Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 11:00

 

Quelques réflexions sur base du contenu de cette vidéo:

 

- On dramatise 100 cas de rougeole survenus aux Etats-Unis alors que pendant des décennies, avant qu'il n'y ait un vaccin,  il y avait des milliers et même des dizaines de milliers de cas par an et personne n'aurait osé alarmer inutilement les gens à ce sujet.

 

- Appréciez la "scientificité" des propos de Hillary Clinton, l'entièreté de ce site montrant à quel point Hillary Clinton est aussi apte à parler des vaccins qu'elle est apte à présider les Etats-Unis ; -)

 

- Assimiler (par méconnaissance ou par téléguidage) la question du lien entre vaccins et autisme à...des légendes urbaines fait fi non seulement de toutes les autres études qui ont relié les vaccins à l'autisme par divers mécanismes possibles ainsi que celles qui ont confirmé les travaux du Dr Wakefield mais cela fait aussi fi des exigences scientifiques qui sont de mise pour exclure véritablement ce type de lien. Le Dr Bernadine Healy, ex- directrice du National Institute of Health, interrogée par une grosse télé américaine il y a quelques années, a clairement indiqué qu'on ne pouvait pas écarter ce lien entre vaccins et autisme et que la question n'est absolument pas tranchée, tout simplement parce que la méthodologie qui a été utilisée pour soi-disant exclure et analyser ce risque n'est pas adéquate et que les officiels ne veulent absolument rien trouver, par principe, de peur de la réaction du public.

 

En réalité, non seulement le langage des médias DOIT changer (en arrêtant les simplismes et autres copiers-collers du baratin des officiels) mais il VA changer... un exemple d'un nouveau tournant qui se dessine dans le champ médiatique sans lequel les grands médias continueront encore un peu plus de perdre ce qui leur reste de "crédibilité":

 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Rougeole
commenter cet article

commentaires

Maxime 22/02/2015 10:20

C'est sûr qu'on ne peut pas écarter le lien entre une maladie qui correspondrait à un déficit d'apoptose neuronale pendant le développement embryonnaire et un vaccin pris plusieurs mois ou année après la fin dudit développement.
Que les médecins ne soient pas des scientifiques est une chose. Que des gens n'ayant ni formation médicale, ni scientifique les prennent, selon leur volonté pour des paroles d'évangile ou des hérésie de leurs dogmes débiles laisse à croire que la séléction naturelle n'était finalement pas tant une mauvaise chose que ça.

Docteur X 22/02/2015 13:10

Maxime, Initiative Citoyenne affirme justement que la vaccination représente 12.5% du revenu des généralistes et 33% de celui des pédiatres.
Mais c'est ne pas tenir compte des retombées induites de l'acte vaccinal.
Sachant le nombre d'asthmes, de bronchites, d'otites et de toute une kyrielle de maladies dont les vaccins augmentent considérablement la fréquence, au point qu'un enfant vacciné est cinq fois plus souvent malade qu'un non vacciné, il n'est pas interdit de penser que les vaccinations engendrent pas loin de la moitié de leur chiffre d'affaire.
Dès lors, il n'est pas étonnant qu'ils n'aient aucune envie de s'informer.
Je vous en parle savamment, puisque les carnets de santé des enfants que je suis sont pratiquement vierges, tant au chapitre des vaccinations qu'à celui des maladies et autres prescriptions d'antibiotiques.
Ce choix et cette connaissance entraînent pour un médecin de lourdes conséquences financières, alors pourtant qu'il devient par ce choix un très bon acteur de santé, et un facteur important d'économie..
Ce n'est pas juste, mais c'est le prix à payer pour dormir l'âme en paix.

Docteur X 22/02/2015 12:49

Les réponses due genre "t'es pas médecin, ferme ta gueule et laisse nous causer " sont plutôt risibles.
Parce qu'être médecin est une chose, et connaître son sujet en est une autre.
En trente ans, j'avais étudié les vaccins trois heures au plus, et encore, par le Vidal.
Dans les cinq dernières années, je leur ai consacré des centaines d'heures, ce qui me permet de juger les publications officielles comme dérisoires et mensongères pour la plupart.
Maxime, au boulot, vous avez du travail à rattraper. Quand ça sera fait, venez discuter avec nous. Mais je ne connais aucun médecin qui, ayant un fait un minimum de recherches, soit encore un inconditionnel de la vaccination; un degré d'étude de plus, et ils sont franchement contre.
Tout est dans le savoir, et tout est dans l'ignorance.

InitiativeCitoyenne 22/02/2015 11:11

Votre commentaire se base sur quoi au juste Maxime, on peine à comprendre compte tenu: 1. De l'amas de PREUVES SCIENTIFIQUES déjà disponibles sur les dangers des vaccins et également sur le lien entre vaccins et autisme (l'étude contestée de Wakefield par l'establishment n'étant hélas pas la seule; non seulement les résultats des travaux de l'équipe de Wakefield ont été reproduits par plusieurs autres équipes de chercheurs non contestées mais en plus d'autres études sur d'autres mécanismes pouvant liant l'autisme et les vaccins et ne s'excluant pas forcément les uns les autres, ont été publiées dans des revues professionnelles). 2. De la contestation qui existe au sein même du monde scientifique et du fait, tout à fait évident que le nombre exact (majorité contre minorité) de gens d'accord sur un sujet ne fait pas en soi qu'ils auraient davantage raison que les autres. Il ne faut du reste pas oublier que les vaccins sont une manne pour le corps médical et plus particulièrement les pédiatres et les généralistes, voir ici: http://www.initiativecitoyenne.be/article-la-vaccination-un-juteux-business-aussi-pour-les-medecins-122905108.html
Même sans être un prétendu "expert" ou leader d'opinion en infectiologie, il y a donc un conflit d'intérêt de la part des médecins de terrain qui sont dans les faits aussi juges et partie et cela explique parfaitement un réflexe corporatiste et mercantiliste de ce type. Si on ajoute à ça le peu de temps que les médecins ont dans la pratique pour aller dans le détail des études et analyser les contradictions, cela donne bien sûr le tournis. C'est alors que sans surprise, des gens qui n'ont rien creusé du sujet mais sont rassurés de faire une confiance aveugle dans leur médecin (vous peut-être?) viennent étaler leur ignorance sur des forums, en confondant l'autisme inné de l'autisme régressif, le deuxième étant la forme largement majoritaire de l'explosion des cas que les pays occidentaux connaissent ces dernières années et qui n'est pas du tout conditionnée dès le développement embryonnaire...

Docteur X 10/02/2015 17:34

Le reportage est conforme à la logique et à l'évolution de la pensée en France.
Au début, on est à fond pour les vaccins.
Plus le reportage avance et plus on va vers une suspicion légitime (et un rejet).
Je crois que c'est ce qu'on commence à observer dans la population.

F.Germain 10/02/2015 11:51

Décès dus à la rougeole en France de 1906 à 1986 :

http://www.jp-petit.org/Presse/curseur/illustrations/courbes_vaccination3.gif

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA