Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 19:30

Le seul apport alimentaire de vitamine C est COMPLETEMENT insuffisant


A part dans les cas (minoritaires) où les personnes souffrent d'un déficit enzymatique spécifique (déficit en G6PD) qui les rend incapables de métaboliser cette vitamine et dans certains autres cas restreints (calcul rénal, insuffisance rénale par exemple), la vitamine C est absolument sûre et parfaitement tolérée. Des dosages de 1 à 3 grammes par jour sont donc les dosages les plus adaptés pour les personnes qui ne font pas partie de ces exceptions, au contraire des fameux "AJR" (apports journaliers recommandés) notifiés sur les boîtes de compléments alimentaires mais qui sont ici ridiculement bas au point d'être tout à fait inefficaces. Ce type de dosage "plancher" (125 mg!) vous évitera peut-être le scorbut mais ne vous prodiguera nullement les larges bienfaits de la vitamine C en prévention d'une foule de maladies chroniques.


Il faut un minimum de 1 gramme par jour pour obtenir par exemple un effet favorable perceptible en cas d'hypertension artérielle ou de diabète (la vitamine C va agir en contribuant à équilibrer le taux d'hémoglobine glycosylée, ce paramètre-clé que les diabétiques doivent tenter de réguler au mieux pour éviter les complications). L'acide L-ascorbique lévogyre (sous forme de poudre au goût très acide mais très économique) est une des meilleures formes, encore davantage que sous forme d'Acerola comme on en trouve en magasin bio. Le mieux est de diluer cette poudre dans un verre de jus de fruit au quotidien (par exemple une cuillère à café rase tous les jours). Le Dr Klenner a déjà guéri complètement des cas de polios avec de la vitamine C. C'est aussi une vitamine qui constitue "la clef" en cas de scorbut, une maladie dans laquelle il y a des hémorragies que la vitamine C va contribuer à réduire. Les personnes qui sont donc sous anti-coagulants et qui prennent quotidiennement des doses de vitamines C doivent donc être mises au courant que cela peut réduire l'effet de leurs traitements.


Renseignez-vous sur votre état exact et investiguez de façon comparative, au besoin avec l'aide d'un professionnel, les avantages et les éventuels inconvénients que vous auriez à prendre des dosages SUFFISANTS de vitamine C au quotidien. La Sécurité sociale pourrait faire d'énormes économies! Mais Big Pharma n'y trouverait pas son compte: la vitamine C n'est pas brevetée et leur ferait perdre des centaines de milliers de clients...


Les chimiothérapies si agressives et si peu efficaces qui coûtent des dizaines de milliers d'euros et pour lesquelles on fait même pression sur les patients pour qu'ils les acceptent coûte que coûte (via les réunions multidisciplinaires qui font perdre aux patients toute autonomie) ne sont pas difficiles à trouver. En revanche, pour les patients, il est extrêmement difficile de trouver où se procurer de la vitamine C injectable, pourtant beaucoup plus sûre et bien plus efficace. Le corps médical n'est pas formé à son utilisation et tout est fait pour que les patients ne puissent pas profiter de ces protocoles à haute dose tellement plus efficaces (les injections IV de vitamine C sont par exemple sous forme d'ampoules de...1gramme, cf le Vidal, compendium des médecins français)

 


Remarque: Notez le contraste entre la liberté des médias dans ce pays et dans le nôtre. Imagine-t-on sérieusement ce type d'émission et de liberté du journaliste sur RTL ou la RTBF???! 

Voir aussi:



 

Ci-dessous, le genre de déni (systématique) de la part d'instances officielles comme la Fondation contre le Cancer -qui a parmi ses sponsors/soutiens plusieurs firmes de Big Pharma- Ce disque rayé (discours usé jusqu'à la corde!) fait fi du fait que NOS ALIMENTS D'AUJOURD'HUI NE SONT PLUS CEUX DE NOS GRANDS PARENTS! Même les fruits et les légumes sont aujourd'hui beaucoup plus pauvres en minéraux et en vitamines essentielles qu'avant, en raison d'une nutrition différente des sols en agriculture. Si on rajoute à cela l'apport massif de pesticides, eux-mêmes cancérigènes, on comprend que les conseils minimalistes de cette Fondation ne sont certainement pas ce qu'il y a de mieux pour prévenir le cancer. Là encore, ce n'est que très tardivement que diverses associations finissent par dire que le bio est préférable au non bio.... Ils parlent d'un "panel d'experts" et de X études, oui, mais il se trouve comme expliqué par le Dr Lévy dans la vidéo ci-dessus qu'il existe bien d'autres études affirmant le contraire et "comme par hasard" le panel des experts officiels qui sert les intérêts de Big Pharma, choisit les études qui font les affaires de cette même Big Pharma... aussi simple que cela (et ça marche aussi ainsi avec les vaccins, ce n'est plus de la Science avec de véritables évaluations du rapport bénéfice/risque mais un conflit d'ordre idéologique mené par ceux qui ont le plus d'intérêts financiers en jeu en maintenant le statu quo)


discours-fondation-contre-le-Cancer.png

 

suite: sur leur site (ici)

 

MAIS lisez plutôt ici les mensonges FLAGRANTS et dûment démontrés de cette Fondation qui se jurait pourtant indépendante !!


 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Pluralisme thérapeutique
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA