il est certain que Jenifer ne connaît pas non plus cet épisode. Ca lui aurait évité de raconter n'importe quoi.

 

En plus, comme on l'a dit ci-dessus, les données scientifiques montrent qu'une vaccination contre le tétanos déstabilise et affaiblit pendant plusieurs semaines le système immunitaire, le laissant plus vulnérable aux infections. Or il est bien évident que les enfants de ces pays qui sont souvent mal nourris et manquant d'eau sont encore plus à risque de contracter tout un échantillonage de maladies infectieuses qui ne peuvent alors qu'être statistiquement favorisées avec ce genre de vaccination aveugle.

 

5°) Visiblement, Jenifer n'a pas appris à la Stac Ac' ce qu'est la publicité trompeuse (*)et à quel point elle risque de traîner pareille démarche comme une casserole tout au long de sa carrière. Les soi-disant "bonnes intentions" ont bon dos, cela convainc de moins en moins de monde. Vu la circulation de l'information de nos jours, il devient de moins en moins acceptable de prétendre avoir voulu bien faire pour des gens qui ont une telle audience.

Ces discours risquent de coûter la vie à plusieurs enfants et de générer des effets secondaires coûteux à leur tour chez ces populations déjà économiquement très mal en point. Sans parler de la question éthique autour du droit de ces populations pauvres à pouvoir bénéficier d'un consentement libre et pleinement éclairé en matière de vaccination. Un droit pourtant consacré dans des lois sur les droits du patient dans plusieurs pays occidentaux mais qui ne sont hélas jamais appliquées en matière de vaccination ! Mais au fait, Jenifer sait-elle ce qu'est un un "consentement libre et éclairé" en matière médicale??

 

Bref, on l'aura compris, gare aux discours fumeux et manipulés des "people" et surtout, pensons à acheter n'importe quelle autre marque de langes plutôt que Pampers, pour éviter de nous rendre complices de ces aberrations.

 

(*) Initiative Citoyenne contacte le Jury (français) de Déontologie Publicitaire au sujet de cette réclame en raison du caractère manifestement trompeur de celle-ci, comme cet article l'a parfaitement démontré. VOIR ICI LA SUITE DE CETTE SAGA AVEC LA DECISION DU JURY DE DEONTOLOGIE PUBLICITAIRE QUI NOUS DONNE TORT TOUT EN NOUS DONNANT RAISON….

 

Extraits tout à fait lumineux d’une interview du Dr  François Gasse, Administrateur hors-classe des projets de vaccination, UNICEF, au sujet des programmes de vaccination contre le tétanos dans les pays pauvres :

 

« Le tétanos sera toujours là, donc on ne peut cesser les vaccinations. Notre objectif est de fiabiliser le financement et la vaccination de routine. […]

 

Pour le tétanos, un des principaux problèmes est de susciter la demande – de mobiliser les communautés pour être vaccinées. […]

 

Nous avons appris à cibler ceux qui décident. Il s’agit souvent des chefs religieux, des maris, ou même la belle-mère. Il faut obtenir leur consentement. C’est particulièrement crucial pour les immunisations maternelles car il s’agit de femmes en âge de procréer. Or, les communautés sont souvent méfiantes et pensent que les femmes vont être stérilisées. Nous devons alors d’abord convaincre un chef. Par exemple, si celui ci autorise une de ses filles non mariées à être vaccinée, ce peut être très efficace. […]

 

Nous espérons que les dispositifs pré-remplis tels que l’UNIJECT vont nous permettre d’augmenter le nombre de vaccinateurs : il s’agit d’une petite bulle de plastique munie d’une petite aiguille. C’est beaucoup plus facile d’emploi que les injections traditionnelles et nous pouvons former des étudiants ou d’autres à vacciner. Le dispositif ne peut être utilisé deux fois et cela empêche de propager des maladies dues à une réutilisation. Il va aussi nous aider à surmonter les résistances à la vaccination dues à la peur des aiguilles. Certaines femmes nous disent : « Oh non ! Nous ne pouvons accepter cette vaccination pour des raisons spirituelles» En réalité, elles ont peur de l’injection. »

 

 

Voir aussi les articles suivants:

 

Une pédiatre qui a bien appris sa leçon sur les vaccins

 

L'UNICEF, prête à tout pour fourguer ses vaccins, même à manipuler les chefs religieux?

 

L'UNICEF pétoche et surveille le "sentiment anti-vaccin" sur les sites internet et dans les médias sociaux

 

De l'eau et de la nourriture? NON! Des vaccins? Oui!!!

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Europe & International
commenter cet article

commentaires

rmc 27/06/2015 05:22

Les stars sont prêtent à tout pour qu'on parle d'elles. En même temps on peut pas lui en vouloir, elle suit le courant.

jerry ox 16/10/2013 08:59

Edifiant de voir la méconnaissance d'un bon nombre de personnes au sujet de la dangeurosité des vaccins . La chanteuse jenifer n'est pas à blamer , elle répète un peu naivement ce que tout le monde
lui dit de dire (enfin, j'avoue ce n'est pas une excuse) . Ce qui est plus navrant , c'est que l'on utilise des vedettes comme elle pour colporter au grand public ces odieux mensonges . merci pour
ce billet !

Docteur X 15/10/2013 23:17

@mluller
Vous semblez plus attaché à qui dit les choses plutôt qu'aux choses qui sont dites. Ne pouvant démolir le message, vous vous attaquez au messager. C'est mesquin, mais c'est le procédé habituel de
tous les debunkers du monde.
Jennifer aurait très bien pu tenir des propos sensés: or ce n'est pas le cas; elle se contente de remplir son probable contrat vis-a-vis des laboratoires pharmaceutiques; elle ne connait à
l'évidence rien au sujet, et en fait elle prostitue son nom et son image, même si je la crois de bonne foi, mais très naïve; après tout, nous sommes tous passés par cette phase de vénération.
Rien à voir avec Muriel Dacq, qui mène un combat de conviction, et qui a étudié son sujet.
Vos propos méprisants ne changeront rien au fait que de plus en plus de médecins, dont je suis, ont bien compris que les vaccins sont plus un problème qu'une solution, et qu'ils le font savoir, au
péril de leur carrière parfois (mais de moins, car la vérité fait son chemin au sein même des conseils ordinaux).

mluller 15/10/2013 16:12

C'est vraiment l'hôpital qui se fout de la charité....
Jenifer dit ne pas bien comprendre cette question. Il est certain que le bon sens ne s'apprend pas, fût-ce sur les bancs de la Star Ac', on en a ou on n'en a pas => Muriel Dacq, cela vous dit
quelque chose??? Quelle est sa légitimité? Au moins, Jenifer agit et ne tient pas un blog rempli d'inepties animé par des desperates housewives...

Initiative Citoyenne 15/10/2013 21:06



Très faible comme commentaire! Tous les membres d'IC, y compris Muriel Dacq ont compris que la vraie Science, ce n'est pas une question de personnes ou d'arguments d'autorité mais de fond, de
contenu et de méthodologie. C'est pour ça que, dans le respect des lois sur les droits du patient que vous foulez au pied (à ça oui pour "agir" ainsi vous êtes champion!), nous fournissons une
information indépendante sur base de sources vérifiables plutôt que de vanter des produits dont on aurait aucune connaissance comme le fait Jenifer de façon complètement irresponsable en prêtant
sa notoriété en échange de ?? on peut se poser la question en tout cas.



Docteur X 15/10/2013 09:04

A propos de la vaccination contre la varicelle:
Il y a deux ans, un membre de ma famille d'une trentaine d'années s'est vu proposer cette vaccination, parce qu'on a su lui instiller la peur d'être défiguré. Quatre mois plus tard, il a développé
une maladie de Berger, atteinte rénale sous forme de glomérulo-néphrite aboutissant lentement à l'insuffisance rénale..Il s'agit d'une maladie auto-immune par accumulation d'IGA qui, au lieu de
défendre l'organisme, s'accumulent sur le glomérule et bloquent sa fonction (pour faire simple):
http://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_de_Berger
Voilà un garçon en pleine forme, sportif, qui voit son avenir compromis (possible dialyse ou greffe), probablement par un vaccin inefficace et inutile. Je dis probablement parce que le lien ne sera
pas fait pour plusieurs raisons: réricence du corps médical d'une part, mais aussi réticence du patient qui a du mal à admettre qu'ils s'est fait massacrer avec son consentement, pour éviter une
maladie très hypothétique à son âge et n'engageant en aucun cas sa santé: c'est ainsi que peu de plaintes aboutissent, mais aussi que peu sont formulées.
Les effets secondaires des vaccins sont tellement divers que chacun pris individuellement est rare, et passe facilement inaperçu: c'est ce qui fait la force des laboratoires vaccinaux, et qui
entraîne leur immunité pénale, la seule dont on est sûr qu'ils l'obtiennent...

Initiative Citoyenne 15/10/2013 21:02



En effet, la plupart des effets secondaires sont officiellement déclarés sans lien mais vous décrivez très finement la très triste réalité du terrain! quel véritable gâchis de santé publique!



                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA