Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 15:08

Chronigrippe Mai 2011.

9 juin 2011 (extrait)

 

Emerging Infectious Diseases revient sur un cas groupé de grippe aviaire constaté en 2007 au Pakistan, ayant touché huit membres d’une même famille, originaires de la province de la frontière du nord-est. L’étude met en évidence plusieurs cas asymptomatiques et retient une contamination interhumaine à partir du cas index à quelques membres de son entourage.

 

Selon une étude du ministère américain de la Défense, les épidémies récentes au Venezuela et au Mexique ont mis en évidence l’émergence d’une nouvelle souche du virus A(H1N1)2009 qui mérite d’être suivie car elle est liée à des infections graves et des décès, y compris chez des patients vaccinés. A partir de bases de données génétiques, les chercheurs ont comparé la nouvelle souche mexicaine à celles d’autres régions. Cette souche émergente est apparue tardivement et provient d’une souche unique de A(H1N1)2009 ayant circulé brièvement en 2010. Les tests suggèrent qu’elle n’appartiendrait pas aux sous-clades du virus A(H1N1)2009 dominantes en Europe ou à Hong Kong. La saison grippale de l’hémisphère sud fournira davantage d’éléments sur cette nouvelle entité virale.

 

La mobilisation face à une pandémie grippale

 

A l’international

 

Le Relevé épidémiologique hebdomadaire de l’OMS publie le compte rendu d’une réunion des experts du SAGE (Strategic Advosory Group Experts) qui s’est tenue en avril.

A cette occasion, le groupe d’experts a examiné les dispositions envisageables pour la prise en compte, par l’OMS, des promesses de don de 120 millions de doses de vaccin A(H5N1). Les options possibles sont, soit de créer un stock physique en vrac, soit d’opter pour un stock virtuel, la souche vaccinale étant définie lors de la survenue d’une pandémie, ou bien encore une solution mixte, la plupart des doses étant affectées à un stock virtuel, une petite quantité restant conservée dans un stock physique pour un déploiement immédiat ; une réunion en novembre prochain permettra de trancher définitivement.

 

En France

  

A partir d’estimations issues des données de surveillance, des chercheurs français publiant dans PloSone ont déterminé que le vaccin pandémique H1N1 a été efficace à 86% pour prévenir une grippe à virus pandémique, contre 60% pour le vaccin contre la grippe saisonnière. Leur efficacité dans la prévention de syndromes grippaux a été de 52% en cours de pandémie et 33% après avec le vaccin H1N1 et 61% pendant et 19% avec le vaccin saisonnier. L’étude a inclus 838 volontaires vaccinés avec le vaccin pandémique et 856 avec le vaccin saisonnier.


L’efficacité a été estimée en comparant la proportion de la population vaccinée et la proportion de ceux qui, quoique vaccinés, ont néanmoins contracté une grippe ou ont été affectés par un syndrome grippal. Selon les auteurs, la moindre efficacité au regard des syndromes grippaux n’est pas surprenante, étant donné que les syndromes grippaux ne sont pas tous causés par des virus grippaux.

 

Tous les mardis, le Dilga réunit les hauts fonctionnaires de la défense d’une part, en Mardigrippe, et les responsables de communication de chaque ministère d’autre part, en Copil Info grippe, pour animer et orienter les travaux de préparation à une pandémie. Les thèmes abordés au cours du mois écoulé ont été les suivants :

 

 

* Thèmes de Mardigrippe : projet de plan pandémie grippale et rédaction des fiches-mesures du plan pandémie grippale ; bilan et réflexions sur la recherche en situation d’urgence, à partir des expériences H1N1 et H5N1.

 

 

* Thèmes du Copil’Infogrippe : mise à jour du site « pandémie grippale ».

 

Temps forts des semaines à venir

  

La révision du plan pandémie grippale est en cours de finalisation au niveau central ; le projet devrait prochainement être validé par les services du Premier ministre, en réunion interministérielle, avant que ne soient initiées des consultations plus larges.

 

Source: Grippeaviaire.gouv.fr

 

 

On remarquera, une fois encore, l’étrange obstination des autorités avec leur fameux « plan de préparation à la pandémie grippale » et on mettra cela en relief avec les propos troublants du représentant du secteur vaccinal en Europe, Mr Didier Hoch.

 

On remarquera aussi qu’on parle toujours d’une « pandémie grippale », ce qui là aussi est troublant car on sait donc déjà que la prochaine pandémie sera forcément grippale.

 

Comme toujours, on voit qu’on reparle de l’OMS comme si de rien n'était, avec son comité « SAGE » ultra opaque aux experts peu indépendants. Et là aussi, comme par hasard, on voit que cette agence (financée à plus de 80% par l’industrie concernée) veille à la prise en compte de promesses de dons pour 120 millions d’euros de vaccins H5N1… la belle affaire !

 

Rien n’a changé. Pire, alors que la fausse pandémie de H1N1 était connue pour sa très faible virulence, voilà que des scientifiques prétendent avoir établi que, tout compte fait, le vaccin pandémique était efficace à 86%.... on devine bien entendu toute la confiance à accorder à ces données ridiculement précises qui ne tiennent bien sûr pas compte de l’efficacité de tels vaccins expérimentaux à pouvoir, également, engendrer des effets secondaires graves !

 

En attendant, de nouveaux plans sont concoctés, dans les coulisses, avec essentiellement des remaniements de type communicationnel mais rien d’autre : ce qui comptera ce sera sans nul doute écouler des vaccins, par principe et tant pis si ceux-ci sont hasardeux, dangereux, d’une efficacité médiocre ou même inutiles !

 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Pandémies à gogo
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA