Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 14:53

RICARDO GUTIERREZ

 

jeudi 25 novembre 2010

 

La plainte déposée au parquet de Bruxelles vise toutes les personnes qui auraient abusivement tiré bénéfice du contrat du contrat de 110 millions d’euros passé par l’Etat, le 22 juillet 2009, avec la firme GSK, puis de la campagne de vaccination qui a suivi.

 

Nouvelle offensive judiciaire contre les promoteurs du vaccin anti-grippe A/H1N1. Les avocats Georges-Henri Beauthier et Philippe Vanlangendonck ont déposé plainte pour corruption et coalition de fonctionnaires, mercredi, au parquet de Bruxelles.

 

Quatre membres du collectif Initiative Citoyenne, dont un médecin, se sont constitués partie civile. Ils s’estiment « moralement et physiquement lésés » par la propagande unilatérale en faveur du vaccin.

 

Elément déclencheur : les récentes révélations sur les conflits d’intérêts que présentaient cinq des quinze experts qui ont recommandé le vaccin au gouvernement (« Le Soir » de samedi).

 

La plainte vise toutes les personnes qui auraient abusivement tiré bénéfice du contrat du contrat de 110 millions d’euros passé par l’Etat, le 22 juillet 2009, avec la firme GSK, puis de la campagne de vaccination qui a suivi. Les plaignants dénoncent une coalition de fonctionnaire et des faits de corruption qui pourraient concerner quatre instances (citées dans la plainte) : le ministère de la Santé publique, l’Agence fédérale des médicaments (AFMPS), le Commissariat Influenza, ou le cabinet de la ministre de la Santé publique.

 

Les plaignants s’appuient notamment sur l’enquête menée, en juin, par le « British Medical Journal » sur les conflits d’intérêts des experts qui sont intervenus dans la gestion de la grippe A/H1N1, au niveau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS)… Une investigation qui met notamment en cause un expert belge.

 

La plainte rappelle que la composition du comité scientifique qui a recommandé le choix du vaccin, en Belgique, reste secrète. Mais une enquête publiée par la revue « Politique » démontre qu’un tiers au moins de ces experts sont liés à la firme qui a obtenu le marché, GSK.

 

Me Beauthier et Me Vanlangendonck estiment que des fonctionnaires ou des personnes appelées à exercer une fonction publique ont détourné le fonctionnement normal du service public « à des fins servant des intérêts particuliers mercantiles ». En clair : des « ventes massives du vaccin prototype Pandemrix ». Les avocats invoquent une « coalition de fonctionnaires », mais aussi une violation des lois sur l’expérimentation humaine, sur la liberté thérapeutique, sur le droit des patients… Ils demandent qu’une enquête fasse la lumière sur les « relations corrompues » qui lient, d’après eux, des décideurs politiques, des experts et des industriels « impliqués dans cette fraude qui s’est installée en Belgique avec les contrats secrets d’achats massifs de vaccins et d’antiviraux en 2009 ».

 

Source: Le Soir

Partager cet article

Published by Initiative Citoyenne - dans Actions d'Initiative Citoyenne
commenter cet article

commentaires

                    

Recherche

Contact

 

initiative.citoyenne[at]live.be

Courriers Aux Autorités & Autres Documents Importants

Ce site refuse de cautionner le label HONcode.

Ce site refuse de cautionner le label HONcode    

Ce site soutient Nurpa pour la liberté d'internet

Boutton de soutien à la NURPA