Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 14:30

Selon le Tribunal Fédéral Américain traitant des effets secondaires de vaccins :

Le vaccin ROR a provoqué l’autisme chez deux enfants

 

autisme-cour-federale.jpg   

Ce problème n’était pas sensé se produire, mais l’accident est malgré tout arrivé.

 

Le Tribunal Fédéral Américain traitant des complications vaccinales (VICP) a décidé d’octroyer à Ryan Mojabi et à sa famille une somme de plusieurs millions de dollars en dédommagement pour ce cas d’autisme qui s’est produit à la suite de la vaccination ROR (Rougeole-Rubéole-Oreillons).

 

La famille de Ryan Mojabi  s’ajoute à la liste de 85 autres familles, dont celle d’Hannah Poling, qui se sont adressées au Tribunal Fédéral (VICP) pour des cas d’autisme qui se sont produits à la suite de vaccinations. Il est incroyable que ces gens ne sont pas sensés exister ! On n’arrête pas de nous dire que les vaccins ne peuvent pas causer l’autisme, qu’ils n’ont jamais causé l’autisme et qu’ils ne causeront jamais l’autisme. Sauf évidemment quand les drames se produisent.

 

Voici le lien concernant le règlement de cette affaire :

   

Veuillez cliquer sur ce lien pour pouvoir partager cette information  avec vos représentants élus à Washington. Demandez- leur de soutenir les autres plaignants par rapport à ces drames qui ne sont pas censés se produire mais qui n’arrêtent pas de se produire.

 

Comme nous l’avons remarqué au cours des audiences de Novembre, beaucoup de membres du Congrès sont clairement sceptiques quant à la compétence et à l’authenticité des bureaucrates qui s’occupent des problèmes de l’autisme.

 

Rappelez-vous que le Dr Andrew Wakefield a perdu son droit d’exercer la médecine pour avoir suggéré qu’il pourrait y avoir un lien entre l’autisme, le vaccin ROR et une maladie intestinale. Il précisait également que des études plus approfondies étaient justifiées. (mais à part ça, il faudrait que les gens continuent à se faire vacciner !!)

 

Pour en savoir plus sur le cas de familles qui, grâce au VICP, ont reçu des dédommagements, il faut lire : « Unanswered questions, A Review of Compensated Cases of Vaccine Brain Injury »  

  

Le Tribunal Fédéral spécialisé dans les problèmes de vaccins accorde des millions de dollars à deux enfants souffrant d’autisme

 

David Kirby, Huffington Post (Extraits)

 

Le Tribunal Fédéral pour le dédommagement des victimes de vaccinations, mieux connu sous le nom de « Tribunal des Vaccins » vient d’accorder des millions de dollars à deux enfants souffrant d’autisme pour « douleurs et souffrances », ainsi que pour des soins à vie qui pourraient coûter des dizaines de millions de dollars.

 

Le premier cas concerne un garçon de 10 ans de Californie du Nord, Ryan Mojabi. Les parents affirment que « toutes les vaccinations » reçues de 2003 à 2005, et « plus particulièrement la vaccination ROR (Rougeole, Rubéole, Oreillons) » ont provoqué « des dommages graves et débilitants à son cerveau, dommages désignés par les lettres TSA ou troubles du spectre autistique. »

 

Le deuxième cas concerne une jeune fille nommée Emily dont la mère Jillian Moller a déposé plainte en 2003 et s’est battue depuis devant les tribunaux. Le dossier bourré de 188 articles reprend les longues étapes de sa lutte en vue d’obtenir réparation pour Emily qui souffre d’une forme d’autisme (PDD-NOS).

 

Madame Moller a signalé que la santé d’Emily avait été gravement endommagée au cours de sa réaction au vaccin DTCa (diphtérie, tétanos, coqueluche acellulaire) à 15 mois, alors qu’elle avait également été vaccinée avec les vaccins ROR, Hib et Prevnar. Dans une interview, la maman signalait : Elle a eu une réaction au vaccin et qui a échappé à tout contrôle »..

 

Pour lire toute l’histoire : voir ICI 

Voir aussi l'article suivant : Cas d'autisme, pour le tribunal de Rimini, "c'est la faute du vaccin"

Vaccine-Epidemic.JPG

Source: Health Impact News

   

Partager cet article

Repost0

commentaires

Gérard 11/06/2018 20:26

Ici plus bas, les 3 zozotes de Initiative Citoyenne publie ceci :

"Les collègues de Wakefield et co-auteurs de la publication contestée ont été blanchis par la Haute cour de justice britannique qui a bien estimé qu'ils ont été victimes d'une véritable "chasse aux sorcières":
http://initiativecitoyenne.be/article-autisme-l-attaque-de-wakefield-et-de-ses-collegues-etait-une-chasse-aux-sorcieres-selon-la-justic-101184476.html"

J'invite le lecteur à lire ce qu'en dit Initiative Rationnelle. Les raisons du blanchiment du collègue de Wakefield sont plus subtiles que ce que tente de nous faire croire Initiative Citoyenne.

" Au CMG, il y avait trois accusés : Professeur Walker-Smith, qui était, à l’époque, le meilleur gastroentérologue pédiatrique du monde, un homme expérimenté avec un parcours impeccable et une carrière irréprochable; ainsi qu’un de ses adjoints, le Docteur Simon Murch ; et moi-même. Nous avons tous les trois été déclarés coupables. Simon Murch n’a pas été radié mais Walker-Smith et moi-même nous l’avons été. Il a ensuite été financé pour faire appel auprès de la haute cour anglaise. J’ai moi-même fait appel mais pour des raisons financières, il était impossible pour moi de continuer et en fait, ce n’était pas le premier objectif de me faire réintégrer en tant que médecin, car il y avait des choses plus importantes à faire.

En revanche, Professeur Walker-Smith a fait appel et lors de cet appel, c’est-à-dire la première fois que cette affaire avait été jugée par un jury convenable, le juge a détruit la décision du Conseil de l’Ordre. Il a effectivement dit qu’ils avaient été incompétents et qu’ils n’étaient pas en mesure de juger les éléments de preuves, qu’ils avaient commis des erreurs, qu’ils avaient mal compris les faits, qu’ils avaient falsifié les preuves, et, le pire de tout, qu’ils n’étaient pas objectifs.[9.1]

9.1: La décision de la cour sur l’appel de Walker-Smith est particulièrement intéressante. Une synthèse complète existe. Elle relève, entre autres :

Walker-Smith n’était pas au courant des mensonges qui allaient être publiés dans l’étude.La défense de Walker-Smith est qu’il n’avait validé que le brouillon et qu’il avait notifié qu’il fallait changer la phrase qui indique que le comité d’éthique avait donné son accord. À charge pour Wakefield de livrer le document finalisé, ce qu’il a fait sans modifier la mention sur le comité d’éthique. L’arrêt de la cour d’appel ne dédouane pas Wakefield, bien au contraire.

En clair, selon la cour d’appel Walker-Smith a été réhabilité parce qu’il est impossible de prouver qu’il était au courant de la fraude de Wakefield.
Walker-Smith affirme qu’il ne faisait pas de la recherche.Pour la cour d’appel, on ne peut condamner Walker-Smith que si l’on peut prouver qu’il savait qu’il était en train de faire de la recherche. Walker-Smith affirme que pour lui c’était une étude thérapeutique, et la cour d’appel dit qu’il aurait fallu prouver que ce n’est pas le cas avant de le condamner. Cependant, dans le même arrêt, on constate qu’il ne fait aucun doute pour la cour d’appel que Wakefield avait bien conscience de faire de la recherche. L’arrêt de la cour d’appel ne dédouane pas Wakefield, bien au contraire: Pour toutes les parties concernées, il est clair que Wakefield faisait de la recherche:
Pour la cour d’appel: « It was Dr. Wakefield who first perceived a link between behavioural and gastrointestinal disorders and between both and measles/measles vaccines. As a researcher, he was, throughout, principally interested in testing his hypotheses. Dr. Wakefield played an unusual role for a researcher in the referral of many of the Lancet children to the clinical team for investigation.«
Pour le conseil de l’ordre: « There is no challenge to the panel’s finding that Dr. Wakefield’s purpose was research: to investigate and, if possible, demonstrate the link between MMR vaccine, regressive autism and gastrointestinal disorders. The critical question in the case of Professor Walker-Smith was whether that was his primary purpose as well. His evidence was that his purpose was to attempt to find out what was wrong with child 2 – something which no previous investigation had achieved.«
Pour Walker-Smith: « In relation to the research that is being done concerning this group of children I suggest that you or (child 5’s mother) should be directly in touch with Dr. Andy Wakefield who is directing the research aspect of this study. If you have any further queries please do not hesitate to contact me.«

En clair, selon la cour d’appel Walker-Smith a été réhabilité parce qu’il est impossible de prouver qu’il savait faire de la recherche, contrairement à Wakefield qui l’a acté dans de nombreux documents."

https://initiativerationnelle.wordpress.com/2017/02/28/intox-andrew-wakefield-par-andrew-wakefield/

Gérard 11/06/2018 20:08

Ici plus bas, en réponse à voituret, Initiative Citoyenne publie ceci :

"D'autres équipes de chercheurs ont reproduit les travaux de Wakefield:
http://www.dailymail.co.uk/news/article-388051/Scientists-fear-MMR-link-autism.html"

A propos de ce lien que fourni IC, je renvoie le lecteur vers ce site https://leftbrainrightbrain.co.uk/2013/04/30/a-few-points-about-steve-walkers-measlesautism-study/

Il y est expliqué que les découvertes mise en avant par IC (et qui aurait prouvé un lien autisme - vaccination) en étaient au stade préliminaires, non confirmées, non confirmées par les pairs et ce dans une étude non contrôlée.
Il y est dit également que quelques années après, le scientifique à la base de l'étude dément que celle-ci conclue en un lien autisme - vaccination.
http://www.wakehealth.edu/News-Releases/2006/Wake_Forest_Researcher_Warns_Against_Making_Connection_Between_Presence_of_Measles_Virus_and_Autism.htm

voituret 27/07/2016 13:52

non la cours de justice n'a pas établis de lien entre le 'autisme et ror, http://journalmetro.com/opinions/inspecteur-viral/883184/non-les-tribunaux-nont-pas-prouve-que-les-vaccins-causent-lautisme/

https://www.sciencebasedmedicine.org/mmr-and-autism-rises-from-the-dead/

http://justthevax.blogspot.fr/2013/01/mmr-encephalitis-nvicp-decision.html

pouvez vous publier s'il vous plait les liens vers THE LANCET le BRITISH JOURNAL OF MEDECINE, ou encore le magazine SCIENCE qui demontent les theories de wakerfield s'il vous plait..... si vous voulez faire du journalisme, essayez de faire autre chose que copier coller des articles publiés sur des sites obscurs et donnez des sources un peut plus credibles.initiatives citoyenne ne veut pas dire desinformation mensonges et contre verités. wakerfield a été convaincu de fraudes d'escroquerie et est responsable de la resurgence d'epidemie de ROUGEOLE en irlande en angleterre au canada et aux etats unis en incitant les gens a fuir les vaccins. VOUS PUBLIEZ DES CONNERIES

Initiative Citoyenne 03/08/2016 18:15

Réponse à voituret: D'autres équipes de chercheurs ont reproduit les travaux de Wakefield:
http://www.dailymail.co.uk/news/article-388051/Scientists-fear-MMR-link-autism.html

Les collègues de Wakefield et co-auteurs de la publication contestée ont été blanchis par la Haute cour de justice britannique qui a bien estimé qu'ils ont été victimes d'une véritable "chasse aux sorcières":
http://initiativecitoyenne.be/article-autisme-l-attaque-de-wakefield-et-de-ses-collegues-etait-une-chasse-aux-sorcieres-selon-la-justic-101184476.html

Liens accablants entre le BMJ et le Lancet avec des fabricants de vaccins ROR:
http://initiativecitoyenne.be/article-le-british-medical-journal-bmj-et-le-lancet-lies-a-merck-par-des-partenariats-de-formation-continue-68864288.html

Etc etc.... donc les conneries, chaque lecteur pourra vérifier qui les dit et qui fournit une info indépendante sans avoir rien à y gagner....

stretch 22/06/2016 21:47

Sauf que ni Ryan Mojabi ni Hannah Poling ont un diagnosis d'autisme. Ils ne sont pas autistes.

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA