Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 19:30

Le Soir du 5 février 2014:

Sante-connectee-en-Wallonie--p1.jpeg

La suite de cet article du Soir ICI et ICI

 

A rapprocher d'une autre info toute récente et tout aussi inquiétante qui démontre une certaine convergence possible de ce "traquage liberticide" dont le cadre concret ne cesse de se consolider au fil du temps par diverses mesures, qui seront tout d'abord volontaires, pour la facilité et le confort avant d'évoluer plus que probablement dans un autre esprit...

 

Propagande sur RTL : Le badge magnétique serait-il dépassé ? Une société suédoise implante la puce directement dans la main de ses salariés

 

Près de 400 employés ont accepté le projet de l'entreprise Epicenter d'implanter une micro-puce électronique entre leur pouce et leur index dans l'unique but de "faciliter leur quotidien" assure la direction. Si la technologie utilisée n'est pas nouvelle, le procédé l'est.

 

un journaliste de la BBC assez stupide pour accepter de se

Plus besoin de badge, de carte magnétique ou de clé au sein du complexe bureautique Epicenter. Cette société de gestion d'immeubles de bureaux high-tech de Stockholm vient de révolutionner les systèmes d'identification traditionnels en implantant une puce microscopique ("chip" en anglais) dans la main des salariés volontaires. Dans quel intérêt ?, me direz-vous. "Faciliter leur quotidien" répond la direction.


Se payer des cafés ou des sodas

En plus de franchir les portes et d'accéder à l'ascenseur sans avoir à sortir son badge, la technologie permet à l'employé qui en est porteur de déverrouiller son smartphone ou son ordinateur et même d'utiliser la photocopieuse, tout cela d'un simple geste de la main. Il devrait même bientôt pouvoir se payer des cafés ou s'acheter des sodas, à en croire la direction de la société.

 

Puce microscopique RFID et radio-identification


Au cœur du système: une puce microscopique sous-cutanée de type RFID (identification par radio-fréquence) qui est implantée à l'aide d'une seringue intradermique. Véritable clé d'identification, cette puce permet, par la méthode de radio-identification, d'établir le lien entre l'individu porteur et les données qui le concernent.

 

le puçage honteux d'humains devenus incapables de réfléc
Utilisée depuis longtemps dans de nombreux systèmes de codages, la méthode de radio-identification est notamment présente dans les passeports, les cartes de paiement ou encore les codes-barres. L'implantation de la puce RFID, qui concentre la technologie, est similaire aux implants électroniques effectués sur les animaux domestiques depuis quelques années déjà.


400 employés volontaires


Plus de la moitié des 700 employés que compte la société sont aujourd'hui porteurs du microprocesseur. Cependant le procédé qui en est encore à sa phase d'expérimentation ne fait pas l'unanimité. Ils sont nombreux à refuser d'être marqués "comme du bétail". D'autres doutent encore de son efficacité.


L'efficacité reste à démontrer

 

C'est la question que soulève notre confrère Rory Cellan-Jones, journaliste à la BBC, qui a accepté de se faire implanter l'une de ces puces. S'il reconnaît que la douleur de l'injection est semblable à toute autre piqûre - ce dont on peut douter en voyant la vidéo ci-dessous -, il est pour le moins dubitatif quant à son intuitivité: "J'ai dû me tordre la main dans une position peu naturelle pour me servir du photocopieur", explique-t-il.

 

pucage-soi-disant-non-douloureux-.les-humains-sont-des-ve.png

Indéniable progrès ou simple gadget, chacun se fera sa propre idée.

 

Source: RTL info 

 

Ce type de mesure vise à déshumaniser les êtres humains, à en faire des outils au contact d’autres outils, dans un prétendu but utilitaire. Tout cela est aberrant et délirant et appartient au monde que certains technocrates espèrent étendre aux citoyens du monde entier, dans le contexte des sociétés de contrôle et de biopouvoir (termes déjà utilisés par des philosophes comme Foucault, Deleuze donc pas de vulgaires « conspirationnistes » etc.)

 

Le fait que des centaines d’employés aient été assez stupides pour accepter pareille mesure de leur employeur au nom de leur soi-disant « facilité » pour acheter des sodas, ouvrir des portes sans badges ou utiliser des photocopieuses est assez affligeant et même révoltant car il n’est pas impossible que la bêtise d’un certain nombre de gens permette un jour l’imposition latente et sournoise de ce type de mesures à tous les autres dans des configurations diverses. La bêtise, le manque de lucidité et de clairvoyance des uns ne devrait jamais se faire au détriment des autres or c’est pourtant hélas déjà ce qui se passe avec les parents désinformés qui ne vont jamais au-delà de ce qu’ils lisent dans le Soir ou sur RTL ou RTBF mais qui écrivent des commentaires tout à fait lénifiants sur divers forums médiatiques appelant au maintien d’obligations vaccinales sans quoi des non vaccinés pourraient prétendument mettre leurs enfants vaccinés en danger ! Ici aussi, des gens assez stupides et crédules pour accepter des atteintes à leur intégrité physique vont contribuer à banaliser une autre ingérence tout aussi inacceptable dans l’intégrité corporelle du plus grand nombre : le puçage RFID qui, s'il est un jour généralisé, sera tôt ou tard associé à un traquage sanitaire incluant le statut vaccinal précis (et les conséquences qui y seront bien sûr liées). Qu’un journaliste de la BBC ait lui aussi été aussi peu à même de discernement au point d’accepter de se faire implanter lui-même ce dispositif témoigne du niveau des journalistes actuels, qui n’ont jamais ni pu ni voulu assumer un réel rôle de 4e pouvoir.

 

En conclusion, ce puçage n'est ni un indéniable progrès  ni un simple gadget, mais un terrible danger en termes de liberté pour les générations à venir. Certains ont commencé avec l'étoile jaune en disant que ce serait aussi "plus facile" pour chacun; d'autres reprennent l'idée de puçage pour ouvrir des portes mais ce sont exactement les mêmes types de dérives qui peuvent sont en germe et qui sont rendues possibles par ce type de dispositif. Il convient de noter que pour les chiens, le puçage est déjà obligatoire depuis des années et qui peut encore trouver s'il le souhaite un chiot non vaccinés/non pollué chez des éleveurs?? Puçage et vaccinations obligatoires font hélas bon ménage et entretiennent des liens étroits. A nous de décider en conscience si nous voulons aussi faire de nous et des générations futures de simples chiens, sans voix et sans plus aucun droit...

 

Voir aussi:

 

Des scientifiques déclarent que la puce sous-cutanée sera bientôt obligatoire pour tout le monde 

 

Vaccins: un journaliste de "USA Today" demande l'arrestation et l'emprisonnement des sceptiques

 

Vaccinez tous vos enfants contre la grippe ou nous prendrons votre bébé de deux semaines

 

Irlande: les autorités veulent conditionner les allocations familales à l'administration des vaccins infantiles (en Australie aussi)

 

Système d'encodage électronique des vaccinations E-Vax: nouveau scandale en vue?

 

Numériser les empruntes digitales des bébés pour mieux leur imposer des vaccins!

 

L'OMS veut faire de la vaccination un droit (alors qu'elle est déjà un devoir forcé!) et fait de la décennie 2011-2020 la décennie des vaccins

 

L'Unicef prête à tout pour fourguer ses vaccins, même à manipuler les groupes religieux

 

Audition du 5 octobre 2010 au Parlement européen: les masques sont tombés! (Mme Paola Testori y appelant de ses voeux à une vaccination des humains décidée de façon autoritaire comme cela se fait pour les animaux sur base de décisions de la Commission européenne)

 

Mise à jour de cet article au 20 février 2015

 

Voyez aussi, en complément, cet article du Soir du 19 février 2015 sur le puçage humain (tous ces articles faisant partie de ce qu'on appelle l'ingéniérie sociale, c'est-à-dire la préparation médiatique et communicationnelle consistant à faire accepter par des personnes des dispositifs et mesures liberticides en en parlant de plus en plus, en opérant une banalisation et même, "idéalement", en arrivant à faire réclamer un jour par les gens eux-mêmes les maillons de leurs propres chaînes):

Article du Soir du 19 février 2015.
Article du Soir du 19 février 2015.
Article du Soir du 19 février 2015.

Article du Soir du 19 février 2015.

Ne manquez pas non plus un certain nombre de vidéos annonciatrices/révélatrices sur le puçage humain (en prenant soin de noter à quel point des sites comme Hoaxbuster sont les meilleurs alibis de la désinformation et de l'inertie car ils annoncent souvent cela comme hoax bien que cela n'en soit pas du tout...il est très intéressant de voir que des journalistes comme ceux de France Info ont par exemple désinformé en écrivant que les Etats-Unis ne développaient pas des drônes-insectes espions alors qu'assez récemment, le Daily Mail a publié les aveux de scientifiques à ce sujet dans le contexte du forum de Davos... )

Même des journalistes de la BBC acceptent de se faire pucer...une bêtise qui fait hurler!

Pour votre plus grand Bien, votre sécurité, votre dossier médical, etc...gare à la crédulité!

Pour votre facilité bonnes gens, vous pourrez plus rapidement ouvrir des portes, devenir des objets, et vous pourrez même parler des langues compliquées plus facilement!!

Voir aussi cette vidéo-ci.

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Liberté & démocratie
commenter cet article

commentaires

Éric G. Delfosse 09/02/2015 20:25

Personnellement, je me dis ... qu'il y a longtemps qu'on est déjà "pucé" ! Alors, une puce en plus ou en moins, ça ne va pas changer grand chose...
Réfléchissons... Sur deux choses... Le "puçage" et le "flicage"...

Pucés, nous le sommes. Et nous l'acceptons dans notre quotidien.
Chaque Belge possède une carte d'identité à puce, une (des) carte(s) de banque(s) à puce, un GSM ou un smartphone à puce, un badge à puce pour "pointer" en arrivant au bureau, une carte à puce (ou
à bande magnétique, ou à code-barres) pour acheter dans des magasins, etc. ... Y ajouter une puce sous la peau (ou remplacer à terme toutes nos cartes à puces par une seule puce sous la peau) fait
peut-être penser au bétail ou aux animaux de compagnie, mais, bon, il y a cent ans, on aurait dit à quelqu'un que cent ans plus tard, on lui refilerait d'office un morceau de plastique avec un bout
de métal dedans, et que sans ce bout de plastique, il ne pourrait pas vivre normalement, le quelqu'un en question aurait aussi poussé les hauts cris, ... alors qu'aujourd'hui, tout le monde trouve
cela normal (qui trouve anormal d'avoir une CI ou une carte de banque ?). Dans cent ans (et même probablement dans cinquante ans, voire avant), presque tout le monde aura une puce dans la peau et
(presque) tout le monde trouvera cela normal...
Choquant ? Oui, si l'on veut... Mais hurler à la mort contre la technologie ne servira à rien : dans cent ans, tout le monde sera pucé, point barre ! Tout comme aujourd'hui, tout le monde a au
moins une demi-douzaine de puces diverses dans ses poches...
Et si l'on n'est pas pucé, c'est que les systèmes de reconnaissance auront finalement fait tellement de progrès qu'on pourra désormais se passer de carte/badge/puce pour reconnaître quelqu'un où
qu'il soit. Vous arriverez près de votre voiture qui s'ouvrira toute seule et se mettra en marche rien qu'en vous voyant (même si vous portez un masque et un grand manteau, voire une barbe
postiche), votre maison s'ouvrira à votre approche, et votre ordinateur ne vous demandera plus une flopée de mots de passe parce que, rien qu'en vous regardant, il saura si c'est bien vous ou
quelqu'un d'autre qui s'approche de lui.
Je disais ci-dessus que nous (enfin, nos descendants) serons(t) tous pucés. Mais en y réfléchissant bien, ce sera plutôt les logiciels de reconnaissance qui prendront le pas sur les puces, mais il
est probable que les puces sous-cut' seront utilisées entre nos badges/cartes actuelles et le "reconnaissance totale" de plus tard...
Bref, le puçage en soi ne me pose pas trop de problème, puisque nous le sommes déjà...

D'un autre côté, il y a le flicage...
Vu le nombre de différentes cartes à puce en circulation, aujourd'hui, pour quelqu'un qui dispose du matos approprié, vous ne pouvez pas faire un pas sans qu'on le sache. Votre GSM est triangulé en
permanence, il vous suffit de faire un retrait d'argent pour que l'on sache où vous êtes, et si vous allez acheter un médoc prescrit par votre toubib, vous montrez votre CI au pharmacien pour qu'il
vérifie que vous possédez bien une assurance soin de santé...
Bref, à moins de refuser TOUTE technologie, vous êtes quand même fliqué ! Et si vous refusez ladite technologie actuelle (je ne parle pas des futures puces), vous ne pouvez pas trouver du boulot,
ni un logement, ni avoir droit à des soins de santé, à une compte en banque, à une voiture, etc. ...
Finalement, techniquement parlant, cette nouvelle sorte de puce ne ferait jamais que remplacer les anciennes...
Avec les mêmes avantages et les mêmes inconvénients.
C'est là qu'on me dit généralement qu'avec une carte, bin, la carte, on peut "l'oublier" chez soi, alors que la puce sous-cutanée, bin, elle sera posée en permanence... M'ouais... Et alors ? Vous
savez, la portée de ce genre de puce, c'est quelques centimètres, pas plus... Si vous ne posez pas votre main (qui contient la puce) sur ou juste à côté du pavé d’identification, la machine ne vous
repérera pas (et c'est heureux : imaginez que, avec nos nouvelles cartes de banque "sans contact" - la même technique que les puces sous-cutanées - chaque fois que vous passez à moins de dix mètres
de la caisse d'un magasin, ce soit votre compte bancaire qui soit débité ... ou imaginez le b...azar dans les dossiers de votre vétérinaire si, chaque fois que vous allez chez lui avec votre
animal, son scanner lit en même temps toutes les puces de tous les animaux à moins de vingt mètres !).
Bref, le côté flicage ne me perturbe pas plus que ça non plus. On ne risque pas de nous suivre à la trace 365/24...
D'autant moins que je mets n'importe quelle machine au défit de lire ces puces ... si son porteur porte un simple gant un peu métallisé !

Bon, maintenant, suis-je pour ou contre ?
Bien que la technologie en question, et son aspect prétendument "moral", et son utilisation ne me rebutent pas plus que ça, il y a quelque chose qu'on oublie d'aborder : la santé...
Une puce implantée sur un chat ou un chien ne s'active qu'une fois tous les trente-six du moins, quand l'animal passe chez le véto (ou s'il est recueilli dans un refuge).
Chez l'humain, cette activation se ferait plusieurs fois par jour !
Et ça, ça me fait peur...
Comment, au bout de quelques années, va se comporter notre organisme si, en permanence (ou presque : disons quinze-vingt fois par jour, voire plus selon l'utilisation), je possède une puce, dans
mon organisme, qui va entrer en conversation avec des machines...
D'accord, nous vivons en permanence dans un brouillard électromagnétique... Mais justement, est-ce une raison pour en rajouter une couche ?

Bonne soirée...

F.Germain 09/02/2015 20:18

Une puce dans la chaussure pour surveiller l'hygiène des soignants :

[…] "Médi-Handtrace, le système testé à Marseille et développé par deux sociétés françaises (Micro BE et Ephygie-Hand) repose sur la technologie dite RFID (pour radiofréquence identification).

Une puce attribuée à chaque membre du personnel est placée dans la semelle des chaussures tandis que des tapis de sol connectés sont installés devant les diffuseurs de solution hydro-alcoolique
(SHA).

Lorsque le soignant se positionne sur le tapis pour se laver les mains, la puce envoie un signal enregistré dans une base de données." […]

http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20150120.OBS0395/hopital-une-puce-dans-la-chaussure-pour-surveiller-l-hygiene-des-mains.html

Publié le 22-01-2015

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA