Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 23:10

LM.jpg

Le journal Libération du 6 septembre dernier titrait un de ses articles "Les propos de Luc Montagnier sur les vaccins lui valent un tollé."

 

Eric Favereau y expliquait ceci:

 

«Le professeur Luc Montagnier, qui a obtenu le prix Nobel de médecine pour avoir participé à l’isolement du virus du sida, tient parfois des propos iconoclastes. Récemment, il a mis en cause l’intérêt des vaccins, suggérant que certains soient même la cause de l’autisme. Des propos qui n’ont pas plu à ses collègues. Alors qu’il devait être désigné pour présider un laboratoire de recherches au Cameroun, dans une démarche inédite, une quarantaine de Prix Nobel viennent d’écrire au président du Cameroun (voir le document) pour s’inquiéter de cette nomination, prétextant que les propos de Montagnier sur les vaccins pouvaient avoir «un impact désastreux sur la qualité du système de santé au Cameroun», et dénonçant «ses solutions, qui n’ont aucun début de preuves scientifiques».

 

Voir ICI les propos exactement tenus par Luc Montagnier sur la vaccination infantile.

Voir aussi ICI pour d'autres propos du Pr Montagnier sur la vaccination (H1N1).

 

Vu les enjeux commerciaux et tout le poids de l'idéologie qu'on connaît, rien d'étonnant à ce que d'anciens Prix Nobel se liguent pour protester contre la très dérangeante prise de position de Montagnier en matière vaccinale... forcément ça fait tache!! Il est amusant de noter que c’était le même journaliste qui avait aussi écrit un article fin 2008 sur un autre Professeur, à savoir Marc Tardieu, neuropédiatre, qu’on avait pour sa part « INTERDIT DE CONFERENCE DE PRESSE » parce que ses résultats attestant d’un lien entre vaccination hépatite B des enfants et sclérose en plaques étaient beaucoup trop dérangeants pour l’establishment. Il ne faut donc pas s’étonner que des personnalités scientifiques puissent d’autant plus faire grincer des dents en matière de vaccins qu’elles sont connues. Pourquoi cela fait-il grincer des dents ? Parce que ça serait faux ou peu sérieux ? Non bien sûr, la seule raison valable et nous en avons déjà parlé, étant en fait que ce genre de prises de positions de scientifiques connus tend tout simplement à casser la croyance du public en la prétendue unanimité médicale derrière la vaccination. Souvenez-vous par exemple des propos de l'Office de la Naissance et de l'Enfance (ONE) dans la presse, qui aimait à clamer que "Pour la quasi totalité du monde médical à l'échelle de la planète, il n'y a pas de complications graves des vaccins"! Pour les tenants de ce type de discours fallacieux, des gens ayant une certaine notoriété comme Montagnier, d'autant plus s'ils reviennent sur le sulfureux et très encombrant lien entre vaccins et autisme, constituent donc un pur poison!

 

Tant que vous êtes "dans le rang" et que vous servez le système, le système vous le rend bien mais décidez seulement de penser et de réflechir par vous-mêmes et vous le vous mettrez vite à dos. C'est là une sorte de chantage qui ne dit pas son nom... la vieille méthode de la carotte et du bâton qui n'a plus rien à voir avec le véritable esprit scientifique. C'est aussi alors que le dérangeant débat de fond est volontairement dévié sur des débats de personnes, avec l'espoir que ces attaques ad nominem dissuaderont une majorité de gens de creuser le sujet!

 

Par ailleurs, voici une autre information additionnelle intéressante postée par un lecteur de Libération et qui apporte ainsi un tout autre éclairage à cette affaire (copier-coller):

 

Comme un conflit d'intérêts

Le Nobel premier signataire Sir Roberts est Chief Scientific Officer de New England Biolabs (voir en-tête du fac similé publié par Libé) une société privée qui vend aux labos des réactifs divers, utilisés en particulier pour la mise au point de vaccins. Pas vraiment une caution académique indépendante. Ses petits camarades n'ont pas précisé de quel(s) labo(s) ils sont consultants.

 

Sylvie Simon a aussi relevé de façon pertinente et cela nous avait échappé en ayant survolé le document un peu trop rapidement, que parmi les signataires figurent aussi Harald Zur Hausen, un médecin allemand qui a reçu le Prix Nobel pour ses travaux sur le lien entre HPV et cancer du col de l'utérus. Voici à ce sujet ce qu'écrit Sylvie Simon:

 

« Quant à un autre signataire, Harald Zur Hausen qui a eu le prix Nobel pour avoir identifié le papillomavirus (VPH) comme la principale cause du cancer du col de l'utérus, ses recherches ont mené au développement des vaccins contre le VPH. D’ailleurs, au cours d’une conférence au Canada, en automne 2008, le Dr Harald zur Hausen ne s’est pas gêné pour faire la promotion de la vaccination des hommes, afin de leur éviter des « cancers de l’anus et du pénis ».

Sur Pharmacritique, on peut lire notamment lire ceci au sujet de ce médecin et du scandale qui sous-tend l'attribution de son Prix Nobel:

« Gardasil et Cervarix : Astra Zeneca et la Fondation Nobel soupçonnées de corruption et conflits d’intérêts dans l’attribution du prix Nobel à Harald zur Hausen.

Le prix Nobel attribué à Harald zur Hausen est censé récompenser les recherches sur les papillomavirus, mais consacre surtout le triomphe des conflits d’intérêts qui entachent le Gardasil et le Cervarix depuis leur conception, et ce partout où des centres publics de recherche travaillent avec les firmes pharmaceutiques et adoptent les méthodes de ces dernières, au mépris de leur mission d'intérêt général.

J'ai parlé dans cette note du réseau tentaculaire de conflits d’intérêts par lequel Merck, Sanofi Pasteur MSD et CSL ont imposé le Gardasil et empêché un vrai débat sur l’utilité de ce vaccin et son rapport bénéfices – risques. Et les exemples concrets ne manquent pas.

La question des conflits d’intérêts se corse et se pose directement en termes de corruption, puisque c’est ce chef d’accusation qui est envisagé par le procureur Christer van der Kwast, de l’office suédois de lutte contre la corruption. L’affaire a été révélée par la Radio suédoise (Sveriges Radio) et par le journal Dagens Medicin, que nous citerons plus loin, et ce à peine deux jours avant la remise officielle des prix, qui a eu lieu le 10 décembre. La lauréat Harald zur Hausen, qui se disait déjà énervé par la contestation des 13 médecins et scientifiques allemands signataires d’un manifeste critique contre le Gardasil (voir cette note), a maintenant des raisons de se lamenter…

Les révélations, les soupçons et l’enquête concernent le Comité Nobel qui attribue les prix Nobel de médecine ainsi que la firme Astra Zeneca, qui tire elle aussi un grand profit commercial de l’attribution du prix à Harald zur Hausen.

Cela peut paraître étonnant au premier abord, mais nous verrons qu’elle perçoit des royalties pour des brevets et des droits de licence cédés aux firmes Merck, Sanofi Pasteur MSD et CSL, qui produisent et commercialisent les deux vaccins anti HPV : Gardasil et Cervarix. Comme nous l’apprend le journal allemand Die Tageszeitung (voir ici), Astra Zeneca reconnaît avoir perçu à ce titre 236 millions de dollars rien qu’en 2007. »

 

 

« Toute vérité passe par trois stades : en premier lieu on la ridiculise;
en deuxième lieu on s'y oppose violemment;
enfin on l'accepte comme si elle allait de soi. »

 

Schopenhauer

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Vaccin à tout prix (idéologie du)
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA