Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 22:42

Comment se fait-il, malgré l'importance du sujet (puisque des dizaines de milliers d'enfants sont concernés!), que notre lettre de questions envoyée par recommandé à l'ONE début décembre dernier n'ait reçu aucun écho dans la presse?

  

Comment se fait-il aussi, que le même sort ait été réservé à notre récent courrier recommandé à la Ministre Laanan au sujet de ce même Office et de son incompétence scientifique flagrante?

  

Cette Office est-il intouchable? Incriticable? Tel un roi sur un jeu d'échec, protégé par une infinité de pions et d'autres pièces parce que sa mise à nu risquerait de mettre définitivement à mal l'ensemble du système?

  

Un passage du rapport annuel de l'ONE de 2010 (p. 100/112) apporte un éclairage fort intéressant sur ce silence médiatique assourdissant:  

 

« Presse écrite

 

Parallèlement au programme « Air de familles » s’est développé un partenariat avec le groupe de presse Rossel pour la diffusion d’articles relatifs au programme télévisuel, tout d’abord dans le magazine « Famille », puis dans le supplément « Victoire » du « Soir ». D’autres relations avec les média ont été développées, notamment au moyen des « déjeuners de presse », remplaçant avantageusement certaines conférences de presse et permettant d’avantage d’interactivité entre journalistes et spécialistes de l’ONE sur des questions relatives à la petite enfance. »



Nous y voilà! Des partenariats avec la presse... est-ce sain sur un plan démocratique?

Quand on constate les carences et mensonges graves de l'ONE en matière de vaccination, ces partenariats qui semblent autant de protections pour les agissements de cette institution ne sont-ils pas autant de boulets aux pieds des enfants qui pâtissent ainsi de telles politiques aveugles de "santé publique"?



Il est bon de rappeler que c'est un concept inauguré par l'industrie pharmaceutique que celui de troquer un exposé classique ou une traditionnelle visite d'un visiteur médical au cabinet par une discussion autour d'un bon repas offert par les industriels concernés. Car il est en effet apparu  que cela rendait ce genre d'entretien "plus fructueux". Entendez: pour les industriels concernés. Le concept est donc ici strictement le même: sur le plan communicationnel, un "bon petit déjeuner" avec sans doute de délicieux croissants chauds et du café, "ça passe mieux", "c'est plus sympa". Et ça porte ces fruits en matière de com', même le service de relations publiques de l'Office a bien dû s'en apercevoir. 

  

Voici d'ailleurs, au sujet de cette façon de procéder, ce qu'on peut lire de tout à fait convergent sur le site de Go-Evenements:



"Proposer une cadre agréable : Organiser des entretiens autour d’un repas engage à de bonnes relations avec les journalistes. Autour d’une table vous cultivez un rapport plus personnel, plus intime qui pourrait jouer en votre faveur. Mettez toutes les chances de votre côté en choisissant un cadre approprié ou pertinent vis-à-vis de l’objet du déjeuner. Si l’obtention d’un gros contrat est à l’origine de la rencontre, vous pouvez proposez un cadre prestigieux, en revanche cela ne serait évidemment pas de bon goût s’il était question d’annoncer de mauvais résultats…cela va s’en dire ! "

Initiative Citoyenne n'en est cependant pas encore là: outre le fait que nous n'en aurions pas les moyens, nous jugerions particulièrement insultant pour nos donateurs et sympathisants de gaspiller à cela leurs contributions alors qu'il y a des éléments à ce point de poids, à faire valoir et à exposer avec tout le sérieux et la rigueur nécessaire.



Bio Info vient de sortir dans son numéro de Mars 2012 un article sur ce silence assourdissant des médias en matière de vaccination. Alors certes, le H1N1 a été l'occasion d'une sorte de sursaut de la part de plusieurs médias qui se sont sans doute sentis quelque peu forcés par la pression populaire d'ouvrir leurs pages à quelques voix dissidentes. Télé Moustique a publié un article rafraîchissant, RTL a diffusé une émission sur la vaccination infantile qui semble d'ailleurs répondre à l'intérêt du public (puisque 4 fois plus vue que la moyenne des autres émissions de cette rubrique), etc... mais la partialité anti-déontologique n'est hélas jamais loin, en témoigne l'affligeant article du Vif du 23 décembre dernier.



Les conflits d'intérêts ne concernent pas que le secteur marchand et divers intervenants au rang desquels les médias, non. Ces conflits agissent et existent même de façon indirecte, là où peu arrivent parfois à les percevoir. Ce sont les conflits entre des agences ou instances officielles, dociles serviteurs du secteur privé (comme le fameux contrat secret d'achat de vaccins H1N1 l'a d'ailleurs démontré noir sur blanc: l'état et la firme doivent s'abstenir de manifester toute autre attitude que celle de deux co-contractants, entendez donc: ils sont beaucoup plus proches mais ça ne doit surtout pas se savoir!) et les médias ou d'autres tiers avec à la clé un résultat objectivement très favorable à ce secteur privé, resté ainsi en retrait.

Mais qu'à cela ne tienne, tout cela servira sans doute comme "monnaie d'échange" dans le cadre d'un opaque "donnant-donnant" dont seul le citoyen est assuré de ressortir perdant.

 

 

 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Conflits d’intérêts -experts
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA