Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 20:49

Voici ce qu'on pouvait lire le 24 octobre dernier sur le site du Nouvel Observateur:

 

Gastro-entérites: les pédiatres recommandent la vaccination généralisée

 

Publié le : 24 Octobre 2012 par Mélanie Gomez

 

vaccin-rotarix-bebe.jpg

Alors que les autorités de santé ne recommandent pas la vaccination contre le rotavirus responsable de la majorité des gastro-entérites virales, deux Sociétés savantes demandent que cet avis soit reconsidéré.

 

« Lorsque ma pédiatre m’a proposé l’hiver dernier de vacciner mon fils de 3 mois contre la gastro-entérite à rotavirus, au départ j’ai hésité. Je savais qu’une gastro chez un tout petit pouvait être dangereuse, mais lorsqu’elle m’a dit que ce vaccin n’était pas dans les recommandations vaccinales et qu’en plus il coûtait 150 euros non remboursés par la sécurité sociale, j’ai finalement refusé », explique Clémence, jeune maman parisienne. 


Pourquoi ferait-on un vaccin qui n’est pas recommandé par les plus hautes instances sanitaires de notre pays ? Une question que se posent  parents et médecins alors que le seuil épidémique des diarrhées aigües a été franchi il y a quelques jours (203 pour 100 000 habitants).  Deux vaccins, commercialisés en 2006, permettent aujourd'hui d'assurer une protection comprise entre 84 à 96% des formes sévères chez les nourrissons à partir de six semaines. 


Une question à laquelle répondent aujourd'hui deux Sociétés savantes de pédiatrie. Le Groupe de Pathologie Infectieuse Pédiatrique (GPIP) et l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA) publieront dans les prochains jours un texte dans les Archives de Pédiatrie, que "pourquoidocteur" s’est procuré. Ces spécialistes estiment qu’il est temps de reconsidérer la position des autorités françaises et de recommander la vaccination généralisée des nourrissons contre le rotavirus.

 

Lire la suite de cet article: ICI

 

En Belgique, les autorités (et les lobbys) semblent avoir trouvé LA bonne solution : inclure l’immense majorité des vaccins dans ce qu’ils ont l’ironie d’appeler « le calendrier vaccinal de base » ! Manifestement, on ira donc vers cette tactique-là en France aussi : après avoir inclus dans les recommandations pour les enfants la vaccination contre les pneumocoques, celle contre le méningocoque C puis aussi l’usage du vaccin hexavalent (avec quelques années de retard par rapport à la Belgique), c’est bientôt le tour du vaccin anti-rotavirus.

 

Cette situation appelle à se pencher sur la question des conflits d’intérêts de ces sociétés savantes qui pressent à présent pour qu’on recommande officiellement la vaccination généralisée de tous les nourrissons : la recommandation officielle est le nerf de la guerre car qui dit recommandation officielle dit aussi remboursement partiel or sans remboursement et en temps de crise qui plus est, cela rend les parents nettement plus réticents à débourser de l’argent sans garantie et aussi « sans filet » en cas d’effets secondaires. Les lobbys en embuscade derrière ce genre de sociétés savantes le savent bien. Et c’est pourquoi ils agissent ainsi à présent, par l’intermédiaire de sociétés savantes et de leaders d’opinion.

 

Contrairement à ce que laisse croire à tort cet article sur le fait que ces vaccins anti-rotavirus ne seraient plus contaminés (aux circovirus porcins), l’auteure Virginie Belle qui a enquêté à ce sujet et a interrogé l’Agence Française du Médicament, relate au contraire que ces contaminations sont toujours bien présentes selon les aveux de l’Agence et ce jusque 2013 au minimum !! Par ailleurs, et comme il est également bien précisé dans le livre de V. Belle, il existe une solution sûre et nettement plus efficace que le vaccin pour prévenir les complications de la gastro-entérite: les solutés de réhydratation orale (SRO). Une boîte de 10 sachets de SRO coûte 6,2 euros, entièrement remboursés par la Sécu et avec une efficacité de 90% dans les cas de diarrhées tandis que les vaccins anti-rotavirus, dont on arrose à présent aussi le Tiers-Monde, n'ont qu'une efficacité de 50 à 64% pour un coût de 131 à 150 euros selon les marques!! Mais l'OMS, qui dit "manquer d'argent", n'hésite cependant pas à recommander ces vaccins plutôt que de diffuser en nombre suffisant ces solutés peu chers dans les pays les plus pauvres... cherchez l'erreur là encore!

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Conflits d’intérêts -experts
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA