Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 19:10

Le journal du Médecin du vendredi 14 juin dernier (N°2322) consacrait quasi une page entière sur le fait que "l'ONE manque de moyens" pour l'instauration d'un carnet électronique de vaccination.

 

Ainsi, ces gens qui ne répondent même pas aux questions précises qui leur sont pourtant envoyées par recommandé, au sujet de la sécurité des vaccins, ont visiblement parmi leurs priorités cette idée inquiétante d'informatisation et en définitive de contrôle de leurs (trop nombreuses) exigences vaccinales.

 

L'article de Vincent Liévin (qui a un pied à Marianne et un autre au journal du Médecin) rappelle que cela fait déjà des mois que ce projet devait être mis sur pied mais qu'il a pris du retard, faute de moyens budgétaires suffisants.

 

Ainsi, avant d'équiper l'ONE pour cette procédure de flicage informatique supplémentaire, une procédure qui engloutira au moins 1 335 000 euros selon les estimations du Ministère, on la mettra d'abord à disposition de la médecine scolaire et des pédiatres et généralistes privés.

 

S'ensuit un lénifiant plaidoyer qui fait vraiment pitié de la part d'une députée socialiste (c'est souvent comme ça, en Belgique, les députés socialistes étant en général mais pas exclusivement ceux qui poussent le plus à la vaccination, sans qu'il apparaisse par ailleurs évident qu'ils se soient suffisamment informés sur ses risques...), une certaine Olga Zrihen, qui a quasiment pour tout "argument" que ce système a déjà été instauré en Suisse et qu'il y aurait été "bien accueilli". Cette élue semble aussi se réjouir des capacités de rappel (qui ressemblent en fait davantage à du harcèlement) des dates de vaccination. Un tel système est clairement banalisé par les propos d'une telle députée, comme si c'était finalement aussi simple et naturel qu'une carte d'identité!

 

La députée en question fait aussi un lien entre cette (fausse) nécessité de carnet de vaccination et la résurgence d'épidémies que l'article a le mauvais goût et la malhonnêteté d'attribuer à des taux de vaccination insuffisants plutôt qu'au un problème patent de l'inefficacité vaccinale (oreillons, coqueluche...). Ainsi, au lieu d'encourager l'industrie à développer des vaccins qui seraient réellement plus efficaces pour protéger les individus qui voudraient y recourir, tout en foutant enfin la paix à ceux qui n'en veulent pas, il s'agit dans un système rampant de plus en plus liberticide, de continuer cette fuite en avant idéologique et non scientifique en faveur du "tout vaccins"!

 

La Ministre Laanan renvoie la patate chaude d'un tel dossier à son collègue "Ecolo" (qui n'a ainsi plus d'Ecolo que l'étiquette!) qui semble en fait vouloir en faire une priorité, le Ministre Nollet devant en fait avoir une définition de l'"écologie" très différente de la nôtre et de beaucoup de citoyens de ce pays.

 

Ce système de carnet de vaccination électronique permettra, selon ce que l'article du JDM renseigne, de "constituer progressivement une banque de données vaccinales personnelle". Il est en outre aussi précisé qu' "à partir de septembre 2013, ces informations seront uniquement accessibles aux vaccinateurs pour des raisons de fiabilité et de responsabilité." Un phrasé pour le moins humoristique ou ironique, c'est selon, quand on sait que les vaccinateurs ne respectent pas les responsabilités qui sont les leurs en termes de fiabilité de l'information à fournir, notamment sur les risques des vaccins, conformément à leurs obligations légales reprises dans la loi du 22 août 2002 sur les droits des patients.

 

Nous sommes en réalité à un tournant. Ce site comporte plus de 1200 articles bourrés de références factuelles et scientifiques rigoureuses et facilement vérifiables. Il faut réellement être aveugle ou maladivement naïf pour ne pas voir sur cette base que les vaccins posent un gigantesque problème de sécurité dont la simple évocation génère un énorme malaise donnant lieu à une véritable omerta parmi les officiels.

 

Qu'il s'agisse de la Direction Médicale de l'ONE qui défend pourtant toutes ces obligations vaccinales ou des parlementaires qui les ont juridiquement permises et qui continuent de les soutenir par leur consentement tacite, chacun peut se rendre compte que ces gens-là n'assument aucunement les conséquences de leurs CHOIX puisqu'ils ne se donnent même pas la peine de répondre à des sollicitations pourtant extrêmement argumentées.

 

Si ceux qui exigent des vaccins n'ont à répondre de rien, alors le public doit vraiment se réveiller dans l'intérêt premier de ses enfants.

 

Si des millions d'euros sont engloutis dans des priorités futiles et accessoires en lieu et place de la sécurité des vaccins qu'on ne tente en réalité absolument pas d'améliorer, alors le public doit vraiment se réveiller dans son intérêt, et cela, qu'il soit partisan ou non des vaccinations!

 

Le refus de ce système de carnet de vaccination électronique est non seulement possible mais également souhaitable. Il ne sera de toute façon pas utilisé pour rendre la vaccination plus sûre. Si la volonté d'améliorer réellement la sécurité des vaccins avait existé, cela fait longtemps qu'elle se serait concrétisée par des résultats tangibles, bien avant qu'on nous sorte, comme un lapin d'un chapeau, cet Xième outil de contrôle médical supplémentaire.

Partager cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA