Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 14:15

Voici un article très intéressant de novembre dernier, qui fut publié sur le site du journaliste indépendant Jean-Luc Martin Lagardette... il concerne une fois encore la partialité saisissante des grands médias qui ne cessent de désinformer les gens. 

 

1/11/12

 

Pour Sciences & Avenir, l’ouverture d’esprit est un “risque de dérive sectaire”

 

C’est du moins ce que semble penser Olivier Hertel, journaliste “scientifique” à Science & Avenir de novembre 2012. Il y présente son enquête, intitulée, en couverture du magazine, “Les sectes entrent à l’hôpital”. Et dans le corps du texte, il prétend apporter “les preuves des risques de dérives sectaires” causées par la présence de “médecines parallèles à l’hôpital”.


Le lecteur aura beau chercher : nulle trace de la moindre “secte” mais des méthodes thérapeutiques complémentaires, innovantes ou traditionnelles, mais “non validées scientifiquement”. C’est cela que le journaliste “scientifique” nomme “secte”.


Le terme de “secte”, pourtant, n’a aucune valeur juridique ni même scientifique, du moins dans le sens dans lequel il emploie ce mot, c’est-à-dire mouvement coercitif à visée mafieuse.


O. Hertel n’apporte pas des “preuves” de dérives sectaires, mais des “preuves des risques de dérives sectaires”. La nuance semble faible mais elle est capitale. En effet, elle permet à tous les adversaires des médecines non conventionnelles d’agiter le drapeau rouge pour effrayer le bon peuple et favoriser des mesures de répression sans avoir besoin de s’appuyer sur des faits avérés, ni encore moins de réels dommages. Non, il suffit de dire qu’il y a des “risques” pour être entendu.

Bien sûr, on ne peut nier l’existence de dérives entraînant des pertes de chance pour les malades ou des dégâts réels dans ces pratiques. Mais elles sont exceptionnelles : quelques affaires par an. En comparaison, les dégâts causés, eux, chaque année par la médecine “officielle”, par l’usage des médicaments “normaux” (et normés !) et par les pratiques médicales iatrogènes, s’élèvent à plus de 34 000 morts ! Ajoutons à cela les effets délétères de l’abus des prescriptions d´antidépresseurs et autres psychotropes...

Mais, dans cette affaire, il y a deux poids, deux mesures. Si vous êtes médecin de médecine “officielle” et que vos malades meurent dans vos bras, vous avez la bénédiction des autorités. Les 145 000 morts par le cancer chaque année sont désormais un chiffre statistique qui ne fait pas scandale.


En revanche, si vous pratiquez une médecine douce non validée par les autorités, vous risquez la radiation et l’opprobre national, même si aucun malade ne s’est plaint ! Normal, vous rentrez dans la catégorie des “risques” dits sectaires…


Combler les manques de la médecine classique


Le journaliste de Sciences (!) & Avenir prétend démasquer les “sectes” s’infiltrant dans les hôpitaux et les institutions médicales : reiki, réflexologie plantaire, méthode Louise Bourbeau, sophrologie, traitement Burzinski, compléments alimentaires à base d’algues, fasciathérapie, médecine chamanique, etc.


Si des hôpitaux accueillent, très parcimonieusement d’ailleurs, ces médecines douces, ce n’est pas parce qu’ils sont “infiltrés” par des “sectes”, comme veut le faire croire Sciences (!) & Avenir. Ils le font en connaissance de cause et parce qu’il faut bien apporter des réponses aux douloureux manques de la médecine classique. Ils le font avec responsabilité et parce qu’ils ont l’esprit ouvert.


Il est vrai que les autorités ont longtemps failli en laissant s’épanouir cette multitude d’approches sans les encadrer un minimum. Aujourd’hui, et la presse avec elles, elles surréagissent, les accusant d’être des “sectes” pour justifier leur répression voire leur interdiction.


Mieux vaudrait, comme le propose d’ailleurs le Centre d´analyse stratégique (CAS) dans sa récente note sur “Quelle réponse des pouvoirs publics à l’engouement pour les médecines non conventionnelles ?”, créer un label pour ces approches nouvelles.

Le CAS comme la Miviludes sont rattachés aux services du premier ministre. Le premier n’est qu’un organe consultatif, la seconde milite dans toutes les administrations et dans les enceintes parlementaires pour diffuser sa vision des choses. Vu la psychose anti-sectes entretenue en France depuis des lustres, nul doute que c’est la vision “dure” de la Miviludes qui l’emportera…

Jean-Luc Martin-Lagardette

 

Source : site de Jean-Luc Martin Lagardette

 

Commentaire d'Initiative Citoyenne:

 

Cet Olivier Hertel (qui fait décidément feu de tout bois!) nous a fait penser au « journaliste scientifique » belge Frédéric Soumois (du Journal Le Soir), qui lui aussi est dans le deux poids deux mesures, toujours en faveur des pratiques officielles et de Big Pharma. Mr Soumois relayait par exemple SANS PREUVES le discours officiel selon lequel il n’y aurait soi-disant aucun risque de vacciner les femmes enceintes (ben voyons…). Son manque d’objectivité certaine n’avait même pas été sanctionné par le très complaisant Centre de Déontologie Journalistique (CDJ) !



Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Médias & vaccins
commenter cet article

commentaires

Gérard 03/07/2014 11:11

Mon Ami Georges Fenech , n'est pas condamné

définitivement , en effet il a fait appel ,

de plus il est Député de la 11ieme Circonscription de Rhone ,

il a donc l'immunité parlementaire ,

il faut donc attendre au minimum 2017 ,

donc apres l'appel , il y a la cour de cassation ,

puis le conseil d'état , il y a aussi la Cour Europeenne

de justice , le tribunal tient compte

des Droits de l'Homme ( c'est la loi ) ,

je soutiens donc Georges , sans réserve






DEPUIS quatre ans, Tradition

Famille Propriété (TFP)

écoule des médailles miraculeuses de la Vierge.

L'escroquerie rapporterait

3 millions d'euros par an.

Dans son rapport annuel publié ce matin,

la Mission interministérielle

de vigilance et de lutte contre

les dérives sectaires (Miviludes)

Gérard 03/07/2014 05:44

mon ami Georges Fenech , n'est pas condamné

définitivement , en effet il a fait appel

de plus il est député de la 11ieme circonscription de rhone ,

il a donc l'immunité parlementaire ,

il faut donc attendre au minimum 2017 ,

donc apres l'appel , il y a la cour de cassation ,

puis le conseil d'état , il y a aussi la

cour europeenne

de justice , le tribunal tient compte

des droits de l'homme ( c'est la loi ) ,

je soutiens donc Georges , sans réservère






écoule des médailles miraculeuses de la Vierge.

L'escroquerie rapporterait

3 millions d'euros par an.

Gérard 03/07/2014 05:10

vous étes contre tout , absolument tout ,

vous étes contre les médicaments , contre le foot ,

les footballeurs gagnent des millions HONNETEMENT ,

pour étre footballeurs , ils ont une formation tres

poussée de plusieurs années , c'est un métier

à part entière ,

ils ne font pas que tapper dans un ballon ,

ils font du vélo de courses etc ... ,

ce sont des gens honnètes ,

ce n'est pas le cas de tout le monde ,

************************

vous etes contre ce qui est chimique ,

à propos de chimie ,

votre voiture est un produit chimique

( plastique , le tissus de vos siège etc ... ),

votre essence est chimique ( pétrochimie ) ,

alors dans ce cas balancez , votre voiture ,

dites-vous bien une chose , si vous voulez

supprimer la chimie , alors la vie n'est

plus possible , vous et quelques illuminés ,

qui sévissent sur internet ,

vous voulez supprimer les industries ,

( c'est beau de réver etc ... ) ,

nous sommes plus fort que vous ,

les industries , dont vous dépendez ,

sont des économies nationales et internationales ,

1 emploi industriel fait vivre 3 emplois annexes

( bureau etc ... ) ,

exemple : une usine de 4000 salariés ,qui ferme

c'est 12000 emplois annexes supprimés

( bureau etc ... ) , soit 16000 emplois en moins ,

à ceci il faut ajouter les familles de ces

salariés , cela fait un nombre important

de personnes concernées ,

( ce que vous faites , vous n'étes rien à coté de nous )




***************************************
vos produits , que vous dites naturels ,

sont tres tres dangereux

car sans controle SCIENTIFIQUE ,

pour la santé des individus ,

il n'y a que les pharmaciens qui sont

habilités à vendre des plantes médicinales ,

ils sont formés et diplomés pour cela ,

ce sont des docteurs en pharmacies ;

tous les autres pratiquent l'exercice illégal de

la pharmacie et de la médecine ,

tout ce que vous dites est tres tres simpliste

****************


la Chimie est NATURELLE ,

j'ai travaillé assez longtemps

dans cette industrie , pour pouvoir en parler ;

La chimie est une science de la nature

qui étudie la matière et ses transformations,

et plus précisément :

1.les éléments chimiques à l'état libre,

atomes ou ions atomiques, et leurs associations

par liaisons chimiques qui engendrent notamment

des composés moléculaires stables

ou des intermédiaires plus ou moins instables.

Ces entités de matière peuvent être caractérisées

par une identité reliée à des caractéristiques

quantiques et des propriétés précises ;

2.les processus qui changent ou modifient

l'identité de ces particules ou molécules de matière,

dénommés réaction chimique, transformation,

interaction, etc. ;

3.les mécanismes réactionnels intervenant

dans les processus chimiques

ou les équilibres physiques

entre deux formes, qui permettent d'interpréter

des observations et d'envisager

de nouvelles réactions ;

4.les phénomènes fondamentaux observables

en rapport avec les forces de la nature

qui jouent un rôle chimique, favorisant

les réactions ou synthèse, addition,

combinaison ou décomposition, séparation de phases

ou extraction. L'analyse permet

de découvrir les compositions,

le marquage sélectif ouvre la voie à un schéma

réactionnel cohérent dans des mélanges complexes.

La taille des entités chimiques varie des simples

atomes ou molécules nanométriques

aux édifices moléculaires

de plusieurs dizaines de milliers d'atomes

dans les macromolécules,

l'ADN ou protéines de la matière vivante

(infra)micrométrique, jusqu'à des dimensions

parfois macroscopiques des cristaux.

En incluant l'électron libre

(qui intervient dans les réactions radicalaires)

les dimensions des principaux domaines

d'application se situent globalement

entre le femtomètre (10-15 m)

et le micromètre (10-6 m).

L'étude du monde à l'échelle moléculaire

soumise paradoxalement à des lois singulières,

comme le prouvent les récents

développements nanotechnologiques,

permet de mieux comprendre

les détails de notre monde macroscopique.

La chimie est qualifiée

de « science centrale »

en raison des puissants liens

qu'elle possède avec la biologie

et la physique, ainsi qu'avec la médecine,

la pharmacie, l'informatique et la science

des matériaux, sans oublier des domaines

appliqués tels que le génie des procédés.

La physique, et surtout son instrumentation,

sont devenus hégémoniques après 1950

dans le champ de la science de la matière.

Les avancées en physique ont surtout refondé

en partie la chimie physique

et la chimie inorganique.

La chimie organique, par l'intermédiaire

de la biochimie, a partagé des recherches

valorisant la biologie. Mais la chimie

n'en garde pas moins une place incontournable

et légitime dans le champ des sciences exactes :

elle fournit des produits, découvre

ou invente des structures moléculaires

qui bénéficient de façon extraordinaire

à la recherche physique ou biologique.

Enfin, il ne faut pas déconsidérer

l'héritage cohérent que les chimistes

défenseurs marginaux des structures atomiques

ont légué aux acteurs de la révolution

des conceptions physiciennes au tout début

du XXe siècle.

GERARD 30/11/2013 07:20

http://www.unadfi.org/Les-sectes-entrent-a-l-hopital


Les sectes entrent à l’hôpital

il est tres clair , que Olivier Hertel a parfaitement raison

< Retour | Imprimer


Olivier Hertel, journaliste de Sciences et Avenir s’est lancé dans une vaste enquête sur ce type de médecines dites « parallèles », « complémentaires » ou « non conventionnelles ».

Il démarre par le reiki qui prétend « canaliser les énergies » par imposition des mains, pointé
-----------------------------------------------------------------------------------
par la Miviludes dans son guide « Santé et dérives sectaires ». Un document de 130 pages « Le

reiki à l’hôpital » délivre « toutes les ficelles » pour « endormir la méfiance des personnels
----------------------------------------------------------------------------------------------
hospitaliers » afin de pouvoir introduire cette technique à l’hôpital. Car de l’aveu même de
--------------------------------------------------------------------------------------------
l’animateur du site reiki Forum, le reiki a rencontré quelques difficultés, ces dernières années,
-------------------------------------------------------------------------------------------------
à pénétrer l’hôpital en France. Selon ce même document interne, les techniques de
----------------------------------------------------------------------------------

Éric G. Delfosse 04/08/2013 16:57

Nihil nove svb sole, comme le disaient nos ancêtres romains...
Ça fait des années qu'en France, la prise de position officielle est "médecine non-conventionnelle = secte", et il n'y a pas de raison que ça cesse.

Et ça commence tout doucettement à devenir la même chose en Belgique.

Pourtant, en France, plus de 35.000.000 de Français font ou ont fait appel à des techniques non-conventionnelles (je n'ai pas les chiffres belges sous la main, mais il semblerait que le pourcentage
soit moindre, preuve que BigPharma a bien fait son travail d'endoctrinement).

Les Français ne sont quand même pas stupides au point que plus de 50% de la population se tournent vers les médecines non-conventionnelles si elles ne servaient à rien...
Mais apparemment, le "vox populi vox dei" ne fait pas partie du dictionnaire gouvernemental...

Il est vrai que le gouvernement ne dit pas que ces médecines ou ces techniques ne marchent pas, il dit qu'elles sont sources de dérives sectaires !
Mieux : il explique qu'il y a RISQUE d dérives !
Tant qu'à faire, autant ne pas trop se mouiller, surtout depuis que l'ancien "parrain" de la miviludes, le beau Georges, a été condamné pour diffamation par un organisme qu'il prétendait être une
secte !

Il y a quelques années, en réponse aux dérives sectaire annoncées par la miviludes, je ne sais plus quel organisme avait, en toute illégalité (puisqu'on ne peut officiellement pas faire des études
qui reposent sur ce genre de données, d'où le "risque de dérive sectaire" si cher à la miviludes), dressé le portrait réel des "sectes" en France.
Résultat : plus de 3.500 médecins en faisaient partie !
Mais la miviludes n'a jamais osé commenté le sujet...

Mais, bon, pas de panique.
Il n'y a quand même que les moutons qui suivent le raisonnement des autorités et de certains journalistes.
Ok, il y a beaucoup de moutons, mais ils ne sont quand même pas la majorité...
Pas encore, en tout cas...
Quand je vois que je reçois (en moyenne) mon mail quotidien de harcèlement pour me signaler que le Reiki ceci, les guérisseurs cela, la naturopathie autre chose, etc. ..., avec écrit de la
miviludes à l'appui, et que ces mails proviennent pratiquement toujours du même personnage, alors que le nombre de lecteurs différents par jour (sur mon blog) a déjà atteint presque le millier
d'unités, je me dis que la cause n'est pas perdue...
Pas encore...

Bonne journée !

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA