Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 08:49

Le Sénateur américain Rand Paul :

 

Des enfants sont parfois atteints de « troubles mentaux profonds »  après avoir reçu des vaccins.


Rand Paul (Photo)

 

Le Sénateur Rand Paul du Kentucky a voulu faire savoir lundi que le débat sur l’opportunité de permettre aux parents plus de choix en matière de vaccination de leurs enfants était essentiellement une question de « liberté ». Il a affirmé connaitre personnellement des enfants qui ont été atteints de troubles mentaux profonds après avoir reçu des vaccinations comme l’hépatite B et la rougeole.

 

«Je ne pense pas qu’il y ait quelque chose d’extraordinaire à s’en référer à la liberté», a déclaré le candidat à la présidence de 2016 qui est ophtalmologue et qui a déclaré dans une interview à CNBC :

 

«  Nous administrons parfois cinq ou six vaccins en une seule fois », a-t-il dit en parlant de la vaccination contre l’hépatite B aux nouveau-nés. « En ce qui concerne mes enfants, j’ai choisi de les retarder… Ne serait-ce pas là une bonne idée ? J’ai donc fait étaler les vaccins sur plusieurs mois. – J’ai entendu parler de nombreux cas tragiques d’enfants normaux qui marchaient, parlaient et que l’on a retrouvés avec des troubles mentaux profonds après les vaccins. Je ne prétends pas dire que les vaccins soient une mauvaise idée. Je pense qu’ils sont une bonne chose, mais je pense que les parents devraient avoir leur mot à dire. L’Etat n’est pas propriétaire de vos enfants. Les enfants appartiennent à leurs parents. C’est une question de liberté élémentaire.»

 

Pour mémoire, la communauté scientifique soutient massivement la vaccination des enfants, et il n’existe pratiquement aucune preuve que le vaccin contre la rougeole soit dangereux.

 

L’ancienne députée Michèle Bachmann a, en 2012, tenu des propos similaires à ceux de R. Paul, en affirmant que le vaccin contre le HPV pouvait causer des dommages permanents chez les jeunes-filles.

 

«  Il y a une femme qui, après le débat, est venue me trouver en pleurant. Elle m’a dit qu’on avait administré ce vaccin à sa fille, a déclaré Bachman. «Elle m’a dit que depuis, sa fille souffre de retard mental. Il y a des conséquences parfois très dangereuses. »

 

Paul n’est pas le seul candidat à la présidentielle qui est confronté à des questions sur sa position au sujet de la vaccination des enfants.  Le Gouverneur du New Jersey, Chris Christie a également déclaré que les parents devaient pouvoir disposer d’un certain degré de choix en ce qui concerne la vaccination de leurs enfants avant de retourner ses commentaires dans sa déclaration de lundi.

 

Source : Huffington Post (avec la vidéo originale du sénateur Rand Paul, impossible à intégrer sur ce site)

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Effets secondaires-risques
commenter cet article

commentaires

Docteur X 04/02/2015 14:34

Les politiques semblent sur le point de comprendre que c'est électoralement positif de se mettre du côté des anti-vaccins.
Comme pour la plupart d'entre eux, la morale et l’éthique n'ont aucune part dans leurs prises de position, mais seulement la rentabilité électorale, on peut en déduire que le vent tourne.
D'autre part, il est affirmé ici que "les enfants appartiennent à leurs parents".
C'est une monstruosité de dire une chose pareille.
Les enfants n'appartiennent qu'à eux-mêmes, raison de plus pour leur donner le temps et l'information pour choisir.

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA