Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 00:00

applaudissements.gif

Nous avions déjà publié il y a peu sur ce "pacte" extrêmement inquiétant conclu entre la Ministre fédérale belge de la Santé Laurette Onkelinx et le secteur pharmaceutique. Toutefois, après lecture de l'article titré "Pax Pharmaceutica" dans le Journal du Médecin du 19 octobre dernier, nous ne résistons pas à vous retranscrire quelques passages surréalistes qui témoignent du parti-pris éhonté de ce journal qui regorge de publicités en faveur des pharmas...

 

"Ce n'est pas vraiment une bombe, mais en ces temps économiques et institutionnels troublés, peu de gens se plaindront que la Ministre Onkelinx ait pu signer avec l'industrie pharma, un pacte qui offre une stabilité à leur relation."

 

"Les deux parties ont signé un véritable Pacte sous le titre "partenariat pour préserver la solidarité et l'innovation en matière de médicaments, au bénéfice des patients."

 

(Ben voyons...ça fait penser aux vaccins qu'on préconise aveuglément toujours pour notre Bien ou "le Bien commun"!)

 

"Figure également à l'agenda, la mise sur pied, en concertation avec pharma.be, de projets "pour l'usage approprié des médicaments et l'amélioration de l'observance thérapeutique."

   

(Nul doute que ce genre de concertation "servira" le citoyen: pour Big pharma, l'usage le plus approprié des médicaments est celui qui est le plus large à leur profit, idem pour "l'amélioration de l'observance" car des personnes qui cessent des traitements aux effets secondaires trop nombreux sont autant de clients perdus...)

 

"La Ministre vise à ne pas majorer les cotisations spéciales du secteur  pharmaceutique et, au contraire, à réduire celles-ci dans la mesure du possible."

 

(Tiens, c'est marrant, Laurette Onkelinx nage de + en + à contre-courant puisqu'en France, ils font l'inverse, ils augmentent ces taxes sur les pharmas... mais il faut dire que contrairement à la plupart des Belges, taxés à près de 60%, GSK n'avait pas payé plus que 3% d'impôts sur près d'1 milliard de profits. Pourquoi donc en effet s'arrêter en si bon chemin avec tous ces passe-droits?!)

 

"En contrepartie, l'accès aux médicaments est facilité en rendant plus efficace la procédure de demande de remboursement de ceux-ci. [...] Le volet économique pur offre à l'industrie un environnement plus stable. [...] Pour conserver la réputation mondiale de la Belgique en matières d'études cliniques, les industriels obtiennent "une concertation étroite avec les autorités, entre autres concernant la simplification et l'accélération des procédures."

 

(Voici par contre ce qui semble se faire en France:

 

« Les firmes accusent aussi les pouvoirs publics de saper leur activité et, à terme, de menacer l’emploi. « L’industrie du médicament est très proche du point de rupture »,  affirmait en juin le Leem, en dénonçant le durcissement des critères d’évaluation des médicaments, l’encadrement des prescriptions à l’hôpital ou la multiplication des taxes sur le chiffre d’affaires. » )

 

 " Autant de raisons suffisantes pour pharma.be "d'acclamer cette nouvelle collaboration avec la ministre et sa cellule stratégique, qui, par son caractère synergique, laisse présager un épanouissement accru du secteur pharmaceutique en tant qu'acteur du bien-être général et de l'économie en Belgique."

 

 

Formidable, pas à dire ! La Belgique peut être « fière » se troquer la sécurité sanitaire de ses 11 millions d’habitants contre la prétendue sauvegarde de 32 000 emplois, superbe calcul, particulièrement légitime et logique !

 

Il faut vraiment être maladivement naïf pour encore croire que toutes ces tractations se font « au bénéfice des patients » ! Si c’était le cas, il est clair que les pharmas n’auraient pas ce genre de collaboration !  Mais il faut dire qu’on arrive vraiment ici au sommet de ce jeu de dupes dans lequel Laurence Bovy, la chef de cabinet de Laurette Onkelinx, tentait de nous faire croire que « l’industrie pharmaceutique est un partenaire comme un autre » et que « leur devoir d’information, c’est de recevoir tout le monde. » Le mépris de Mme Onkelinx et son absence de réponse sur la question du forcing vaccinal via les remboursements sélectifs de vaccins (malgré notre recommandé postal !) démontrent au contraire que le public n’est ni reçu ni entendu et qu’il n’est in fine même pas considéré comme « un partenaire » face aux influents VIP pharmaceutiques.

  

Applaudissements noirs jaunes rouges pour ces mesures absurdes... puisqu'on est quand même au pays du surréalisme pour quelque chose!

 

 

Voir ICI la réaction d'Initiative Citoyenne à ce pacte aberrant.

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Industrie pharmaceutique
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA