Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 21:47

souris-de-laboratoire.jpg

Un vaccin acellulaire contre la coqueluche augmente effectivement la colonisation de la souche Bordetella parapertussis  chez la souris ; ce fait pourrait expliquer l’augmentation des taux de B. parapertussis  comme résultant de la vaccination acellulaire qui peut avoir contribué à l’accroissement des cas de coqueluche observés au cours de la dernière décade.

 

Long GH, Karanikas AT, Harvill ET, Read AF & Hudson PJ, Proceedings of the Royal Society Biological Sciences, 2010.

 

En dépit d’une vaccination à grande échelle, l’incidence de la coqueluche est en augmentation partout dans le monde. Ce serait en fait l’unique vaccin associé à une augmentation des décès (dus à la maladie) aux Etats-Unis. Bien que la coqueluche soit le plus souvent attribuée à l’infection par Bordetella pertussis, elle peut également être provoquée par un pathogène proche, le Bordetella parapertussis.

 

Alors que le B. pertussis a toujours fait l’objet de la plus grande attention, le B. parapertussis a été  grandement négligé au cours du développement des vaccins contre la coqueluche.

 

Dans cette étude les auteurs ont évalué l’efficacité d’un vaccin acellulaire généralement utilisé contre ces deux agents qui provoquent la coqueluche au cours d’une simple infection, comme au cours d’une co-infection.

 

Leurs observations n’ont pas mis en valeur une quelconque compétition entre le B. pertussis et le B. parapertussis. Les auteurs ont aussi mis en valeur que le vaccin induisait une forte protection contre l’infection avec le B. pertussis chez des souris infectées ou co-infectées.

 

En revanche, la vaccination a provoqué une augmentation 40 fois plus élevée de la colonisation des poumons des souris par le B. parapertussis. Bien que le mécanisme qui pourrait expliquer l’augmentation de cette colonisation n’ait pas été spécifiquement étudié, on suppose qu’il est provoqué par des réponses immunitaires faussées ou affaiblies par le vaccin acellulaire, y compris par la cytokine et la production d’anticorps au cours de l’infection. Bien que ce vaccin se soit montré très efficace contre le B. pertussis, qui était jadis le principal tueur d’enfants, les données récoltées au cours de cette étude tendent à montrer que le vaccin pourrait avoir contribué à l’élévation des taux de coqueluche au cours de la dernière décade et ce, en favorisant l’infection par le B .parapertussis. Bien que soulignant l’extrême prudence dont il s’agirait de faire preuve pour le développement d’un futur vaccin, cette étude veut encourager l’utilisation de vaccins qui visent également le B. parapertussis comme moyen plus efficace de lutter contre la coqueluche.

 

Source: Centre des Maladies Infectieuses de l'Université de Pennsylvanie

 

Encore un vaccin qui fait donc pire que bien, qui s’avère peu ou pas efficace contre la maladie mais sans pour autant être sans risque ! Il est cependant très révélateur, dogmatisme vaccinal oblige, que ces travaux ne suffisent toujours pas à remettre cette vaccination en cause purement et simplement mais servent plutôt à envisager un nouveau vaccin ! Où cela s’arrêtera-t-il ?

 

Ces chercheurs ne sont, à ce propos, pas très au courant quand ils attribuent à la vaccination un rôle supposément décisif dans la baisse des décès post-coquelucheux car, comme rappelé par Marc Girard sur son site,  « le Précis de médecine infantile spécifiait dès 1975 : "Il ne faut pas cependant attribuer à la vaccination la baisse considérable de la mortalité [coquelucheuse] observée depuis quelques dizaines d’années. Un taux très bas était déjà obtenu avant la généralisation de la vaccination. »

 

 

 

PIGEONS-charlie-hebdo.jpg

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Efficacité des vaccins
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA