Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 22:20

10/02/2011

Mathématiques
La mécanique quantique contre la propagation d'épidémies virales

 

"Le Prof. Baruch Meerson de l'Institut Racah de l'Université Hébraïque de Jérusalem vient de développer un modèle mathématique permettant de mieux comprendre la propagation d'épidémies virales, telles que la grippe.

Malgré une marginale réticence de la part d'une minorité de la population**, il est généralement accepté que le meilleur moyen de prévenir une infection passe par l'intermédiaire de la vaccination. Ce procédé consiste à introduire un agent extérieur (antigène) de manière à provoquer une réaction immunitaire positive contre la maladie infectieuse. Lors d'une vraie contamination, l'immunité acquise grâce au vaccin permet une activation plus rapide de notre système immunitaire. Cependant les stratégies d'éradication des épidémies sont assez primitives puisque les gouvernements et agences humanitaires s'engagent régulièrement dans des campagnes de vaccination de masse dont le but est de vacciner le plus grand nombre possible de personnes. Cette stratégie est très coûteuse et suppose qu'une énorme quantité de vaccins est disponible; une situation quasiment impossible en pratique.

Grâce à un modèle de physique statistique, le Prof. Baruch Meerson propose un protocole optimal de vaccination dans le cas où les vaccins sont en quantité limitée. L'idée développée par les chercheurs commence par reconnaître qu'il est avantageux de vacciner seulement les personnes les plus susceptibles. Cela pourrait être les enfants d'une classe où le taux d'infection est particulièrement élevé par exemple. Bien que cette étape du protocole soit triviale, les chercheurs ont ensuite déterminé précisément les détails de comment optimiser les campagnes de vaccination. En s'inspirant d'un problème de mécanique quantique, les chercheurs ont établi un nouveau modèle de dynamique de population. Ils ont découvert que les campagnes de vaccination doivent être courtes, spécifiques à une section particulière de la population et, surtout, espacées dans le temps de manière à suivre les hauts et bas de l'épidémie. Dans ce cas, les campagnes de vaccination entrent en résonance avec la dynamique de l'épidémie et permettent une extinction beaucoup plus rapide.

A ce stade, les résultats obtenus par le Prof. Baruch Meerson en collaboration avec 2 autres chercheurs de l'Université de Michigan sont entièrement théoriques et attendent une confirmation expérimentale.

 

 Vous pouvez en apprendre plus en consultant l'article original "Speeding up disease extinction with a limited amount of vaccine" en suivant le lien suivant:

 

http://pre.aps.org/abstract/PRE/v81/i5/e051925

 

 

Source: Bulletins Electroniques.com  

 

** Visiblement, la réticence n'est pas si marginale que ça, à en croire les récents propos de l'OMS.

 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Liberté & démocratie
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA