Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 22:21

Le 28 novembre dernier, Initiative Citoyenne écrivait par recommandé (avec accusé de réception) à Mr Xavier De Cuyper, Administrateur Général de l’Agence Fédérale des Médicaments et Produits de Santé (AFMPS), suivant en cela la suggestion du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel qui se déclarait alors incompétent.

 

En cause : toujours cette même publicité-propagande de la Fédération Wallonie- Bruxelles en faveur des « vaccins tout au long de la vie », sévèrement désapprouvée par le Jury d’Ethique Publicitaire dans sa décision du 9 novembre dernier, ce dernier ayant jugé la publicité en question « de nature à induire le consommateur en erreur ».

 

C’est en date du 23 décembre dernier que l’Agence a daigné répondre et encore, même pas à Initiative Citoyenne (qui avait pourtant écrit par la poste) mais aux nombreux citoyens qui l’avaient également interpellée par mail à ce sujet.

 

Nous avons donc appris la teneur de cette réponse de façon indirecte, ce qui en soi est déjà révélateur du degré de correction et de prise en considération des citoyens par une telle instance, sous la tutelle de Mme Onkelinx.

 

Il s’agit d’une pseudo-réponse tout à fait affligeante de couardise, une dérobade en somme, exactement comme celle de l'ONE.

 

Ainsi, en se réfugiant derrière toute une série d’articles et d’alinéas de lois et d’arrêtés royaux, l’Agence réaffirme la « normalité » du régime d’exception dont bénéficient tant les vaccins que les autorités dès lors qu’il s’agit de les promouvoir ! En effet, quand il s’agit des vaccins et que ce sont les officiels qui les promeuvent, il ne s’agit non plus de publicité mais de « campagne d’information d’intérêt général ». Pour les firmes, le résultat marketing est bien sûr identique à celui d’une publicité de leur cru avec toutefois l’énorme avantage que cela ne leur coûte pas un centime. Et comble du comble, les firmes sont donc soumises aux décisions du Jury d’Ethique Publicitaire là où les autorités officielles ne le sont même pas, se contentant de façon arrogante de déclarer ces instances « incompétentes ».

Comme le système est bien verrouillé !

 

Cette agence, sous la tutelle de Mme Onkelinx, n’allait pas faire de l’ombre à l’autre Ministre PS en cause, Mme Laanan. Elle a donc tiré son épingle du jeu en se déclarant incompétente tout en disant ne pas voir en quoi cette publicité est en contradiction « avec une quelconque  réglementation relevant de sa compétence », démontrant ainsi sa parfaite incapacité à déceler les énormes contradictions entre ses campagnes de sensibilisation du public et celle de la Fédération Wallonie-Bruxelles sur les vaccins.

 

Voilà pourquoi les citoyens continueront bien malgré eux d’être maintenus dans cette atmosphère schizophrène où on leur dit d’un côté « Un médicament n’est pas un bonbon ! » et où, de l’autre, on leur fait croire que les vaccins sont aussi anodins que de simples friandises à consommer sans aucune modération tout au long de la vie et sans aucune connaissance de leurs effets cumulatifs à long terme !

 

Pour finir, et pour donner bien sûr l’illusion qu’il reste encore au moins un intermédiaire à qui refiler la patate chaude, l’Agence du Médicament nous renvoie à la Commission Fédérale sur les Droits du Patient. Mais il s’agit surtout ici de nous balader car celle-ci se déclarera sûrement elle aussi incompétente, arguant qu’elle s’occupe surtout de « médiation » en cas de litiges impliquant des patients ou des professionnels dans le cadre d’une relation de soin.

 

Si on ajoute à cela le fait qu'une personne, membre de cette Commission Fédérale pour les Droits du Patient, est également l’avocate de GSK dans une affaire opposant au civil, la firme pharmaceutique à une victime d’effets neurologiques graves de son vaccin anti-hépatite B (l’Engerix) dans le sud du pays, on comprend que ce n’est certainement PAS la Commission Fédérale pour les Droits du Patient ni aucun autre intervenant officiel qui osera prendre ses responsabilités en contestant pareille pub et donc en protégeant cette fameuse loi de 2002.

 

Cette triste histoire nous démontre donc surtout que :

 

- les lois ne sont appliquées par les officiels que quand ça les arrange.

- le système est très bien verrouillé avec des tas d’intermédiaires pour vous balader.

- l’intérêt suprême du citoyen et la dignité humaine ne sont pas du tout la priorité de ces agences officielles.

 

Actualisation du 12/01/2012 : L’AFMPS a fini par nous envoyer officiellement sa réponse par voie postale, réponse au contenu tout à fait identique à celui que nous avions déjà commenté ci-dessus. Peut-être l’a-t-elle fait après avoir lu cet article dans lequel nous nous étonnions de n’avoir appris cette réponse que de façon indirecte…

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Actions d'Initiative Citoyenne
commenter cet article

commentaires

Françoise 26/12/2011 18:16

Merci, et bravo pour ce texte qui reflète bien notre colère contre ces instances qui se protègent l'une l'autre en se "fichant" des citoyens, et de leur santé...

Meilleurs voeux à Initiative Citoyenne, pour qu'en 2012 les choses changent !

Françoise

Initiative Citoyenne 26/12/2011 23:49



Merci pour votre soutien et meilleurs voeux de la part de toute notre équipe ;-)



                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA