Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 15:00

La Cour d'Appel de Turin a condamné la région du Piémont à indemniser une mère à hauteur de 1,8 million d'euros parce que sa fille est dans le coma depuis 24 ans suite à l'erreur d'un médecin qui n'a pas administré de la cortisone assez rapidement suite à une réaction anaphylactique survenue après un vaccin contre le tétanos et la diphtérie.

 

Les faits remontent à 1988. L'enfant de 5 ans reçoit une vaccination contre le tétanos et la diphtérie. Très peu de temps après, l'enfant développe une forte fièvre, des douleurs dans les jambes, des maux de tête et de la diarrhée.

 

Le médecin a alors refusé d'administrer les médicaments indiqués, ce qui a entraîné l'aggavation de l'état clinique jusqu'à ce que l'enfant entre dans  un état végétatif dans lequel il est encore aujourd'hui, à l'âge de 29 ans. Selon un expert désigné, l'administration de cortisone endéans les 5 jours qui ont suivi la vaccination aurait permis d'éviter cette issue.

 

Pour les avocats de la famille, cette décision judiciaire est tout à fait justifiée. Ils ont rappelé que leur cliente avait été déboutée en première instance mais qu'il y avait de quoi être satisfait de la décision rendue en appel parce que c'est ici la deuxième fois en Italie que les tribunaux reconnaissent que la faute d'un médecin des services de soins primaires doit être assumée par les autorités sanitaires compétentes.

 

Sur le plan financier précise aussi un des avocats de la famille, "nous ne sommes que partiellement satisfaits puisqu'il n'est accordé que 5000 euros par an en compensation d'une vie professionnelle normale que l'enfant aurait pu avoir s'il n'avait pas subi le préjudice en question."

 

L'avocat espère qu'il n'y aura plus de recours juridique devant la Cour Suprême du pays puisque sa cliente est pauvre et qu'elle a déjà dû faire beaucoup de sacrifices jusqu'ici. Alors âgée de 23 ans seulement quand sa fille tomba dans le coma, cette maman a été abandonnée par son mari et a dû renoncer à un emploi stable pour pouvoir s'occuper de son enfant malade.

 

Source: tgcom24     

 

photo: Flickr

 

Il est fondamental ici de considérer aussi la vaccination dans ce drame car sans cette vaccination, cette enfant n’aurait pas fait ce choc anaphylactique ou elle ne serait pas forcément tombée sur ce médecin incompétent-là.

 

Cette vaccination riche en aluminium et dirigée contre deux maladies rarissimes met potentiellement la vie en danger puisqu’elle fait encourir à chaque fois un risque de choc anaphylactique et qu’il est toujours conseillé aux médecins d’avoir de l’adrénaline injectable à portée de main. On conseille toujours aux médecins de surveiller au moins 15 minutes les personnes vaccinées mais il ressort de données relayées sur le site Vax Info que des réactions anaphylactiques peuvent encore se produire plus de 30 minutes et parfois même… 120 minutes après la vaccination !

 

Ce triste cas refait donc inévitablement penser à la phrase du Dr Kris Gaublomme qui estime que « cela n’est pas une décision médicale sensée que de risquer sa vie avec une intervention probablement inefficace destinée à prévenir une maladie qui ne surviendra probablement jamais. »

 

On remarquera aussi que ces services de « soins primaires » sont probablement à l’Italie ce que des services comme l’ONE sont aux jeunes enfants belges francophones. Les médecins de ces services sont donc juridiquement couverts par leurs institutions et par les autorités « publiques » de tutelle et le risque qu’ils soient personnellement mis en cause apparaît donc faible.

 

Une fois l’enfant victime (ou l’adulte c’est pareil), c’est un véritable parcours du combattant pour obtenir en fait cet « altruisme » que ces autorités publiques ne cessent pourtant d’invoquer pour pousser tout le monde à accepter docilement ces hasardeux vaccins. Est-ce qu’1,8 million d’euros rendront pour autant à cette enfant sa santé ? Combien d’autres drames de ce genre faudra-t-il encore pour que les parents soient toujours aussi informés de ce genre d’issue dramatique possible ??

 

 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Effets secondaires-risques
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA