Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 12:20

Un appel du Dr Kelly BROGAN, M.D (USA). 

 

25 septembre 2014


Les autorités sanitaires méritent le licenciement

Les dissimulations sur l’autisme sont mises en lumière

 

Dr-Kelly-Brogan-sept.-2014.JPG

 

« Le barrage se fissure et le déluge approche. Etes-vous prêts à rester forts ? »

 

Fraude

 

Grave accusation, sensationnelle, provocatrice ! Quand nous pensons à la fraude, quels sont les éléments qui nous viennent à l’esprit ? Souvent des images d’hommes qui font passer leur avarice et leur cupidité avant l’intérêt général. Les choses sont-elles différentes si c’est une femme qui se cache derrière un masque ? Que penser d’une femme chargée de « Sauver des vies, de protéger les gens », comme le revendique le CDC (Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies) ? Qu’en est-il vraiment si tout ceci concerne une vaste population qui est mise en danger, s’il s’agit essentiellement de nos nourrissons, nos bébés, nos enfants ?

 

Aujourd’hui je veux en appeler à toutes les femmes. Je veux leur demander de prêter une oreille attentive à cette information, (voir en fin d’article la traduction française de l’audio de la vidéo : « Un scientifique de haut rang…Lanceur d’alerte du CDC ») je veux leur demander de laisser pénétrer cette information au cœur même de leur instinct de femmes et de mères pour qu’elles puissent enfin dire que : assez c’est assez !

 

En tant que citoyens de cette nation capitaliste, nous ne pouvons malheureusement pas compter sur les médias parrainés par les entreprises pour connaître la vérité. Nous devons la chercher auprès de groupes de confiance indépendants, d’experts libres et informés et même au fond de nous-mêmes. Il est temps de reprendre définitivement notre santé et celle de nos familles en main.

 

Lorsque nous abandonnons notre sagesse innée, notre foi dans la puissance de nos corps et de nos esprits à des sociétés dont la principale responsabilité est de plaire à leurs actionnaires, nous nous sacrifions nous-mêmes et nous sacrifions nos enfants.


Les femmes et les enfants deviennent alors ces moutons que l’on conduit au bord du précipice.

 

J’ai personnellement écrit des articles sur l’augmentation de 4250 % de morts fœtales au cours de la saison grippale 2009-2010, sur l’inefficacité et les risques démontrés du vaccin contre la coqueluche que l’on a fourgué aux femmes enceintes, sur le Gardasil qui, dans le monde entier, a tué des jeunes-filles qui étaient en parfaite santé, sur les campagnes alarmistes de certains pédiatres au sujet de la mort subite du nourrisson (MSN), sur le drame du vaccin contre l’hépatite B que l’on administre aux nourrissons le jour de leur naissance. - En rejetant le paradigme de la vaccination, il est important de comprendre la nature même de cette « bête politique » qui veut absolument fourguer des vaccins dans les bras, les fesses, les jambes de tous les américains.

 

Coeur-pieds-de-bebe.jpg

 

Cette semaine, les fidèles de cette « merveille » de la médecine conventionnelle appelée « vaccination » ont été rappelés à l’ordre.

 

A la suite des demandes du Dr Brian Hooker de pouvoir disposer de l’étude originale sur le ROR (Vaccin Rougeole-Oreillons-Rubéole), comme le « Freedom of information Act » lui en donnait le droit, un chercheur du CDC responsable de la sécurité des vaccins, le Dr William Thompson, a fini par céder à la pression de sa conscience et est devenu lanceur d’alerte. Ces documents ont montré une augmentation de 340% de l’incidence de l’autisme chez les garçons afro-américains. Ils ont ensuite été expurgés des résultats finaux de l’étude dans un acte de violente fraude scientifique. En réponse à cette lettre du Dr Thompson ayant trait à cette révélation, le CDC a rétroactivement modifié les données pour éliminer le signal de danger. A la lumière de cette lettre de 2004 qui confirmait que le CDC  avait connaissance de ces données, ainsi que de leur camouflage, la directrice du CDC, le Dr Julie Gerberding s’est parjurée avant de prendre son nouveau poste chez Merck dans la division vaccins. Le Dr Hooker a publié les données originales : voir ICI.

 

Des parents du monde entier savaient depuis 7 décennies que les vaccins provoquent l’autisme (comme la science l’avait d’ailleurs montré). Malgré le mépris du CDC dans son refus d’effectuer la plus fondamentale des études, à savoir une étude rétrospective des taux d’autisme chez les enfants vaccinés comparativement aux enfants non vaccinés, la science n’avait cessé de soutenir cette connexion depuis des années. Dans un effort de soi-disant transparence pour paralyser le débat, l’Institut de Médecine a, de manière très habile, rejeté le lien de causalité entre vaccination et autisme en s’en référant à quatre études ainsi qu’à une étude du fugitif Paul Thorsen […] Les analyses qui ont été effectuées en dehors des cercles de Big Pharma ont montré des corrélations statistiquement significatives entre la vaccination et l’autisme. Ces études ont suggéré que la prévention impliquait moins de vaccinations ou pas de vaccination du tout.

 

Il est temps pour nous de reconnaître enfin le caractère odieux de cette agression pharmaceutique passe-partout. Il n’existe aucun vaccin « vert », il n’y a pas de place pour un calendrier vaccinal amélioré ou alternatif. Parce que la vaccination elle-même repose sur un malentendu archaïque concernant l’immunité individuelle.

 

Les métaux, les antibiotiques, les conservateurs chimiques, les tissus animaux ou humains manipulés n’ont aucune place dans l’écologie humaine. […]

 

Sommes-nous surpris ?

 

Il s’agit d’une véritable bombe. Le vaccin ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole) contient de l’albumine humaine recombinante, du sérum fœtal de veau, des fibroblastes d’embryons de poulet, un potentiel d’activation de rétrovirus inconnus, un mimétisme moléculaire avec réactivation possible de la virulence du virus infectieux lui-même – un risque non étudié et médicalement non reconnu.

 

La médecine conventionnelle, en particulier dans le domaine des maladies infectieuses, se doit d’adopter la Nouvelle Science, qui a démontré la nécessité de l’évaluation individualisée des risques. Aucun effort n’est fait pour  dépister, identifier ou personnaliser cette intervention en se basant sur la génétique, le mode de vie ou sur des marqueurs d’une immunité altérée. C’est un peu comme si on voulait enfoncer un casque d’une seule dimension sur la tête de chaque enfant tout en sachant parfaitement que certains enfants seront blessés ou même tués dans ce processus barbare. Ajoutez à cela une alimentation appauvrie en éléments essentiels, le lait maternisé, l’intervention de la chirurgie au cours de la naissance, les ultrasons, les pesticides, les médicaments comme le Tylenol….Comment pouvoir défendre pareil modèle toxicologique qui ignore la synergie de tous ces risques ?

 

Un nouveau diagnostic, une forme d’encéphalopathie, « Measles-induced Neuroautistic Encephalopathy » (MINE) semble être une variante de la plus grave complication de la rougeole, la panencéphalite subaiguë sclérosante qui se développe quand le corps se trouve dans l’incapacité d’éliminer le virus de la grippe. Cette maladie n’a été rapportée que chez les enfants qui ont reçu les vaccins ROR.

 

Un système immunitaire immature et affaibli semble être un facteur de risque nécessaire pour le développement de ces deux maladies. Qui évalue les sujets vaccinés pour ces facteurs de risque ? Savons-nous seulement comment les choses se passent ?

 

Les enfants atteints d’autisme sont une sorte d’emblème de la santé moderne. Ces enfants sont les canaris dans la mine de charbon. Ce sont ceux  dont les seaux sont pleins à ras bord jusqu’à ce que quelques goutes finales indésirables les fassent déborder. Ces enfants souffrent de dommages oxydatifs, de dysfonction mitochondriale, de dysbiose, d’inflammation du cerveau et d’auto-immunité. A l’époque où les vaccins ont été conçus, on ignorait complètement que le cerveau avait lui aussi une fonction immunitaire, et on savait encore moins que la flore intestinale était essentielle à notre réponse immunitaire, et que nous devions coopérer avec nos propres bactéries et virus. Il n’y a pas de destruction de microbes, il n’existe pas d’offensives, d’agressions qui ne contribuent aussi à miner notre propre santé.

 

Le déluge

 

Les parents sont en train d’apprendre la vérité. Je m’attends à ce que cette fissure dans le barrage puisse servir à déclencher l’alarme, à réveiller les femmes, à leur montrer qu’elles ont renoncé à leur sagesse maternelle et qu’il est grand temps de la récupérer. […]

 

Profondément enracinée dans les pulsions les plus primitives des mères, se trouve le sens inné de la protection des enfants. Ce n’est plus contre les animaux sauvages, le froid, les éléments que les mères doivent protéger leurs enfants comme leur procurer la nourriture nécessaire. Aujourd’hui, la responsabilité des femmes est de vaincre la peur, de mettre au rancart ce réflexe de tout médicaliser, tuer, supprimer pour adopter une attitude de profond respect pour notre co-évolution avec le monde naturel tout en rejetant avec force  un modèle de soins de santé dépassé qui ne fait que nous rendre de plus en plus malades. Si nous nous y mettons toutes, si nous collaborons,  notre sagesse féminine contribuera à projeter une ombre si noire que les Pharmas en détaleront de peur. Je vous demande de creuser profondément en vous pour retrouver cet état où la peur n’a plus sa place, où des vérités comme celle du Dr Thompson  pourront enfin voir la lumière et vous soutenir dans votre  retour à vous-même.

 

Source : site du Dr Kelly Brogan

 

Traduction française du contenu essentiel de cette vidéo (sur Viméo) revenant sur le sujet suivant :


Un scientifique de haut rang brise un silence de 13 ans sur la fraude du CDC (Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies) à propos de la relation vaccins-autisme.


Dr-Andy-Wakefield--CDC-cover-up.JPG

 

« Oh mon Dieu. Je ne puis pas croire ce que nous avons fait, mais nous l’avons fait.»

 

Dr Andrew Wakefield : « C’est l’histoire vraie d’une véritable fraude…délibérée. Une tromperie de haut niveau du peuple américain avec des conséquences désastreuses pour la santé de ses enfants…

 

(Le Dr Wakefield décrit ensuite le traitement inhumain des  noirs américains au cours de l’expérimentation de Tuskegee sur la syphilis de 1932 à 1972.)

 

« Trente ans plus tard, le CDC faisait sans doute bien pire encore. Il y a plus d’une décennie, le Dr Scott Montgomery et moi-même avons émis une hypothèse au sujet du vaccin ROR et de l’autisme : L’âge auquel on reçoit le vaccin influe sur le risque… Nous avons partagé cette hypothèse avec les responsables officiels de la vaccination,  les membres des Centres de Contrôle des Maladies, au cours de réunions à  Washington D.C. et de Cold Spring Harbor. Un groupe de hauts responsables de la sécurité des vaccins du CDC a étudié le problème. Ca a fonctionné. Nous avions raison, au moins partiellement.

 

« Aux alentours du 9 novembre 2001, il y a près de treize ans, les scientifiques de haut rang du CDC savaient que l’exposition au ROR à un âge plus jeune était associée à un risque accru d’autisme. En 2004, ils ont fait une publication, mais ils ont caché les résultats….

 

« Le ROR a été déclaré sûr. »

 

On a vu le Dr Coleen Boyle témoigner pour le CDC au cours d’une audience du Congrès en 2013. Elle a nié le lien entre vaccins et autisme.

 

Dr Wakefield : « Ce que le Dr Coleen Boyle…n’a pas dit au Congrès c’est que elle et ses collègues avaient délibérément caché le lien entre vaccin et autisme à l’Institut de Médecine, ainsi qu’au public. Ironiquement, ils ont même reçu un prix du Secrétariat de la Santé et des Services Sociaux pour le travail qu’ils avaient effectué.

 

«  Cette fraude était à ce point troublante que l’un des chercheurs du CDC a brisé le silence.. Il a finalement pris contact avec le Dr Brian Hooker, père d’un enfant handicapé qui était devenu autiste après le vaccin…

 

Hooker a déclaré que les informations montrant la « fraude et les malversations » de la part du CDC lui avaient été révélées par le lanceur d’alerte.

 

Dr Wakefield : « Le Dr Hooker a analysé les données mêmes du CDC de 2001. Ses recherches l’ont amené à trouver les mêmes risques d’autisme qu’avaient identifiés les scientifiques du CDC.

 

«  Cette semaine, 10 août 2014, le Dr Hooker a publié ce qu’il avait réellement trouvé : une augmentation de 340% du risque d’autisme chez les garçons qui recevaient le vaccin ROR à la date prévue comparativement à ceux qui recevaient le vaccin plus tard.

 

« Comme je l’ai déjà dit, le Dr Montgomery et moi-même avions partiellement raison. Le risque d’autisme suite à une vaccination ROR précoce a été observé chez les garçons noirs, les enfants noirs. Pour une certaine raison, ces enfants sont à très haut risque.

 

«  En accord avec les constatations du CDC, le taux de régression autistique chez les enfants noirs est signalé comme étant deux fois plus important que chez les enfants blancs…

 

«  Le Dr David Lewis, expert international dans la détection et la dénonciation de fraudes scientifiques, a examiné les documents originaux du CDC, ainsi que le document qu’il a  publié en 2004. »

 

Le Dr David Lewis : « C’est probablement le cas le plus clair qui permet de trancher s’il s’agit d’une fraude ou d’un accident. Aurions-nous ici affaire à un artéfact ? Il s’agit clairement d’une fraude. »

 

Le Dr Hooker au sujet du lanceur d’alerte du CDC : « Il sait qu’il est coupable de dommages. Il sait qu’il est coupable de dommages permanents pour une grande partie de la population des Etats-Unis. »

 

Voix modifiée du lanceur d’alerte : « Ceux qui étaient au-dessus de moi voulaient faire certaines choses, et j’ai suivi. »

 

Dr Wakefield : « Le Dr Frank DeStéfano, le Dr Marshalyn Yeargin-Allsop et le Dr Coleen Boyle, tous savaient. Ils ont laissé faire alors qu’ils auraient pu tout arrêter.

 

« Allison Folmar, avocate du Michigan, récompensée pour avoir défendu les droits des enfants et des parents a donné sa réaction. »

 

Allison Folmar : «  Je me sens d’abord et avant tout comme un être humain trahi. Comment faire pour réparer quand on a perdu la foi et la confiance dans l’humanité ? Pour être honnête, je ne sais vraiment plus quoi dire. »

 

Le Dr Hooker : «  Il regrette beaucoup son implication. »

 

Le lanceur d’alerte : « J’ai atteint le point le plus sombre de ma carrière avec ce document. Je ne mentirai plus. J’ai réellement arrêté de mentir. »

 

Dr Wakefield : « Vous voyez, aussi abominables que furent les crimes de Staline de Pol Pot et de Hitler, ces gens n’étaient pas des hypocrites… Ces hommes n’étaient pas chargés du bien-être de leurs victimes. Leurs slogans ne claironnaient aucun mot du genre : «  pour sauver et protéger des vies ». Ces gens n’imposaient pas un programme obligatoire déguisé en attention bienveillante.

 

« Combien d’enfants ?  Combien d’enfants ont dû payer le prix fort à cause de cette décennie de silence ? Combien d’enfants, Monsieur Obama ? »

 

Source : Age of Autism (pour la retranscription)

 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Effets secondaires-risques
commenter cet article

commentaires

GERMAIN-F 02/10/2014 16:01

Vous aimez vos enfants ? Lisez la vérité sur les vaccins...

http://blogs.mediapart.fr/blog/philippejandrok/240914/vous-aimez-vos-enfants-lisez-la-verite-sur-les-vaccins

24 SEPTEMBRE 2014

[…] Le « Freedom of Information Act » (Acte donnant libre accès à des documents secrets) au Royaume-Uni auquel a eu recours un médecin, a permis de révéler le contenu de 30 années de documents
officiels secrets montrant que les experts gouvernementaux :

1. savaient que les vaccins ne fonctionnaient pas

2. savaient que les vaccins pouvaient provoquer les maladies qu’ils étaient censés prévenir.

3. savaient que les vaccins présentaient des dangers pour les enfants

4. se sont entendus pour mentir au public

5. se sont attelés à empêcher les études de sécurité.

Ce sont ces mêmes vaccins qui sont rendus obligatoires pour les enfants américains.[…]

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA