Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 21:02

Des chercheurs auraient découvert un anticorps universel contre la grippe peut-on lire dans un article du site SanteLog: le C05.

 

Isolé à partir de la moëlle osseuse de plusieurs patients ayant contracté une grippe, cet anticorps se révélerait efficace en laboratoire et chez la souris contre plusieurs types de grippe.

 

Ce qui est troublant par contre ce sont les deux phrases suivantes:

 

« L'anticorps travaille comme un antiviral et guérit 100% des souris infectées lorsqu’administré 3 jours après l’infection. »

 

puis:  «Si nous pouvons trouver le moyen de provoquer ce genre d'anticorps avec un vaccin, nous aurions alors un outil anti-grippe très efficace ».

 

Alors que l'injection d'anticorps PASSIFS (et donc d'efficacité temporaire, juste le temps que les seuls malades en aient besoin) pourrait satisfaire un certain besoin médical ou l'attente de certains patients, on remarque que les chercheurs veulent absolument aboutir avec cela à un vaccin. Ils ont déjà un moyen efficace mais sont dans la croyance et l'idéologie que seul un vaccin serait "un outil anti-grippe efficace"! Toujours, le DOGME des vaccins à tout prix...

 

Il est cependant clair ici que pour les pharmas, la production d'un vaccin qui aura pour cible tous les bien portants du monde (avec l'aide prévisible de l'OMS bien sûr!) est infiniment plus alléchante que la seule production d'un anticorps sûr et efficace POUR LES SEULS MALADES POTENTIELS! Soulignons aussi le côté irréversible d'un mécanisme artificiel de vaccination, par rapport à une administration d'anticorps passifs qui disparaîtront après quelques jours ou semaines, tout au plus.

 

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Vaccin à tout prix (idéologie du)
commenter cet article

commentaires

julien 26/09/2012 02:00

Et comment ça se produit un anticorps ! Là ils ont du prendre des anticorps dans la moelle osseuse de personnes malades pour leurs expérience mais ça n'est pas valable pour une production massive.

Initiative Citoyenne 26/09/2012 13:24



Vous n'êtes pas sans savoir que des sérothérapies sont disponibles pour diverses maladies: anticorps disponibles en post-rougeole, en post-exposition hépatite B, après suspicion de tétanos
etc....


Donc voilà, c'est tout à fait faisable. Mais ce serait réservés à certains cas et donc c'est nettement moins juteux pour les pharmas que des vaccins qu'on diffuserait par millions, au besoin au
moyen d'obligations scandaleusement liberticides. A côté de cela, il y a aussi un autre problème sur lequel vous ne vous êtes peut-être (?) pas pencher ou pas suffisamment à savoir celui des
alternatives tant en matière préventive que thérapeutique au seul dogme vaccinal. Or c'est parce que les chercheurs sont emprisonnés dans ce carcan vaccinal idéologique qu'il leur semble
inconcevable de pouvoir prévenir et soigner efficacement AUTREMENT. Par exemple, diverses publications intéressantes ont montré que l'homéopathie (l'homéoprophylaxie plus exactement, au moyen de
nosodes) s'était avérée très efficace contre des épidémies de leptospirose (à Cuba) et des épidémies de méningites à méningocoques (au Brésil). Bien sûr, les scientifiques qui PAR IDEOLOGIE
(et non par esprit scientifique) restent littéralement bloqués sur leur croyance que ce n'est "que du sucre et de l'eau" resteront et c'est dommage imperméables à la prise en compte de ce genres
de méthodes sures et qui apportent un réel plus en terme de santé publique. A l'époque de la fameuse grippe espagnole, les chiffres de mortalité des patients traités par homéopathie
(Gelsemium, bryonia etc) étaient bien meilleurs que ceux traités "par voie classique".


Pareil pour l'aromathérapie, beaucoup de gens et de médecins désinformés ou calés dans des croyances périmées pensent que ce ne serait "que pour les petits bobos" alors qu'il y a tout de même pas
moins de 100 0000 études scientifiques sur l'efficacité des principes actifs contenus dans les huiles essentielles et de nombreuses d'entre elles portent sur leur efficacité microbicide ET
virucide qui serait très très utile pour la gestion d'épidémies. Non seulement elles sont très sures quand elles sont bien utilisées mais elles sont à la fois "antivirales et antibiotiques" sans
le problème connu et désespérant des résistances.


Pareil aussi pour d'autres produits comme le Sambucol par exemple qui s'est révélé in vitro très efficace (à plus de 99%) contre toutes les souches de grippe dont la fameuse H5N1. Pourquoi les
gouvernements n'ont-ils alors pas fait des stocks de ce produit certainement plus efficace en traitement des grippes compliquées que le Tamiflu qui n'est pas sans risque et qui n'a pu émerger que
grâce à un réseau préoccupant de conflits d'intérêts?


Les voilà les questions. Mais c'est clair que si on ne se les pose jamais, on peut rester prisonnier de la fausse fatalité du "vaccin incontournable" avec toutes les lacunes d'efficacité et
surtout les risques pouvant aller à très long terme. Ces risques apparaissent réellement disproportionnés, le cas du H1N1 et des narcolepsies l'a montré. Sans parler de tous les autres effets
secondaires, y compris les décès chez des gens jeunes et en bonne santé qu'on s'est empressé en haut lieu de nier comme pouvant avoir le moindre lien avec le vaccin. Et tous ces gens-là étaient
aveuglé par quoi? Par l'obession maladive d'engendrer "des anticorps" chez les vaccinés. Ca leur fait une belle jambe aux gens atteints de narcolepsie ou ceux désormais entre quatre planches
grâce aux bons soins de ce vaccin... pas à dire!



                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA